Désherbage chemin, votre avis ?

Ce forum est consacré aux questions se rapportant au jardin d'ornement.
Avatar de l’utilisateur
ailees
Seigneur des paquerettes
Messages : 8245
Inscription : mer. 25 janv. 2006 13:31
Région : Midi-Pyrénées
Localisation : Est de Toulouse (Caraman)
Contact :

Re: Désherbage chemin, votre avis ?

Message par ailees » jeu. 31 janv. 2019 19:50

ce que j'ai lu c'est qu'il suffit d'éclater/cuire les parties hautes des plantes, sans chercher à les bruler.
Pas encore de témoignage sur ce forum-ci.
CLIQUEZ là pour voir le jardin, 30 ans d'histoire, des milliers de plantes et de photos.
CLIQUEZ là pour le blog

Dis-moi comment tu plantes je te dirai qui tu es

Avatar de l’utilisateur
jardiniere31
Prince du jardin
Messages : 10749
Inscription : jeu. 10 janv. 2008 17:19
Région : Midi-Pyrénées
Sexe : Femme
Localisation : haute garonne,nord ouest de Toulouse

Re: Désherbage chemin, votre avis ?

Message par jardiniere31 » jeu. 31 janv. 2019 20:00

J'ai testé ce procédé mais j'ai vite renoncé. Il faut beaucoup de temps pour arriver à brûler des herbes un peu grandes. Les vivaces repoussent aussitôt qu'on a le dos tourné, normal, on ne touche que la partie aérienne. L'idéal est de faire quand les plantules ne mesurent que quelques millimètres, donc presque chaque semaine :sleep: .
J'ai rangé le matériel et trouvé que la razette était plus rapide et plus efficace.

Avatar de l’utilisateur
noichCoco
Bourgeon de bavard
Messages : 180
Inscription : mar. 27 sept. 2016 10:23
Région : Bretagne
Sexe : Homme
Localisation : Un peu plus à l'ouest

Re: Désherbage chemin, votre avis ?

Message par noichCoco » jeu. 31 janv. 2019 21:47

Bonsoir ailees,

Alors déjà bravo pour le jardin, je suis allé voir sur ton site et la vidéo youtube, c'est magnifique ! Un vrai petit coin de paradis...
Pour ce qui est du chemin de 300 mètres de long je vais me permettre une question un peu bête mais tant pis : s'il est très utilisé je suppose que sur les bandes de roulement l'herbe reste rase, pour le milieu et les bas-côtés 2 fauchages par ans ne suffiraient pas ?
(bon ça ne règle pas la question du parking mais chaque chose en on temps :) ).

Avatar de l’utilisateur
ailees
Seigneur des paquerettes
Messages : 8245
Inscription : mer. 25 janv. 2006 13:31
Région : Midi-Pyrénées
Localisation : Est de Toulouse (Caraman)
Contact :

Re: Désherbage chemin, votre avis ?

Message par ailees » ven. 01 févr. 2019 10:48

Merci,
Sur les bas-côtés, c'est de la terre ; l'herbe reste rase parce que nous y passons la tondeuse (autoportante évidemment) régulièrement,
En fait ce chemin est - ou a été - une route, empierrée puis bitumée… il y a 40 ou 50 ans. Tu imagines bien que depuis son état s'est quelque peu dégradé !
C'est ça le problème.
Si je laisse pousser les mauvaises herbes, ça va augmenter la dégradation, D'autant que les cailloux et pierres sont peu à peu délogés, y passer la tondeuse ne serait pas possible (les lames en souffriraient trop).
En fait si j'avais les moyens, je ferais refaire tout le chemin, mon voisin serait d'accord (si c'est moi qui paye !) .
Mais bon, je vais chercher du côté du thermique à flamme qui me semble la seule solution dans nos moyens.
CLIQUEZ là pour voir le jardin, 30 ans d'histoire, des milliers de plantes et de photos.
CLIQUEZ là pour le blog

Dis-moi comment tu plantes je te dirai qui tu es

opusoculi
Grossiste en parlotte
Messages : 4209
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Désherbage chemin, votre avis ?

Message par opusoculi » dim. 03 févr. 2019 3:41

Nicole37n a écrit :
jeu. 31 janv. 2019 16:33
J'ai vu du roundup au rayon jardin du SM du coin la semaine dernière.

Et j'ai lu que l'acide pélargonique serait plus dangereuse que le glyphosate. Allez savoir ,,,
Pas de confusion, "ROUND UP" , nom commercial, figure toujours sur le bidon mais le produit actif est maintenant de l'acide pélargonique.

Quand au danger, je ne sais pas. Ma position a toujours été de ne pas saturer le sol en utilisant toujours le même produit mais d'alterner autant que possible.
Je viens de constater que l'immense parking d'un super marché est couvert de sel ...
Dernière modification par opusoculi le dim. 03 févr. 2019 12:51, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Michmich70
Fleur de pipelette
Messages : 957
Inscription : mar. 25 nov. 2014 6:12
Région : Franche Comté
Sexe : Homme

Re: Désherbage chemin, votre avis ?

Message par Michmich70 » dim. 03 févr. 2019 10:26

J'utilise depuis quelques années ce genre de technique. Attention prudence, ce n'est pas à utiliser lorsque les herbes sont susceptible de s'enflammer, au début je m'y suis grillé les poils des pattes. Heureusement d'ailleurs car j'ai pu arrêter le début d'incendie à temps. Donc il faut rester prudent devant le risque d'incendie et ce d'autant plus dans le sud de la France.

Le désherbage thermique demande plus de technique qu'il n'y paraît. Le but à atteindre est d'épuiser la plante et ses réserves en éclatant par la chaleur les cellules du feuillage. la chaleur fait bouillir le liquide des cellule et rompt leur membrane. La plante s'épuise ensuite à envoyer sa sève qui ne profite en rien à son feuillage agonisant. Il est certain, que lorsque tout le feuillage meurt, si elle dispose encore de réserve racinaire, une nouvelle pousse interviendra qu'il faudra à nouveau annihiler par choc thermique. Pour ce faire, il suffit de laisser la flamme flétrir le feuillage jusqu'à ce qu'il change de couleur, sans le dessécher. Il passe du vert herbe fraiche à la couleur des épinards cuit sans pour autant se flétrir sous la flemme. C'est seulement quelques minutes après, le feuillage commence à s'affaisser. Le néophyte aura tendance à vouloir faire disparaître tout de suite le feuillage en brûlant tout (j'ai été néophyte). C'est tout à fait improductif. Les feuilles sont réduite en cendre et les réserves racinaire restent intacte. La repousse sera d'autant plus vigoureuses que les cendres font un excellant engrais.

Par contre, c'est assez énergivore et je déconseille l'utilisation des petites cartouches de gaz trop onéreuses à la longue. Les grosses bouteilles ayant elles l'inconvénient d'être lourde à manipuler, il convient de disposer d'au moins d'un chariot de transport adapté.
J'ai, depuis l'année dernière, acquis un désherbeur thermique électrique nettement moins fatigant à utiliser et beaucoup plus pratique ( à la condition de disposer de suffisamment de rallonges)… toutefois l'usage de cette énergie peut poser problème à certains. Si vous disposez d'un pistolet thermique type décapeur, ils ont souvent la même puissance et vous pouvez tester l'efficacité de la théorie avant de prendre une décision.

Avatar de l’utilisateur
ailees
Seigneur des paquerettes
Messages : 8245
Inscription : mer. 25 janv. 2006 13:31
Région : Midi-Pyrénées
Localisation : Est de Toulouse (Caraman)
Contact :

Re: Désherbage chemin, votre avis ?

Message par ailees » dim. 03 févr. 2019 11:49

Merci.
Dans mon cas, vu la longueur du chemin, je ne peux que prendre du thermique avec une grosse bouteille.
CLIQUEZ là pour voir le jardin, 30 ans d'histoire, des milliers de plantes et de photos.
CLIQUEZ là pour le blog

Dis-moi comment tu plantes je te dirai qui tu es

opusoculi
Grossiste en parlotte
Messages : 4209
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Désherbage chemin, votre avis ?

Message par opusoculi » dim. 03 févr. 2019 13:00

Merci Michmich du partage ton expérience. Le desherbeur thermique électrique est mon choix.

chuferlu
Pépinière à blabla
Messages : 2883
Inscription : dim. 27 déc. 2015 11:15
Région : Belgique
Sexe : Homme
Localisation : Asturias-Espagne

Re: Désherbage chemin, votre avis ?

Message par chuferlu » dim. 03 févr. 2019 23:50

Merci Michmich.
je vois tout a fait "couleur épinard".
Mais ensuite tu dis "c C'est seulement quelques minutes après, le feuillage commence à s'affaisser"
Je croyais avoir compris qu'il faut s'arrêter au stade épinard , mais du coup j'ai un doute.

Le chariot que j'ai fabriqué dont je parle dans le post a -la page précédente, va super bien.
Et le chalumeau pour toiture, les fait passer par cette couleur, et viens avec un tuyau de plusieurs mètres en général.
C'est trop grand ici pour envisager un électrique.
Analyse, bon sens, jugeote et réflexion sont les quatre mamelles de la réussite J. Labby.

INDY27
Seigneur des paquerettes
Messages : 8533
Inscription : lun. 04 août 2014 13:03
Région : Haute Normandie
Sexe : Femme
Localisation : à côté des plantules

Re: Désherbage chemin, votre avis ?

Message par INDY27 » lun. 04 févr. 2019 0:54

Je me suis toujours demandée pourquoi il y avait une différence de température entre l'électrique et le thermique, pour faire un même travail. L'électrique chauffe à 600 ° alors que le thermique est à 1.000 °, parfois même 1.400 ° pour certains modèles. Le chalumeau de couvreur, c'est celui qui chauffe à 1.850 ° ?

Dans les inconvénients, il y a la destruction d'insectes rampants. Il faut éviter le jour où les coccinelles sont installées sur les plantes. Le passage du désherbeur réveille aussi les graines dans le sol, obligeant à faire une deuxième passage peu de temps après.

Avatar de l’utilisateur
Michmich70
Fleur de pipelette
Messages : 957
Inscription : mar. 25 nov. 2014 6:12
Région : Franche Comté
Sexe : Homme

Re: Désherbage chemin, votre avis ?

Message par Michmich70 » lun. 04 févr. 2019 10:14

Quand je dis "couleur épinard", il y a des gens qui comprennent "aspect épinard cuit", ce sont 2 choses différentes.

1) Couleur épinard, seule la couleur change, elle ne prennent un aspect flétri qu'un peu plus tard, alors que vous avez cessé votre action. Les cellules éclatées sont nombreuse mais il en reste quelques unes d'intact ou moins amochées. La plante en cherchant à sauver son feuillage épuisera tout ou parti de ses réserves.

2) Aspect épinard, le feuillage change de couleur mais devient aussi avachie que des feuilles d'épinard en cuisson dans la poêle. Le feuillage est irrémédiablement mort, la plante cherchera à se régénérer en créant directement un nouveau feuillage.


L'électrique est plus facile à utiliser car sa température d'utilisation moindre est largement suffisante. Lorsque vous arrêtez de "cuire" la plante, celle-ci ne doit avoir que changé de couleur, son port doit rester tel qu'il était… elle ne commence à flétrir qu'ensuite.

chuferlu
Pépinière à blabla
Messages : 2883
Inscription : dim. 27 déc. 2015 11:15
Région : Belgique
Sexe : Homme
Localisation : Asturias-Espagne

Re: Désherbage chemin, votre avis ?

Message par chuferlu » lun. 04 févr. 2019 12:30

INDY27 a écrit :
lun. 04 févr. 2019 0:54
Je me suis toujours demandée pourquoi il y avait une différence de température entre l'électrique et le thermique, pour faire un même travail. L'électrique chauffe à 600 ° alors que le thermique est à 1.000 °, parfois même 1.400 ° pour certains modèles. Le chalumeau de couvreur, c'est celui qui chauffe à 1.850 ° ?

Dans les inconvénients, il y a la destruction d'insectes rampants. Il faut éviter le jour où les coccinelles sont installées sur les plantes. Le passage du désherbeur réveille aussi les graines dans le sol, obligeant à faire une deuxième passage peu de temps après.
Ah, serait-ce pour ça que j'ai incendié le séchoir, juste en passant?
Mais tu es sûre des t°; peu d'argiles supportent plus de 1000° sans s'affaiser, seuls les grès et la porcelaine supportent jusqu'a 1400° et le miens irait a 1800°??
J'avais l'impression du contraire vois-tu, la flamme n'a pas la force de l'autre (pour souder le cuivre), ni sa couleur et ma foi les goudrons fondent vite...

Peu importe," je pense tout haut".
Michmich70 a écrit :
lun. 04 févr. 2019 10:14
elle ne prennent un aspect flétri qu'un peu plus tard, alors que vous avez cessé votre action
Voilà, merci Michmich.
A la prochaine j'utilise ta tecnique.
Ma dernière tentative je crois que j'étais entre les deux; plutôt épinard roussi.
Analyse, bon sens, jugeote et réflexion sont les quatre mamelles de la réussite J. Labby.

INDY27
Seigneur des paquerettes
Messages : 8533
Inscription : lun. 04 août 2014 13:03
Région : Haute Normandie
Sexe : Femme
Localisation : à côté des plantules

Re: Désherbage chemin, votre avis ?

Message par INDY27 » lun. 04 févr. 2019 12:53

Pour les températures, j'ai pris les informations sur des sites de vente de matériel de bricolage. Le 1.850 ° correspondant à un chalumeau monogaz pour les couvreurs. Une lampe à souder, c'est 1.800 °. Un poste à souder bigaz, c'est 3.100 °. Mais tu as raison Chuferlu, je viens d'aller sur un site de matériel professionnel pour couvreur : le fer de couvreur à flamme "ouverte" est à 600 °.

Oui, l'électrique est plus facile à utiliser mais ça prend plus de temps et il faut pouvoir se brancher. C'est impensable avec 300 m de long. On en a vite marre (poser 3 secondes, lever, poser 3 secondes, lever, etc...).

En gaz, j'utilisais une bouteille propane sur un vieux chariot de courses modifié maison, morceau de planche en bas pour recevoir la bouteille, grille (vieille étagère de frigo) à l'arrière pour sangler la bouteille et y attacher le tuyau. Avec le propane, la flamme a tendance à décrocher. Il faut trouver le bon débit pour que ça tienne, entre le lance-flammes et l'extinction. Et puis il faut penser à la durée de vie limitée du tuyau. Pour certains modèles, ce n'est pas aussi facile que de changer un ancien tuyau blanc de gazinière, c'est serti. Il a fini à la déchèterie et a été remplacé par la débroussailleuse à batterie qui prend moins de temps.

Pour les collectivités, il y a un modèle récent fabriqué en France, à gaz, avec de l'air chaud pulsé dans une buse froide permettant de cibler 40 cm de large, à une température de 250 à 400 ° selon la distance de la buse au sol, de 60 à 30 cm. Avec le chariot 3 roues équipé d'un frein pour les pentes, c'est de l'ordre de 2.000 €. Niveau bruit, c'est juste en dessous de 85 décibels.

Avatar de l’utilisateur
colibri87
Empereur jardinier
Messages : 16594
Inscription : jeu. 22 mai 2008 15:15
Région : Limousin
Sexe : Femme
Localisation : Panazol, banlieue est de Limoges 67ans

Re: Désherbage chemin, votre avis ?

Message par colibri87 » lun. 04 févr. 2019 15:06

J'ai aussi abandonné le desherbeur thermique apres plusieurs essais infructueux
Sur de petites surfaces j'ai teste le gravier calcaire. Ca semble bien fonctionner. Dans ma region, peu d'herbes resistent au calcaire.
Il y a quelque chose de plus fort que la mort: c'est la présence des absents dans la mémoire des vivants
(Jean d'Ormesson)

chuferlu
Pépinière à blabla
Messages : 2883
Inscription : dim. 27 déc. 2015 11:15
Région : Belgique
Sexe : Homme
Localisation : Asturias-Espagne

Re: Désherbage chemin, votre avis ?

Message par chuferlu » lun. 04 févr. 2019 20:34

INDY27 a écrit :
lun. 04 févr. 2019 12:53
Pour les températures, j'ai pris les informations sur des sites de vente de matériel de bricolage. Le 1.850 ° correspondant à un chalumeau monogaz pour les couvreurs. Une lampe à souder, c'est 1.800 °. Un poste à souder bigaz, c'est 3.100 °. Mais tu as raison Chuferlu, je viens d'aller sur un site de matériel professionnel pour couvreur : le fer de couvreur à flamme "ouverte" est à 600 °.
Je pense que le mien doit être de cet ordre, la flamme n'est pas forte, ni très bleue

INDY27 a écrit :
lun. 04 févr. 2019 12:53
En gaz, j'utilisais une bouteille propane sur un vieux chariot de courses modifié maison, morceau de planche en bas pour recevoir la bouteille, grille (vieille étagère de frigo) à l'arrière pour sangler la bouteille et y attacher le tuyau. Avec le propane, la flamme a tendance à décrocher. Il faut trouver le bon débit pour que ça tienne, entre le lance-flammes et l'extinction. Et puis il faut penser à la durée de vie limitée du tuyau. Pour certains modèles, ce n'est pas aussi facile que de changer un ancien tuyau blanc de gazinière, c'est serti. Il a fini à la déchèterie et a été remplacé par la débroussailleuse à batterie qui prend moins de temps.

Il me semblait l'avoir décrit, j'ai sans doute oublié le bouton "envoyer"?
Image
Le tuyau est d'origine, mais a l'extérieur ça a peu d'importance a condition de fermer a la bouteille et pas au chalumeau.
Les problèmes c'est pour l'intérieur, une gazinière éteinte, pression dans le tuyau, micro-fuite, ....
Analyse, bon sens, jugeote et réflexion sont les quatre mamelles de la réussite J. Labby.

Répondre

Revenir à « Au jardin d'ornement »