bourgeon de sapin

Utilisez ce forum pour partager votre expérience de l'utilisation de plantes médicinales et utiles
Avatar de l’utilisateur
chiru
Grossiste en parlotte
Messages : 3330
Inscription : ven. 27 févr. 2004 23:54
Région : Champagne Ardenne
Sexe : Homme
Localisation : Ardennes
Contact :

Re: bourgeon de sapin

Message par chiru »

mélusine09 a écrit :Chiru : à quelle période peut-on récolter les véritables bourgeons de sapin?

Il faut les récolter au début du printemps parfois même en février il faut surtout les récolter quand ils sont "collant" de résine. Il faut surveiller car parfois les nature est plus ou moins en avance.

Avatar de l’utilisateur
chiru
Grossiste en parlotte
Messages : 3330
Inscription : ven. 27 févr. 2004 23:54
Région : Champagne Ardenne
Sexe : Homme
Localisation : Ardennes
Contact :

Re: bourgeon de sapin

Message par chiru »

En plus des bourgeons de pin on utilise l'huile essentielle de pin
donc voici la description tiré du Dr Willem

PIN SYLVESTRE
Dénomination scientifique latine : Pinus sylvestris
Famille botanique : Conifère (ou Abiétacées ou Pinacées)
Partie de la plante distillée : Aiguilles, bourgeons
Situation géographique : France, Norvège, Russie, Allemagne
Valeur thérapeutique : ++
Biochimie aromatique : Monoterpènes : a et b pinènes (40 et 13 %), limonène (25-30 %)
Esters terpéniques : acétate de bornyle (4 à 10 %)
Monoterpénols
En 1534, Jacques Cartier apprit des Indiens la valeur antiscorbutique des extraits d'aiguilles de Pin. Hippocrate cite déjà le Pin pour soigner les maladies de l'appareil respiratoire. Elle est grandement utilisée de nos jours en synergie avec la Lavande et l'Eucalyptus. Les propriétés expectorantes du Pin se retrouvent dans des sirops ou des pastilles pour la toux. On appelle térébenthine, la résine épaisse et distillée de l'arbre.

Description botanique : Originaire d'Asie, ce Pin sauvage apprécie la montagne, les sols sablonneux ou gravillonneux ; il présente une écorce pourpre-gris se desquamant, des feuilles aciculaires, robustes, tordues, par paires, des fleurs mâles jaunes et femelles rouges dès la fin du printemps et un cône ovoïde de 7,5 cm de long, vert puis brun à maturité.
Distillation : les aiguilles et les bourgeons de Pin sylvestre ou Pin d'Ecosse, donnent une Huile Essentielle claire et très liquide à la forte odeur balsamique caractéristique. Aux USA, on distille le bois et les racines de la variété Pinus palustris efficace pour les douleurs dorsales, les raideurs musculaires et les affections pulmonaires. Les autres variétés Pinus ont les mêmes propriétés. Cette Huile Essentielle est un antiseptique puissant pour les voies respiratoires. Elle est efficace dans le traitement des voies urinaires et est également rafraîchissante, désodorisante et stimulante. L'Huile Essentielle a aussi une action sur le foie et on peut alors l'associer au jus de Citron. Son parfum et ses propriétés désinfectantes en ont fait l'un des parfums les plus courants pour les produits ménagers.
Observations : La distillation de la résine produit l'Huile Essentielle dite de Térébenthine, presque toujours rectifiée à cause de son odeur acide. De nombreuses variétés de Pin (Pinus pinaster ou Pin maritime en France), sont distillées dans le monde pour obtenir la Térébenthine, largement utilisée dans les peintures, les vernis et les insecticides, ainsi que dans des préparations pharmaceutiques pour les douleurs et les affections pulmonaires.
Usage : voie interne, cutanée et respiratoire avec précaution. Ne pas utiliser la Térébenthine en inhalation.
Danger : possibilité de réactions allergiques. L'Huile Essentielle de Pin des montagnes (Pinus mugo, montana, pumilio), très dermocaustique, est à éviter.

Applications thérapeutiques cutanées et respiratoires :
Affections respiratoires (rhumes, bronchites, asthmes, pneumonie, etc.) : Quelques gouttes d'Huile Essentielle dans un bol d'eau chaude et respirez plusieurs fois par jour. Prendre également des bains chauds additionnés de 5 gouttes d'Huile Essentielle diluées (huile d'Amande douce).
Fatigue, pertes d'énergie : Onctions thoraciques des plexus et de la colonne vertébrale (20 à 50 gouttes d'Huile Essentielle).
Rhumatismes, arthrite et goutte : prendre également des bains chauds.

Résumé des propriétés thérapeutiques :
Pectorale, expectorante et mucolytique
Antiseptique pulmonaire et urinaire
Stimulante des corticosurrénales et hormones sexuelles - Hormon-like (antidiabétique)
Cortison-like
Tonique, stimulante, neuro-tonique, hypertensive +++
Hépatique (associé au jus de Citron)
Rubéfiante, analgésique cutané

Résumé des indications :
Asthénie, insuffisance testiculaire, diabète, sclérose en plaques.
Maladies pulmonaires et ORL (toux, bronchite, asthme, rhumes, sinusites etc.), infections urinaires (cystite), calculs biliaires, hypotension, fatigue, douleurs articulaires et musculaires.
Tout processus allergique et anti-inflammatoire.

Note : Baudoux conseil pour décongestionner la sphère ORL l'inhalation suivante 3 gouttes de pin sylvestre + 3 gouttes de ravintsare +2 gouttes de menthe poivrée

Hortensiette
Bourgeon de bavard
Messages : 455
Inscription : lun. 13 sept. 2010 14:58
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Sexe : Femme

Re: bourgeon de sapin

Message par Hortensiette »

Merci beaucoup Chiru pour ta réponse. Je suis passionnée par la phytothérapie que j'étudie en ce moment toute seule comme une grande.
Dans mes montagnes certains autochtones ramassent au printemps beaucoup de bourgeons ou de fleurs dont ils font des mélanges pour l'hiver. Mais je ne sais plus lesquelles, à part l'aubépine, car la personne qui le faisait près de chez moi est partie, dommage, j'aurais pu lui demander sa recette...

Avatar de l’utilisateur
chiru
Grossiste en parlotte
Messages : 3330
Inscription : ven. 27 févr. 2004 23:54
Région : Champagne Ardenne
Sexe : Homme
Localisation : Ardennes
Contact :

Re: bourgeon de sapin

Message par chiru »

De rien trjs un plaisir de parler de plantes avec des gens passionés :wink: et donc moi aussi au début j’ai étudie la phytothérapie en autodidacte à l’âge de 15 ans vivant à la campagne le contact avec la nature était une chose tout à fait naturelle, et c’est en allant dans une jardinerie que je suis tombé sur un livre « les recettes de l’herboriste » qui m’a ouvert en quelques sorte la voie et c’est mon premier livre sur le sujet. Donc j’ai fais mes premiers pas avec ce livre et je me souviens encore les grimaces de mon père me voyant boire des tisanes de thym que j’aillais cueillir dans notre jardin pour cela semblais être un breuvage infâme et le thym ne servait que pour la cuisine. Ensuite d’autre livres ont suivie que lisait d’une seule traite et mon fais passer quelques nuit blanche. A cette époque j’étais aussi passionne de chimie et j’avais donc un petit laboratoire et donc tout naturellement les préparations galénique à bases de plantes ont suivie je passais des heures dans ce labo avec mon mortier et mes appareils de distillation. Ensuite les huiles essentielles sont venues compléter ma passion pour les plantes médicinales. Là j’ai acheté une réédition du fameux Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France de Paul-Victor Fournier célèbre notamment pour son ouvrage les Quatre Flores de France parue en 1940 c’est un chanoine passionné de botanique.

Avatar de l’utilisateur
melusine09
Bourgeon de bavard
Messages : 262
Inscription : dim. 17 janv. 2010 23:29
Région : Bourgogne
Sexe : Femme
Localisation : 71 saône-et-loire

Re: bourgeon de sapin

Message par melusine09 »

(et vive le troll !...)

barab
Graine de timide
Messages : 1
Inscription : dim. 19 avr. 2015 14:56
Région : Rhone Alpes
Sexe : Homme

Re: bourgeon de sapin

Message par barab »

Bonjour à tous,

Je souhaiterai effectuer une récolte de jeunes pousses d'épicéa, et après de nombreuses recherches sur ce forum et sur la toile, je trouve des infos variées concernant la période de récolte. D'après ces différentes infos, elle s'étalerait de mars à aout, ce qui me paraît assez long

J'ai écumé les forêts aux alentours de chez moi, en haute savoie à 1000 mètres d altitude et je ne parviens pas à établir un "diagnostic" .

En effet dee petits bourgeons se présentent aux extrémités des branches, mais sont-ils des bourgeons de futurs rameaux ou est-ce que ce sont les bébés pommes de pin qui arrivent?

Friant de sapinette et de sirop, je me persuade que je n'ai pas encore loupé la récolte...

Si certains parmi vous peuvent éclairer ma lanterne, je leur en serait reconnaissant, peut-être un peu décu aussi mai au moins je serai fixé...

Bonne journée à toutes et à tous !

Répondre

Revenir à « Aux plantes médicinales et utiles »