Page 1 sur 1

pousses verticales très hautes sur un pommier

Publié : dim. 10 févr. 2019 14:34
par tolunq
bonjour

mon pommier a plus de 20 ans.

Mais chaque année j'ai des très longues tiges qui poussent à la verticales que je dois couper.

Image

Image

je ne mets pas d'engrais sur la pelouse ni pour le pommier depuis très longtemps, donc ce n'est pas cela la cause.

faut il chaque année toutes les couper ? ou en laisser ? ou les couper à moitié ?

il donne des pommes mais jamais en grande quantité ...

merci encore pour toute aide

cordialement

Re: pousses verticales très hautes sur un pommier

Publié : dim. 10 févr. 2019 15:09
par msf
Plus tu coupes plus ça pousse. Le porte greffe est vigoureux. Tu les coupes a ras ?
Il faut en couper moins.

Re: pousses verticales très hautes sur un pommier

Publié : dim. 10 févr. 2019 15:36
par bourru07
tolunq a écrit :... je ne mets pas d'engrais sur la pelouse ni pour le pommier depuis très longtemps, donc ce n'est pas cela la cause...
C'est pourtant le portrait type des fruitiers victimes du syndrome de "Tanguy" (cf le film de Chatillez)
Ces ados trop dorlotés, qui préfèrent jouer les ados prolongés et refusent de devenir adultes
car la cuisine de maman est trop bonne...
C'est typique des fruitiers cultivés sur la pelouse autour de la maison (ou pire, au milieu du potager)...
Trois remèdes possibles (séparément ou cumulés) :
  • 1- Supprimer absolument tout apport azoté
    2- Ne laisser qu'un seul gourmand par charpentière et le laisser pousser tout son saoul, puis l'arquer.
    3- Borner les racines : une tranchée circulaire à 1m du tronc et trancher toutes les racines qui y passent (plan à réaliser sur trois ans, un tiers de cercle chaque année).

Nb- Je confirme totalement les remarques de msf...

Re: pousses verticales très hautes sur un pommier

Publié : mar. 12 févr. 2019 15:16
par lilico
Ton pommier, il est programmé pour monter à une certaine hauteur. Et il a envie de l'atteindre, sa taille...

Du coup, plus tu vas lui couper sa (ses) tête(s), plus il va te dire 'mais moi, je veux monter !' et va faire du bois et du bois pour essayer de répondre à l'agression de l'étêtage que tu lui as fait endurer.
... Et peut-être même bien qu'il va ralentir sa production de fruits, afin de flanquer toute son énergie dans son bois...

C'est un cycle sans fin. Vous allez vous battre durant toute sa (ou ta) vie.

Je pense que tu devrais plutôt essayer de respecter sa tendance à avoir envie de grandir, et travailler avec lui plutôt que contre.
Comme le dit Bourru07, lui laisser une 'tête' par branche charpentière et supprimer (ou arquer) les autres. S'il comprend qu'il peut grandir, il va cesser de se rebeller, pousser plus calmement (et arrêter de te faire plein de baguettes) et va pouvoir concentrer son énergie sur ses fruits au lieu de son bois.

(Je ne raconte pas trop de bêtises, les experts ?)

En fait, pourquoi veux-tu le limiter en hauteur ? Par manque de place ?
Il est beau, ceci dit, il a l'air en pleine forme !

Re: pousses verticales très hautes sur un pommier

Publié : mar. 12 févr. 2019 15:49
par bourru07
Tous ces ennuis parce que les marchands ne s'ennuient pas à indiquer le nom du PG...
Et comme, par ailleurs, la plupart des clients n'y connaissent que couic...
On se demande parfois à quoi cela sert que les stations de recherche
aient créé une si vaste palette de porte greffes... :angryfire:

Re: pousses verticales très hautes sur un pommier

Publié : mar. 12 févr. 2019 16:33
par lilico
En même temps, il faut reconnaître que c'est une matière plutôt vaste et qu'il est bien difficile de s'y retrouver quand on y est pas familiarisé.
Et qu'il n'est pas simple, pour l'amateur, de s'y familiariser par lui-même. Les sources d'infos sont souvent compliquées, divergent, sont 'obscures', et même les 'pros' ne sont pas toujours aussi au courant que ce qu'ils veulent bien nous le faire penser (ben oui, il y a des 'marchands' qui vont te dire que, pour contrôler la taille d'un pommier, il suffit de lui couper la tête à la hauteur voulue. Du point de vue de nous, petits amateurs pleins de bonnes intentions, l'avis vient pourant d'un 'pro'...). Si bien que l'on ne sait pas trop vers où regarder ni que croire.
C'est d'autant plus triste, comme tu le dis, qu'une variété incroyable de porte-greffes existe et, qu'une fois que c'est bien expliqué par qqun qui sait de quoi il parle, c'est assez simple et surtout, ça peut tellement aider à faire le bon choix pour le bon endroit !

Re: pousses verticales très hautes sur un pommier

Publié : jeu. 14 févr. 2019 21:34
par vierg46
Bonsoir, j'ai le même phénomène sur un pommier d'une trentaine d'années, et je crois en connaître la cause; il s'est tout simplement affranchi de son porte-greffe. Résultat : très peu de pommes et ...du bois de chauffage.

Re: pousses verticales très hautes sur un pommier

Publié : jeu. 14 févr. 2019 23:03
par emille
Je commencerais par faire une taille douce.
Taillé comme il est, comme une haie, il ne demande qu'à pousser et faire du bois.

Re: pousses verticales très hautes sur un pommier

Publié : sam. 16 févr. 2019 19:11
par Asterix
msf et lilico ont parfaitement raison : vous le taillez trop.

Sa génétique + le terroir où il vit (terrain et climat) le disposent naturellement à croître jusqu'à un certain volume.
La génétique, c'est celle du porte-greffe d'abord, comme l'indique Bourru, et celle de la variété de pommier greffée dessus ensuite.
La vigueur des variétés de pommiers est variable, mais pas autant que celle des porte-greffes.
Dans votre cas, il semble que le Pg est de forte vigueur : l'arbre tendra donc vers un volume assez important, tout naturellement. Il est "programmé" pour cela, comme dit lilico.
Si donc vous le contrariez en le taillant trop, il compensera en poussant beaucoup l'année suivante : des branches, du bois... et peu de fruits, forcément.
Il va falloir accepter qu'il occupe un volume plus important, sinon vous aurez le même problème indéfiniment. Et sinon, une solution radicale est de le couper et de planter des pommiers dont le Pg est de vigueur acceptable.
Si vous les gardez, la suggestion de Bourru consistant à arquer les branches, pour que le volume de l'arbre soit étalé horizontalement (donc plus facile d'accès pour toutes les interventions) plutôt qu'en hauteur, est à mon avis la bonne. C'est en tout cas ainsi que je procède chez moi.