Mon Quercus arbousier

Un coup de main pour identifier une plante que vous avez photographiée dans votre jardin, chez le voisin ou en vacances, c'est par ici !
Règles du forum
Nous vous recommandons d'être critique et très vigilant vis à vis des identifications notamment pour les champignons ou une confirmation par un pharmacien est recommandé. De par sa nature de forum, nous ne pouvons pas confirmer la validité des informations soumises.
Par ailleurs nous vous invitons à lire les tutos de ce forum avant toute demande d'identification. Merci
Répondre
ge13
Fleur de pipelette
Messages : 687
Inscription : lun. 16 mai 2016 9:42
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Sexe : Homme

Mon Quercus arbousier

Message par ge13 » mar. 27 nov. 2018 9:07

Bonjour,

C'est vrai que ça ressemble beaucoup à des arbouses immatures: :D
Image
Je trouve ça sur les chênes truffiers pubescents, certains sont tombés au sol, c'est surement un parasite mais d'habitude cela avait plutôt l'apparence d'une bille de bois.
Avez vous des éléments sur ce faux fruit?

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 15270
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: Mon Quercus arbousier

Message par bourru07 » mar. 27 nov. 2018 9:38

Splendides, ge13, tes galles cerises !
C'est vrai qu'elles ressemblent à des arbouses.
Je n'en avais encore jamais vu que dans les livres.
Une photo macro de coupe, svp. :)
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

Pellia
Fleur de pipelette
Messages : 627
Inscription : lun. 28 août 2017 11:30
Région : Rhone Alpes

Re: Mon Quercus arbousier

Message par Pellia » mar. 27 nov. 2018 12:09

Bonjour,
Il s’agit d’une noix de galle ou galle du chêne qui se forme autour de l’œuf ou de la larve de certains insectes comme le Cynips. Cela n’a aucune influence sur l’arbre.
Le chêne truffier est généralement Quercus pubescens ou chêne pubescent.

Nicole37n
Seigneur des paquerettes
Messages : 7027
Inscription : ven. 13 avr. 2007 22:59
Région : Poitou Charentes
Localisation : Deux-sèvres

Re: Mon Quercus arbousier

Message par Nicole37n » mar. 27 nov. 2018 13:46

De quoi faire de l'acide tannique, mais comment ?....
Par contre l'acide Tannique peut faire un désherbant en stoppant la fonction chlorophyllienne des feuilles même dilué à 3 % : j'ai essayé de tuer les cochenilles et j'ai failli tuer mes citronniers :smoke:
Nicole

Pellia
Fleur de pipelette
Messages : 627
Inscription : lun. 28 août 2017 11:30
Région : Rhone Alpes

Re: Mon Quercus arbousier

Message par Pellia » mer. 28 nov. 2018 10:26

Bonjour,
Mais c’est très simple ! (livres d'Eugène Aisberg). Dans un appareil de déplacement que l'on peut fermer, on bouche avec un tampon de ouate l'ouverture inférieure, on introduit des noix de galle pulvérisées, de manière à le remplir complétement. On verse sur la poudre de l'ether aqueux, de sorte que tout l'espace intérieur est occupé par le liquide. On ferme hermétiquement l’ouverture supérieure de l’appareil et on laisse mijoter l’ensemble pendant plusieurs heures. À la fin de ce temps, en soulevant légèrement le bouchon, on laisse échapper l'air contenu dans la partie inférieure de l'appareil et les vapeurs d'éther, de façon à ce que le liquide puisse s'écouler. Dans la carafe de l’appareil nous avons deux liquides, l'un est pesant, sirupeux et jaunâtre, c’est une solution très concentrée d'acide tannique avec l’eau. La liqueur surnageant est verte elle se compose d'une solution éthérée d'acide gallique et d'autres matières. On continue à verser de l'ether sur les noix de galle, tant qu'il s'écoule par l'orifice inférieur deux liquides distincts. Non, ce n’est pas fini, il faut laver le liquide sirupeux avec de l’éther, on le dessèche, dans le four de la gazinière ou ? Après il faut purifier la matière obtenue. C’est très facile on la dissout dans de l’eau ensuite on fait évaporer l’eau en mettant la matière sur de l’acide sulfurique. J’oubliais, cette dernière manip se fait sous vide (Pelouze). Je remets mon cahier d’écolière au grenier.

Nicole37n
Seigneur des paquerettes
Messages : 7027
Inscription : ven. 13 avr. 2007 22:59
Région : Poitou Charentes
Localisation : Deux-sèvres

Re: Mon Quercus arbousier

Message par Nicole37n » mer. 28 nov. 2018 13:00

Merci pour l'info sur l'acide tannique , bien compliqué pour le citoyen lambda ....
Nicole

ge13
Fleur de pipelette
Messages : 687
Inscription : lun. 16 mai 2016 9:42
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Sexe : Homme

Re: Mon Quercus arbousier

Message par ge13 » mer. 28 nov. 2018 21:14

Bonsoir,

Bourru, voilà, j'ai coupé 3 spécimens dans deux sens différents et ça continue à ressembler à un fruit, je m'attendais à bien discerner une larve qui doit s'y trouver mais on voit pas trop bien, en plus la macro je sais pas trop faire.

Pellia, merci de m'avoir rassuré que ce n'est pas dangereux, demain je remettrai les autres à leur place, au sol dans la truffière, ces insectes sont très certainement utiles.
Image

Et quant à la recette de l'acide tannique, j'ai envie de dire "tant mieux! :lol:

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 15270
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: Mon Quercus arbousier

Message par bourru07 » mer. 28 nov. 2018 21:30

ge13 a écrit :... ce n'est pas dangereux, demain je remettrai les autres à leur place, au sol dans la truffière, ces insectes sont très certainement utiles....
Que le cynips et les galles qu'il génère soient peu nocifs pour l'arbre hôte, est une chose, facilement vérifiable.
Nul besoin de s'alarmer, encore moins de déclencher l'arsenal chimique...
Sauter à l'idée que ce "parasitisme" est favorable au chêne, c'est pour moi une de ces dérives dangereuses
de l'angélisme naturolâtre, à la mode... :wink:
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

Pellia
Fleur de pipelette
Messages : 627
Inscription : lun. 28 août 2017 11:30
Région : Rhone Alpes

Re: Mon Quercus arbousier

Message par Pellia » jeu. 29 nov. 2018 9:47

Bonjour,
Il ne faut pas chercher une larve à cette saison. Les Cynipides gallicoles sont des bestioles qui mesurent entre1 et 9 mm, nombre d’espèces environ 1250. Le processus de la formation de la galle ne semble pas être connu. Le cycle de vie des Cynipides est très complexe. Certaines de cette espèce peuvent être parasitaire de l’hôte d’une galle, d’autres sont parasitées par des Ichneumonides et des Chalcidides.
Dans le passé, les galles servaient au tannage et aux teintures. Il semblerait que certaines galles aient été utilisées comme désherbant ? Je n’ai pas d’info sur ce sujet.

ge13
Fleur de pipelette
Messages : 687
Inscription : lun. 16 mai 2016 9:42
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Sexe : Homme

Re: Mon Quercus arbousier

Message par ge13 » jeu. 29 nov. 2018 20:16

bourru07 a écrit :
mer. 28 nov. 2018 21:30
ge13 a écrit :...
ces insectes sont très certainement utiles....

Sauter à l'idée que ce "parasitisme" est favorable au chêne, c'est pour moi une de ces dérives dangereuses
de l'angélisme naturolâtre, à la mode... :wink:
Ce que je voulais dire c'est que la bestiole a surement un rôle (et pas forcément mauvais) dans la biodiversité. :wink:

ge13
Fleur de pipelette
Messages : 687
Inscription : lun. 16 mai 2016 9:42
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Sexe : Homme

Re: Mon Quercus arbousier

Message par ge13 » jeu. 29 nov. 2018 20:27

Pellia a écrit :
jeu. 29 nov. 2018 9:47
Bonjour,
Il ne faut pas chercher une larve à cette saison. Les Cynipides gallicoles sont des bestioles qui mesurent entre1 et 9 mm, nombre d’espèces environ 1250. Le processus de la formation de la galle ne semble pas être connu. Le cycle de vie des Cynipides est très complexe. Certaines de cette espèce peuvent être parasitaire de l’hôte d’une galle, d’autres sont parasitées par des Ichneumonides et des Chalcidides.
Dans le passé, les galles servaient au tannage et aux teintures. Il semblerait que certaines galles aient été utilisées comme désherbant ? Je n’ai pas d’info sur ce sujet.
Bonsoir,

Merci pour ces précisions, 8)
je comprends mieux pourquoi on ne trouve qu'une sorte de pulpe humide à l'intérieur, la bête est encore dans l'oeuf.

J'ai cru comprendre que la galle était formé par l'arbre, une réaction biologique en fait, un peu comme un abcès ou un kyste et que l'insecte en question était une sorte de guêpe, je me trompe?

Pellia
Fleur de pipelette
Messages : 627
Inscription : lun. 28 août 2017 11:30
Région : Rhone Alpes

Re: Mon Quercus arbousier

Message par Pellia » ven. 30 nov. 2018 9:56

Bonjour,
À cette saison l’abbé bête est partie dans les airs avec ses petites ailes qui sont relativement grandes ou alors courtes, certains sont aptères. C’est du même ordre que les guêpes, fourmis, etc. les Hymenoptera, sous-classe des ptérygotes, etc.
Pourquoi une galle se forme ? C’est une très bonne question, mais en l’état de nos connaissances, nous n’avons pas de réponse.

Avatar de l’utilisateur
nycandra
Fleur de pipelette
Messages : 841
Inscription : mer. 02 juin 2004 15:35
Région : Ile de France
Sexe : Femme
Localisation : région parisienne

Re: Mon Quercus arbousier

Message par nycandra » mer. 05 déc. 2018 17:06

bonjour ´
on peut en faire de l’encre
http://www.enluminures-celtes.com/encre.htm
bon courage quand même ...
je viens de le lire dans un roman japonais , l’encre devient plus foncée en vieillissant et on ne l’utilise que dans des cas très particuliers .

ge13
Fleur de pipelette
Messages : 687
Inscription : lun. 16 mai 2016 9:42
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Sexe : Homme

Re: Mon Quercus arbousier

Message par ge13 » mer. 05 déc. 2018 19:56

nycandra a écrit :
mer. 05 déc. 2018 17:06
bonjour ´
on peut en faire de l’encre
http://www.enluminures-celtes.com/encre.htm
bon courage quand même ...
je viens de le lire dans un roman japonais , l’encre devient plus foncée en vieillissant et on ne l’utilise que dans des cas très particuliers .
Bonsoir,
A noter que le vitriol cité dans le lien est soit du sulfate de cuivre ou du sulfate de fer (bleu ou vert) et non pas de l'acide sulfurique! :lol:

Répondre

Revenir à « Identification d'une plante »