Cultiver ses patates, ça vaut le coup ?

Ce forum regroupe les discussions sur les pommes de terre
chuferlu
Grossiste en parlotte
Messages : 3709
Inscription : dim. 27 déc. 2015 11:15
Région : Belgique
Sexe : Homme
Localisation : Asturias-Espagne

Re: Cultiver ses patates, ça vaut le coup ?

Message par chuferlu » mer. 11 sept. 2019 13:30

Plus au Nord, en Belgique, avant qu’il n’y aie plus d’hiver on faisait souvent une primeur.
Roille double, on passe acla houe dans un sens puis dans lautre, fumier de cheval et debris, ca fait une mini couche, un peu de terre, patates,un peu plus de terre terre et on recouvrait de branches, foin, paillasson.
Quand ca pointe, on remet de la terre
Comme le Précise Stanislas... il faut préserver les pointes
Quand les gelées noires ne sont plus a craindre les quelques degrés en plus de la couche sourde et les couvertures les preserve des gelées blanches
Évidemment dans un endroit abrité

Jai le souvenir d’espèces de tranchées chez mon grand pere, mais c’était un fou de boulot et il en était tellement fier qu’il exagerait tout.
Chez nous c’était plus light.
Analyse, bon sens, jugeote et réflexion sont les quatre mamelles de la réussite J. Labby.

Pellia
Fruit de la jacasse
Messages : 1027
Inscription : lun. 28 août 2017 11:30
Région : Rhone Alpes

Re: Cultiver ses patates, ça vaut le coup ?

Message par Pellia » mer. 11 sept. 2019 13:46

Bonjour,
@ Masa, plants non germés, c’est normal. Lorsque j’achète mes PdT de semence, elles ne sont pas germées, je les dispose dans des clayettes (la PdT a un sens), exposition à la lumière, lorsque les germes sont bien développés, c’est la mise en terre. J’ai cultivé sous tunnel, c’est beaucoup de travail de manipulation. La culture sous serre est moins pénible. Le gain en temps de production est d’environ un mois. Pour planter, il faut que la terre soit réchauffée sinon le plant végète dans le sol. La Siterma, le Père la produisait, je ne me souviens pas d’en avoir planté. La Bonnotte, je la connais, j’ignore le gout. Acheter des PdT au supergazin pour les gouter, non merci. Pour moi les légumes, c’est cueillette, cuisine et dans la gamelle dans la foulée.

Avatar de l’utilisateur
Masa
Bourgeon de bavard
Messages : 377
Inscription : dim. 17 mars 2019 21:02
Région : Pays de la Loire

Re: Cultiver ses patates, ça vaut le coup ?

Message par Masa » mer. 11 sept. 2019 14:08

Pellia a écrit :
mer. 11 sept. 2019 13:46
Pour moi les légumes, c’est cueillette, cuisine et dans la gamelle dans la foulée.
Tout le monde n'a pas la chance d'avoir un jardin chez-soi. Le mien est trop petit pour que je puisse me nourrir tout au long de l'année. C'est pourquoi, j'achète uniquement des fruits et des légumes de saison et français. Les pdt primeur d'avril sont à tomber par terre (le prix aussi :smoke: ). Celles du commerce, je pourrai les classer comme-suit : Sirtema (excellente), Bonote (pas goûté), Lady Cristel (quelconque), Charlotte (mouais bof), Amandine (bonne).
Je suis conscient que la terre joue un rôle prépondérant dans le goût.
Dans les jardineries, on trouve des tubercules déjà pré-germées.

chuferlu
Grossiste en parlotte
Messages : 3709
Inscription : dim. 27 déc. 2015 11:15
Région : Belgique
Sexe : Homme
Localisation : Asturias-Espagne

Re: Cultiver ses patates, ça vaut le coup ?

Message par chuferlu » mer. 11 sept. 2019 16:02

Pellia a écrit :
mer. 08 mai 2019 0:31
Bonsoir,
La culture de la pomme de terre par un jardinier amateur n’est absolument pas rentable. Vous parlez de la sapidité, la même pomme de terre, du même lot, suivant les régions n’aura pas le même gout et le même rendement (expériences perso avec plusieurs personnes). Vous avez des régions qui ne jurent que pour les variétés rouges, l’avantage c’est leur rendement, elles ne se délitent pas à la cuisson. Personnellement je trouve ces variétés infectes. Je cultive de l’Institut de Beauvais, très grosse pomme de terre, difforme avec des protubérances dans tous les sens, difficile à éplucher. Cuite elle est très farineuse, elle fait une purée ultra blanche. Elle est détestée par certaines personnes. Ne comptez pas faire des frites, ou la mettre dans une soupe. Elle ne se tient pas à la cuisson. La Ratte, excellente avec un bon rendement dans certain terrain. Dans mon terrain, rendement minable et gout désastreux alors que l’Artémis me fait des gros rendements et un gout de revenez-y. J’ai une bonne à tout faire, la Régal (obtention Vilmorin) qui a été abandonné je ne sais pour quelle raison. La Bintje faisait très bon ménage avec le mildiou au point de perdre des récoltes. Actuellement elle serait moins sensible ? Je ne la cultive plus. On peut épiloguer longuement sans partager les mêmes avis.
Eyè maintenant c’est des autres??
Analyse, bon sens, jugeote et réflexion sont les quatre mamelles de la réussite J. Labby.

Pellia
Fruit de la jacasse
Messages : 1027
Inscription : lun. 28 août 2017 11:30
Région : Rhone Alpes

Re: Cultiver ses patates, ça vaut le coup ?

Message par Pellia » jeu. 12 sept. 2019 8:43

Bonjour,
@Masa, je suis consciente de mes privilèges en matière de jardin. Je vais dans les supergazins et je vois les prix. Hier j’ai vu des patates en sacs de 10 kg à 0,69 le kg mais franchement c’est de la M. la variété m’est inconnue, les PdT avaient des germes de 5 mm, aspect superficiel vraiment beurk (coups et blessures). Le client qui achète ces PdT se fait avoir jusqu’à l’os. Je regardais des choux fleurs qui avaient bien traînés sur l’étal, c’était idem. En plus il y a le mode de culture. Dans le jargon l’on dit que l’on fait pisser la terre. Si l’on pouvait semer et récolter en moins d’une semaine on le ferait. C’est la raison pour laquelle les légumes sont insipides. Les légumes primeurs sont très rentables pour le producteur.
Les cagettes de PdT pré germées n’ont rien de plus que les autres. Dans quelques jours je vais faire des clayettes d’environ 100. Ces clayettes vont être déposées dans une pièce éclairée et non chauffée, à la lumière naturelle et où il ne gèle pas. La germination se fera en mars-avril. Tu ne peux pas accélérer ce processus naturel ou en chauffant la pièce de stockage. Germées ou non tu peux les planter, si ton sol n’est pas à 11° (je crois) la PdT ne se développe pas. Après il y a le risque de gel de la partie aérienne, ce n’est pas un voile qui va protéger le plant. À Noirmoutier, je crois que c’est 4 récoltes par an, dans le Haut-Doubs avec une tout le monde est content !

Avatar de l’utilisateur
Masa
Bourgeon de bavard
Messages : 377
Inscription : dim. 17 mars 2019 21:02
Région : Pays de la Loire

Re: Cultiver ses patates, ça vaut le coup ?

Message par Masa » jeu. 12 sept. 2019 9:04

Les patates à 69 centimes le Kg, ce ne sont que celles qui ont la chaire tendre, farineuse et insipide. Elles sont destinées à la conservation, au potage, purée et frites. Rien ne vaut une bonne poêlée de pdts sautées.
Pour se donner bonne conscience, les gens (une bonne majorité) achète des légumes/fruits premier prix (issus de la succulente agriculture espagnole ou hollandaise) sans se préoccuper des saisons. J'ai eu la chance d'être éduqué par une mère cuisinière qui a toujours fait en sorte d'utiliser des produits de saison. Maintenant, le marché, ce n'est pas pour moi, pour plusieurs raisons. Déjà, je n'ai pas les moyen (et l'envie) de mettre 6€ dans un Kg de tomates et en plus, je ne fais pas confiance en ces marchands qui ne sont pas tous des maraîchers et qui ne sont pas du coin, sans parler de la traçabilité. L'idéal, à mon sens, est, à défaut d'avoir un jardin, de trouver un producteur local. À défaut, je fais comme tout le monde, j'achète en magasin.

Comme je l'ai dis, ce sera un test. Au pire, elles débuteront en mars.

jp17
Bourgeon de bavard
Messages : 337
Inscription : lun. 07 janv. 2019 11:00
Région : Poitou Charentes
Sexe : Homme
Localisation : proche de Saintes (17)

Re: Cultiver ses patates, ça vaut le coup ?

Message par jp17 » jeu. 12 sept. 2019 12:30

Pellia a écrit :
jeu. 12 sept. 2019 8:43
... Après il y a le risque de gel de la partie aérienne, ce n’est pas un voile qui va protéger le plant.
Mais si, un voile suffit à protéger les parties aériennes. Les fortes gelées du 4 avril et 5 mai n'ont rien fait à mes pdt plantées le 3 mars. Ce n'était qu'une seule couche de P17. J'aurais pu la doubler si la météo avait annoncé 1 ou 2 degrés de moins. Les seules parties gelées sont celles qui touchent le voile, mais cela n'a aucune incidence perceptible sur la future récolte.

Photo faite le 9 mai, 4 jours après la seconde gelée, avec à peine quelles traces du gel sur le bout de quelques feuilles. Le coup de vent est plus visible que le gel :
Image

Pellia a écrit :
jeu. 12 sept. 2019 8:43
...si ton sol n’est pas à 11° (je crois) la PdT ne se développe pas...
... À Noirmoutier, je crois que c’est 4 récoltes par an...
Quand on écrit des contradictions, il vaut mieux le faire dans des messages différents.
La primeur de Noirmoutier reste 3 mois en terre.
Pour faire 4 récoltes, il faudrait les enchaîner sans 1 jour de répit. Comme le sol de Noirmoutier est bien trop froid l'hiver, on ne risque pas d'y faire 4 récoltes successives. A moins de le faire en serres chauffées et éclairées, mais on peut le faire aussi bien n'importe où.

Pellia
Fruit de la jacasse
Messages : 1027
Inscription : lun. 28 août 2017 11:30
Région : Rhone Alpes

Re: Cultiver ses patates, ça vaut le coup ?

Message par Pellia » jeu. 12 sept. 2019 13:35

Bonjour,
@ jp17 Moyenne des T° en janvier et février à Noirmoutier de plus 7° à plus 10° et tu continus par des sonnets pour avoir le premier prix de celui qui crache le pépin de raisin le plus loin. C’est de la contradiction qui n’apporte strictement rien. Ce n’est pas un voile qui va arrêter une température négative de -4° Si seulement, la pose d’un voile de forçage sur la maison pour l’isoler du froid, mieux que l’isolation à 1 € par téléphone.

Avatar de l’utilisateur
Stanislaxurit
Bourgeon de bavard
Messages : 196
Inscription : lun. 01 juil. 2013 22:00
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme

Re: Cultiver ses patates, ça vaut le coup ?

Message par Stanislaxurit » jeu. 12 sept. 2019 14:44

Purée (sans vouloir faire le lien avec les patates...), mais que vous êtes fatigants ! On dirait un vieux couple :mrgreen:

Effectivement, une gelée à -4°C (sous abri) aura raison d'une jeune culture de patates. En plein champ, la température peut être beaucoup plus basse à cause du rayonnement nocturne (dans le cas d'un temps clair).

J'avais fait l'expérience l'hiver dernier. Le thermomètre sous abri météo (donc dans une boite blanche et exposé au Nord) affichait quasi systématiquement 4°C de plus que le thermomètre placé en plein air au milieu du champ et sans abri. Thermomètres calibrés au préalable je précise !!! Je suis scientifique de métier je précise aussi :mrgreen:

Donc avec 0°C sous abri, on avait -4°C en plein champ. Et je me souviens d'un coup de froid en mars 2018, il y a eu -3°C sous abri et jusqu'à -7°C à -8°C en plein champ. Pour le coup, ça avait même flingué les mandariniers et les vignes !

Pour résumer, un voile va protéger du rayonnement nocturne. Au lieu d'avoir un -4°C on pourra espérer avec un voile, avoir un 0°C qui peut sauver les meubles !

jp17
Bourgeon de bavard
Messages : 337
Inscription : lun. 07 janv. 2019 11:00
Région : Poitou Charentes
Sexe : Homme
Localisation : proche de Saintes (17)

Re: Cultiver ses patates, ça vaut le coup ?

Message par jp17 » jeu. 12 sept. 2019 16:33

Pellia a écrit :
jeu. 12 sept. 2019 13:35
Bonjour,
@ jp17 Moyenne des T° en janvier et février à Noirmoutier de plus 7° à plus 10° et tu continus par des sonnets pour avoir le premier prix de celui qui crache le pépin de raisin le plus loin. C’est de la contradiction qui n’apporte strictement rien. Ce n’est pas un voile qui va arrêter une température négative de -4° Si seulement, la pose d’un voile de forçage sur la maison pour l’isoler du froid, mieux que l’isolation à 1 € par téléphone.
Ah, parce que d'après toi les températures de +7° à +10° permettent de cultiver des pdt ???
msf a écrit, et je suis d'accord : "si ton sol n’est pas à 11° (je crois) la PdT ne se développe pas".
Quand vous en aurez fini avec vos contradictions, vous pourrez admettre qu'on ne cultive pas la pdt 12 mois par an à Noirmoutier. Pas plus que dans l'île de Ré ou Oléron.

Quant au voile de forçage, ta comparaison avec la maison est le summum du ridicule. Isoles-tu ta maison pour échapper aux gelées matinales du printemps ???
Une gelée en avril-mai, c'est souvent qq heures de gelées. Le voile suffit à gagner les degrés nécessaires pour passer ce cap. Si tu n'as jamais essayé, comment peux-tu en parler ? Moi j'essaie et je le prouve avec une photo. J'attends des preuves.

jp17
Bourgeon de bavard
Messages : 337
Inscription : lun. 07 janv. 2019 11:00
Région : Poitou Charentes
Sexe : Homme
Localisation : proche de Saintes (17)

Re: Cultiver ses patates, ça vaut le coup ?

Message par jp17 » jeu. 12 sept. 2019 16:44

Stanislaxurit a écrit :
jeu. 12 sept. 2019 14:44
Pour résumer, un voile va protéger du rayonnement nocturne. Au lieu d'avoir un -4°C on pourra espérer avec un voile, avoir un 0°C qui peut sauver les meubles !
De plus, il faut arrêter de croire que la tige et la feuille de pdt gèlent à 0°. Elles supportent une légère température négative, comme beaucoup de végétaux. Vous n'avez jamais vu une feuille de pdt ou de courgette raide le matin et en pleine forme à midi ?

Avatar de l’utilisateur
Stanislaxurit
Bourgeon de bavard
Messages : 196
Inscription : lun. 01 juil. 2013 22:00
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme

Re: Cultiver ses patates, ça vaut le coup ?

Message par Stanislaxurit » jeu. 12 sept. 2019 18:47

Moi, j'ai déja vu des patates brulées par le gel, alors que le thermomètre du jardin a indiqué un +2°C en minimale sous abri.
Au niveau du sol et en plein champ, il a donc gelé par rayonnement. Et suffisamment pour flinguer les pdt :wink:

Par contre, je ne pourrai pas dire à partir de combien en température négative, une feuille de patate est foutue.

Pellia
Fruit de la jacasse
Messages : 1027
Inscription : lun. 28 août 2017 11:30
Région : Rhone Alpes

Re: Cultiver ses patates, ça vaut le coup ?

Message par Pellia » ven. 13 sept. 2019 7:47

Bonjour,
Il y a le gel et aussi l’humidité de l’air qui entre en jeu. Je l’ai vu cette année sur les tomates, toutes les parties qui étaient en croissance ont été flinguées à une température proche de zéro. J’ai un collègue qui cultive ses PdT avant les autres, trois jours de gelées faibles, rien ne s’est passé. Au quatrième jour, à 10 heures, les dégâts étaient visibles alors que la T° négative semblait être la même que celle des autres jours. Autre chose que j’ai constaté, les plants touchés par le gel garde des séquelles jusqu’à la récolte. On pourrait parler d’un effet mémoire. J’ai un collègue qui est à l’INRA il m’a dit qu’il transmettait cette info aux spécialiste de ce domaine.

chuferlu
Grossiste en parlotte
Messages : 3709
Inscription : dim. 27 déc. 2015 11:15
Région : Belgique
Sexe : Homme
Localisation : Asturias-Espagne

Re: Cultiver ses patates, ça vaut le coup ?

Message par chuferlu » ven. 13 sept. 2019 10:48

Stanislaxurit a écrit :
jeu. 12 sept. 2019 14:44
Purée (sans vouloir faire le lien avec les patates...), mais que vous êtes fatigants ! On dirait un vieux couple :mrgreen:

Effectivement, une gelée à -4°C (sous abri) aura raison d'une jeune culture de patates. En plein champ, la température peut être beaucoup plus basse à cause du rayonnement nocturne (dans le cas d'un temps clair).

J'avais fait l'expérience l'hiver dernier. Le thermomètre sous abri météo (donc dans une boite blanche et exposé au Nord) affichait quasi systématiquement 4°C de plus que le thermomètre placé en plein air au milieu du champ et sans abri. Thermomètres calibrés au préalable je précise !!! Je suis scientifique de métier je précise aussi :mrgreen:

Donc avec 0°C sous abri, on avait -4°C en plein champ. Et je me souviens d'un coup de froid en mars 2018, il y a eu -3°C sous abri et jusqu'à -7°C à -8°C en plein champ. Pour le coup, ça avait même flingué les mandariniers et les vignes !

Pour résumer, un voile va protéger du rayonnement nocturne. Au lieu d'avoir un -4°C on pourra espérer avec un voile, avoir un 0°C qui peut sauver les meubles !

Avec un voile je ne sais pas mais avec le système que nous faisions en Belgique, et qui n’a lair d’intéresser personne -4 n’était pas un problème. C’est où c’était courant en mars.
Maintenant, la brûlure en cas de gelées blanches tardives, c’est souvent sauvable par un arrosage matinal. Avant que les premiers rayons de soleil ne passent dans le prisme des cristaux de givre.

Quand au vieux couple, il faut savoir qu’il contredit systématiquement tout le monde, on arrive souvent a laisser pusser mais c’est exaspérant.
Que ce soit patates, oignons, tomates, le gel, le voile, les dates de semis....on n’avance jamais
Sur ce même topic il a d’abord arrêté la production, pour ensuite en refaire et chaque fois de variétés différentes, au début c’était touta l’Ha en tracteur; maintenant c’est trois caissettes sur quatre parpaings desquels il puise des cagettes pour ses semences (qui chez les autres degenerent...)
Analyse, bon sens, jugeote et réflexion sont les quatre mamelles de la réussite J. Labby.

Avatar de l’utilisateur
BUGADE
Maitre des bosquets
Messages : 5239
Inscription : jeu. 03 juin 2010 8:51
Région : Languedoc Roussillon
Localisation : Aude, quelque part entre la montagne et la mer...

Re: Cultiver ses patates, ça vaut le coup ?

Message par BUGADE » ven. 13 sept. 2019 12:23

Il y a aussi les patates qu'on renonce à cultiver
Image
Dans un monde sans mélancolie, les rossignols se mettraient à roter. Émile M Cioran

Répondre

Revenir à « Aux pommes de terre »