Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

De part leur culture contraignante et difficile, les érables du Japon méritent leur propre forum
CBD
Fruit de la jacasse
Messages : 1011
Inscription : lun. 26 août 2013 3:04
Région : Ile de France
Sexe : Femme

Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par CBD » lun. 27 mai 2019 0:21

Un avis sur la question:
Ton sol a l'air assez lourd effectivement. Après il faut parfois laisser le temps aux plante de s'installer, c'est d'autant plus long que les conditions ne leur plaise guère, c'est pas très gratifiant et souvent les faire végéter ne vaut pas le coup, autant refaire ou retenter en mieux. Viridis en plus c'est pas le genre de variété qui s'installe super facilement en toute situation ça reste un dissectum donc un peu plus sensible à priori. En plein soleil et tout hum...
Ca vaudrait surement le coup de retenter avec une variété plus vigoureuse et facile de culture.

Par contre cultiver en sol lourd est sur le papier possible mais ça ne signifie pas qu'il est simple d'installer des plants dans ces conditions. Dans un sol comme le tiens, si je devais planter des érables, déjà je planterais légèrement sur butte, j'amenderais une fosse d'1m3 avec une grosse dose de matière organique (plusieurs brouettes pleines de brf semi composté, branchages et de feuilles composté et semi composté, de la litière forestière, de copeaux, des vieux troncs pourris qui se désintègre, un peu de compost, etc...ce type de matières plus ou moins grossières à incorporer plus ou moins profond dans le sol, le but étant d'avoir une structure grossière "humifèro-argileuse" qui laisse des vide d'air naturellement à la plantation et en particulier sous terre à l'aplomb du plant (ça implique de ne pas tasser à la plantation et d'arroser juste ce qu'il faut pour caler le plant sans le noyer). En veillant à ne pas créer une cuvette.
j'ajouterais au moins 15kg d'orga3 (mi engrais organique 3-2-3 + 3 /mi matière organique)incorporé au mélange d'1m3 .
Et ensuite gros paillage...

Je fais exactement cela chez moi en modulant les quantités d'apport et la taille de la fosse selon l'endroit, et pourtant je suis dans du sable, tout l'inverse d'un sol lourd! La matière organique me sert en priorité pour retenir l'eau en été et les éléments nutritifs, et ensuite pour alléger le sol artificiellement. Plus je fais une grande fosse, meilleure est la reprise, et le plant deviendra plus beau, plus grand. Sans tout ce boulot, c'est 50% de perte en plus et de croissance en moins. Il n'y pas de secret, il faut une fosse de qualité si l'on veut se déjouer un peu de la nature, du moins l'aider.

opusoculi
Grossiste en parlotte
Messages : 4845
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par opusoculi » lun. 27 mai 2019 19:16

@lambada. Tu as bien fait.
Est-ce que tu peux me dire si ton viridis est greffé en haut du tronc ? Il ne l'est pas au raz du sol.
S'il n'était pas greffé du tout, ce serait une bouture; j'aimerais le savoir pour ma documentation. Merci.

Avatar de l’utilisateur
lambada
Bourgeon de bavard
Messages : 451
Inscription : jeu. 29 mai 2014 20:23
Région : Ile de France
Sexe : Femme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par lambada » lun. 27 mai 2019 20:51

opusoculi a écrit :
lun. 27 mai 2019 19:16
@lambada. Tu as bien fait.
Est-ce que tu peux me dire si ton viridis est greffé en haut du tronc ? Il ne l'est pas au raz du sol.
S'il n'était pas greffé du tout, ce serait une bouture; j'aimerais le savoir pour ma documentation. Merci.
Je suis incapable de savoir ça malheureusement... je ne sais pas du tout comment on le voit.
Je fais quoi, des photos du tronc ?

Avatar de l’utilisateur
lambada
Bourgeon de bavard
Messages : 451
Inscription : jeu. 29 mai 2014 20:23
Région : Ile de France
Sexe : Femme

Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par lambada » lun. 27 mai 2019 20:54

@CBD : Il est en terre depuis 4 ans et périclite depuis 2 ans, après 2 ans de belle croissance.
Sinon pour les m3 de terre, tout ça... je suis en appartement, le seul accès au jardin (surface de 150m2 haie de cyprès et terrasse compris) est par l'appartement du coup... je vais malheureusement rester avec des érables en pot :?

opusoculi
Grossiste en parlotte
Messages : 4845
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par opusoculi » mar. 28 mai 2019 0:34

@lambada.
Oui, une photo du haut du tronc , avec le départ des premières branches. Merci.

Avatar de l’utilisateur
lambada
Bourgeon de bavard
Messages : 451
Inscription : jeu. 29 mai 2014 20:23
Région : Ile de France
Sexe : Femme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par lambada » mar. 28 mai 2019 21:46

Et voilà, de bas en haut

Image

embranchement gauche
Image

et droit (2 photos)
Image

Image

opusoculi
Grossiste en parlotte
Messages : 4845
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par opusoculi » mer. 29 mai 2019 1:26

Photo 1. Il est greffé et très bien greffé. Merci;
Pièces jointes
greffe.jpg

levivaio
Bourgeon de bavard
Messages : 107
Inscription : ven. 26 avr. 2019 23:42
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Sexe : Homme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par levivaio » ven. 07 juin 2019 13:26

Bonjour a tous,
J'ai acheté il y a 1 mois environ un beau deshojo, j'ai deja preparé sa place en vue de le planter en terre.
Mon coeur balance entre le planter maintenant me disant qu'il pourrait souffrir des sécheresses a venir ou a l'automne ou alors en fevrier prochain...
Je me demande aussi si je vais devoir griffer la motte ou pas, c'est un pot de 15l , il fait 1,50m et il vient de la bambouseraie.
Il est tres sain : porte greffe et greffe parfaite etc...
J'ai clairement envie d'optimiser la plantation et eviter toutes maladresses.
Je m'en remets a vous . En esperant vous lire bientôt. Merci.

Avatar de l’utilisateur
CHANIWA
Bourgeon de bavard
Messages : 240
Inscription : sam. 05 août 2017 11:40
Région : Rhone Alpes

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par CHANIWA » ven. 07 juin 2019 15:53

Si tu sais où le planter... vas-y !

Trou bien préparé, et arrosage régulier et léger sans noyer les racines.
Comme tu es dans le sud je pense qu'il en baverait plus en pot que en terre.

Maintenant je peux me tromper, mais c'est ce que je ferais.
Vois ce que va dire Opus.

opusoculi
Grossiste en parlotte
Messages : 4845
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par opusoculi » ven. 07 juin 2019 16:42

Un sujet de 1,5 m dans un pot de 15 l , tu peux le planter maintenant, mais sans griffer les racines (surtout pas en cette saison, ce serait une grosse erreur).
-En juin, les pousses sont terminées, les bourgeons terminaux se ferment. Les feuilles adultes produisent des sucres qui servent au développement de nouvelles racines. C'est un bon moment pour planter un Acer.
-Orienter les feuilles au mieux par rapport à la lumière, de façon à ne pas trop changer l'orientation précédente .
Le risque: si la lumière est trop différente, des feuilles grilleront en partie.

Si c'était un jeune sujet greffé depuis deux ans, je te conseillerais de le conserver en pot pendant deux ans et de le planter fin février.

levivaio
Bourgeon de bavard
Messages : 107
Inscription : ven. 26 avr. 2019 23:42
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Sexe : Homme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par levivaio » ven. 07 juin 2019 17:00

Merci a vous deux pour vos conseils.
La fosse a été je l'espere bien preparé: j'ai decaissé ma terre argileuse ( rouge/ocre) sur environ 1 metre de diametre, j'ai creusé sur un cinquantaine de centimetres, jai melangé la terre a du terreau pro qui contient des petites pierres ponces et un peu de tourbe pas decomposée + un peu de "vraie" terre de bruyere + pouzolanne gros diametre + grosse ecorce de pins héhéhéhé un substrat de competition quoi. vu que j'ai creusé seulement sur 50 cm de profondeur j'ai amenagé la fosse un peu surelevée , sorte de bute.....j'espere avoir bien bossé :) Le deshojo est a cette place depuis 1 mois et il n'a pas encore grillé: soleil du matin + soleil fin d'aprem, bon il se prend le vent en pleine poire quand ça souffle ( et ici on blague pas avec le mistral), mais bon je peux pas lui proposer mieux, j'espere qu'il s'adapetra dans le temps. je vais donc le mettre en terre ce weekend et je suis tout excité de le faire :)
Derniere question j'avais ajouté un peu de corne et sang au fond du trou, dois je a la plantation l'aroser avec un autre engrais? je suis un peu perdu dans les engrais avec ces histoires de NPK, de quand fertiliser etc... Encore merci c'est vraiment trop bien de pouvoir partager tout ça avec vous. Vous êtes au top!!!

opusoculi
Grossiste en parlotte
Messages : 4845
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par opusoculi » sam. 08 juin 2019 2:06

"Le deshojo est à sa place depuis un mois", ça c'est bien.
"Il n'a pas encore grillé ses feuilles" ... heureusement ! En fait, les feuilles résistent mieux à l'ensoleillement du printemps et du début de l'été qu'après. C'est en aout et en septembre que c'est plus difficile, comme si elles avaient un capital de résistance à la lumière; ce capital épuisé, elles fatiguent.
Sous ton climat chaud et venteux il faut arroser un peu plus et plus souvent qu'en d'autres régions. Les matériaux de drainage mélangés au terreau et à la terre sont aussi important qu'ailleurs, ils permettent que l'eau apportée en arrosage s'écoule sans stagner.
Dans ce mélange, la terre a son importance, elle a une capacité appréciable de retenir de l'eau qu'elle libère entre deux arrosages, donc il en faut.
A te lire il me semble que tu as tout juste !

Le sang et la corne grillée ne sont pas directement assimilables par les racines. Ils doivent être transformés par les bactéries dans la couche superficielle du sol. Je lis souvent ce conseil d'en mettre au fond du trou, c'est une erreur, au fond du trou la vie bactérienne est différente. Le sang et la corne doivent être répandus dans la première couche du sol (20cm), c'est là qu'ils seront lentement transformés en nutriments, lesquels seront entrainés par l'eau vers les racines. Ce sont des engrais doux, lents, et progressifs.

Les nutriments sont absorbés essentiellement par les jeunes racines, ce sont les bouts blancs qui les captent; encore faut-il qu'il y en ait pour faire ce travail. Il faut d'abord laisser ton arbre faire des racines, c'est le principal.
Le substrat que tu lui a préparé contient assez de nourriture pour trois mois, il va assimiler N l'azote et K l'acide phosphorique et un peu de potasse P.
En septembre/octobre les bois font des réserves, ton arbre assimilera plus de potasse un peu d'acide phosphorique et quasiment pas d'azote.
Pour les Erables en pot je conseille l'engrais géranium liquide avec oligo-éléments et de l'utiliser deux fois en septembre octobre pour nourrir les bois. Exemple : N.P.K. 6.8.12 soit : azote 6 + potasse 8 + acide phosphorique 12.
Selon les marques ça sera 4.6.8 ou d'autres dosages . Si le dosage est 5.3.7, je ne prends pas , le 3 en potasse est trop faible.
Tous ces dosages différents sont légers, on ne risque pas faire d'excès avec eux.
En pleine terre, les Erables n'ont pas vraiment besoin d'engrais. En mars, début de 2° année , tu peux mettre un engrais osmocote ou autre à diffusion lente, celui pour hydrangea/hortensias convient bien.

levivaio
Bourgeon de bavard
Messages : 107
Inscription : ven. 26 avr. 2019 23:42
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Sexe : Homme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par levivaio » sam. 08 juin 2019 20:29

Merci Opusoculi d'avoir pris le temps de me repondre en detail, j'y vois plus clair concernant les engrais.
En pieces jointes voila le Deshojo;)
J'ai bien cosncience qu'il n'est pas d'une esthetique incroyable mais je l'ai surtout choisis pour la qualité de la greffe et aussi pour l'aspect sain du sujet, et l'idée de l'accompagner dans sa forme me plait bien, ça ouvre des perspectives sympa.
Je vais le planter ds les 2 jrs qui arrivent.
N'y a t'il pas un effet "chignon" ? sur le fond de la motte ? ou dois je le planter tel quel?
Desolé de vous harceler de questions et de doutes ;) j'ai pas envie de rater un geste qui pourrait avoir des consequences negatives sur le devellopement.
J'espere vous lire bientôt.
Encore merci.
Pièces jointes
DESHOJO_04.jpg
DESHOJO_03.jpg
DESHOJO_02.jpg
DESHOJO_01.jpg

opusoculi
Grossiste en parlotte
Messages : 4845
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par opusoculi » dim. 09 juin 2019 1:17

Il n'y pas de chignon de racines tournant au fond du pot. Tu peux le planter tel qu'il est.
Quand on plante en été, en pleine végétation, même s'il y a un chignon je déconseille de le couper.
Quand on plante fin février un grand sujet bien développé, alors oui, on peut couper toutes les racines qui tournent au fond et celles qui longent les parois du pot.

C'est un bon substrat assez aéré.
La motte me parait à peine humide, (sur photo,je peux me tromper) si c'est le cas, ce serait le moment de l'arroser et même de la tremper 3 mn dans une bassine d'eau.

C'est un beau sujet, sain, bien conduit. La greffe en V large fait penser à une production italienne.

Tu ne me harcelles pas (le mot est trop fort). Tes questions sur la plantation en plein été sont claires. D'autres personnes nous lisent et trouvent des réponses à leurs propres questions .

Misologue1
Bourgeon de bavard
Messages : 284
Inscription : mer. 18 juil. 2018 8:55
Région : Picardie
Sexe : Homme

Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par Misologue1 » dim. 09 juin 2019 10:32

Hello Levivaio !

Très beau sujet ! Je reconnais la qualité de la production des pépinières de la Bambouseraie : une greffe propre, un porte greffe bien costaud, un substrat très aéré et un sujet taillé pour lui donner une forme harmonieuse. Opusoculi laisse entendre que la production elle-même ne serait pas assurée par la Bambouseraie, à confirmer, mais c'est bon à savoir… J'y vais cet été, je partirais à la recherche d'infos à ce sujet...

Répondre

Revenir à « Aux érables du Japon »