Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

De part leur culture contraignante et difficile, les érables du Japon méritent leur propre forum
opusoculi
Maitre des bosquets
Messages : 5983
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par opusoculi »

Tomasan a écrit : ven. 01 janv. 2021 20:46 et effectivement mon sol est argileux, j’ai planté cet érable l’an dernier avant de me passionner pour la culture des acer, sans aucune connaissance et sans matériaux drainants 😱 , je pense que vais le déplanter en février, laver les racines et changer le substrat tout autour du trou.
Le déplanter et le replanter en février dans un substrat drainant serait bien. MAIS, deux années consécutives, on ne le fait que pour sauver un arbre en danger.
Deux plantations successives ne sont pas conseillées, à cause des deux efforts rapprochés; il n'a fait les réserves qu’il a pu faire l’année de la première plantation + lui couper des racines et recommencer une reprise, il peut en sortir affaibli.
Il est préfèrable de transplanter en espaçant, donc début de 3° année févr 22.

Je ne te dissuade pas complètement le faire cette année en février. La base du tronc orange indique qu’il n’est pas très vigoureux (sève pauvre).
Si cela vient de trop peu de racines , il vaut peut-être mieux le replanter en février (pas obligé de laver les racines). Dans ce cas il faudrait pas s’étonner
qu’il pousse peu lors de sa 2° reprise; il faudra attendre 2/3 ans pour qu’il se relance en profitant de son nouveau substrat.

Dernier point, la proximité de la maison. Un palmatum type est capable de recouvrir une partie du toit, tu devras nettoyer annuellement les écoulements d’eau. Un palmatum qui pousse lentement c’est une coloration automnale assurée et sans nettoyage de toiture, ça vaut le coup d’y réfléchir.
Tu as le temps de choisir.
Mes érables , printemps automne 2019. http://jalbum.net/a/1973986
Année 2018. http://jalbum.net/a/1974352
opusoculi
Maitre des bosquets
Messages : 5983
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par opusoculi »

@Marjorie.
Ho oui, la Javel, rien ne lui résiste ! Et tu auras la conscience tranquille.
Mes érables , printemps automne 2019. http://jalbum.net/a/1973986
Année 2018. http://jalbum.net/a/1974352
Tomasan
Bourgeon de bavard
Messages : 154
Inscription : lun. 15 juin 2020 8:09
Région : Aquitaine
Sexe : Homme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par Tomasan »

Super ! Merci Opus pour toutes ces précisions !
Rom01984
Graine de timide
Messages : 65
Inscription : lun. 19 oct. 2020 9:04
Région : Rhone Alpes
Sexe : Homme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par Rom01984 »

Bonjour à tous et Bonne année!

En ce qui me concerne, j'ai un doute sur la qualité de la greffe de mon Lileeane's Jewel:

Qu'en pensez vous? et faut il couper les deux branches qui sont proche de la greffe?

En vous remerciant
Pièces jointes
lileeane's jewel 11.jpg
Lileeane's jewel 23.jpg
Tomasan
Bourgeon de bavard
Messages : 154
Inscription : lun. 15 juin 2020 8:09
Région : Aquitaine
Sexe : Homme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par Tomasan »

Bonjour ,

Il faut couper le petit chicot au raz du talon pour que l'écorce se referme autour, ça a été abordé dans un post précédent sur Arakawa je pense ....
Je laisserais les deux branches basses pour le moment mais d’autres pourront avoir un avis différent peut-être.
opusoculi
Maitre des bosquets
Messages : 5983
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par opusoculi »

Exact Tomasan.
‘Lileeane’s jewel’ est un dissectum (donc à port retombant) à feuilles panachées de blanc.
Je ne taillerais pas les deux branches près de la greffe. Les supprimer reporterait la forme retombante trop haut (par rapport à ce petit bijoux).

La greffe présente un chicot gris , c'est la coupe du porte greffe.
La branche de droite est puissante, son appel de sève contribue à alimenter la fermeture mais le chicot gris fait obstacle au cal de cicatrisation et l’empèche de tout recouvrir.
La branche de gauche est fine et de moindre importance, elle ne se développera pas beaucoup et dans les prochaines années elle sera recouverte par les branches du dessus et abandonnera toute seule.

La seule chose à faire serait de supprimer le chicot gris qui empêche le cal de cicatrisation de recouvrir entièrement la coupe du porte greffe.
Le couper à raz nécessite un peu d’adresse !
Soit tu possèdes une pince spéciale bonsai => voir Maillot,
soit tu t’installes confortablement avec le pot stabilisé entre tes jambes, et muni d’un cutter avec une lame neuve, par petites coupes successives, tu le grignotes jusqu’à le supprimer à raz du bois vivant.

Bonne année.
Mes érables , printemps automne 2019. http://jalbum.net/a/1973986
Année 2018. http://jalbum.net/a/1974352
Rom01984
Graine de timide
Messages : 65
Inscription : lun. 19 oct. 2020 9:04
Région : Rhone Alpes
Sexe : Homme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par Rom01984 »

Merci pour votre réactivité à tous!
Pour l'instant je vais laisser comme ça, il y a pas d'urgence, et j'aviserai par la suite.
samuel8
Bourgeon de bavard
Messages : 114
Inscription : mer. 24 juin 2020 17:54
Région : Picardie
Sexe : Homme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par samuel8 »

Merci Marjorie et Opusoculi pour le duo photo/explication des 2 érables malades, cela nous permet de bien suivre l'interprétation des signes.
Je me posais 2 questions sur la météo :
Je surveille de temps en temps sur internet les prévisions météo agricole locale.
Par exemple demain dans la mâtiné (9h) ils disent qu'il va faire -1 degrés pour -6 degrés en température ressentie. Pourtant ils n'indiquent pas un vent fort dans leur prévision...
J'ai 2 érables bonsai dans des tout petits pots qui les protègent donc peu du froid, ils sont à l'extérieur protégés de la pluie. Je me demandais s 'il fallait suivre leurs prévisions température ressentie et les protéger dans un cabanon ou si ces prévisions température ressentie n'étaient pas très pertinente et donc juste suivre la prévision de température normale ?
Enfin, pour les jeunes érables plantés en pleine terre. Lorsqu'il neige 2cm ou plus, est ce qu'il faut traiter au cuivre après (même si on a traité 2 ou 3 semaine avant) ? Je me souviens Opusoculi que tu avais dit que la neige pouvait amener des bactérioses.
opusoculi
Maitre des bosquets
Messages : 5983
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par opusoculi »

La température ‘ressentie’ est à la mode mais uniquement dans le sens négatif.
Il est vrai que lors d’un flux de nord nous avons une sensation de froid vif même s’il ne gèle pas.
De même quand un flux de sud s’installe nous trouvons qu’il fait doux, le ressenti +5 n’est jamais noté ...

Si -1° est annoncé au lever du jour, ça peut descendre plus bas que prévu . Des petits pots seraient mieux à l’abri.
Pour les racines d’une très jeune plante, ce qui compte c’est que le substrat ne gèle pas , et ne devienne pas dur comme de la pierre.

Pour la neige sur un jeune Acer en pleine terre il vaut mieux faire une pulvérisation au cas où.
D’autant que dans 2 ans tu n’auras plus à le faire.
Mes érables , printemps automne 2019. http://jalbum.net/a/1973986
Année 2018. http://jalbum.net/a/1974352
Hyperion
Graine de timide
Messages : 13
Inscription : ven. 17 janv. 2020 23:25
Région : Ile de France
Sexe : Homme

Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par Hyperion »

Bonjour,

Ceci est mon premier message sur forum que je suis depuis quelques temps avec beaucoup d'intérêt.
J'ai acheté il y a trois-quatre ans un Acer orange dream que j'ai disposé sur le rebord de ma fenêtre. Le problème que je rencontre est que mon érable ne semble finalement pas grandir ou très peu, de l'ordre de quelques millimètres par an, et je me demandais quelle pouvait en être la cause.
Je l'ai rempoté l'année dernière dans un pot plus grand mais cela n'y a rien fait.
Le souci est que ma fenêtre étant orientée à l'est, mon érable est ensoleillé directement de 7h à 13h en été et j'ai cru comprendre que cet acer ne raffolait pas de l'ensoleillement direct. En regardant d'autres photos d'orange dream sur internet, j'y ai vu que la couleur de l'écorce des jeunes orange dream est d'un vert assez vif; le mien, malgré son jeune age, a certes la base verte mais la partie supérieure tend clairement plus vers le marron/rouge foncé et je me demandais si cela pouvait être le signe d'une brulure éventuelle qui expliquerait peut-être son manque de peps ?

Par ailleurs, j'ai remarqué également des traces zébrées sur les branches qui m’interrogent, éventuellement une maladie ?

Tous ses bourgeons se forment et s'ouvrent tous les ans en de très belles feuilles, c'est "simplement" qu'il ne grandit que très peu (même pas de gourmand à la base ou autre). Les feuilles peinent un peu à survivre jusqu'à l'automne car je pense qu'elles sont brulées et tombent prématurément à la fin d'août/début septembre

J'adjoins des photos du spécimen pour vos avis éclairés !

Cordialement,

Hypérion
Pièces jointes
Capture d’écran 2021-01-21 à 12.56.18.png
Capture d’écran 2021-01-21 à 12.52.09.png
Capture d’écran 2021-01-21 à 12.50.53.png
Capture d’écran 2021-01-21 à 12.47.38.png
opusoculi
Maitre des bosquets
Messages : 5983
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par opusoculi »

Bonjour et bienvenue.

Photo 2. Il semble greffé.
Mais photo 1, il ne pousse pas.
Les 2 raisons ou causes sont d’habitude un substrat qui retient trop d’eau et ne la laisse pas s’écouler, et/ou des arrosages trop abondants.
Ces deux facteurs empêchent les racines de se développer et l’arbre ne peut pas pousser.
Les couleurs du bois indiquent une malnutrition (il n’y a pas assez de racines pour nourrir).

Si tu l’as repoté, quelle est la composition du substrat que tu as utilisé pour ton Acer ?
Ou depuis combien d’années ton Acer est-il dans le même pot ?
Est-ce que tu laisses le pot dehors sous les pluies hivernales ?
Après on verra.
Mes érables , printemps automne 2019. http://jalbum.net/a/1973986
Année 2018. http://jalbum.net/a/1974352
Hyperion
Graine de timide
Messages : 13
Inscription : ven. 17 janv. 2020 23:25
Région : Ile de France
Sexe : Homme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par Hyperion »

Bonjour,

Merci pour cette réponse si rapide !!
Je l'ai rempoté l'hiver dernier dans un pot plus grand avec un mélange de terreau "universel"+ terre de bruyère et billes d'argile pour le drainage. (j'ai ajouté un peu de fumier sur le dessus à la mi-septembre de cette année).
Je laisse le pot dehors, presque en permanence. Je l'ai rentré l'année dernière pendant 2 semaines environ car il avait commencé à débourrer fin février-début mars et j'avais alors voulu le mettre à l'abri de la chute des températures.
Je ne l'arrose pratiquement pas en hiver, je laisse la pluie faire le travail. En été, j'avoue que c'est plus délicat; j'avais cru comprendre qu'un excès d'eau était tout aussi dangereux qu'un manque d'eau donc j'essaye de m'adapter en fonction du temps et de la sécheresse de la terre du pot: j'avoue je ne suis pas sûr d'avoir le bon équilibre.
opusoculi
Maitre des bosquets
Messages : 5983
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par opusoculi »

1-- Laisser le pot d’un jeune Acer dehors, sous la pluie de novembre à la fin de l’hiver, est une cause suffisante pour faire de gros dégâts sur les racines.
Un Acer de 10 ans avec une grosse motte pleine de nombreuses racines supporte de rester dehors sous les longues pluies hivernales mais pas un plant greffé depuis 2 ans.
Ton Acer a perdu trop de racines, il ne pousse plus.
J’ai fait la même erreur il y a 23 ans quand j’ai commencé.

Voir photo . On empêche l’eau de pluie d’inonder les pots de cette façon, soit des tuiles posées sur le pot, soit un sac de terreau à l’envers, découpé pour faire un capuchon ficelé sur le pot. Si tu as un auvent c’est encore mieux.
Les Acer ne peuvent pas vivre dans une maison chauffée dont l’air est trop sec.

2-- La composition de ton substrat doit être plus drainante. Mettre des écorces de pin 1,5 cm à 3 ou 4 cm draine mieux que les billes d’argile (trop chères).
Tu peux aller jusqu’à 50% d’écorces de pin dans le mélange + 40% de terreau + 10% de terre de bruyère (la vraie, pas les erzats espagnols).
Les terreaux sont très diffèrents, plus un terreau contient de fibre de bois plus il draine et sèche vite en été, il faut plus arroser.

******Le fumier frais (le vrai fumier) n’est pas une bonne chose pour les Acer (c’est même la pire, trans mission de maladies, l’urée brule). Le fumier doit être bien décomposé et depuis longtemps, genre ‘Or Brun’, il en faut très peu.

3-- L’arrosage au printemps, tout doux il peut pleuvoir. A partir de mai augmenter.
En été il faut arroser un peu plus mais surtout SOUVENT ; un peu plus ne veut pas dire inonder, ça jamais ! Arroser souvent au mois d'aout, c’est arroser 3 fois/semaine.

Ton arrosage n’a pas été assez régulier + pourriture hivernale dans un substrat plein d’eau . Un Acer ne peut plus de développer.
TU vas apprendre en lisant notre forum, où il y a même un service d’urgence de nuit !!!!!!!!!!! :P :lol:
En évitant les 3 erreurs tu auras de beaux érables du Japon. Savoir: qu’un érable juste greffé est très difficile à cultiver quand on débute.
Par contre un érable qui a déjà une belle touffe est plus facile à entretenir.

Ton premier va être très long à retaper, 3 ans ou plus ... Je ne sais pas si ça vaut le coup. Ce qui vaut le coup c’est de le sortir de son pot pour observer les dégâts d’un substrat trop mouillé sur les racines.
Pièces jointes
contre la pluie copie.jpg
Mes érables , printemps automne 2019. http://jalbum.net/a/1973986
Année 2018. http://jalbum.net/a/1974352
AlainK
Bourgeon de bavard
Messages : 130
Inscription : sam. 09 nov. 2019 13:29
Région : Centre

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par AlainK »

Hyperion a écrit : jeu. 21 janv. 2021 23:52 B(...)
Je l'ai rempoté l'hiver dernier dans un pot plus grand avec un mélange de terreau "universel"+ terre de bruyère et billes d'argile pour le drainage. (j'ai ajouté un peu de fumier sur le dessus à la mi-septembre de cette année). (...).
A mon avis, très mauvais substrat qui retient trop d'humidité.

"Terre de bruyère" : à proscrire !

"Terreau universel" : pourquoi pas, en quantité limitée.

"billes d'argile pour le drainage" : D'accord pour le drainage, mais le reste du mélange n'est pas adapté.

Les racines de ton arbre ne respirent pas. Si en fin d'hiver, avant le débourrement, tu sors ton arbre de ce miasme, tu peux à la limite laver totalement les racines au jet d'eau et replanter dans un substrat plus adapté : 40% de pouzzolane 5/7, écorce de pin (5/7) ou équivalent et chouïa d'engrais à lente décomposition 6-6-6.

A mon avis, c'est essentielleùment une question de substrat, il faut que les racines respirent.
opusoculi
Maitre des bosquets
Messages : 5983
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par opusoculi »

Mine de rien ...
AlainK et opusoculi disent différemment la même chose:

Que Alain commence par le substrat ou opusoculi par la ‘noyade hivernale’, les deux décrivent le même processus:
-substrat inadapté=>retient trop d’eau=>l’eau remplace l’air dans le substrat=>substrat sans air = asphyxie des racines, et elles régressent chaque hiver.

Depuis fin novembre jusqu’au 24 janvier il est tombé 40 cm de flotte, ça s’écoule difficilement 40 cm de flotte dans un pot ...
Et il n’y a pas que l’eau, s’il y a trop de terreau dans le substrat, l’eau l’entraine et le terreau bouche alors toutes les petites poches d’air provoquant l’asphyxie des racines.

On sauve les érables en perdition en les cultivant dans un pot rempli exclusivement de pouzzolane ; là l’eau ne fait que passer. Mais apporter un peu de nourriture liquide de façon à ne pas boucher les interstices qui contiennent toujours de l’air dès que l’eau est passée.
Mes érables , printemps automne 2019. http://jalbum.net/a/1973986
Année 2018. http://jalbum.net/a/1974352
Répondre

Revenir à « Aux érables du Japon »