Chenopodium album-Chénopode blanc

Ces sauvageonnes qui s'invitent dans nos jardins, elles aussi méritent qu'on s'y intéresse, donc par ici les échanges sur ces plantes
Avatar de l’utilisateur
aygues31
Prince du jardin
Messages : 9553
Inscription : mar. 30 janv. 2007 12:57
Région : Midi-Pyrénées
Sexe : Homme
Localisation : Région Toulousaine

Chenopodium album-Chénopode blanc

Message par aygues31 » dim. 27 avr. 2014 12:00

Chenopodium album - Chénopode blanc (Famille des Chenopodiacées ou Amaranthacées)
  • Ses autres noms : Ansérine blanche, Poule grasse, Drageline, Senousse, Herbe aux vendangeurs



:bougie Habitat :
Adorant l'azote, le chénopode blanc est partout, s’adapte à tous les sols et affectionne toutes les cultures fertilisées.
C'est la pire des "sauvages au jardin" surtout par les milliers de graines (± 100 000 par pied) :angryfire: qu'elle produit et qui se conservent très longtemps dans le sol (plus de 100 ans :!: )

Image
Chenopodium album par neira ..... http://fjpower.org, sur ipernity

Cette plante annuelle colonise toutes les cultures de nos agriculteurs, surtout maïs et tournesol et affectionne tout autant nos potagers. On la rencontre aussi dans les parcs, les friches et au bord des routes.
Sa croissance est remarquable sur les terres fréquemment travaillées et surtout arrosées.

:etca: Description
C'est une plante dressée mesurant jusqu'à 2 m de haut.
Sa tige érigée, dure, ramifiée est souvent striée de rouge. Ses racines traçantes et superficielles s'étalent très loin autour de la tige.
La plantule est importante à bien reconnaitre avec ses cotylédons elliptiques, à sommet arrondi en massue, plus ou moins pétiolés.

Image Image Lien photo : agcrops.osu.edu
Lien photo : ACTA (Rodriguez) - infloweb.fr

Ses feuilles sont plus longues que larges, rétrécies à la base, farineuses à la face inférieure, et laissant une texture sableuse sur les doigts. Les feuilles inférieures sont opposées à limbe entier et ovale, les feuilles suivantes sont alternes, dentées, crénelées et rappelant par leur forme "une patte d' oie".

Image
Lien photo : keyserver.lucidcentral.org

De juin à octobre, le chénopode produit des petites fleurs vertes (blanchâtres, voire un peu rougeâtres) en épis denses qui donnent ensuite naissance à de petits fruits (akènes noirs et luisants)

Image
Lien photo : fcps.edu/islandcreekes

:loupe: Confusion de détermination :
Il existe un nombre important de chénopodes ainsi que de variétés du chénopode blanc (dont l'identification nécessite le recours au microscope)
Le chénopode blanc peut être confondu avec le chénopode hybride (Chenopodium hybridum) dont le limbe de grande taille se termine par 2 ou 4 grandes dents aiguës et triangulaires.

Image
Lien photo : wikimedia

Autre confusion possible avec le chénopode rouge (chenopodium rubrum) reconnaissable par la couleur des inflorescences.

Image
Lien photo : botany.cz

L'épazote (chenopodium ambrosioides) est reconnaissable grâce à son odeur de citronnelle.

La confusion est aussi possible avec l'arroche des jardins (Atriplex hortensis) mais les 2 ou 4 premières feuilles sont disposées par paires opposées.

Image
Lien photo : maieutapedia.org

:docteur: Utilisations culinaire et pharmaceutique :
On peut consommer les feuilles (riches en protéines, en vitamines A et C) et les extrémités des tiges, cuites comme celles des épinards. Les jeunes tiges se consomment aussi comme des asperges.
La consommation du feuillage cru est déconseillée en raison de la saponine, des nitrates et de l'acide oxalique contenus dans la plante. Après cuisson, la saponine disparait mais des oxalates apparaissent (les malades rénaux doivent donc s'en méfier)
Les racines fraîches écrasées donnent un substitut de savon doux.

:prof: Plante bio-indicatrice ?
La plante répond directement à la teneur en magnésium, mais surtout en azote du sol.

Vous en avez parlé sur le site : ICI
Dernière modification par aygues31 le dim. 27 avr. 2014 13:14, modifié 1 fois.
la bonne excuse des mauvais jardiniers ? ... la lune! :lol:

Une enquête sur la qualité des TERREAUX :top:
Viens participer, on a besoin de toi

Avatar de l’utilisateur
daniele 43
Empereur jardinier
Messages : 15528
Inscription : sam. 07 mars 2009 18:30
Région : Auvergne
Sexe : Femme
Localisation : Sibérie centrale de la métropole
Contact :

Re: Chenopodium album-Chénopode blanc

Message par daniele 43 » jeu. 24 août 2017 7:45

Allure typique de Chénopode blanc , et ses fleurs minuscules :

ImageChenopodium album (1)

ImageChenopodium album (5)

ImageChenopodium album (2)

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 18900
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: Chenopodium album-Chénopode blanc

Message par bourru07 » jeu. 24 août 2017 8:58

Ces photos très pédagogiques complètent parfaitement la fiche de Gérard,
mais m'ont donné une fausse joie : j'ai cru à un retour d'Aygues31... :(
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

Avatar de l’utilisateur
BUGADE
Maitre des bosquets
Messages : 5112
Inscription : jeu. 03 juin 2010 8:51
Région : Languedoc Roussillon
Localisation : Aude, quelque part entre la montagne et la mer...

Re: Chenopodium album-Chénopode blanc

Message par BUGADE » jeu. 24 août 2017 11:27

Elle n'est pas marrante mais il faut bien en parler. :wink:
Et une fiche complète de plus :top:
Dans un monde sans mélancolie, les rossignols se mettraient à roter. Émile M Cioran

Répondre

Revenir à « Aux sauvages du jardin »