La rusticité des avocats, je teste !

Les plantes n'ont pas toutes la même résistance au froid et l'acclimatation peut améliorer cette résistance, quelles sont vos expériences ?
Avatar de l’utilisateur
Gordame
Graine de timide
Messages : 79
Inscription : mar. 25 août 2015 17:48
Région : Pays de la Loire
Sexe : Homme

Re: La rusticité des avocats, je test !

Message par Gordame » dim. 24 juil. 2016 11:20

je suis allé pêcher dans mon imagination :lol: Je me disais que c'était au niveau du collet comme tu dis, car c'est le lieu de pousse des graines/noyaux. Aurais-tu un moyen de mieux s'y connaître en anatomie de la plante ? Je pense que ça pourrait m'aider à mieux comprendre comment ça fonctionne. Merci ! :D

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 15613
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: La rusticité des avocats, je test !

Message par bourru07 » dim. 24 juil. 2016 11:42

Hélas, je n'ai pas en tête de bon doc simple d'initiation à la physiologie végétale.
Il faudrait trouver dans un grenier un vieux bouquin de sciences nat. datant du bon vieux temps des instits.
Il y a bien les cours de SVT, mais ils sont contaminés d'idéologie verte.
Sauras-tu résister à cette redoutable école de radicalisation ? :lol: :lol:
D'intelligent et pas trop jargonnant, je ne connais que l'excellent
"La Botanique Revisitée" d'Aline Raynal-Roques,
mais qui exige un peu d'efforts des neurones pour plonger dedans.
(514p. Édité chez Belin)
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

Avatar de l’utilisateur
Gordame
Graine de timide
Messages : 79
Inscription : mar. 25 août 2015 17:48
Région : Pays de la Loire
Sexe : Homme

Re: La rusticité des avocats, je test !

Message par Gordame » sam. 27 août 2016 20:35

Bonjour !


Je me pose une question et j'ai besoin de vous. Selon vous à partir de quel âge je pourrais planter mon avocatier en pleine terre ? Est-ce qu'il faut parler d'âge ou de maturité physiologique ? Par exemple quand il produit des fruits c'est signe qu'il est assez fort et résistant ? Quand il commence à produire de l'écorce ?


Merci à vous :top:
Dernière modification par Gordame le sam. 27 août 2016 22:15, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 15613
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: La rusticité des avocats, je test !

Message par bourru07 » sam. 27 août 2016 21:41

Salut Gordame,
Tu n'es pas raisonnable.
Tu poses des questions qui ne peuvent amener que des réponses qui te feront de la peine...
Quelques soient les espèces, les arbres adultes, implantés depuis plusieurs années,
gagnent, certes, quelques degrés de résistance au froid.
Mais ce ne sera pas suffisant pour te permettre de réaliser ton rêve : des avocats, en pleine terre, vivant, sans protection, comme des fruitiers rustiques.
Ça, même Mitchourine n'y a pas réussi. :(
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

Avatar de l’utilisateur
Gordame
Graine de timide
Messages : 79
Inscription : mar. 25 août 2015 17:48
Région : Pays de la Loire
Sexe : Homme

Re: La rusticité des avocats, je test !

Message par Gordame » sam. 27 août 2016 22:14

Même si tu n’adhères pas à "mon rêve", peux-tu néanmoins répondre à ma question s'il te plaît ? :oops:

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 15613
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: La rusticité des avocats, je test !

Message par bourru07 » dim. 28 août 2016 7:31

Désolé, je ne saurais te répondre précisément, n'ayant jamais pratiqué sa culture en extérieur.
Tout juste, en extrapolant de ce qui se passe pour les autres arbres fruitiers, pourrais je dire que
une relative résistance est obtenue quand le système racinaire est bien développé.
Mais, il s'agit là d'un cercle vicieux, dans la mesure où les racines ne se développent vraiment
qu'après une ou plusieurs saisons de plantation.
Tu seras donc contraint de pratiquer une sérieuse protection, au moins, au pied, durant les années
qui suivront sa mise en terre...

Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

Avatar de l’utilisateur
Gordame
Graine de timide
Messages : 79
Inscription : mar. 25 août 2015 17:48
Région : Pays de la Loire
Sexe : Homme

Re: La rusticité des avocats, je test !

Message par Gordame » dim. 28 août 2016 22:58

Merci de ta précieuse réponse ! Mais pareil, ça veut dire quoi bon système racinaire ? Je le vois comment ? Oui je pourrais y aller à la méthode bourrin et dépoter mon avocatier et regarder. Le pot est lourd, grand et je le dépote pas comme un godet !

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 15613
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: La rusticité des avocats, je test !

Message par bourru07 » lun. 29 août 2016 10:07

Peut-être dois-je préciser...
Un système racinaire bien développé ne veut pas dire volumineux, mais bien réparti
dans le sol
, verticalement et latéralement.
Quand un sujet est laissé trop longtemps dans un pot trop exigü, ses racines vont prendre du volume,
mais "chignonner", ce qui est l'inverse d'un système bien développé.
Tout en répétant que l'avocat en pleine terre est une opération à très hauts risques,
si tu as décidé de le faire, n’atermoie pas trop longtemps.
Au delà de deux ans en pot, il est très difficile de rattraper un système racinaire qui a commencé à chignonner...
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

Avatar de l’utilisateur
Gordame
Graine de timide
Messages : 79
Inscription : mar. 25 août 2015 17:48
Région : Pays de la Loire
Sexe : Homme

Re: La rusticité des avocats, je test !

Message par Gordame » lun. 29 août 2016 10:54

Merci de tes précisions. En revanche "chignonner" et "atermoie" je connais pas du tout ces mots :oh:

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 15613
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: La rusticité des avocats, je test !

Message par bourru07 » lun. 29 août 2016 11:40

- Chignonner
  • >> jargon de pépiniériste :oops: . Se dit à propos d'une plante dont les racines, trop longues pour un pot trop petit, s'emmêlent en tournant.
- Atermoyer
  • >> ça c'est du français, vieillot peut-être, mais parfaitement correct. Hésiter à prendre une décision et attendre trop longtemps.
[/color][/i]
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

Avatar de l’utilisateur
Gordame
Graine de timide
Messages : 79
Inscription : mar. 25 août 2015 17:48
Région : Pays de la Loire
Sexe : Homme

Re: La rusticité des avocats, je test !

Message par Gordame » mar. 06 sept. 2016 12:04

Bonjour,

En naviguant sur internet en ayant trouvé par hasard les bienfaits du marc de café, la composition d'un sol, etc. je suis tombé sur un site web http://www.nzdl.org/ qui a référencé un ouvrage nommé "L'avocatier, Maisonneuve et Larose, 1994" disponible à ce lien : http://goo.gl/GMUpPw

Je prendrais le temps de le lire plus tard, bonne lecture à vous ! :top:

Avatar de l’utilisateur
sebb
Bourgeon de bavard
Messages : 155
Inscription : ven. 13 nov. 2015 23:07
Région : Pays de la Loire
Sexe : Homme
Localisation : Est Vendée, 85120 Saint Pierre du Chemin
Contact :

Re: La rusticité des avocats, je test !

Message par sebb » sam. 17 sept. 2016 17:50

Egalement habitant des Pays de Loire, je peux confirmer que la culture en pleine terre est possible en Vendée pour certaines variétés.
La résistance allant de -7 à -10°C pour les plus rustiques comme la Duke après acclimation, -5°C au départ.
Ces températures sont devenues particulièrement rares ici, y compris lors de la dernière vague de froid en 2012. Donc même si une pousse tendre gèle, les rejets peuvent se faire plus bas.

Par contre, les conditions ne sont pas suffisantes pour atteindre la fructification.

Par contre aussi, il est important dans les zones à T°C limite de faire monter la tige le plus haut possible, il y a en effet par nuit claire et calme en hiver parfois 3°C d'écart entre le sol et 3m de haut. Plus la ramification se fera haute, moins la sensibilité au gel sera haute.
"La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que
de l'information"
Einstein

Nous suivre:
https://www.facebook.com/climatvendee/

http://www.climat-vendee.fr/

Avatar de l’utilisateur
Gordame
Graine de timide
Messages : 79
Inscription : mar. 25 août 2015 17:48
Région : Pays de la Loire
Sexe : Homme

Re: La rusticité des avocats, je test !

Message par Gordame » dim. 18 sept. 2016 17:55

J'habite à 25 minutes de ta ville selon ta description sur le site ! Je suis curieux de savoir où tu t'es procuré ton avocatier résistant !

Avatar de l’utilisateur
sebb
Bourgeon de bavard
Messages : 155
Inscription : ven. 13 nov. 2015 23:07
Région : Pays de la Loire
Sexe : Homme
Localisation : Est Vendée, 85120 Saint Pierre du Chemin
Contact :

Re: La rusticité des avocats, je test !

Message par sebb » lun. 19 sept. 2016 11:22

Ah non, je n'ai pas d'avocatier hein, c'est mon post qui doit prêter à confusion.
Je dis juste que notre climat est compatible avec certaines espèces comme la Duke7 moyennant une adaptation.

Tu devrais t'inscrire sur fruitier.net pour chercher un greffon de cette variété, puis il faudrait le marcotter pour s'affranchir du porte greffe issu de ton semi qui lui est probablement plus sensible au froid. Ou tenter le bouturage, pas facile, voire sans réussite selon les espèces selon ce que j'ai pu lire.

Par contre, de là à manger des avocats, je n'y crois guère, raison pour laquelle les gens qui en plantent en dehors de la côte d'Azur ne se bousculent pas.
"La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que
de l'information"
Einstein

Nous suivre:
https://www.facebook.com/climatvendee/

http://www.climat-vendee.fr/

Avatar de l’utilisateur
Gordame
Graine de timide
Messages : 79
Inscription : mar. 25 août 2015 17:48
Région : Pays de la Loire
Sexe : Homme

Re: La rusticité des avocats, je test !

Message par Gordame » mar. 20 déc. 2016 19:58

Bonjour à tous visiteurs ou membres de aujardin.org !

J'ai mis en place une stratégie. Cette année 2016 a eu un été très sec en Vendée, et il n'a pas plu avant début novembre. J'ai donc profité de cette sécheresse pour ne pas arroser mes avocatiers, et les déplacer sous un grand sapin, entouré de haies, de murets et d'arbres qui permet d'éviter que la rosée ne se dépose sur les feuilles et ainsi faire geler les feuilles ainsi que tremper les pots pour éviter que la terre soit gelée.

Cette stratégie m'a étonné étant donné qu'elle fonctionne et que j'ai eu l'idée de cet emplacement par mes propres moyens ! Mes avocatiers de 3-4 ans n'ont subi aucun dégât, même les avocatiers qui ont germé l'hiver dernier se portent très bien malgré les températures négatives allant jusqu'à aujourd'hui à -2°C.

Ma région étant épargnée par des valeurs négatives répétées et étant donnée la plante que j'essaye de faire pousser vient des Amériques, c'est plutôt une bonne chose de voir ce genre de résultats.

Voici deux photos prises au même moment. On peut constater que ma stratégie est efficace !

Image

Image

Répondre

Revenir à « A la rusticité »