Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

De part leur culture contraignante et difficile, les érables du Japon méritent leur propre forum
Moux
Graine de timide
Messages : 21
Inscription : mar. 08 oct. 2019 19:18
Région : Centre
Sexe : Homme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par Moux » mer. 09 oct. 2019 17:47

Et bien ça à le mérite d’être clair! Et dans mon malheur, je suis plutôt content de pouvoir, non seulement tenter de sauver mon Bi-Hoo, mais aussi de pouvoir replanter mon Deshojo à cette endroit :top: !!! Encore merci à ceux qui partagent leurs connaissances ici.
En résumé, voici donc ce que je vais faire (corrigez-moi pour être sûr que je ne fasse pas de bêtises...) :

- Je déterre mon Bi-Hoo sans attendre pour éviter la propagation de la maladie.
- Je le place dans un pot (j'en ai un de libre en plastique pas beau mais doit bien faire 50 litres donc ça ira pour cette fois) avec un mélange 1/3 terre de jardin, 1/3 écorce de pin (calibre 30-50 mm) et 1/3 terreau.
- J'arrose juste pour tasser la terre.
- Je le laisse bien s'égoutter et je m'arrange pour le protéger de la pluie (par contre je ne sais pas encore comment...). Je pourrais peut-être le stocker dans mon abris dans le noir pour l'hiver quand il n’aura plus de feuille?
- Je coupe les branches suspectes 20 cm sous une tache et j’applique du Nordox sur la coupe (je trouverais le dosage sur le forum).
- Ensuite je pourrais mettre à la place mon Deshojo.
- Je supprime l'arrosage goutte à goutte. Par contre, je ne pourrais pas supprimer celui en "pluie" pour la sagine l'été. J'espacerais au maximum les arrosages pour qu'il n'en reçoive qu'une petite partie et je complèterais en fonction de la météo à l'arrosoir.
- Est-ce que je peux laisser la sagine recouvrir la terre au pied de mes érables ou je dois laisser une zone "stérile" en paillis d'écorce de pin pour que le sol soit plus aérer?

Merci encore à tous

sangokaku
Bourgeon de bavard
Messages : 243
Inscription : mer. 16 août 2017 12:17
Région : Ile de France
Sexe : Homme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par sangokaku » mer. 09 oct. 2019 19:17

Bonjour gensba

J'ai déjà connu cela sur un atropurpurem. Il a fait une réduction assez forte quand je l'ai planté avant l'été. Le printemps suivant il avait bien démarré et poussé un peu. Et perdu aussi ses feuilles en été sans seconde repousse. J'étais inquiet et un peu désabusé car je le trouvais pas plus grand et étoffé qu'à l'achat.

Il s'était même fait rattrapé par des petits sujets (en hauteur))

Mais au second printemps la il s'est mis à pousser. Il a une belle structure maintenant et une silhouette beaucoup plus aérée naturellement, ce qui est sera le cas pour le tien qui l'air vraiment bien et qui je pense a assez de réserves pour plutôt faire un développement racinaire malgré un manque de partie aérienne.

Les petits sont des lapins de garenne ils poussent vite mais les gros s'installent et se taillent naturellement avant de pousser. C'est mon expérience modeste.

Patience :)

Sangokaku

opusoculi
Grossiste en parlotte
Messages : 4971
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par opusoculi » mer. 09 oct. 2019 19:37

Moux a écrit :
mer. 09 oct. 2019 17:47
Et bien ça à le mérite d’être clair! Et dans mon malheur, je suis plutôt content de pouvoir, non seulement tenter de sauver mon Bi-Hoo, mais aussi de pouvoir replanter mon Deshojo à cette endroit :top: !!! Encore merci à ceux qui partagent leurs connaissances ici.
En résumé, voici donc ce que je vais faire (corrigez-moi pour être sûr que je ne fasse pas de bêtises...) :

- Je déterre mon Bi-Hoo sans attendre pour éviter la propagation de la maladie.
- Je le place dans un pot (j'en ai un de libre en plastique pas beau mais doit bien faire 50 litres donc ça ira pour cette fois) avec un mélange 1/3 terre de jardin, 1/3 écorce de pin (calibre 30-50 mm) et 1/3 terreau.
- J'arrose juste pour tasser la terre.
- Je le laisse bien s'égoutter et je m'arrange pour le protéger de la pluie (par contre je ne sais pas encore comment...). Je pourrais peut-être le stocker dans mon abris dans le noir pour l'hiver quand il n’aura plus de feuille?
- Je coupe les branches suspectes 20 cm sous une tache et j’applique du Nordox sur la coupe (je trouverais le dosage sur le forum).
- Ensuite je pourrais mettre à la place mon Deshojo.
- Je supprime l'arrosage goutte à goutte. Par contre, je ne pourrais pas supprimer celui en "pluie" pour la sagine l'été. J'espacerais au maximum les arrosages pour qu'il n'en reçoive qu'une petite partie et je complèterais en fonction de la météo à l'arrosoir.
- Est-ce que je peux laisser la sagine recouvrir la terre au pied de mes érables ou je dois laisser une zone "stérile" en paillis d'écorce de pin pour que le sol soit plus aérer?

Merci encore à tous
Pas besoin de te corriger, tu es bon élève !
Conserve une zone sans sagine autour du pied, le collet de ton deshojo doit rester aéré et ventilé.

Misologue1
Bourgeon de bavard
Messages : 398
Inscription : mer. 18 juil. 2018 8:55
Région : Picardie
Sexe : Homme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par Misologue1 » jeu. 10 oct. 2019 6:21

Moux a écrit :
mer. 09 oct. 2019 17:47
Et bien ça à le mérite d’être clair! Et dans mon malheur, je suis plutôt content de pouvoir, non seulement tenter de sauver mon Bi-Hoo, mais aussi de pouvoir replanter mon Deshojo à cette endroit :top: !!! Encore merci à ceux qui partagent leurs connaissances ici.
En résumé, voici donc ce que je vais faire (corrigez-moi pour être sûr que je ne fasse pas de bêtises...) :

- Je déterre mon Bi-Hoo sans attendre pour éviter la propagation de la maladie.
- Je le place dans un pot (j'en ai un de libre en plastique pas beau mais doit bien faire 50 litres donc ça ira pour cette fois) avec un mélange 1/3 terre de jardin, 1/3 écorce de pin (calibre 30-50 mm) et 1/3 terreau.
- J'arrose juste pour tasser la terre.
- Je le laisse bien s'égoutter et je m'arrange pour le protéger de la pluie (par contre je ne sais pas encore comment...). Je pourrais peut-être le stocker dans mon abris dans le noir pour l'hiver quand il n’aura plus de feuille?
- Je coupe les branches suspectes 20 cm sous une tache et j’applique du Nordox sur la coupe (je trouverais le dosage sur le forum).
- Ensuite je pourrais mettre à la place mon Deshojo.
- Je supprime l'arrosage goutte à goutte. Par contre, je ne pourrais pas supprimer celui en "pluie" pour la sagine l'été. J'espacerais au maximum les arrosages pour qu'il n'en reçoive qu'une petite partie et je complèterais en fonction de la météo à l'arrosoir.
- Est-ce que je peux laisser la sagine recouvrir la terre au pied de mes érables ou je dois laisser une zone "stérile" en paillis d'écorce de pin pour que le sol soit plus aérer?

Merci encore à tous
Voilà, j'espérais bien qu'Opusoculi passe dans le coin pour t'expliquer le problème avec précision !

- Ton substrat doit être le plus drainant possible (60% d'un mélange de terreau sans tourbe et de terre de bruyère - ph 6/6,5 - et 40% d'un mélange de pouzzolane 25mn + écorce de pin gros calibre + fibre de coco). Attention à ta terre : elle ne doit être ni calcaire, ni argileuse, tout ce qui peut retenir l'eau est mauvais pour les érables. Idéalement, l'eau ne devrait faire que traverser le substrat, d'où l'intérêt des fibres longues de coco : si tu en trouves ne te prive pas d'en prendre un ou plusieurs packs…

D'ailleurs, avec un substrat composé à 80% ou plus de fibres longues de coco (ou de fibres longues de tourbe blonde irlandaise), utiliser un goutte à goutte ne pose pas de problèmes, car l'eau se diffuse très bien, ne stagne pas sous le goutteur.

- Couper 20 cm sous une tache, c'est beaucoup trop, il ne va plus rester grand chose de ton arbre ! Tu appliques du Nordox au pinceau sur les coupes, mais surtout tu vaporises un mélange moins concentré sur toutes les branches, tout l'arbre doit être protégé !

- c'est le bois du 'bi-hoo' qui est fragile et il ne faut pas que l'eau coule ou stagne sur ce bois. C'est l'eau plus le froid qui favorisent le départ d'une bactériose. En grandissant ton 'bi-hoo' va se renforcer et finalement s'immuniser, mais en attendant, c'est à toi de veiller à le protéger en le rentrant lors des automnes pluvieux et des hivers froids… En espérant qu'il ne soit pas contaminé gravement de l'intérieur…

Ton 'bi-hoo' est beau, j'espère que l'hiver se passera bien pour lui !
Dernière modification par Misologue1 le ven. 11 oct. 2019 4:47, modifié 1 fois.

opusoculi
Grossiste en parlotte
Messages : 4971
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par opusoculi » jeu. 10 oct. 2019 12:04

Tous ces conseils sont excellents pour un Erable en pot.
Misologue1 a écrit :
jeu. 10 oct. 2019 6:21
En grandissant ton 'bi-hoo' va se renforcer et finalement s'immuniser,
Se renforcer , peut-être , mais s'immuniser ?? Le mot est trop fort; acquérir une immunité supposerait une mutation.

Moux
Graine de timide
Messages : 21
Inscription : mar. 08 oct. 2019 19:18
Région : Centre
Sexe : Homme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par Moux » jeu. 17 oct. 2019 14:37

Bonjour à tous,

Je reviens pour vous donner des nouvelles de mon "Bi-Hoo".

Ne pouvant pas le transplanter avant dimanche dernier, j'ai coupé les branches avec du noir et traité les coupes au Nordox en milieu de semaine dernière. J'ai appliqué au pinceau sur les coupes et les zones suspectes un mélange à 10g/L et j'ai pulvérisé sur l'ensemble un mélange à 5g/L. J'ai ensuite déterrer mon arbre le dimanche.
Les racines était marron et quelques une étaient plus claires voir blanches. Je l'ai placé dans un pot en plastique de 70 l avec 5 bon cm de pouzzolane dans le fond. J'ai mis sur la motte des endo-mycorhizes pour mettre toutes les chances de mon côté. J'ai rajouté une couche d'écorce de pin (3 ou 4 cm) puis j'ai versé un mélange composé d'écorce de pin (50%) et le reste d'un mélange de terreau (j'ai pas trouvé sans tourbe...) et de pouzzolane (50% du volume de terreau) et un peu de corne broyé.Je n'ai pas mis de terre de jardin car elle est très argileuse chez moi... J'ai placé la motte sur un lit de substrat puis comblé autours. Pour finir, j'ai mis 5 cm décorce de pin sur le dessus du pot et je l'ai placé le + à l’abri que je pouvais. J'ai mis le pot sur des tasseaux de bois afin que l'eau ne stagne pas dessous. Il est protégé de l'ouest mais prends quand même un peu la pluie sur une partie du pot et du feuillage quand il pleut sans vent... Je lui ai mis un arrosoir de 14 litres pour tasser la terre et c'est tout ce qu'il aura jusqu'au printemps.

J'ai été le voir ce matin et il semblerais que la bactériose se propage encore... 90% des feuilles sont flétries. Il ne reste qu'une seule petite branche avec des feuilles normales et le bois bien jaune... J'ai fait des photos où on voit de nouvelles tâches mais si je coupe là, il ne restera que le départ du tronc!

J'ai à nouveau besoin de vos conseils. Je le laisse comme ça en espérant que le Nordox n'ai pas eu encore le temps de faire effet et qu'il repartira quand même au printemps? Je coupe drastiquement et espère qu'il supportera et repartira? Ou je remets encore du Nordox? Que faire?...
IMG_4856_2.jpg
IMG_4857_2.jpg
IMG_4858_2.jpg
IMG_4859_2.jpg

cCBD
Bourgeon de bavard
Messages : 235
Inscription : jeu. 04 juil. 2019 11:28
Région : Aquitaine
Sexe : Homme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par cCBD » jeu. 17 oct. 2019 23:10

Tu as peu de chance de le sauver mais rabat le. Tu n'as plus qu'à espérer que la base du tronc du greffon soit encore sain et passe le printemps prochain.
Comment ont-ils réussit à faire pousser de tel plants sur plusieurs années sans la moindre trace apparente de sensibilité à l'achat ? Ils doivent avoir la main lourde sur les traitements.
Si tu veux améliorer l'aération du substrat, perce des séries de trous à la perceuse façon airpot...Sur des grands contenants qui sont solides ça se fait bien. Plus il y en a meilleur sera l'aération et le drainage , mais plus l'arrosage sera délicat voir ingérable donc il faut trouver le juste milieu en fonction de son climat, du substrat et de sa manière de s'en occuper.
Dernière modification par cCBD le jeu. 17 oct. 2019 23:16, modifié 1 fois.

sangokaku
Bourgeon de bavard
Messages : 243
Inscription : mer. 16 août 2017 12:17
Région : Ile de France
Sexe : Homme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par sangokaku » jeu. 17 oct. 2019 23:16

Hello

Désolé pour toi vraiment. C'était un bel arbre. Tu as dû courage d'avoir fait tout cela. A ce stade j'aurai tt jeté. J'espère qu'il te le rendra au moins tu auras tout tenté.

J'ai eue aussi une attaque au printemps sur mon bi hoo. Je l'avais bien rabattu il est tjs la et m'as fait de sacré repousses

Sangokaku

cCBD
Bourgeon de bavard
Messages : 235
Inscription : jeu. 04 juil. 2019 11:28
Région : Aquitaine
Sexe : Homme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par cCBD » jeu. 17 oct. 2019 23:32

sangokaku a écrit :
jeu. 17 oct. 2019 23:16
J'ai eue aussi une attaque au printemps sur mon bi hoo. Je l'avais bien rabattu il est tjs la et m'as fait de sacré repousses
Idem mon 3L a rejette assez vigoureusement , il restait 1cm de greffon sain (l'arbre s stoppé de lui même l'attaque) je n'y croyais pas du tout, mais 6 mois après il a reconstitué 50% du houppier d'origine.
Je suis curieux de sa réaction au printemps prochain.
Image

opusoculi
Grossiste en parlotte
Messages : 4971
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par opusoculi » ven. 18 oct. 2019 1:48

@Moux.
Je réduirais nettement la hauteur des branches et je taillerais les branches qui bruissent par la même occasion.
La mise en pot a diminué les racines, la longueur des branches doit l'être aussi.
Si tu laisses les branches hautes, les pousses du haut végèteront.
Dans un sauvetage comme celui-ci, il faut solliciter le départ depuis le bas de nouvelles branches, peu de bourgeons suffiront .
Pas d'hésitation ! Tu conserves le tronc et le départ des branches (sauf celles qui ont des taches noires) avec coupes et l'écorce sous Nordox.
cCBD a écrit :
jeu. 17 oct. 2019 23:10
Comment ont-ils réussit à faire pousser de tel plants sur plusieurs années sans la moindre trace apparente de sensibilité à l'achat ? Ils doivent avoir la main lourde sur les traitements.
Même pas ... de traitement systémique il n'y a pas. Les plants s'en sortent en serre sans pluie et sans choc thermique; mais dès qu'ils mettent le nez dehors , c'est la kata...

cCBD
Bourgeon de bavard
Messages : 235
Inscription : jeu. 04 juil. 2019 11:28
Région : Aquitaine
Sexe : Homme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par cCBD » ven. 18 oct. 2019 5:16

opusoculi a écrit :
ven. 18 oct. 2019 1:48
Même pas ... de traitement systémique il n'y a pas..
Effectivement oui ça paraît logique, les conditions aseptisés et lissés ne permettent pas le développement de la maladie donc les traitements inutiles ou peu être juste un coup avant de les expédier et encore ça coûte donc..
Ca fait quand mal au coeur de voir tant d'énergie dépenser dans la production de masse de cette variété plus ou moins périssable quand des dizaines de cultivars d'arrière cour mériteraient d'être multipliés et diffusés à sa place.
On ne peut pas lui enlever le fait de posséder un pouvoir d'attraction très fort, c'est la poule aux oeufs d'or en cette saison. J'espère vraiment qu'une autre génération de sélection plus résistante de ce phénotype apparaîtra dans un avenir pas trop lointain, bi hoo 2 le retour...aie aie aie

TocDeb
Graine de timide
Messages : 2
Inscription : ven. 18 oct. 2019 5:14
Région : Ile de France

Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par TocDeb » ven. 18 oct. 2019 5:30

Bonjour à tous!

J'ai acheté un érable palmatum pourpre le mois dernier. Je l'ai rempoté dans du terreau composé à moitié de terre de bruyère et terreau bac et jardiniere sur un lit de billes d'argile d'après conseils d'une jardinière. J'ai arrosé copieusement, J'ai posé le pot dans une cour ombragée/mi ombre et puis je n'ai plus rien fait.
Je n'ai pas eu le temps de beaucoup m'en occuper et je le trouve ajd mal en point :
Feuilles dessechees et noircies sur les pointes. Présence de poudre blanche sur le dessus des feuilles...
Je ne pense pas qu'il soit condamné car le tronc et les branches n'ont pas l'air atteint et certaines feuilles semblent en bonne santé mais je m'inquiète.
J'ai montré des photos à une fleuriste qui ma dit que la poudre blanche était dû à la cochenille mais je ny crois pas. Je n'ai vu aucune bestiolle et les tâches me semblent ressembler plutôt à de l'oidium ou autre champignon.

Il a beaucoup plu ces derniers temps et il y a eu pas mal de vent... je me demande si ce nest pas la cause?


Voici un lien vers une gallerie de photos de mon pauvre acer :

https://framapic.org/gallery#V5UXKrkSPP ... WlB37n.jpg

Image

Image


Image


Image


Image


Image


Qu'en pensez-vous?

Je ne connais que peu de choses en jardinage et je suis complètement perdu.
Je vous remercie !

Misologue1
Bourgeon de bavard
Messages : 398
Inscription : mer. 18 juil. 2018 8:55
Région : Picardie
Sexe : Homme

Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par Misologue1 » ven. 18 oct. 2019 7:06

:welcome:
C'est de l'odium, rien de bien grave, dans ce cas il faut traiter au souffre mouillable… Mais les feuilles vont bientôt tomber, est-ce bien utile ? Je laisse notre spécialiste Opusoculi t'expliquer tout cela ainsi que la bonne procédure…

Par contre, pour l'avenir, attention à l'arrosage, chaleur et humidité excessive provoquent immanquablement le développement des champignons.
Dernière modification par Misologue1 le ven. 18 oct. 2019 7:20, modifié 1 fois.

Misologue1
Bourgeon de bavard
Messages : 398
Inscription : mer. 18 juil. 2018 8:55
Région : Picardie
Sexe : Homme

Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par Misologue1 » ven. 18 oct. 2019 7:18

@Moux : Sur les photos, on voit bien une ligne noire très épaisse qui court tout le long des branches, sans doute du côté où l'eau à coulé et/ou le vent à soufflé… Sur le mien, qui a fait cette année des pousses de 20 cm, ces lignes, beaucoup plus fines, existent aussi sur plusieurs branches, vestige des agressions sur le bois très fin de l'hiver dernier (mon 'bi-hoo' est resté dehors tout l'hiver, mais protégé du froid, qui n'a d'ailleurs pas été excessif dans ma région, par l'exposition plein Sud et des pluies par le L des murs de la maison). Si tu avais dès le départ placé ton Acer en pot, avec une simple protection au dessus de lui pour l'hiver, et fait un tipi avec de simples sacs plastique autour du tronc pour protéger la motte des pluies, peut-être que ton 'bi-hoo' aurait beaucoup mieux résisté à ces bactérioses… Après, je vois bien que ton sujet est jeune, il a poussé car c'est un cultivar vigoureux, comme tous les érables du Japon à bois coloré, mais sont tronc est fin, rien à voir avec le mien… Et aussi, la vigueur et la grosseur du porte-greffe jouent un rôle non négligeable dans la croissance et la santé générale du sujet, je l'ai maintes fois constaté, c'est toujours un point qu'il faut vérifier avant achat… Bien sûr, ça ne protège pas de toutes les mauvaises surprises (une contamination interne), mais c'est un plus.

Moux
Graine de timide
Messages : 21
Inscription : mar. 08 oct. 2019 19:18
Région : Centre
Sexe : Homme

Re: Re: Maladies des Acer, diagnostic et soins de culture.

Message par Moux » ven. 18 oct. 2019 8:22

Merci pour vos réponses...
Je vais donc ne laisser que le tronc. Mais pour mon geste de la dernière chance, je ne voudrais pas mal faire!
Une âme charitable pourrait -elle m’indiquer par un trait là où les coupes à faire sur les photos? Je vais essayer de faire ça cet après-midi si je peux.

Merci d’avance.

Répondre

Revenir à « Aux érables du Japon »