Gros stress sur un Acer, que faire?

De part leur culture contraignante et difficile, les érables du Japon méritent leur propre forum
opusoculi
Grossiste en parlotte
Messages : 4802
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Gros stress sur un Acer, que faire?

Message par opusoculi » mar. 13 nov. 2018 14:47

Les conseils de taille , c'était pour conserver cet Erable en pot dans une dimension raisonnable.

S'il est mis en pleine terre le cas est différent. A l'ombre d'un mur, il montera vers la lumière du ciel; son avenir est en haut. Le laisser monter. Il abandonnera les branches du bas de lui-même au cours des années.
La cîme au soleil et le pied à l'ombre est une bonne situation.

Avatar de l’utilisateur
Biloba
Empereur jardinier
Messages : 15138
Inscription : sam. 29 janv. 2005 19:19
Région : Aquitaine
Localisation : Sud Ouest (Entre-Deux-Mers)

Re: Gros stress sur un Acer, que faire?

Message par Biloba » dim. 18 nov. 2018 14:20

Merci pour tes précieux conseils.

Avatar de l’utilisateur
Biloba
Empereur jardinier
Messages : 15138
Inscription : sam. 29 janv. 2005 19:19
Région : Aquitaine
Localisation : Sud Ouest (Entre-Deux-Mers)

Re: Gros stress sur un Acer, que faire?

Message par Biloba » sam. 02 mars 2019 11:25

Bonjour

Voilà j'ai fait mon travail, l'acer Bloodgood a rejoint définitivement le jardin de ma fille :cry:
Lors du transport une petite branche du bas s'est abîmée, elle a du être coupée pour faire plus propre
le problème c'est qu'à l'endroit de la coupure l'arbre n'arrête pas de pleurer
y a t'il quelque chose à faire ou cela va t'il s’arrêter.

Avatar de l’utilisateur
CHANIWA
Bourgeon de bavard
Messages : 236
Inscription : sam. 05 août 2017 11:40
Région : Rhone Alpes

Re: Gros stress sur un Acer, que faire?

Message par CHANIWA » sam. 02 mars 2019 14:42

Hydroxyde de cuivre sur la plaie avec un pinceau... et hop !

Avatar de l’utilisateur
Biloba
Empereur jardinier
Messages : 15138
Inscription : sam. 29 janv. 2005 19:19
Région : Aquitaine
Localisation : Sud Ouest (Entre-Deux-Mers)

Re: Gros stress sur un Acer, que faire?

Message par Biloba » sam. 02 mars 2019 16:34

Bonjour et merci pour le conseil.

opusoculi
Grossiste en parlotte
Messages : 4802
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Gros stress sur un Acer, que faire?

Message par opusoculi » dim. 03 mars 2019 2:23

Petit, tout petit stress ...
Fin février avec l'après-midi à 20°, la sève est extrêmement liquide. A peine une cassure ou une taille, la sève coule plusieurs jours. Cette fuite cesse quand la température baisse nettement .
Dans le cas de ton protégé ce n'est pas grave.

Cependant il ne vaut mieux pas s'amuser à tailler un érable début mars par 20°et en plein soleil, il vaut mieux attendre.
Viendront un groupe de 2 ou 3 jours plus frais ; un temps couvert et froid est plus favorable à la taille des Acer;
et puis taillés en mai, aucun écoulement de sève.

Avatar de l’utilisateur
Biloba
Empereur jardinier
Messages : 15138
Inscription : sam. 29 janv. 2005 19:19
Région : Aquitaine
Localisation : Sud Ouest (Entre-Deux-Mers)

Re: Gros stress sur un Acer, que faire?

Message par Biloba » dim. 03 mars 2019 11:17

Merci à toi pour ces précieux conseils, j'en prends bonne note.

opusoculi
Grossiste en parlotte
Messages : 4802
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Gros stress sur un Acer, que faire?

Message par opusoculi » dim. 24 mars 2019 13:54

opusoculi a écrit :
lun. 09 juil. 2018 14:58

Si c'est un 'bloodgood', il est un de ceux (à condition d'avoir suffisemment de racines et d'être arrosé en été) qui supportent le mieux le soleil.
"Si c'est un bloodgood" , comme hypothèse , pas une certitude.

Avatar de l’utilisateur
Biloba
Empereur jardinier
Messages : 15138
Inscription : sam. 29 janv. 2005 19:19
Région : Aquitaine
Localisation : Sud Ouest (Entre-Deux-Mers)

Re: Gros stress sur un Acer, que faire?

Message par Biloba » dim. 24 mars 2019 16:10

Y a t'il a une différence entre blood Good et atropurpureum ?

opusoculi
Grossiste en parlotte
Messages : 4802
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Gros stress sur un Acer, que faire?

Message par opusoculi » lun. 25 mars 2019 1:51

Sources: Vertees et Gregory , "Erables du Japon". Et Masayoshi Yano "Book for Maples".

Acer palmatum atropurpureum.
La pointe des lobes des feuilles est effilée, denture fine au moins jusqu'à la moitié du limbe.
La couleur rouge des feuilles à la fin du printemps n'est pas aussi sombre que celles de bloodgood.
Les tiges sont colorées l'année de leur pousse puis la couleur devient grise, pétioles colorés.
Le rouge s'intensifie au milieu de l'été avec de l'orange (surtout au soleil) et reprend du vert en fin de saison; puis automne écarlate.
Variété vigoureuse, pousse verticale, peut atteindre 6 à 7 m.
(il y en a deux, à peine différents, atropurpureum novum et atropurpureum superbum , ce n'est jamais marqué sur les étiquettes)

Acer amoenum bloodgood, (cultivar américain 1950).
Les feuilles sont celles des amoenum c.a.d les lobes en forme de losange, des dent fines et régulières.
Très beau rouge foncé à la fin du printemps et moins rouge en été. Les lobes des feuilles sont profondément divisés. La nervure centrale est marquée , denture des feuilles fine et régulière.
Les pétioles sont rouge foncé.
Ecarlate en automne
Vigoureux peut atteindre 8 m dans de très bonne conditions.

Acer palmatum fireglow.
Des 3 c'est le rouge le plus intense, il se maintient en été.
Les feuilles sont d'un palmatum, dents irrégulières, pétioles rouge clair.
Très ramifié, sorte de buisson érigé pouvant atteindre 4m adulte , pas plus.

Le même cultivar peut montrer des couleurs différentes selon l'endroit où il est cultivé.
Il n'est pas possible de donner une description précise des couleurs des feuilles ; elles dépendent de l'exposition au soleil, de la pluie, de la température, du sol, des fertilisants.
Les livres des auteurs cités en haut, ne prennent pas en compte la couleur des bois qui est aussi variable que la couleur des feuilles pour les mêmes facteurs. Il mentionnent la couleur des pétioles, mais dans les 3 dont nous parlons les pétioles sont tous les trois rouges.

Bloodgood est un amoenum, les deux autres des palmatum. Parmi les 3, on reconnait un bloodgood pour ses lobes en forme de losange avec des dents fines et très régulières, caractéristique des amoenum..
Dernière modification par opusoculi le lun. 25 mars 2019 2:28, modifié 2 fois.

opusoculi
Grossiste en parlotte
Messages : 4802
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Gros stress sur un Acer, que faire?

Message par opusoculi » lun. 25 mars 2019 2:17

Biloba a écrit :
mar. 01 mai 2018 17:39
Bonjour

Il y a des feuilles magnifiques je le garderai bien chez moi.

Image
IMGP9673.jpg

Image
IMGP9679.jpg
Page 2, Le 1° mai 2018, photo 2.
Ce sont des feuilles d'amoenum.
C'est un Acer amoenum bloodgood.
Les deux autres sont des Acer palmatum.

acerarno
Bourgeon de bavard
Messages : 208
Inscription : ven. 12 mai 2017 14:26
Région : Haute Normandie
Sexe : Homme

Re: Gros stress sur un Acer, que faire?

Message par acerarno » lun. 25 mars 2019 8:12

Sherlock Holmes a encore résolu l'affaire 😉

Avatar de l’utilisateur
Biloba
Empereur jardinier
Messages : 15138
Inscription : sam. 29 janv. 2005 19:19
Région : Aquitaine
Localisation : Sud Ouest (Entre-Deux-Mers)

Re: Gros stress sur un Acer, que faire?

Message par Biloba » lun. 25 mars 2019 10:15

opusoculi a écrit :
lun. 25 mars 2019 2:17

C'est un Acer amoenum bloodgood.
Les deux autres sont des Acer palmatum.
Merci pour ces explications complètes.
De quels deux autres parles tu ?

opusoculi
Grossiste en parlotte
Messages : 4802
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Gros stress sur un Acer, que faire?

Message par opusoculi » lun. 25 mars 2019 13:31

Les deux autres : atropurpureum et fireglow sont des palmatum. (je n'ai pas donné toutes les caractéristiques botaniques qui permettent de distinguer les feuilles de palmatum de celles des amoenum , formes des creux entre les lobes - et d'autres comme la grosseur du double bourgeon terminal par rapport aux bourgeons du bas des tiges, observables en hiver).

Les Erables du Japon prennent des apparences variables en fonction des conditions de culture (la lumière est le 1° de ce facteurs) ; Yano note que bloodgood n'a pas tout à fait la même apparence s'il est cultivé sur la côte pacifique du Japon ou s'il l'est près de la Mer de Chine, c'est dire !
Autre exemple: seiryu a des bois des jeunes pousses orangée au soleil alors qu'elles sont vert clair à l'ombre.
Sans compter qu'il existe des petites variations sur les arbres mère entre eux.
Les Acer sont réactifs à tout, ce sont ces différences parfois minimes qui font que deux sujets sont semblables mais pas complètement identiques entre eux; comme si nous avions devant nous des sujets individués. Voilà pourquoi ils ont autant d'attraits pour nous et que nous nous y attachons.

Autre facteur très important.
Les Acer sont muables en fonction de leur âge. On n'en tient pas assez compte. Ce que l'on observe sur un jeune sujet de moins de 7 ans n'est pas généralisable aux arbres adultes ; il faut du temps pour qu'ils acquièrent et développent toutes leurs caractéristiques.
La reconnaissance au coup d'oeil , pour intuitive et sympathique qu'elle soit, est sujette à des petites erreurs. On peut le faire, mais en ajoutant "hypothèse", "possible", "proche".
Pour l'identification des Erables du Japon, un seul critère visuel sur une seule photo, ne peut pas être généralisé et considéré comme absolument vrai.
Il faut pour être sur de pouvoir affirmer un nom de sélection ou de cultivar, analyser les caractères botaniques au cours des saisons; et sur l'étude de ces caractères nous sommes faillibles.

Avatar de l’utilisateur
Biloba
Empereur jardinier
Messages : 15138
Inscription : sam. 29 janv. 2005 19:19
Région : Aquitaine
Localisation : Sud Ouest (Entre-Deux-Mers)

Re: Gros stress sur un Acer, que faire?

Message par Biloba » lun. 25 mars 2019 15:35

Merci beaucoup pour ce complément d'information
Identifier un Erable est visiblement extrêmement difficile de par ses conditions de cultures l'âge et l'endroit où il vit.

Pourquoi trouve t'on des bloodgood sous l'appelation Acer palmatum bloodgood
et non Acer amoenum bloodgood?
Le voila identifier, c'est un plus et bonne nouvelle il ouvre ses bourgeons
et pour la première fois il fleurit.

Répondre

Revenir à « Aux érables du Japon »