Cirsium arvense- Chardon des champs

Ces sauvageonnes qui s'invitent dans nos jardins, elles aussi méritent qu'on s'y intéresse, donc par ici les échanges sur ces plantes
Avatar de l’utilisateur
aygues31
Prince du jardin
Messages : 9555
Inscription : mar. 30 janv. 2007 12:57
Région : Midi-Pyrénées
Sexe : Homme
Localisation : Région Toulousaine

Cirsium arvense- Chardon des champs

Message par aygues31 »

Cirsium arvense - Chardon des champs (Famille des Asteraccées)
  • Ses autres noms : Cirse des champs, Echausside, Askol, Picot, Calcido, Cardron ou Cherdu, :top:
[/i]

:bougie Habitat :
Le cirse des champs, d’origine eurasiatique, se retrouve partout, dans les prairies, au bord des chemins et des routes, dans les friches, les champs et les jardins. Il préfère les milieux frais, argileux et ensoleillés ... mais aussi riches car <<terre à chardons, terre à millions>>

Très commun dans toute l’Europe, il est redoutable car il s'adapte à toutes les situations de sol et de climat ... chaud/froid, basique/acide, sec/humide, ombre/lumière ... rien ne le gène :!: il est considéré comme "une invasive".
Le compactage du sol favorise le développement des chardons, ainsi que l'usage de la motobineuse qui multiplie les fragments de racines qui vont multiplier la plante
:cartonrouge: Un arrêté du 31/07/2000 rend obligatoire la lutte contre le Cirse des champs. Leur floraison est sanctionnable par une amende de 30 000 € dans l'Allier.

:etca: Description
Le cirse des champs est une plante dressée de 0,8 à 1,30 m avec une tige très rameuse, anguleuse et rougeâtre, sans épines. Les feuilles sont allongées, découpées et bordée de dents épineuses.

Image
lien photo : de Neira sur Ipernity

Les plantules possèdent des feuilles épineuses, alternes disposées en rosette. Les cotylédons d'assez grande taille, sont elliptiques, charnus, à pétiole presque inexistant.
Les feuilles très piquantes sont lancéolées, sessiles et ± décurrentes, coriaces, vertes et glabres avec une pilosité blanchâtre sur leur face inférieure.

Image Image
lien des 2 photos : INRA-Dijon.fr

Les fleurs en tubes forment des petits capitules ovoïdes entourées de bractées peu épineuses (racème). La couleur des capitules varie du pourpre au blanc par nuances de rose . Les fruits sont des akènes munis d’une aigrette blanche et plumeuse.

Image Image Image
lien photo gauche : de spacemouses, milieu de Monica Meeneghan et droite de Api christine sur Ipernity

Le système racinaire du cirse des champs est fait de rhizomes horizontaux et de racines verticales qui peuvent descendre à plus de 2 m. La croissance horizontale des racines atteint 4 ou 5 mètres par an, le chardon forme des ronds par des drageons qui vont ainsi donner de nouveaux pieds.
Le cirse des champs est une plante dioïque capable de se féconder jusqu'à cent mètres à la ronde, avec 40 000 gr. / pied pouvant voler loin de la plante mère et germer pendant 20 ans !

Plusieurs chenilles dont la Vanesse du chardon s'en nourrissent, ainsi que des mouches, des coléoptères (coccinelles, charançons, chrysomèles) et des punaises. La larve d'un longicorne (Agapanthia cardui) mine ses tiges.
Les graines sont appréciées d’oiseaux granivores (chardonneret) et les abeilles y récoltent un nectar abondant.

Image Image Image
lien photo de gauche : de Anne Elliott puis des 2 suivantes : de Cameron sur Ipernity

:loupe: Confusion de détermination :

Très proches des chardons (genre Carduus), avec lesquels ils sont fréquemment confondus, les aigrettes de leurs fruits (pappus) simples ou plumeux permettent la distinction.

Image Image Image
Carduus crispus - de jyryk58 Carduus tenuiflorum - de jyryk58 Carduus nutans - de neira, toutes sur Ipernity

On consultera ici les autres plantes du genre Circium.

A coté de ces Circium, dans cette famille des Asteracées, on trouve beaucoup de "chardons" d'autres genres : Atractylis, Tyrimnus, Cnicus, Silybum ... la liste est longue.

Image Image
Cynara cardunculus et Sylibum marianum - lien des 2 photos : de neira sur Ipernity

Certains circes sont protégés comme le panicaut des champs (Eryngium campestre) et le panicaut de mer (Eryngium maritimum), le cirse de Montpellier (Cirsium monspessulanum) et le cirse faux hélonium (Cirsium helenioides)

Image Image Image
Eryngium campestre - lien photo : de neira sur Ipernity puis Cirsium monspessulanum et Cirsium palustre - lien des 2 photos : florealpes.com

:docteur: Utilisations en Phytothérapie :

Le chardon Marie (Silybum marianum), aux larges feuilles épineuses tachées de blanc, est utilisé pour soigner le foie.

:atable: La "carline" (carlina acaulis) clouée aux portes des bergeries alpines se consomme crue comme des artichauts.

Vous en avez parlé sur le site : ICI et LA

Réalisation : Aygues31 :pipe:
la bonne excuse des mauvais jardiniers ? ... la lune! :lol:

Une enquête sur la qualité des TERREAUX :top:
Viens participer, on a besoin de toi
Avatar de l’utilisateur
daniele 43
Empereur jardinier
Messages : 16177
Inscription : sam. 07 mars 2009 18:30
Région : Auvergne
Sexe : Femme
Localisation : Sibérie centrale de la métropole
Contact :

Re: Cirsium arvense- Chardon des champs

Message par daniele 43 »

Répondre

Revenir à « Aux sauvages du jardin »