Mousses, lichens et hépatiques.. des précisions..

A la découverte des végétaux, comment sont-ils arrivés en France, ...
Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 19244
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Mousses, lichens et hépatiques.. des précisions..

Message par bourru07 » sam. 01 févr. 2014 13:08

Un récent concours photo nous a amenés à mettre un peu le bout du nez
sur ces trucs rabougris, que je ne regardais guère, avant, que comme des emmerdeuses.
En fait, rien qu'à les photographier, on s'aperçoit que c'est tout un monde divers et énigmatique.
Une bonne volonté botaniste pour nous aider à y voir plus clair?
Un petit topo, pour aider à ne pas nous laisser mourir idiots?
A défaut, si c'est trop de boulot, un lien sur un doc pas trop taré?
Ni trop savant non plus :P

Mes constatations hyper empiriques de béotien m'ont déjà permis de voir
que ce ne sont pas les mêmes selon le support, pierre ou écorce,
proliférants sur pistachier, cerisiers, yeuse mais plus rares sur chêne , châtaigner, résineux..
selon l'exposition, adret ou ubac, selon l'humidité de leur support,
ni leur milieu, maquis ou garrigue.
Dernière modification par bourru07 le sam. 01 févr. 2014 14:47, modifié 1 fois.
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

Avatar de l’utilisateur
zagribouille
Grossiste en parlotte
Messages : 4103
Inscription : lun. 14 févr. 2011 14:42
Région : Asie
Sexe : Femme
Localisation : tha heua laos

Re: Mousses, lichens et hépatiques.. des précisions..

Message par zagribouille » sam. 01 févr. 2014 13:35

les mousses et lichens sont un monde qui est, pour moi, magique.
une autre échelle de temps,
un mode de multiplication ...
La vie est belle puisque je suis en vie
lat:18°46'30.09"N long: 102°30'38.66"E

Avatar de l’utilisateur
daniele 43
Empereur jardinier
Messages : 15568
Inscription : sam. 07 mars 2009 18:30
Région : Auvergne
Sexe : Femme
Localisation : Sibérie centrale de la métropole
Contact :

Re: Mousses, lichens et hépatiques.. des précisions..

Message par daniele 43 » dim. 02 févr. 2014 13:25

Bourru , qu'est-ce que tu veux savoir exactement ? identité et classement , comment les differencier ou les reconnaitre ?

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 19244
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: Mousses, lichens et hépatiques.. des précisions..

Message par bourru07 » dim. 02 févr. 2014 13:48

De tout, un peu, juste ce qu'il faut pour ne pas mourir idiot.
Les mousses et les lichens, j'ai lu ce que l'on peut trouver
dans une Botanique pour les Nuls, et je crois avoir vaguement compris.
Quant aux hépatiques, je n'ai rien compris au film.
J'aimerais du simple, mais non bêtifiant..
La juste dose pour l'Honnête Homme.
Sur ces sujets, Aline Raynal-Roques (qui, sur presque tout, est ma bouée de sauvetage)
me laisse totalement sur ma faim.
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

Avatar de l’utilisateur
daniele 43
Empereur jardinier
Messages : 15568
Inscription : sam. 07 mars 2009 18:30
Région : Auvergne
Sexe : Femme
Localisation : Sibérie centrale de la métropole
Contact :

Les Hépatiques

Message par daniele 43 » mer. 05 févr. 2014 14:57

ça m'arrange :mrgreen: car je n'ai pas envie de faire compliqué

Les Hépatiques :

du point de vue de l'évolution , les Hépatiques sont ce qu'il y a de plus archaïque en milieu terrestre ; elles sont plus primitives que les mousses
Elles restent très dépendantes de l'eau ; elles vivent dans des milieux très humides ( certaines sont même aquatiques ); on les trouve donc principalement dans des forêts très humides, et en bord de points d'eau

Elles sont constituées d'un organisme sans véritables tiges , racines , feuilles , c'est à dire un Thalle ; elles tiennent à leur support par des rhizoïdes , et ont le plus souvent un port couché ou en coussin
Ce thalle ne comporte que deux couches de cellules

Par la morphologie , on distingue deux groupes :

- les plus primitives :
thalle non lobé , en forme de ruban
, se divisant par dichotomie
L'exemple le plus courant est Marchantia polymorpha , l'Hépatique des fontaines ( que l'on découvre souvent dans les pots mal entretenu des pépinières, et entre les dallages de jardin trop humides :

Image
Marchantia dans la grotte des laveuses par neira ..... http://fjpower.org, sur ipernity

- les moins primitives ont un thalle lobé , les lobes imitant des feuilles , souvent imbriqués comme des écaillles
Une des plus communes en sous-bois : Plagiochila asplenioïdes:
Image
Plagiochila asplenioides par neira ..... http://fjpower.org, sur ipernity


La plupart des Hépatiques forestières sont de ce type.; elles poussent au sol ou sur d'autres végétaux , parfois aussi sur les rochers

Sur le net , on trouve cette belle planche :
Image
Auteur : Haeckel ( domaine public)- planche 82 Hepaticae par neira ..... http://fjpower.org, sur ipernity

Les Hépatiques sont généralement petites et discrètes et se distinguent mal au milieu des mousses
La disposition des lobes et l'absence de nervures sont repérables à la loupe , mais avec l'habitude , on finit par les remarquer rien qu'à leur disposition et à leur aspect

Reproduction :
Les Hépatiques ont deux ou trois modes de multiplication:

- végétatif : division et bouturage du thalle
- asexué : propagules dans des corbeilles chez Marchantia
- sexué : le thalle est le gamétophyte , la fécondation a lieu dans des organes sexués
cela ne donne pas directement une nouveau thalle , mais un organe producteur de spores

Chez Marchantia polymorpha , il y a des thalles mâles et des thalles femelles ; les organes reproducteurs en forme d'ombrelles sont distinctes
Un thalle mâle avec les organes sexués
photo domaine public
Image
Marchantia polymorpha de Hermann Schachner- domaine public par neira ..... http://fjpower.org, sur ipernity

Corbeilles à propagules :
photo domaine public
Image
Marchantia polymorpha- photo de Hermann Schachner- domaine public par neira ..... http://fjpower.org, sur ipernity

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 19244
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: Mousses, lichens et hépatiques.. des précisions..

Message par bourru07 » mer. 05 févr. 2014 15:15

Merci, daniele, exactement le format que je souhaitais.
Çà, c'est de la bonne pédagogie :top:
Parole, tu aurais pu être prof :lol:
D'ailleurs j'ai tout compris de ton topo.
Enfin, je crois... :wink:
De la Marchantia polymorpha, j'en ai sur un rocher suintant près de ma source.
Si je les avais photographiées, au concours, j'aurais été retenu ou shooté?
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

Avatar de l’utilisateur
daniele 43
Empereur jardinier
Messages : 15568
Inscription : sam. 07 mars 2009 18:30
Région : Auvergne
Sexe : Femme
Localisation : Sibérie centrale de la métropole
Contact :

Hépatiques forestières

Message par daniele 43 » mer. 05 févr. 2014 15:20

Pour aider au repérage , voici quelques hépatiques forestières , les plus courantes
( le plus souvent en milieu frais et très humide , souvent montagnardes )

Au sol , avec les mousses :

Plagiochila asplenioïdes

Image
Plagiochila asplenioides par neira ..... http://fjpower.org, sur ipernity

Porella:

Image
Porella platyphylla par neira ..... http://fjpower.org, sur ipernity
Image
Porella platyphylla par neira ..... http://fjpower.org, sur ipernity

Image
Porella arboris-vitae , avec Lophocolea cuspidata à droite par neira ..... http://fjpower.org, sur ipernity

Lophocolea
( c'est minuscule , quelques mm de large , quelques cm de long )

Image
Lophocolea bidentata par neira ..... http://fjpower.org, sur ipernity
souvent jaunâtre très clair

Image
Lophocolea installée sur une mousse par neira ..... http://fjpower.org, sur ipernity

Sur les écorces : Radula

Image
Radula complanata par neira ..... http://fjpower.org, sur ipernity

Image
Radula complanata (2) par neira ..... http://fjpower.org, sur ipernity

Sur écorces et rochers , Frullania , couleur vert sombre , bronze , et fréquemment rouge bordeaux :

En compagnie d'un gros Lichen :
Image
Peuplement d'un rocher humide- Frullania rouge , Peltigère , et mousses par neira ..... http://fjpower.org, sur ipernity

Image
Frullania tamarisci par neira ..... http://fjpower.org, sur ipernity

Image
Frullania tamarisci par neira ..... http://fjpower.org, sur ipernity

Désolée pour les photos pas très nettes faites avec mon vieil appareil :roll:

Avatar de l’utilisateur
daniele 43
Empereur jardinier
Messages : 15568
Inscription : sam. 07 mars 2009 18:30
Région : Auvergne
Sexe : Femme
Localisation : Sibérie centrale de la métropole
Contact :

Re: Mousses, lichens et hépatiques.. des précisions..

Message par daniele 43 » mer. 05 févr. 2014 15:44

bourru07 a écrit :Merci, daniele, exactement le format que je souhaitais.
Çà, c'est de la bonne pédagogie :top:
Parole, tu aurais pu être prof :lol:
D'ailleurs j'ai tout compris de ton topo.
Enfin, je crois... :wink:
De la Marchantia polymorpha, j'en ai sur un rocher suintant près de ma source.
Si je les avais photographiées, au concours, j'aurais été retenu ou shooté?
Merci pour le compliment
:lol: pourquoi pas au concours , on les mets généralement dans le même sac , toutes ces petites plantes en coussins ou en plaques , qui poussent aux mêmes endroits

La Marchantia peut devenir une vraie plaie , envahissante sur des sols détrempés

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 19244
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: Mousses, lichens et hépatiques.. des précisions..

Message par bourru07 » mer. 05 févr. 2014 16:27

Ces hépatiques forestières que tu nous montres,
elles sont rares? je crois bien n'en avoir jamais vu.
Ou bien, comme on ne mes les avait jamais montrées avant,
je ne les ai pas repérées... :wink:
désormais, j'aurai l’œil plus alerte.
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

traxou
Fruit de la jacasse
Messages : 1247
Inscription : dim. 10 janv. 2010 20:33
Région : Ile de France

Re: Mousses, lichens et hépatiques.. des précisions..

Message par traxou » mer. 05 févr. 2014 16:50

Merci à Bourru pour avoir posé la question, et à Danièle pour sa réponse complète agrémentée de photos et de liens. C'est vrai qu'on ne les regarde pas.
En plus, le nom "hépatiques" et l'aspect visqueux ne les rend pas attirantes.

Avatar de l’utilisateur
daniele 43
Empereur jardinier
Messages : 15568
Inscription : sam. 07 mars 2009 18:30
Région : Auvergne
Sexe : Femme
Localisation : Sibérie centrale de la métropole
Contact :

Re: Mousses, lichens et hépatiques.. des précisions..

Message par daniele 43 » mer. 05 févr. 2014 16:52

Bourru:
non pas rare dans les Cévennes .; cherche dans les Hêtraies sapinières côté nord , les ravins humides , les berges de ruisseaux à mi-ombre

Traxou : pas visqueuses , juste luisantes , satinées

Avatar de l’utilisateur
Kalinda
Prince du jardin
Messages : 9284
Inscription : ven. 18 mars 2011 20:24
Région : Bretagne
Sexe : Femme
Localisation : région rennaise

Re: Mousses, lichens et hépatiques.. des précisions..

Message par Kalinda » mer. 05 févr. 2014 19:51

Merci Daniele pour cette explication très claire, magnifiquement agrémentée de photos (très belles aussi avec ton vieil appareil)
Mes échanges.

mes jardins

Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas,
c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles.

Sénèque

Avatar de l’utilisateur
daniele 43
Empereur jardinier
Messages : 15568
Inscription : sam. 07 mars 2009 18:30
Région : Auvergne
Sexe : Femme
Localisation : Sibérie centrale de la métropole
Contact :

Re: Mousses, lichens et hépatiques.. des précisions..

Message par daniele 43 » mer. 05 févr. 2014 20:30

Merci Kalinda

et surtout si vous en trouvez au cours de ballades , n'oubliez pas de les immortaliser
ce serait bien d'en montrer d'autres sur ce fil

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 19244
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: Mousses, lichens et hépatiques.. des précisions..

Message par bourru07 » mer. 05 févr. 2014 21:42

Ce que trouve de formidable dans ce post, au delà
du fait que suis moins con ce soir qu'à mon lever et que je serai
en mesure de reconnaître une hépatique la prochaine fois que j'en croiserai une,
c'est que tu peux pondre un dossier clair, utile à des tas de gens, susceptible
de les entraîner à progresser et dix fois plus pédago que la somme des identifications
individuelles de la dernière plante tordue (achetée au supermarché, et qui finira
inéluctablement sur le tas de compost, à court ou moyen terme.)
Il y a dans la flore indigène tellement de choses intéressantes,
sur lesquelles on patauge lamentablement, et qui mériteraient une courte
et riche mise au point comme celle que tu viens de faire.
10% du temps dépensé aux identifications ponctuelles réinvesti pour sortir une fiche
de clarification, utile à tous?
Un défi: les sorbus.. Ah que j'aimerais m'y retrouver un peu, dans ce bordel
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

Avatar de l’utilisateur
daniele 43
Empereur jardinier
Messages : 15568
Inscription : sam. 07 mars 2009 18:30
Région : Auvergne
Sexe : Femme
Localisation : Sibérie centrale de la métropole
Contact :

Re: Mousses, lichens et hépatiques.. des précisions..

Message par daniele 43 » jeu. 06 févr. 2014 8:09

C'est sûr que faire des petites mises au point sur tel ou tel genre ou famille simplifieraient les identif et enrichirait le forum
Ce n'est pas moi qui vais dire le contraire , étant passionnée de sauvageonnes ...
Mais je pense que cela n'empêcherait pas des demandes répétées.
Quand c'est la saison , on a des dizaines de demandes identiques , pour la Stramoine , le Phytolaque , et j'en passe , alors que le post précédent en montre justement la photo.
Les demandeurs ne cherchent pas trop , ils préfèrent une réponse rapide qu'ils auront de toute façon ( la plupart du temps ) et le problème aussi , c'est que , tant que la plante n'est pas cernée ( famille etc .. ), on ne sait pas où la chercher .

NB: Pour les Sorbus , je déclare forfait :smoke: :devil: moi aussi j'ai du mal avec certains arbustes ou arbres

Répondre

Revenir à « Aux origines »