Conseils pour nouveau venu chez les erables du Japon

De part leur culture contraignante et difficile, les érables du Japon méritent leur propre forum
Répondre
samuel8
Graine de timide
Messages : 65
Inscription : mer. 24 juin 2020 17:54
Région : Picardie
Sexe : Homme

Conseils pour nouveau venu chez les erables du Japon

Message par samuel8 »

Salut à tous,
Je suis nouveau sur ce forum, je l'ai déjà parcouru et j'y ai trouvé plein d'informations intéressantes. Merci pour vos interventions et conseils.
Comme d'autres j'imagine, j'ai profité du confinement pour enfin m'y mettre et commencer la création d'un jardin, pour moi c'est un jardin d'inspiration Japonaise.
J'en ai profité pour me mettre au bonsai aussi, la poésie et la contemplation qui émanent des jardins Japonais et des bonsais m'inspire et m'apaise profondément.
Mais je dois bien l'avouer, je n'y connais pas grand chose en culture, la taille ça me parle plus. j'ai lu beaucoup de choses sur les forums de bonsai et ici, ces forums sont vraiment bienvenus.
Voilà, j'habite dans l'Oise, j'ai planté deux érables Japonais en pleine terre, ils sont petits, environ 60cm de hauteur, un kamagata, j'aime beaucoup les érables à petites feuilles et son port est superbe (conseillé sur ce forum par le grand ami des érables du Japon, Opusoculi) et un Jordan pour ses couleurs et la forme de ses feuilles.
Les 2 sont sur une bande de jardin en très légère pente. Le kamagata est en plein soleil, le pépiniériste m'a dit qu'il supportait le plein soleil. Le jordan a de l'ombre en après midi mais pas assez je pense pour l'été. Je vais planter des bambous pour accentuer l'ombre.
J'ai mélangé ma terre (plutôt argileuse je pense) moitié moitié avec du très bon terreau et j'y ai ajouté de la pouzzolane mais peut être pas assez, à peu près 20% je pense.
Mes questions sont donc orientées sur les choix à effectuer pour protéger préventivement au mieux les érables japonais en pleine terre :
Je sais qu'il faut pulvériser de la bouillie bordelaise an automne, quand les feuilles sont tombées et avant le débourrement.
Est ce qu'il faut en pulvériser plus quand les arbres sont en pleine terre ? Faut il mettre aussi pour protéger les racines de l'aliette ?
J'avoue que j'ai un peu peur de l'automne et de la fin de l'hiver/début printemps ici en Picardie, le climat peut être bien humide.
Les arbres sont jeunes, est-ce qu'il faut les protéger du plein soleil (avec un petit parasol) avec les grosses chaleurs qui arrivent ?
Que dois-je faire pour les protéger en hiver du froid, pailler avec des écorces de pins ? Je me demande comment l'humidité peut s'évaporer en pleine mauvaise saison avec ce paillage tout autour de l'arbre...
Enfin une dernière question sur les érables en pot et les bonsais, est-ce que pendant l'hiver, les mettre dans une petite serre froide pour les protéger des grosses pluies et du froid est la meilleure solution ? Je me demandais si il fallait laisser la porte ouverte de cette serre pour faire circuler l'air, pour ne pas qu'il fasse trop chaud au premier rayon de soleil...?
J'ai lu qu'il fallait protéger les pots des bonsais avec du papier bulle pour bien isoler et ajouter un paillage, est-ce suffisant et faut il le faire pour les érables placés dans des petits pots ?
Ça fait beaucoup de questions, désolé, petit syndrome du débutant qui s'inquiète...
Merci pour tous vos conseils,
Samuel

opusoculi
Maitre des bosquets
Messages : 5666
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Conseils pour nouveau venu chez les erables du Japon

Message par opusoculi »

Bravo et bienvenue.

Je réponds aux grosses questions et tu re-poseras les petites après .

Ton substrat devrai aller si tu n’est pas dans une glaise trop collante.

- ‘kamagata’ en plein soleil , oui mais la 1° année il perdra des feuilles au cours de l’été et surtout à la fin; ce n’est pas grave.
Un jeune kamagawa peut avoir quelques bourgeons et bout de tiges noirs à la fin de l’hiver. Dans ce cas il faut les tailler.
Une pulvérisation de BB ou de Nordox préventive en automne est conseillée.
En pleine terre, dans , disons 2 ans, ce ne sera plus nécessaire.

- Les shirasawanum sont moins sensibles aux bactérioses, le 1° automne une pulvérisation préventive, après ça devrait aller.
Par contre les feuilles grillent très vite au soleil direct , sans ombre il te reste le parasol ... Mais ce n’est pas une solution, tu verras s’il ne vaut pas mieux le remettre en pot à l’automne et le cultiver à l’ombre à partir du 15 mai.

L’Aliette est efficace contre le phythophthora (long excès d’eau) d’avril à octobre. Il n’est pas sur que ce produit résolve toutes les maladies; il a un effet préventif contre le mildiou mais pour la pourriture des racines et la verticiliose rien n’est prouvé. Attends d’avoir des symptômes pour y avoir recours.

En hiver, le paillage en hiver conserve l’eau, je n’en suis pas ‘fan’. Dans les sol argileux il vaut mieux faire des drains; une petite tranchée de 30cm de profondeur avec un peu de pente, la remplir de briques ceuses est plus utile. Faire ça à 1 m autour d’un jeune Acer donne un bon résultat.

La serre.
Une serre est une bonne solution pour élever des jeunes plants à l’abri des pluies et c’est un jardin d’hiver !
Une serre doit être aérée (porte ouverte) pour éviter la condensation nocturne et matinale. Plus une serre est petite plus la température monte rapidement. Quand il fait froid par hautes pressions ça va, Avec de longues périodes pluvieuse, l’humidité de l’air d’une serre est égale à celle de l’extérieur; il faut créer un courant d’air.
On ne protège les bonsaïs et les plants du froid que s’il passe dessous le - 1° fatidique pour les petits pots.

A bientôt.
Mes érables , printemps automne 2019. http://jalbum.net/a/1973986
Année 2018. http://jalbum.net/a/1974352

samuel8
Graine de timide
Messages : 65
Inscription : mer. 24 juin 2020 17:54
Région : Picardie
Sexe : Homme

Re: Conseils pour nouveau venu chez les erables du Japon

Message par samuel8 »

Merci Opusoculi pour ta réponse rapide, toujours un plaisir de te lire.
Ok pour le Kamagata, je m'inquièterai pas si il perd ses feuilles. Je pense que je vais le protéger les jours où le soleil tape dur cet été avec un parasol je pense. Le soleil tape pas mal en ce moment et c'est le seul de mes érables (avec ceux que j'ai en pot) qui n'a pas le bout des feuilles grillées pour l'instant. Mais pour combien de temps...

Pour le jordan, j'ai l'intention d'accroitre l'ombre autour de lui avec des bambous, pas trop proche pour éviter les rhizomes. Je vais mettre des fargesia, à 1m30 /2m minimum d'écart, j'espère que c'est pas trop proche. Pareil, je vais mettre un petit parasol en attendant pour le protéger.

Pas d'autres traitements préventifs à conseiller pour les érables en pleine terre ?

Ton conseil pour l'hiver avec les drains, c'est pour éviter qu'il y ait trop d'eau, c'est bien ça ? le problème c'est que les érables font partie d'une "composition", il y a d'autres plantes autour d'eux sur cette bande de jardin et je pense que je ne pourrais pas mettre en place ce cercle. Mais ils sont quand même en pente, donc j'espère que l'eau s'écoulera assez...Lorsque j'arrose, elle se répand à côté en suivant l'inclinaison, surtout pour le Kamagata, moins pour le Jordan.

Faut il leur mettre une protection particulière pour l'hiver, les gelées ?
Comme toi, c'est bien ce que je me disais, le paillage peut être problématique et retenir trop d'humidité en hiver. Sans aucune protection pendant l'hiver, il n'y a pas de risque pour ces jeunes érables ?

Ok pour la serre, tu confirmes ce que je pensais, il faut tout le temps laisser la porte ouverte. Ca sera une petite serre, genre 2m sur 2 qui sera accolée à un mur de la maison je pense. La serre pendra la lumière que le matin jusqu'à midi environ.
Faut il protéger les érables en petit pot comme les bonsais avec du papier bulle et écorces de pin, par exemple les pots entre 10 et 20 litres quand ça descend au dessous de 1 degré ?
Merci pour tous les conseils,
Samuel

opusoculi
Maitre des bosquets
Messages : 5666
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Conseils pour nouveau venu chez les erables du Japon

Message par opusoculi »

Pas d’autres traitements préventifs pour les érables en pleine terre.
Oui, les drains sont faits pour extraire l’eau et la conduit plus loin selon la pente.

Il n’y a que pour des gels forts (peu fréquents) qu’il vaudrait mieux, pour des plants jeunes de plantation récente, mettre un voile d’hivernage ou des cartons d’emballage. Une fois implantés, les érables du Japon devenant adultes , leur résistance au gel s’accroit, ils n’ont plus besoin d’être protégés.
La neige protège du froid (paradoxe) , en posant des protections, on crée souvent plus de casse que la neige en aurait fait.
Ne pas secouer les branches couvertes de neige, celà crée des micro-cassures dans les tissus des bois, les bactérioses peuvent en profiter pour entrer.
La neige apporte des bactéries à pseudonomas syringae. Sur des jeunes plantations, il est prudent de faire un traitement au cuivre après les averses de neige. Quand les plantations ont 5 ans on constate que les Acer résistent mieux aux bactérioses; sauf quand les petits arbres manquent de racines.

La serre.
Deux mètres sur deux mètres, c’est d'abord une protection pour les longues pluies hivernales.
Si elle est adossée au mur de ta maison, l’influence du mur protègera des petites gelées ordinaires.
Pour un gel un peu plus fort, disons - 5° environ, tu devras fermer ta serre.
Du moment que les petits plants et bonsaï n’ont pas les bois mouillés et sont protégés du vent, leur résistance au froid est plus importante; porte fermée, l’influence du bâtiment se fera sentir et le bas de la serre, surtout au sol ne gèlera pas.
Il n’y aurait que si le gel descend à - 10° que tu aurais à prendre des mesures supplémentaires. Le papier journal froissé et le carton sont d’excellents isolants. J’ai eu pendant 10 ans une petite serre adossée au mur d’un bâtiment, c’est très efficace.
Mes érables , printemps automne 2019. http://jalbum.net/a/1973986
Année 2018. http://jalbum.net/a/1974352

samuel8
Graine de timide
Messages : 65
Inscription : mer. 24 juin 2020 17:54
Région : Picardie
Sexe : Homme

Re: Conseils pour nouveau venu chez les erables du Japon

Message par samuel8 »

D'accord, donc pas d'autres traitements préventifs. juste de la BB en automne et en fin d'hiver.
Est ce que ça vaut le coup de faire un troisième traitement de BB entre automne et fin d'hiver (à cause des pluies qui affaibliraient la présence du produit) ou alors je suis victime du syndrome du jeune jardinier qui veut trop traiter ?

Merci pour tes précisions concernant la serre, je suivrai tes conseils. Donc tant que ça ne descend pas en dessous de -5 degré, je laisse la porte ouverte et je ne mets pas de protection isolante sur les bonsais et petits plants.

Je te demanderais bien un conseil pour un choix futur d'érable. Je crois que je vais accueillir un dissectum en automne pour le mettre sur une petite butte de terre qui fera face à une sorte de petit karesansui que je suis en train de réaliser.
Je les aime beaucoup quand ils ont un tronc tortueux. J'en cherche un résistant aux maladies, plutôt résistant au soleil (même si je vais le protéger avec des bambous du soleil de l'après midi). J'ai trouvé une bonne pépinière qui vend des semis de dissectum de souche, bonne idée tu penses ?
J'ai été étonné et un peu déçu il faut l'avouer quand tu disais que les érables greffés vivaient 20 ou 30 ans. Bon on aura le temps de les contempler quand même...est-ce la même chose pour les autres arbres d'ornement, par exemple des cornus variegata ?
Sinon dans une jardinerie de grande surface à côté de chez moi, ils vendent des dissectum de chez la bambouseraie (je crois que c'est bambusa), il y en avait avec de belles formes (des inaba shidare si je me souvient bien). Tu recommandes cette pépinière ?
Si tu as quelques variétés à conseiller, n'hésite pas...

opusoculi
Maitre des bosquets
Messages : 5666
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Conseils pour nouveau venu chez les erables du Japon

Message par opusoculi »

Il est inutile de traiter quand ce n’est pas nécessaire.
Le Nordox est le produit cuivré le plus chargé en mollécule de cuivre. Il a la propriété de se re-diluer lors des pluies, il coule alors dans les creux et anfractuosités, son effet est plus long. C’est pourquoi je l’utilise quand nécessaire.

Serre.
Disons que à l’approche d’une gelée qui peut se révéler plus forte que prévu, tu fermes la porte.

Les érables du Japon ne sont pas faits pour pousser en plein soleil dans un espace découvert, ce sont des petits arbres de sous-bois clair. Vouloir le faire quand même suppose un très bon sol avec des remontées d’humidité par capillarité, ce n’est pas le cas partout. Pour favoriser l’implantation des érables il faut préparer un volume de sol conséquent (plus en largeur qu’en profondeur), améliorer le drainage en mélangeant 50% de matériaux drainants et ajouter un peu de terreau. Quand on ne le fait pas, l’implantation est lente avec des accidents que l’on peut attribuer à l'excès d’eau retenu par le sol.
Un Acer bien implanté se développe dans un sol argileux, pourvu que ce sol ne soit pas inondé en hiver (perte de racines).

De façon surprenante les dissectum supportent assez bien le soleil.
Le plus résistant de tous est probablement ‘emerald lace’, il est très poussant.
Les dissectum ‘Tamuke yama’ , ‘palmatifidum’ et ‘flavescens’, le suivent de près. ’seyriu en supporte autant mais il n'a pas un port retombant.

Il faut se dire qu’une variété d'Acer réputée ‘tenir' au soleil aura des difficultés en plein soleil toute la journée; plus un Acer est planté petit plus sa culture est difficile; les feuilles grillent à la fin de l'été. Les Acer réputés tenir au soleil le sont quand ils sont adultes et lorsque les racines sont bien implantées dans le sol .
J’ai quelques Acer en pleine terre, les premières années ils grillaient, 5 ans environ après leur plantation ils se sont mieux comportés. Les plus anciens n’ont plus besoin d’être arrosés.

Des dissectum non greffés, obtenus de graine, à cultiver c’est un plus. Ils n’auront pas toutes les caractéristiques de telle ou telle variété, c’est à essayer.

J’ai écrit que les érables greffés cultivés en pots ont une durée de vie plus courte (environ 20 ans en moyenne, parfois 30). Parmi les causes, le mode de culture compte, l’enchevêtrement des racines enroulées autour d’elles même, les rempotages trop peu fréquents, les rempotages sans réduction de la longueurs des racines provoque un affaiblissement général, les substrats 100% organique ne conviennent pas à une longue conservation des racines principales boisées. Après, par rapport à un Acer de graine, la greffe semble réduire la longévité des Acer (on ne sait pas pourquoi).
Il faut noter qu’en pleine terre la durée de vie des sujets greffés varie beaucoup selon la qualité du sol.

Cornus controversa varietaga.
Superbe mais demande des conditions de sol et de climat particuliers. Nombreux sont les échecs. J’en connais de très beaux en Sologne, sur les Côtes d'Armor.
Celui du jardin le Vastérival a été re-planté plusieurs fois. J’en ai un qui survit...
Mes érables , printemps automne 2019. http://jalbum.net/a/1973986
Année 2018. http://jalbum.net/a/1974352

samuel8
Graine de timide
Messages : 65
Inscription : mer. 24 juin 2020 17:54
Région : Picardie
Sexe : Homme

Re: Conseils pour nouveau venu chez les erables du Japon

Message par samuel8 »

Merci Opusoculi pour tous les conseils et infos.
Je ne connaissais pas Nordox (j'avais juste entendu parler de la BB), je pense que je vais en acheter et l’appliquer pour les érables en pleine terre et peut être pour mes bonsais.
L'emerald lace que tu cites pour les dissectum est vraiment beau, il est fort probable que ce soit mon choix futur...
Je voulais te demander un avis, je viens d'acheter un grand bonsai, un acer momoiro koyasan, sur la face arrière il a une trace noire (j'ai mis une photo).
Je l'ai acheté chez un pépiniériste spécialisé en bonsai très réputé, je leur ai demandé ce que c'était, ils viennent de me répondre que "l érable ne va pas mourir de cela donc pas de problème, Il est possible qu' à cet endroit l’écorce puisse disparaitre mais il va faire une nouvelle écorce sous cet endroit".
Je viens de leur demander de me préciser ce que c'était pour eux. Ils m'ont dit que cela vient d'une vieille cicatrice.
Je me demandais si c'était pas une bactériose ? la marque semble se résorber, avec l'écorce qui vieillit.
Enfin faut 'il traiter l'endroit où l'écorce s'est brisée, pour pas que le bois mort pourrisse ?
acer koyasan
acer koyasan
Samuel

opusoculi
Maitre des bosquets
Messages : 5666
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Conseils pour nouveau venu chez les erables du Japon

Message par opusoculi »

L’hypothèse blessure est vraisemblable. Des deux côtés tu vois des bourrelets de cicatrisation, ils vont lentement recouvrir le bois intérieur gris (mort).
Ces bourrelets sont en train de soulever l’ancienne écorce de chaque côté , c’est une preuve de leur bonne santé.
En attendant que ça se referme, il est utile d’imprégner ce bois gris de BB ou de Nordox pour que des bactéries ne le décomposent pas.

Au dessus de la blessure, on voit que l’écorce noircit, cette couleur différente va assez haut, elle peut s’expliquer par la rupture d’alimentation des canaux (rupture créée par la blessure); je ne pense pas à une maladie.

Ceci dit, les amateurs de bonsaï apprécient parfois ce genre de blessure, certains en créent pour des raisons esthétiques et aussi pour modérer la croissance de leurs petits arbres.

Le Nordox se trouve dans les traitement contre la cloque du pêcher. Vérifier sur le côté du paquet quel est la substance active.
Mes érables , printemps automne 2019. http://jalbum.net/a/1973986
Année 2018. http://jalbum.net/a/1974352

samuel8
Graine de timide
Messages : 65
Inscription : mer. 24 juin 2020 17:54
Région : Picardie
Sexe : Homme

Re: Conseils pour nouveau venu chez les erables du Japon

Message par samuel8 »

Ta réponse rapide et rassurante fait plaisir. Merci.
Donc pas de soucis, je voulais être sûr.

Oui les amateurs de bonsais apprécient les bois mort, ils appellent ça les jin et shari. Ils les créent surtout pour les conifères.
Ca ne me dérange pas, il est sur la face arrière. Je vais suivre ton conseil et mettre du Nordox ou de la BB.
Je vaporise, j'ai vu que certains utilisaient un pinceau ?
Il faudra en mettre en automne et début de printemps comme pour les autres érable ou autre chose ? dosage normal dessus ?

J'ai trouvé du Nordox sur internet, le produit s'appelle "Traitement des maladies potager et vignes" (Nordox 75 wg jardin ). Le dosage est assez large : Dose homologuée 5 à 16 g pour 3 L d'eau / 30m² .
La moyenne, 10 g pour 3L d'eau fera l'affaire pour le bois mort et les traitements d'automne et de fin d'hiver ?

Dans le bonsai, certaines personnes utilisent le liquide à jin dilué et vaporisé (liquide pour les bois mort qui est utilisé pour blanchir le bois mort et désinfecte en même temps). Ils l'utilisent aussi beaucoup plus dilué pour "désinfecter" leurs arbres en automne et sortie d'hiver, tu connaissais ?
Je crois que c'est utilisé plus comme un insecticide. Mais bon, j'imagine que le Nordox est suffisant.

Enfin je voulais te demander par rapport au Cornus controversa varietaga. Tu disais qu'il demande des conditions particulières :
Quelles sont les conditions optimales pour le planter, (à savoir que j'habite en Picardie, terre plutôt argileuse, mais tout pousse bien dans mon jardin, aucun arbres ou plantes ne sont mort)
Si il est trop compliqué je me rabattrait sur le cornus alternifolia argentea mais son port a l'air quand même moins beau, les plateaux moins visibles.

opusoculi
Maitre des bosquets
Messages : 5666
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Conseils pour nouveau venu chez les erables du Japon

Message par opusoculi »

Sur bois gris, Nordox 1+ 9 d’eau au pinceau; il suffit d’un dé à coudre !
Autres utilisations , préventif bactérioses, 10 gr pour 3 litres.

Le liquide à jin serait un bactéricide. Je ne sais pas ce qu’il y a dedans comme agent blanchissant, on obtient aussi le blanchiment avec l’eau de javel ...
Le Nordox me suffit pour toutes sortes de bactéries et surtout les chancres au verger. Il n’est pas insecticide mais il faut remarquer que jamais un insecte ne s’installe sur une plaie traitée BB ou Nordox.

Le Cornus controversa: pas de sol calcaire, sol toujours humide en été il consomme beaucoup d’eau. Du soleil mais pas 100%, il grille.
C’est un arbre qu’il faut fertiliser généreusement, il ne doit pas s’endormir. Supprimer tous les rejets du porte greffe.
En pépinière, le choix du sujet compte. Ne pas prendre un gros sujet , les racines sont enroulées.
Choisir un petit arbre bien poussant, avec une cime active. Ecarter tous les sujets qui ont déjà de beaux plateaux mais dont la cime ne s’est pas développée cette année.
Mes érables , printemps automne 2019. http://jalbum.net/a/1973986
Année 2018. http://jalbum.net/a/1974352

samuel8
Graine de timide
Messages : 65
Inscription : mer. 24 juin 2020 17:54
Région : Picardie
Sexe : Homme

Re: Conseils pour nouveau venu chez les erables du Japon

Message par samuel8 »

Pour le liquide à Jin, je crois que c'est de la chaux et du souffre.
Pour le traitement Nordox, est ce qu'il faut en mettre sur le nebari (racines visibles hors du substrat ) ? Je sais qu'il faut protéger le substrat quand on pulvérise mais Je me demandais car j'ai cru comprendre que ce produit ruisselait avec la pluie, arrosage, cela pourrait être nocif pour le substrat ?
Tes informations sur le Cornus controversa sont bienvenues, merci.
J'étais parti pour prendre un assez grand sujet (160/180cm), tu crois que c'est jouable ou c'est prendre un trop grand risque. Est il possible de démêler un peu les racines avec une griffe ?

opusoculi
Maitre des bosquets
Messages : 5666
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Conseils pour nouveau venu chez les erables du Japon

Message par opusoculi »

samuel8 a écrit :
lun. 06 juil. 2020 22:01
Pour le liquide à Jin, je crois que c'est de la chaux et du souffre.
Pour le traitement Nordox, est ce qu'il faut en mettre sur le nebari (racines visibles hors du substrat ) ? Je sais qu'il faut protéger le substrat quand on pulvérise mais Je me demandais car j'ai cru comprendre que ce produit ruisselait avec la pluie, arrosage, cela pourrait être nocif pour le substrat ?
Tes informations sur le Cornus controversa sont bienvenues, merci.
J'étais parti pour prendre un assez grand sujet (160/180cm), tu crois que c'est jouable ou c'est prendre un trop grand risque. Est il possible de démêler un peu les racines avec une griffe ?
-Chaux , anti-bactérien léger et dissuade les insectes + le soufre anti-cryptogame léger. (la chaux colle le soufre).
C’est la chaux qui blanchit le bois mort je suppose.

-Ne pas mettre de Nordox sur le nebari, c’est inutile. C’est le floème vert des jeunes érables et la région de la greffe qui sont vulnérables.
-Pour la nocivité du cuivre, entendons-nous, cette nocivité est avérée lorsque les traitements sont répétés sur des parcelles plusieurs fois par an depuis des décennies; c’est la saturation qui fait des dégâts à long terme sur la vie bactérienne et les vers de terre..
Soigner une nécrose du bois ou un chancre au pinceau, c’est infime.
Une ou deux pulvérisations préventives sur de jeunes Acer pendant deux ans, c’est minime.

- Prendre un grand sujet, même en démêlant les racines (les griffer ne suffit pas) , je ne le conseille pas.
Je l’ai fait, ce sujet vegette depuis 9 ans; il ne fait que fleurir sur les branches qui existaient sans se prolonger du tout en hauteur. Et j’en ai vu d’autres avoir le même problème; si c’était un arbre facile il y en aurait beaucoup dans les jardins.
Prendre un arbre jeune et vigoureux et le nourrir plus qu’un autre arbre dès la 2° année sans manque d’eau en été.
Un pépiniériste ne te dira pas la même chose , ce qu’il veut c’est te le vendre; il sait que l’arbre qu’il te vend reprendra mais ce qu’il deviendra dans 10 ans n’est pas son problème.
Mes érables , printemps automne 2019. http://jalbum.net/a/1973986
Année 2018. http://jalbum.net/a/1974352

samuel8
Graine de timide
Messages : 65
Inscription : mer. 24 juin 2020 17:54
Région : Picardie
Sexe : Homme

Re: Conseils pour nouveau venu chez les erables du Japon

Message par samuel8 »

Merci pour les précisions Opusoculi.

Juste pour comprendre, j'ai vu que le nordox avait une durée d'action d'environ 3 semaines. En extérieur et donc face aux intempéries, pourquoi entre l'automne et la fin de l'hiver ne faire que 2 pulvérisations ( est ce parce que le produit s'incruste et reste en fait actif beaucoup plus longtemps ?)
A la sortie de l'hiver et donc pour le printemps, le nordox protège aussi face à l'oidium et au mildiou ? Je me demandais pour les érables mais aussi car j'ai un chêne en bonsai et ils y sont très sensibles.
Faut il faire un traitement préventif au début du printemps du genre soufre ou le nordox est suffisant ? ( le soufre marche bien mais il laisse des traces sur les feuilles).

Je vais bien réfléchir pour le Cornus controversa, tes informations nourrissent ma réflexion. Tu connais l'alternifolia argentea ? Je vois quelques images où il ressemble vraiment au contreversa et pas mal d'autres où les plateaux ne ressortent pas vraiment, trop touffu...

opusoculi
Maitre des bosquets
Messages : 5666
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Conseils pour nouveau venu chez les erables du Japon

Message par opusoculi »

-Une durée de vie , dire vie pour les produits cuivrés est impropre, si la durée de vie était de 3 mois il n’y aurait pas d’inquiétude pour les sols.
Tous les produits cuivrés agissent par contact pour inhiber la germination des spores. Dans le cas d’une application au printemps, la plante pousse et 3 mois après, les nouvelles feuilles ne sont pas du tout protégées.
Si tu utilises un produit cuivré en automne (de préférence) et en hiver pour protéger les bois, le cuivre reste; les pluies le lessivent en partie.
Il y a une différence entre la BB et le Nordox. La BB contient de la chaux éteinte qui contribue à coller le produit qui se redilue quasiment pas.
Le Nordox n’est fait que d’oxyde cuivreux , il se redilue à chaque pluie et coule dans les anfractuosités de l’écorce. Ce qui le rend particulièrement indiqué pour le traitement des bois en morte saison. De plus il est plus chargé en cuivre que la BB.

Application:
Une pulvérisation pour protéger les bois doit être faite abondamment dans toutes les directions, surtout dessous les branches, il faut insister jusqu’à ce que sa coule assez pour tout imprégner.
Une pulvérisation faite dans le but de protéger les feuilles doit être une brumisation fine, régulière, sans insister (ça ne doit pas couler), les toutes petites gouttelettes doivent se poser régulièrement dessous et dessous les feuilles, le plus uniformément possible; cette façon d’opérer est rarement bien faite par les débutants; d’où des résultats aléatoires.
Il faut régler la buse (trou de 1mm) différemment pour les deux cas; visser ou dévisser le capuchon de la tête de buse.

Anecdote:
Je me suis promené ce matin tôt dans les vignes autour de mon domicile. Je me suis amusé à regarder de près quelques feuilles de vigne. Selon les propriétaires et les atomiseurs utilisés la répartition des gouttelettes, leur finesse, leur densité est différente mais dans l’ensemble le travail est particulièrement bien fait. C’est particulièrement important pour eux, en trois ans ils sont tous passés en bio.
J’insiste avec plaisir, la transformation des méthodes culturales va très vite; il faut le dire.

-Les produits cuivrés ont un effet préventif sur tous les cryptogames courants. Il faut pulvériser assez tôt. Dès que les symptômes apparaissent c’est trop tard, le cuivre ne peut plus rien. Il faut alors pulvériser le soufre liquide qui est curatif sur l’oïdium .
Sur les feuille il n’est pas nécessaire de pulvériser du Nordox (d’ailleurs il tache de roux), de la BB sans colorant pulvérisée très fin suffit en préventif (ça ne se voit pas).
Si ta pulvérisation de soufre fait des taches c’est que tu as pulvérisé trop longtemps ou buse mal réglée ou trop près et sans tourner autour.
Entraine-toi avec de l’eau jusqu’à trouver le bon réglage, observe la finesse du jet dans la lumière du soleil. Trouve le bon débit, la bonne vitesse de déplacement. Toujours pulvériser de dessous vers le haut.
Il ne doit pas il y avoir de flaque sur les feuilles.
Et puisque c’est le gaz dégagé par le soufre par combinaison avec les UV qui est curatif de l’oïdium, mets-toi plus loin , toune autour, et en prenant ton temps, passe plusieurs fois; la couleur du soufre ne se verra presque pas.
Mes érables , printemps automne 2019. http://jalbum.net/a/1973986
Année 2018. http://jalbum.net/a/1974352

samuel8
Graine de timide
Messages : 65
Inscription : mer. 24 juin 2020 17:54
Région : Picardie
Sexe : Homme

Re: Conseils pour nouveau venu chez les erables du Japon

Message par samuel8 »

Tes explications sont claires et justes. J’avais lu sur un forum bonsai que le cuivre était surtout du préventif.
Mes pulvérisations de soufre devaient être trop lourdes et ont laissées des traces. On n'a peur de pas assez répandre le produit. Il faut de l'expérience.
Donc si j'ai bien compris, pour les bonsais, érables en pleine terre, les périodes des traitements pour le cuivre pourraient être :
-Traitement automne, quand les feuilles sont tombées. Grosse pulvérisation pour les bois. Nordox.
- Traitement avant le débourrement. Pareil grosse pulvérisation pour les bois. Nordox
-enfin, il est possible de traiter une dernière fois lorsque toutes les feuilles sont sorties contre oidium, mildiou...(Cette pulvérisation pourrait être de la BB ou du soufre). Le soufre ne reste pas très longtemps je crois.

Concernant ta balade dans les vignes, c'est vrai que les changements de culture peuvent aller très vite, il suffit d'un élan. Le pire dans ces méthodes de culture j'imagine, c'est lorsqu’on ne remet plus rien en question et qu'on est incapable de changer. Surtout lorsqu’on sait que certaines méthodes bio sont bien plus efficaces que les chimiques.

Répondre

Revenir à « Aux érables du Japon »