Jeune pêcher issu de noyau : Cela vaut le coup ?

Une interrogation, un souci ou un besoin de conseil concernant les arbres et les arbustes fruitiers, ou bien encore les petits fruits, poster votre message dans ce forum.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
lilico
Graine de timide
Messages : 95
Inscription : ven. 14 août 2009 0:04
Région : Belgique
Sexe : Femme
Localisation : Liège, Belgique
Contact :

Jeune pêcher issu de noyau : Cela vaut le coup ?

Message par lilico »

Bonjour à tous,

Comme chaque année, en me servant de mon compost dans la jardin, des tas de graines qui restaient dedans ont germé.
Sauf que cette fois, un jeune pêcher s'est fait une place de choix dans une jardinière. Le temps que je m'aperçoive du cinéma, la pousse avait atteint une taille suffisante pour que cela me fasse mal au cœur de l'arracher...

Mais qu'en faire ?
Je précise que j'ai pour projet (encore un peu vague) d'installer un petit pêcher au jardin dans les prochaines années. Ce qui fait pencher mon cœur en ce qui concerne l'avenir de celui-ci.

J'ai un trou de mémoire : les pêchers issus de semis conservent la variété des parents ? Je pense me souvenir que oui...

Par ailleurs, niveau variété, je n'ai que le noyau et mes vagues souvenirs de ce qu'on a mangé l'année d'avant pour m'éclairer. Le noyau est gros (ce n'est pas une pêche plate, donc), c'est celui d'une pêche ou d'une nectarine. Vraisemblablement d'un fruit que nous achetons au marché. Donc une variété commerciale, pas adaptée à nos climats de Belgique.
Ou (mais la possibilité me semble faible vu la taille) alors il s'agit du noyau d'une des petites pêches blanches de l'arbre de nos voisins. Ca, ce serait plus intéressant, car l'arbre parent se porte bien et est sans âge.
La seule chose certaine, c'est qu'il ne s'agit PAS de la seule variété conseillée par chez moi, soit la Fertile de Septembre (variété vers laquelle je pensais me tourner).

Bref : actuellement, j'ai mis le rejeton dans un grand pot, où il peut rester un certain temps. Il fait une cinquantaine de centimètres et se développe bien.
... Il est joli...

Y-a-t-il une chance pour que cet arbuste, qui a choisi tout seul de se développer là, développe les capacités à s'adapter à son environnement et finisse par donner des résultats (en terme de fruits et de résistance aux maladies), malgré qu'il soit issu probablement d'une variété peu adapatée ? Ou c'est peine perdue ?

Que feriez-vous ?

On jette sans remords ? On garde et on observe un an ou deux ? Ca vaut le coup, ou pas du tout ?

(Je n'ai pas la place pour le mettre en terre et le laisser se développer sans être sûre du résultat)

Merci pour vos lumières et vos idées !

Très bonnes journée,
Dernière modification par lilico le sam. 07 juil. 2018 18:18, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 21836
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: Jeune pêcher issu de noyau : Cela vaut le coup ?

Message par bourru07 »

lilico a écrit :
ven. 06 juil. 2018 15:54
... les pêchers issus de semis conservent la variété des parents ? Je pense me souvenir que oui...
Salut lilico.
Non. C'est la loterie...
Tu peux t'attendre au pire comme au meilleur.
Les francs donnent la plupart du temps des fruits plus petits, à noyau adhérent,
plus tardifs et même, souvent plus résistants à la cloque.
Au goût, parfois farineux, parfois délicieux...
Comme les "pêches de vigne".
Si tu as trois minutes à perdre, jette un œil ICI
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

Nicole37n
Seigneur des paquerettes
Messages : 8105
Inscription : ven. 13 avr. 2007 22:59
Région : Poitou Charentes
Localisation : Deux-sèvres

Re: Jeune pêcher issu de noyau : Cela vaut le coup ?

Message par Nicole37n »

Bonjour,

Depuis 40 ans, j'ai tjrs eu des pechers de semis et tjrs les mêmes fruits mais choisis au départ, à partir de fruits matures.

Dans ton cas, tu ne connais pas le fruit d'origine;et contrairement à Bourru, j'ai tjrs lu que le pêcher se reproduisait fidèlement.... ainsi que l'abricotier.
Nicole

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 21836
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: Jeune pêcher issu de noyau : Cela vaut le coup ?

Message par bourru07 »

Nicole37n a écrit :
ven. 06 juil. 2018 17:33
... contrairement à Bourru, j'ai tjrs lu que le pêcher se reproduisait fidèlement....
Alors, cite tes sources...
Si elles sont dignes de foi... (pas le supplément agricole de "Cosmopolitan") :lol:
Pour l'abricotier, en revanche, le franc est (assez souvent) proche de l'arbre dont le fruit est issu.
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

Pellia
Fruit de la jacasse
Messages : 1215
Inscription : lun. 28 août 2017 11:30
Région : Rhone Alpes

Re: Jeune pêcher issu de noyau : Cela vaut le coup ?

Message par Pellia »

Bonsoir,
Les pêchers de ma grand-mère se reproduisaient facilement par noyaux et l’on obtenait, disons, le même type de fruit. La multiplication par greffage ou écussonnage était nécessaire pour obtenir des fruits identiques à l'origine. Je connais des pêchers de vigne qui sont multipliés à l’infini par noyaux. J’ai acheté un pêcher de vigne chez un horticulteur, les noyaux sont stériles. Tous les fruits qui sont dans le commerce sont issus de variétés sérieusement hybridées pour ne pas employer un autre mot, tu n’auras jamais un fruit semblable à l’origine, c’est pochette surprise. La solution serait de greffer le sujet issu de noyau avec son parent direct, celui qui a donné le fruit. C’est seulement en théorie, les fruits obtenus seront encore pochette surprise. Il faut greffer sur… seul l’obtenteur le sait.

chuferlu
Grossiste en parlotte
Messages : 3913
Inscription : dim. 27 déc. 2015 11:15
Région : Belgique
Sexe : Homme
Localisation : Asturias-Espagne

Re: Jeune pêcher issu de noyau : Cela vaut le coup ?

Message par chuferlu »

Pellia a écrit :
ven. 06 juil. 2018 22:58
Bonsoir,
Les pêchers de ma grand-mère se reproduisaient facilement par noyaux et l’on obtenait, disons, le même type de fruit. La multiplication par greffage ou écussonnage était nécessaire pour obtenir des fruits identiques à l'origine. Je connais des pêchers de vigne qui sont multipliés à l’infini par noyaux. J’ai acheté un pêcher de vigne chez un horticulteur, les noyaux sont stériles. Tous les fruits qui sont dans le commerce sont issus de variétés sérieusement hybridées pour ne pas employer un autre mot, tu n’auras jamais un fruit semblable à l’origine, c’est pochette surprise. La solution serait de greffer le sujet issu de noyau avec son parent direct, celui qui a donné le fruit. C’est seulement en théorie, les fruits obtenus seront encore pochette surprise. Il faut greffer sur… seul l’obtenteur le sait.

T'en as jamais marre d'écrire a demi maux pour ne rien dire?
Analyse, bon sens, jugeote et réflexion sont les quatre mamelles de la réussite J. Labby.

Avatar de l’utilisateur
lilico
Graine de timide
Messages : 95
Inscription : ven. 14 août 2009 0:04
Région : Belgique
Sexe : Femme
Localisation : Liège, Belgique
Contact :

Re: Jeune pêcher issu de noyau : Cela vaut le coup ?

Message par lilico »

Merci pour vos réponses !

Merci pour les infos et le lien, Bourru07.

Mais du coup, quand tu parles de 'franc', est-ce que chez le pêcher le ça a les mêmes caractéristiques que chez le poirier ou le pommier ?
A savoir beaucouuuuuuuup de vigueur ?
Après, peut-être est-ce différent chez le pêcher, mais quand je lis 'franc', de prime abord, j'ai un peu peur, avec mon petit jardin de ville...

Loterie, zut. M'arrange pas, ça.
J'avais aussi en tête que chez les pêchers, c'était plutôt fidèle... dommage...
Bien que la variété soit inconnue, la certitude que j'ai, c'est qu'il s'agit d'une pêche de consommation réunissant de bonnes qualités selon les critères commerciaux (moui, LA référence... pardon...). Et quand je me creuse la tête pour me souvenir du genre de pêches que l'on a achetées l'an dernier, je ne me souviens pas d'une fois où la variété nous ait déçu... Mais clairement, à part s'il s'agit d'un noyau de pêche blanche du voisin (ce dont je doute, comme je le dis dans le premier post, au vu de la taille du noyau), ça doit être une variété hybride comme les aiment les industriels...
Après, obtenir une variété différente ne me pose pas de problème, si elle est sympa. Et comme tu le dis, ce serait satisfaisant de se dire que c'est 'sa' variété.
Faut donc juger sur pièce.
Quand tu dis que ça va vite pour fructifier, à combien d'années penses-tu pour obtenir les premiers fruits ?

Idem pour la cloque, parce que cela c'est rédibitoire. Notre climat rend déjà la culture des pêchers pas évidente, alors...
En combien de temps peut-on espérer se faire une idée à ce sujet ? Là, toutes ses feuilles sont toutes jolies, mais il est tout jeune, bien entendu.
Je me demande aussi dans quelle mesure le fait qu'il soit 'né' ici, dans les conditions réelles, peut influencer cette résistance ?

A la lumière de vos réponses, je me rends compte que c'est sa mise en terre définitive que je ne peux pas me permettre de faire sans certitude, mais que tant qu'il peut rester en pot, je peux l'observer et voir comment il évolue avant de prendre une décision. Même éventuellement quelques années, selon son développement... Et décider de l'installer définitivement ou non sur base de mes observations...
Pensez-vous que cela soit jouable ?

Je joins deux photos ci-dessous.
Le noyau duquel l'arbre a germé.
Et l'arbuste. il est chou, pas vrai ? Je l'aime bien. Il doit déjà faire ses bons 60cm (le pot fait 15-20cm)...
Pièces jointes
LE noyau, les origines.
LE noyau, les origines.
L'arbuste ce 07/07
L'arbuste ce 07/07

Pellia
Fruit de la jacasse
Messages : 1215
Inscription : lun. 28 août 2017 11:30
Région : Rhone Alpes

Re: Jeune pêcher issu de noyau : Cela vaut le coup ?

Message par Pellia »

Bonsoir,
Le pêcher est originaire de la Perse et de la chine, pour obtenir les pêches actuelles c’est sélections, hybridations etc. tu tombes dans le domaine de la génétique, impossible à expliquer simplement en une phrase. À la première hybridation, l’on va écrire que la plante obtenue a les caractères intermédiaires à ses parents. Après n hybridations, la plante obtenue aura tous les caractères intermédiaires à tous ses parents. Après il y a la greffe pour obtenir des clones. Le porte-greffe, son choix est essentiel pour connaitre l'adaptation au sol et au climat, la rusticité et la vigueur du futur fruitier. Il influe sur le goût du fruit. Sur certains sujets il y a une greffe intermédiaire avec un autre porte-greffe.
Dans ton cas tu gardes ton noyau, dehors, dans du sable et en février-mars tu le plantes. S’il n’est pas stérile, tu vas obtenir un pêcher qui produira des fruits, si c’est bon tu gardes, si c’est quelconque tu peux faire de la confiture. Si tu sèmes les noyaux de ce pêcher, avec beaucoup de chance, tu peux obtenir un pêcher qui soit le pêcher du siècle (beaucoup de chance).

Avatar de l’utilisateur
jds
Fleur de pipelette
Messages : 896
Inscription : sam. 25 avr. 2009 23:19
Région : Alsace
Sexe : Homme
Localisation : Strasbourg

Re: Jeune pêcher issu de noyau : Cela vaut le coup ?

Message par jds »

Bonjour,
Si tu as la place la patience et le temps, cela peut valoir le coup.
Partant du semis, il te faudra au moins 5 ans avant d'avoir les premières fleurs, et la même année ou l'année d'après les premiers fruits.

Après tu peux avoir de la chance et avoir des pêches précoces ou avoir des pêches tardives (la poisse).
Ou si tu as des arbres à des prix abordables, tu achètes un arbre greffé et là tu as des fruits (normalement) de qualité au bout de 3 ans.
Après j'ai acheté une nectarine "nectared" et chez moi cette variété ne vaut rien. J'ai perdu mes 25 € pour rien.
Maintenant j'essaie le semis d'abricotier ... J'ai eu plus de chance avec les semis d'abricotier.
Donc quoi que tu fasses, il y a un peu de chance . Tu as plus de chances d'avoir un bon résultat avec un arbre greffé surtout si ton climat est compliqué pour la pêche.
Pour mémoire, les pêchers ne sont pas des petits arbres ...
A+.

Avatar de l’utilisateur
lilico
Graine de timide
Messages : 95
Inscription : ven. 14 août 2009 0:04
Région : Belgique
Sexe : Femme
Localisation : Liège, Belgique
Contact :

Re: Jeune pêcher issu de noyau : Cela vaut le coup ?

Message par lilico »

Merci,

Je pense que je vais faire comme ça et le garder en pot pour l'observer. Tant qu'il reste en container, j'ai la place pour le stocker jusqu'à ce qu'il fasse une bonne taille. Ca me laisse une bonne amplitude et me permettra de ne pas prendre une décision hâtive.
Déjà, ça me permettra de voir comment il se comporte au niveau cloque. C'est l'un des points cruciaux.

Là il grandit bien. J'ai commencé à couper les branches basses pour démarrer un tronc. Les parties coupées sentent délicieusement bon l'amande.

Oui, en effet, notre climat n'est pas top pour les pêches, et UNE seule variété est recommandée par chez nous, si on veut avoir un tant soit peu de succès.
Mais je me dis qu'ayant germé en place en l'ayant lui-même décidé, p-e que ça peut influencer son adaptation. Je suis un peu sentimentale quand il s'agit des plantes...

Wait and see.

(Par ailleurs, pour rebondir sur la taille de l'arbre, il m'avait été suggéré de me procurer un rejeton greffé de la variété qui convient, puis de le planter en enfouissant le point de greffe, pour espérer qu'il s'affranchisse. Et si cela se produit, alors le recéper tous les 4/5 ans et travailler ainsi pour qu'il ne devienne pas trop énorme. Je pense que ça peut être une bonne idée, mais il est vrai qu'il y a un certain nombre d'inconnues...).

Répondre

Revenir à « Au jardin fruitier »