Acer multipliés par bouturage et marcotage.

De part leur culture contraignante et difficile, les érables du Japon méritent leur propre forum
opusoculi
Maitre des bosquets
Messages : 5246
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Acer multipliés par bouturage et marcotage.

Message par opusoculi »

Alaink, tu es l’un des rares à le faire pour des bonsaï (il faut le souligner), c’est à dire des racines bien étalées , peu profondes , et un développement végétatif limité. En suite tu entretiens tes plants avec des arrosages très réguliers appropriés aux bonsaï.

Qu’arrive t-il si un jardinier.re ordinaire achète en jardinerie un plant bouturé (sans que ce soit indiqué sur l’étiquette) et qu’il le cultive somme si c’était un plant greffé ?

Hier, un voisin m’a apporté un Acer palmatum ‘orange dream’ pour que je l’aide à le rempoter. Il l’avait acheté il y a un an ou un peu plus à la jardinerie la plus proche. Il a passé l’hiver dehors sous un auvent, à l’abri des pluies hivernales excessives.
Cet ‘orange dream’ était en train de débourrer.

-Je me suis aperçu que c’était une bouture.
-En dépotant, j’ai trouvé une touffe de racines se développant à plat sur une dizaine de cm d’épaisseur, aucune en profondeur.
-Toutes les racines étaient brunes, aucune n’avait de couleur orange ni de point blanc (mauvais signe).
J’ai tout de suite prévenu mon voisin que son Acer aurait peut être un problème à vivre quelques mois de plus , que ce ne serait pas à cause du rempotage mais par la difficulté particulière de l’Acer bouturé.
J’ai installé les racines à plat sur une couche très drainante.
J’ai taillé de façon à ne laisser que la moitié des branches pour soulager cet ‘orange dream’ ... en espérant qu’il survive après le mois d’avril.
Mes érables , printemps automne 2019. http://jalbum.net/a/1973986
Année 2018. http://jalbum.net/a/1974352

opusoculi
Maitre des bosquets
Messages : 5246
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Acer multipliés par bouturage et marcotage.

Message par opusoculi »

AlainK a écrit :
dim. 16 févr. 2020 20:14
Je viens de trouver ce lien à propos d'une méthode de bouturage destinée à reproduire un Acer grandidentatum :

Extrait :

"In an effort to save the genetics of this tree from marauding squirrels, we are using propagation techniques pioneered by researchers at Utah State University. This species is usually very hard to propagate by cuttings, but by placing dark bags over the stems, the tree is forced to grow in darkness — a process called etiolation. Cuttings taken from this etiolated growth root much easier than cuttings taken from stems that grew in full sunlight. The bags will be removed after the tree begins growing in late April or May."

Traduction en ligne, légèrement corrigée :

"Afin de sauver la génétique de cet arbre des écureuils maraudeurs, nous utilisons des techniques de propagation mises au point par des chercheurs de l'Utah State University. Cette espèce est généralement très difficile à propager par bouturage, mais en plaçant des sacs noirs sur les tiges, l'arbre est obligé de grandir dans l'obscurité - un processus appelé étiolation. Les boutures prélevées sur cette croissance étiolée s'enracinent beaucoup plus facilement que les boutures prélevées sur des tiges qui ont poussé en plein soleil. Les sacs seront retirés après que l'arbre aura commencé à pousser fin avril ou mai."


On sait que d'une espèce, d'une variété, d'un cultivar à l'autre les résultats sont différents, mais c'zest la première fois que j'entends parler de cette méthode, je suis curieux de voir comment ça fonctionne sur d'autres Acers, je vais peut-être tenter le coup...

Le lien original (en anglais) :
https://www.botanicgardens.org/blog/dar ... ing-maples
Je ne connais pas cette technique et malgré le plaisir que j’éprouve à apprendre, je n’ai pas envie de la pratiquer . Obtenir des plants qui resteront fragiles ne m’attire pas.

D’autre part, je crois savoir que les plants bouturés , si nombreux à être proposés à la vente depuis 1 à 2 ans dans les jardineries, sont ‘poussés’ aux auxines (ce sont des hormones de croissance en pulvérisations ) .
Je ne me souviens plus où j’ai trouvé cette information (désolé).
Mes érables , printemps automne 2019. http://jalbum.net/a/1973986
Année 2018. http://jalbum.net/a/1974352

fumy
Graine de timide
Messages : 34
Inscription : dim. 14 mai 2017 0:01
Région : Rhone Alpes
Sexe : Homme

Re: Acer multipliés par bouturage et marcotage.

Message par fumy »

J'ai un bonsai de palmatum type qui vient d'une marcotte.
Marcotte de 2015 rempoté plusieurs fois déjà pour travailler le racinaire.

Image

Image

bichoune82
Graine de timide
Messages : 38
Inscription : sam. 24 août 2019 10:54
Région : Ile de France
Sexe : Femme

Re: Acer multipliés par bouturage et marcotage.

Message par bichoune82 »

Bonjour,

Je viens vers vous car mi novembre 2019, on m'a offert un orange dream et je crois bien que c'est une marcotte pouvez vous me confirmer ? :pastop:

Image

Image

Image

Image

Merci par avance

opusoculi
Maitre des bosquets
Messages : 5246
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Acer multipliés par bouturage et marcotage.

Message par opusoculi »

Oui bichoune, c’est une bouture.

Les apprentis vendeurs en jardinerie trompent les clients sans même savoir qu’ils le font . Je ne sais pas si nous leur pardonnerons un jour leur incompétence ...
Avec les deux photos postées (juste au dessus) par ‘fumy’, tu vois ce que ton Acer bouturé peut devenir si tu le transformes en bonsaï.

Il y a 15 ans j’étais client d’un Jardiland à Le Bouscat (banlieue bordelaise). Il y avait un assez gros choix d’Acer du Japon et il y avait une place toute petite où étaient vendus des Acer pour bonsaï ; au moins c’était signalé, on ne pouvait pas se tromper. C’était le bon temps où le personnel connaissait son boulot.
Ce n’était pas un cas isolé. A la même époque, j’ai acheté aux pépinières Bontemps de Castets en Dorthe en Gironde des plants non conformes au standard, ils étaient proposés à bas prix pour faire des bonsaï.
Tandis qu' aujourd’hui Gamvert (en vert sur toute la ligne) vend des boutures d’Acer en nous affirmant avec la meilleure bonne foi que ce sont les plus beaux plants d’Acer que l’on trouve sur marché et qu’ils vont bien pousser. Des vendeurs ignorants nous trompent en toute bonne foi.

Souhaitons qu’ils nous lisent ...
Dernière modification par opusoculi le mer. 19 févr. 2020 19:25, modifié 1 fois.
Mes érables , printemps automne 2019. http://jalbum.net/a/1973986
Année 2018. http://jalbum.net/a/1974352

bichoune82
Graine de timide
Messages : 38
Inscription : sam. 24 août 2019 10:54
Région : Ile de France
Sexe : Femme

Re: Acer multipliés par bouturage et marcotage.

Message par bichoune82 »

Ah merci, pour ton retour de confirmation :(, je crois que l'acer n'a pas été acheté dans une jardinierie mais dans une pépinière indépendante du coin flute.

Bon ben on verra bien ce qu'il donnera, mais je me lancerai pas dans le bonsai! je connai un peu le bouscat, pessac tout ça la belle famille étant du coin ;-).

Ce qui me chagrine du coup je me retrouve avec 2 acer qui sont issus de bouture dont un estampillé de la "bambouseraie" qui ne l'a pas du tout indiqué sur l'étiquette...
J'essaierai d'être plus vigilante s'il y a une prochaine fois...

acerarno
Bourgeon de bavard
Messages : 247
Inscription : ven. 12 mai 2017 14:26
Région : Haute Normandie
Sexe : Homme

Re: Acer multipliés par bouturage et marcotage.

Message par acerarno »

@bichoune82, la pépinière dans laquelle je travaille vend quelques érables de la même marque que toi .
Nous en avons reçu un gros lot l'Automne dernier. Certains sont greffés , d'autres sont issus de boutures . A cet "âge" , ça se voit assez bien .
Là où c'est plus problématique , c'est les conseils de nos vendeurs qui se veulent professionnels travaillant dans une pépinière reconnue .
Ils ne font pas ( et ne voient pas) la différence . Tout est étiquetté comme étant de l'érable de greffe et je te passe les conseils de plantation . Un trou , de la terre de bruyère,ça pousse tout seul ... pauvre monde .
Je m'attele à faire changer les choses mais il y a du boulot .

bichoune82
Graine de timide
Messages : 38
Inscription : sam. 24 août 2019 10:54
Région : Ile de France
Sexe : Femme

Re: Acer multipliés par bouturage et marcotage.

Message par bichoune82 »

Après je peux "comprendre" dans un sens on a beau être professionnel c'est compliqué d'être parfait dans tous les domaines, sauf si vous vendez un seul truc bien spécifique, genre vendeur de fourchette pas de couteau ni de cuillère juste fourchette :D.
Le monde du végétal est infini, il faudrait du personnels spécialisés dans plusieurs végétaux mais c'est pas viable niveau rentabilité ....

Après les producteurs devraient être moins opaques sur ce qui est vendu, j'ai vu dans un jardila..d des acer bien noté "issus de bouture", reste que je suis bien déçue parce que malgré tout on dépense de coquettes sommes pour l'achat de ces acer (environ 45.00 € pièce) pour un résultat très incertain sur la durée de ce que j'ai compris :( . De quoi être dégouté ...

Misologue1
Bourgeon de bavard
Messages : 479
Inscription : mer. 18 juil. 2018 8:55
Région : Picardie
Sexe : Homme

Re: Acer multipliés par bouturage et marcotage.

Message par Misologue1 »

Je possède un 'deshojo' issu d'une bouture : il a au moins 10 ans, mesure dans les 2m50 et il est en pleine forme ! Placé dans un container de 130L, son système racinaire est large et profond, très puissant !
Comme toujours, attention aux jugements hâtifs, la plaie de notre monde moderne ! :? " Prudence, mère de toutes les vertus". Je ne souscris pas du tout à cette manie (bien de notre époque troublée !) de s'en remettre à la seule expérience, lorsque celle-ci n'est pas informée par des connaissances scientifiques (au sens premier du terme…) solides…
Concernant les "pousseurs de cartons" des jardineries, là je suis parfaitement d'accord, et encore je suis gentil (ça n'est pas trop dans mes habitudes… :evil: ).

bichoune82
Graine de timide
Messages : 38
Inscription : sam. 24 août 2019 10:54
Région : Ile de France
Sexe : Femme

Re: Acer multipliés par bouturage et marcotage.

Message par bichoune82 »

Ah c'est gentil ça remonte un peu le moral, après de toute façon maintenant ils sont à la maison, je vais essayer de m'en occuper au mieux (ça me fera la main) et on verra bien...
Et puis si prochain achat il y a je ferai attention !
Même si je trouve qu'il y a beaucoup de choses a observer pour trouver un sujet "sain" pas facile pour les novices!

sangokaku
Bourgeon de bavard
Messages : 327
Inscription : mer. 16 août 2017 12:17
Région : Ile de France
Sexe : Homme

Re: Acer multipliés par bouturage et marcotage.

Message par sangokaku »

Bonsoir

Merci pour ces échanges. Je retiens que les boutures ou marcottes peuvent être viables, en particulier pour les bonsaï. On peut aussi en avoir des individus sains grands, mais est-ce que qqn en a un en pleine terre ?

Après, pour ceux qui en achètent, le meilleur indicateur semble être la cohérence entre la taille du pot et la ramure. Un deshojo de 2m50 dans un pot de 100l OK mais un Sangokaku ou Bloodgood de même taille dans un pot de 25, 30 ou 40l non. Sachez que le prix est souvent déterminé par la taille du conteneur.

Sangokaku

Misologue1
Bourgeon de bavard
Messages : 479
Inscription : mer. 18 juil. 2018 8:55
Région : Picardie
Sexe : Homme

Re: Acer multipliés par bouturage et marcotage.

Message par Misologue1 »

sangokaku a écrit :
lun. 24 févr. 2020 22:33
Bonsoir

Merci pour ces échanges. Je retiens que les boutures ou marcottes peuvent être viables, en particulier pour les bonsaï. On peut aussi en avoir des individus sains grands, mais est-ce que qqn en a un en pleine terre ?

Après, pour ceux qui en achètent, le meilleur indicateur semble être la cohérence entre la taille du pot et la ramure. Un deshojo de 2m50 dans un pot de 100l OK mais un Sangokaku ou Bloodgood de même taille dans un pot de 25, 30 ou 40l non. Sachez que le prix est souvent déterminé par la taille du conteneur.

Sangokaku
Non, désolé, le prix est d'abord déterminé par la hauteur du sujet, d'où l'idée de cultiver les Acer dans des "petits" pots pour provoquer un fort contrôle apical (en l'absence d'un substrat suffisant, l'arbre se met à pousser en hauteur en abandonnant progressivement ses ramifications sur tous les gradients longitudinaux…). Si vous trouvez un Acer très grand issu de bouture, dites vous qu'il est âgé (d'autant plus qu'il pousse plus lentement qu'un sujet greffé) et de ce fait son système racinaire s'est développé et adapté à son pot, rarement petit (ou alors son cultivateur est un truand).

Répondre

Revenir à « Aux érables du Japon »