Fumaria officinalis- Fumeterre officinal

Ces sauvageonnes qui s'invitent dans nos jardins, elles aussi méritent qu'on s'y intéresse, donc par ici les échanges sur ces plantes
Avatar de l’utilisateur
daniele 43
Empereur jardinier
Messages : 15367
Inscription : sam. 07 mars 2009 18:30
Région : Auvergne
Sexe : Femme
Localisation : Sibérie centrale de la métropole
Contact :

Fumaria officinalis- Fumeterre officinal

Message par daniele 43 » lun. 17 mars 2014 9:20


Fumaria officinalis - Fumeterre officinale

Famille des Papavéracées

L'origine du nom vernaculaire est sujette à discussion:
Son nom de fumeterre vient du latin fumus terrae donc fumée de la terre mais l'origine de ce nom semble controversée :

-pour certains la plante semble sortir de terre comme une fumée à cause de son feuillage grisâtre léger et vaporeux,
- pour d'autres la suc de la plante fait pleurer les yeux comme de la fumée d'où aussi son nom d'herbe à la veuve :D .
On l'appelle aussi fiel de terre car fraiche elle est très amère.
D'autres surnoms lui sont attribuée : fleur de terre, pied de géline, pisse-sang, lait battu, herbe à la jaunisse, chausse rouge, soupe au vin ou soupauvin, herbe à la verrue, etc...

Habitat :

Grandes cultures , champs de céréales , potagers ; sur sols enrichis en azote; mais aussi friches , décombres , tas de fumier , prairies fumées . Apprécie les terrains basiques.

Bio-indication:
- sols sarclés azotés , alcalins
plantes associées : Papaver rhoeas, Euphorbia helioscopia, Lamium amplexicaule



Description :

Annuelle , de 10 à 30 cm en moyenne , de couleur glauque , bien ramifiée, au feuillage très finement découpé en lanières
Les fleurs rose pâle ou rose soutenu, bitones sont allongées, à éperon , ( 8 mm ) dans des grappes terminales ; le fruit est une boule verte

En fleur , au pied d'une Bourrache :

Image


Image


Image


Utilisations :

le Fumeterre a des vertus médicinales , pour les yeux , la peau
Par ailleurs il est connu depuis l' Antiquité pour son action puissante sur le foie et la vésicule biliaire . Encore de nos jours , certains médicaments cholagogues sont basés presque uniquement sur le Fumeterre.
D'où son nom vernaculaire d' officinal
Peut agir aussi comme calmant et hypnotique sur le long terme

On s'en est servi aussi pour teindre la laine en vert

Contributeurs :
- Daniele43
- auronitens
- Chiru

Fred38550
Graine de timide
Messages : 4
Inscription : mer. 05 juin 2019 9:41
Région : Rhone Alpes
Sexe : Homme

Re: Fumaria officinalis- Fumeterre officinal

Message par Fred38550 » mer. 05 juin 2019 9:54

Bonjour Danièle 43,

Je viens de m inscrire sur ce site. Je viens de faire l acquisition d une petite maison avec jardin, je suis donc un peu... voir tres novice. Mon terrain ressemble a un terrain vague ce qui me deprime un peu. J ai donc commence à faire des petits massifs. Ma question est... puis je utiliser de la fumeterre comme paillage? Elle est vendue sous forme de sac (genre terreau) près de chez moi. Mes petits massifs ne risquent ils pas d être envahis par cette plante et cela est il bon pour mes plantes? Merci beaucoup de vos précieux conseils.

Fred38550.

chuferlu
Grossiste en parlotte
Messages : 3462
Inscription : dim. 27 déc. 2015 11:15
Région : Belgique
Sexe : Homme
Localisation : Asturias-Espagne

Re: Fumaria officinalis- Fumeterre officinal

Message par chuferlu » mer. 05 juin 2019 11:50

la fumeterre est une plante qui comme son nom l'indique est vaporeuse, aérée
Je ne la considère plus comme mauvaise herbe, je ne vois pas de baisse de production a ses côtés, son ombre est meme agréables aux autres légumes; parfois si elle grimpe trop il suffit de la casser, elle s"arrache facile et ce que j'arrache, ou casse va sur les semis qu'elles ombre sans les asphixier.
Envahissante, non, mais elle se ressème facilement
Au même titre que le mouron et d'autres dont je ne connais pas le nom, je la trouve bonne compagnonne
Je ne sais pas pourquoi, mais j'en ai toujours dans les pois, soit sympathie, soit les dates de cultures?
Je viens de découvrir ses vertus, sont elles vraiment a la hauteur?
Analyse, bon sens, jugeote et réflexion sont les quatre mamelles de la réussite J. Labby.

Répondre

Revenir à « Aux sauvages du jardin »