Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

De part leur culture contraignante et difficile, les érables du Japon méritent leur propre forum
Tomasan
Bourgeon de bavard
Messages : 154
Inscription : lun. 15 juin 2020 8:09
Région : Aquitaine
Sexe : Homme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par Tomasan »

Bonjour Rom01984,

J’ai la même chose sur mon palmatum type, pour moi ce n’est pas inquiétant mais je ne sais pas ce que c’est ....
opusoculi
Maitre des bosquets
Messages : 5974
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par opusoculi »

Rom01984 a écrit : mar. 08 déc. 2020 10:51 Bonjour à tous!
J'ai acquis un érable (Beni Schishihenge) récemment dans une pépinière et je m'interroge sur le tronc, il y a de légère taches noires
je n'ai pas de photos des racines mais elles sont blanche et brunes ( pas vu de racines noires)
Qu'en pensez vous?
voici les photos:
Ce sont des brulures de soleil, elles affectent le cambium.
Le tronc devrait être vert, la couleur orange indique que la sève élaborée descend moins bien.
‘schishihenge’ a une pousse lente, avec des brulures de soleil sa pousse sera plus lente encore mais ce n’est pas une maladie.
Rétablir une parfaite circulation n’est pas possible ou sera très lent.
Se contenter d’une petite forme n’est pas mal non plus ...
Mes érables , printemps automne 2019. http://jalbum.net/a/1973986
Année 2018. http://jalbum.net/a/1974352
samuel8
Bourgeon de bavard
Messages : 111
Inscription : mer. 24 juin 2020 17:54
Région : Picardie
Sexe : Homme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par samuel8 »

Ca fait 2 ou 3 semaines au moins que j'ai un soucis avec mon petit semi ornatum.
En haut d'une des branches, j'ai dû casser un tout petit rameau et depuis, le haut de la branche suinte un liquide épais, un peu transparent qui dégouline le long de la branche. J'imagine que c'est de la sève mais je suis étonné que ça coule autant. J'avais mis du Nordox il y a une semaine en gros.
Mais le liquide épais reste sur les bourgeons et les a fait mourir, la petite branche a noircit aussi, entouré du liquide qui semble avoir accumulé une matière épaisse, sombre autour des bourgeons morts. J'ai donc décider de la couper pour arrêter ce suintement.
j'ai réussi à faire un gros plan convenable après l'avoir coupée. Les autres photos ne sont pas bonnes mais c'est trop difficile avec mon portable ce genre de gros plan.
Dans la dernière image, j'ai indiqué où j'ai coupé.
ornatum3.jpg
ornatum4.jpg
Pièces jointes
orrnatum 1.jpg
ornatum2.jpg
opusoculi
Maitre des bosquets
Messages : 5974
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par opusoculi »

Quand une coupe est bien faite, la sève coule 2 ou 3 jours et s'arrête quand les cellules sont 'réparées' si je puis dire.
Si la coupe n'est pas nette la sève coule et a du mal à s'arrêter; et les conséquences s'enchainent.
- des bactéries opportunistes se développent dans la sève (aspect gluant).
- et comme le rameau se vide de sève, la branche qui le porte 'compartimente' le rameau pour s'en séparer; n'étant plus alimenté il meurt.

Le temps pluvieux cet automne a mis beaucoup d'eau dans les bois ce qui a accentué l'abondance de la sève qui coule d'une brindille cassée.
Et comme ça ne séchait pas , etc.

Tu as bien fait de couper.
Il vaut mieux recouper une branches cassée accidentellement. Les brosses branches arrachées ou mal coupées peuvent suinter pendant des années.
Il est conseillé d'avoir des outils aiguisés .
Mes érables , printemps automne 2019. http://jalbum.net/a/1973986
Année 2018. http://jalbum.net/a/1974352
samuel8
Bourgeon de bavard
Messages : 111
Inscription : mer. 24 juin 2020 17:54
Région : Picardie
Sexe : Homme

Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par samuel8 »

Merci pour ta réponse Opusoculi.
Je n'aurais pas imaginé que ça coule autant. C'est vrai que les dégâts s'enchainent rapidement après.
J'espère que ça ne va pas couler de la même façon avec la nouvelle coupe. J'ai de bons outils, des ciseaux à bonsai donc j'espère que cette taille volontaire se résorbera facilement.
Au dessous de la coupe, il y a l'ancienne division, il y a encore un peu de gras sur la fourche, je vais essayer de l'enlever avec un tissus et mettre du nordox.
opusoculi
Maitre des bosquets
Messages : 5974
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par opusoculi »

Ça ne coulera pas de la nouvelle coupe puisque la branche s’est séparée de la brindille morte (compartimentage).

La sève coule à certains moments de l’année quand il y a beaucoup d’eau dans le sol, principalement au début du printemps au moment où elle se liquéfie et à certains moments de l’automne. Mais elle ne coule pas en mai et durant l’été où la sève est plus sèche.

Il y a plus de 30 ans j’avais un très grand peuplier sauvage . Une tempête a décollé une grosse branche du tronc, il y avait un arrachement profond qui se prolongeait dans le tronc. La sève s’est mise à couler et des bactéries se sont développées sur la coulure.
Ça coulait au début du printemps, ça s'arrêtait en été, ça re-coulait avec les pluies d’automne et la plus grande partie de l’hiver.
Si j’avais coupé cette grosse branche l'arrachement interne serait quand même resté ... je ne l’ai pas coupée. Aucun compartimentage ne s’est mis en place et la plaie a coulé jusqu’à la fin de vie de l’arbre. Sur un tronc mouillé de sève , à la longue on voit des colorations roses surprenantes.

C’est à cette occasion que j’ai su que de banales bactéries opportunistes se développaient sur les épanchement de sève; c’est un élagueur formé à l’école de Versaille qui me l’a appris.
Depuis cet incident j’ai vu plusieurs autres cas dont un sur Erable Lobelli de 15 ans qui n’avait été provoqué par aucun arrachement, probablement une cassure du fil du bois lors de son accroissement. Le tronc a coulé pendant 6 ans.
Cette sorte d’accident ne met pas en péril l’arbre.
Mes érables , printemps automne 2019. http://jalbum.net/a/1973986
Année 2018. http://jalbum.net/a/1974352
Gensba
Bourgeon de bavard
Messages : 133
Inscription : dim. 07 oct. 2018 21:11
Région : Basse-Normandie
Sexe : Homme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par Gensba »

Bonjour à tous,

Des nouvelles de mes érables.

Mon Bloodgood qui s'était refait une toute petite santé au mois de septembre a fini de perdre toutes ses feuilles la semaine dernière. Il avait déjà tout perdu en juillet pendant la canicule.

J'ai remarqué que la plupart des pointes des branches séchaient (elles ne sont pas noires mais beiges ou grises claires). Il me semble que l'année dernière, l'hiver avait débuté de la même manière et qu'ensuite, de nouvelles pousses apparaissaient. Je ne me souviens plus vraiment. Je vous joins des photos.

Je ne sais pas trop comment le protéger des pluies hivernales. Dans le garage il n'aura plus de lumière. J'ai enveloppé le pot avec un voile d'hivernage, jusqu'autour du tronc pour réduire les arrivées d'eau. Je pense le positionner au sud de la maison, le long de la clôture pleine située à l'ouest.

Les deux autres petits érables n'ont pas l'air d'avoir autant souffert, ils sont également positionnés entre mes arbustes de haie, le long de cette clôture.
Pièces jointes
DFCCBD1C-9E1D-455D-8F98-568E5CB17E7D.jpeg
FDA4F2E1-6544-48EB-B798-AD7DF2C7273E.jpeg
5797FDB0-FE6A-4081-8ADC-C97739C96EE5.jpeg
043D42F6-096D-482A-A418-E27E7073CF30.jpeg
opusoculi
Maitre des bosquets
Messages : 5974
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par opusoculi »

Il pleut, il pleut, il pleut ... Empècher le substrat de se gorger d’eau est indispensable.
Les érables en pots peuvent hiverner dans un garage non chauffé sans lumière.
La lumière sera nécessaire à partir de fin février .

Ton ‘blood good' perd ses feuilles en juillet. Il fait de nouvelles pousses à la fin de l’été qui deviennent grises à l’automne.
Ce n’est pas une maladie, mais ton arbre est un peu diminué par la défoliation de juillet qui se répète.
A toi de voir pour qu’il ait un peu moins de soleil en juillet et probablement faut-il l’arroser un peu plus souvent quand il fait très chaud.
Mes érables , printemps automne 2019. http://jalbum.net/a/1973986
Année 2018. http://jalbum.net/a/1974352
samuel8
Bourgeon de bavard
Messages : 111
Inscription : mer. 24 juin 2020 17:54
Région : Picardie
Sexe : Homme

Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par samuel8 »

Salut,
Je viens d'appeler Maillot, je cherchais à me renseigner sur les Okigumo.
Entonnement il disait que chez lui ils étaient en plein soleil et pas de soucis comme beaucoup d'autres variétés dites sensibles, il disait pareil pour un des ses amis aux Etats-unis (je ne sais plus où par contre...).
Au fil de notre rapide conversation, il conseillait pour planter en pleine terre argileuse, 1/3 terre jardin, 1/3 terreau et 1/3 écorces de pin de bon calibre.
Je lui ai demandé pour la pouzzolane, il m'a dit que c'était bien mieux de mettre des écorces de pins car la pouzzo allait se colmater avec la terre argileuse et alors son effet drainant sera bien moindre que les écorces de pin.
Il déconseillait la terre de bruyère.
Voilà quelques infos pour aider dans notre réflexion sur le mélange de plantation en terre argileuse.
Difficile de savoir à quel point c'est vrai pour la pouzzo et la réduction de son pouvoir drainant quand elle est mélangée avec la terre ?
Car elle n'est pas que mélangée avec la terre du jardin argileuse, mais avec le terreau aussi. Et de plus, il a été conseillé d'en mettre un peu plus que 30% dans le mélange donc j'imagine que l'effet drainant doit être efficace .
Mais c'est intéressant d'y réfléchir.
opusoculi
Maitre des bosquets
Messages : 5974
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par opusoculi »

Rions un peu :sleep: :joker:

GRAND UN.
-Premier syndrome:
Tout est mieux chez le voisin , ce n’est pas normal. :( :oh:
Ce syndrome caractérise le particulier et l’amateur désirant. :mrgreen: :smoke:
-Deuxième syndrome:
Tout est fait comme il faut chez-moi, aucun problème, tout se passe au mieux et vous pouvez réussir, il suffit de faire comme moi.
Ce syndrome là affecte tous les commerçants parlant de leurs produits et particilièrement les pépiniéristes.
Aucun pépiniériste ’normal’ vous dira qu’il rencontre des difficultés avec la chaleur et il ne reconnaitra jamais de maladie chez-lui, il n’en a jamais vu; il n’a même pas besoin de les connaître, c’est dire...
D’ailleurs tout ce qu’aime entendre un client, un pépiniériste vous l’offre, c’est gratis, cadeau d’ami. :welcome: :kiss: :iloveu: :tchin:

GRAND DEUX.
1°-Consulter la géographie du Doubs, l’altitude légère de Le Bois Frazy, le climat sous influence continentale, les températures maxi et mini, la pluviométrie appréciable.
Prendre une collation et réfléchir.
2°-Même recherche sur le climat de l’Oregon au nord -ouest des EU ; c’est là que sont beaucoup de grandes pépinières, ne croyez pas qu’ils se soient installés au plus mauvais endroit des ’states'.
Et si le premier syndrome ne cesse pas, alors passez au GRAND TROIS.

GRAND TROIS.
Pour en avoir le coeur net, prendre la décision de mettre un pot au soleil en été tout l’été et observer ce qui se passe au niveau de l’océan en climat océanique. Un seul Acer entièrement au soleil de mars à novembre ça vaut le coup non ? Rien que une fois pour en avoir le coeur net. Et dites-nous l’an prochain à l’automne si c’est :fete:


En ce qui concerne la pouzzolane:
Bien sur qu’elle se bouchera si on la mélange avec de la terre. Et les écorces de pin aussi colleront au sol avec le temps. En attendant l’Acer se sera installé.
Mes érables , printemps automne 2019. http://jalbum.net/a/1973986
Année 2018. http://jalbum.net/a/1974352
Tomasan
Bourgeon de bavard
Messages : 154
Inscription : lun. 15 juin 2020 8:09
Région : Aquitaine
Sexe : Homme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par Tomasan »

En terre argileuse tout colle, surtout les bottes 😁 !

Bien d’accord avec ce que tu dis opus !
samuel8
Bourgeon de bavard
Messages : 111
Inscription : mer. 24 juin 2020 17:54
Région : Picardie
Sexe : Homme

Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par samuel8 »

C'est vrai qu'à les écouter, il n'y a jamais de problème.
Bon, il disait qu'à la base, ils préfèrent tous la mi ombre.
Mais comme tu dis, ça coûte rien et ça fait bien plaisir à entendre.
Je lui ai dit que j'étais étonné pour ses ukigumo alors qu'il est connu pour être assez sensible, comme beaucoup d'autres érables en plein été.
Vaut mieux prendre quelques précautions, ça ne coûte rien non plus et on minimise vraiment les risques.
Gensba
Bourgeon de bavard
Messages : 133
Inscription : dim. 07 oct. 2018 21:11
Région : Basse-Normandie
Sexe : Homme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par Gensba »

opusoculi a écrit : ven. 11 déc. 2020 12:07 Il pleut, il pleut, il pleut ... Empècher le substrat de se gorger d’eau est indispensable.
Les érables en pots peuvent hiverner dans un garage non chauffé sans lumière.
La lumière sera nécessaire à partir de fin février .

Ton ‘blood good' perd ses feuilles en juillet. Il fait de nouvelles pousses à la fin de l’été qui deviennent grises à l’automne.
Ce n’est pas une maladie, mais ton arbre est un peu diminué par la défoliation de juillet qui se répète.
A toi de voir pour qu’il ait un peu moins de soleil en juillet et probablement faut-il l’arroser un peu plus souvent quand il fait très chaud.
Mes érables sont donc au sec depuis une semaine. J’ai eu de l’eau dans le garage, preuve que les pots étaient gorgés d’eau (mais quand même filtrant).

Maintenant que tout est au sec, faut il arroser une ou deux fois d’ici le printemps ?

Puis je couper tout ce qui est mort (petites branches grises) ?

Surtout, je précise que je n’ai aucune fenêtre dans le garage... lumière zéro sauf le week-end. Ils vont le supporter ?

Merci beaucoup ... je vais tenir un cahier avec tous tes conseils précieux...
AlainK
Bourgeon de bavard
Messages : 128
Inscription : sam. 09 nov. 2019 13:29
Région : Centre

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par AlainK »

En Basse-Normandie, peu de chances qu'il y ait des températures sibériennes, et si les pots drainent bien, je ne vois pas l'intérêt de les mettre dans un garage sans lumière.
Je les placerais juste sur deux tasseaux pour surélever le fond et être sûr que l'eau s'écoule bien et je les laisserais dehors.
opusoculi
Maitre des bosquets
Messages : 5974
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par opusoculi »

Cher Alain.
Ce ne sont pas les températures sibériennes qui sont à craindre, d'accord . Tu dis « si le pot draine bien » . Sur le principe tu as raison.
Si l’arbre se porte bien depuis quelques années, si ses racines sont bien développées et contribuent à drainer l’eau, l’érable supportera les abondantes pluies hivernales. J’ai de nombreux pots dehors sans aucune protection, ils sont assez âgés pour supporter beaucoup de pluie mai j’ai aussi des jeunes Acer que je protège soit en mettant un capuchon sur le pot soit en les mettant sous un auvent exposé au nord.

‘Gensba’ dit : « j’ai eu de l’eau dans le garage, preuve que les pots étaient gorgés d’eau (mais quand même filtrants) ».
Il est tombé 12 ou 15 cm d’eau rien que pour début décembre ce n'est pas rien.
Le ‘blood good’ de ‘Gensba’ perd ses feuilles en juillet, les nouvelles pousses en fin d’été sèchent en automne, ce qui fait soupçonner (outre l’arrosage ?)un développement des racines encore faible. Il me semble que dans ce cas, ayant déjà ‘bu la tasse' début décembre, il vaut mieux que cet érable ne boive pas une tasse de plus, car l’hiver n’est pas fini . («Boire la tasse » veut dire se noyer).
Peut-être que dans 2 ans cet érable aura assez de racines pour supporter les pluies en restant dehors. C’est ce que je souhaite.

Il faudra surveiller l’humidité du substrat au cours de l’hiver, si le haut sèche, un peu d’eau suffit toutes les 3 semaines environ.
Couper les bouts de branches grises.
La lumière n’est pas indispensable en hiver, jusqu’ à fin février. Mais si il y a une période de beau temps tu peux le tirer dehors, pas loin de la porte bien sur.

Un cahier est une bonne idée. J’en tenais un à mes débuts, même maintenant je note tout ce que je fais lors des rempotages + quelques observations sur les problèmes éventuels pour chaque sujet.
Mes érables , printemps automne 2019. http://jalbum.net/a/1973986
Année 2018. http://jalbum.net/a/1974352
Répondre

Revenir à « Aux érables du Japon »