Pour rire un peu...

Votre chien a fait ses besoins sur votre encyclopédie du jardin ? Les hors-sujets, c'est par ici ;-)
Avatar de l’utilisateur
Coobe
Souverain des haricots
Messages : 13893
Inscription : dim. 10 juil. 2011 11:11
Région : Pays de la Loire
Sexe : Femme

Re: Pour rire un peu...

Message par Coobe »

Bonjour ! C’est la réception ? J’aimerais parler avec quelqu’un à propos d’un patient qui se trouve chez vous. J’aurais souhaité connaître son état de santé, savoir s’il va mieux ou si son problème s’est aggravé.
Quel est le nom du patient ?
Il s’appelle Jean Dupont et il est à la chambre 302.
Un instant je vous prie, je vous passe l’infirmière.

Après une longue attente :

Bonjour, ici mademoiselle Rose, l’infirmière de service. Que puis-je pour vous ?
J’aimerais connaître l’état du patient Jean Dupont de la chambre 302.
Un instant je vais essayer de trouver le médecin de garde.

Après une plus longue attente :

Ici le Dr. Lenoir, le médecin de garde ; je vous Écoute.
Bonjour Docteur, je voudrais savoir quel est l’état de Monsieur Jean Dupont, qui se trouve chez vous depuis 3 semaines à la chambre 302.
Un instant, je vais consulter le dossier du patient.

Après encore une autre attente :

Huuuummm, le voici : il a bien mangé aujourd’hui, sa pression artérielle et son pouls sont stables, il réagit bien aux médicaments prescrits et normalement on va lui enlever le monitoring cardiaque demain.
Si tout continue comme ça encore 48 heures, son médecin signera sa sortie d’ici le Week-end.
Aaahhh ! Ce sont des nouvelles merveilleuses ! Je suis fou de joie. Merci.
Par votre façon de parler je suppose que vous devez être quelqu’un de très proche, certainement de la famille ?
Non, Monsieur ! Je suis Jean Dupont moi-même et je vous appelle du 302 ! Tout le monde entre et sort ici de ma chambre et personne ne me dit rien. Je voulais juste savoir comment je me porte.
Coobe♥♥
"Quand tu as le bonheur dans ta vie, n'oublies pas de le cultiver pour qu'il dure longtemps.».
orchis
Grappe de parlotte
Messages : 1989
Inscription : jeu. 07 oct. 2004 22:49
Région : Pays de la Loire
Sexe : Homme
Localisation : Doue en Anjou

Re: Pour rire un peu...

Message par orchis »

:top: :welcome:
Jean Louis

Tous les champignons sont comestibles, certains une seule fois (Coluche).

http://www.mycodb.fr/
orchis
Grappe de parlotte
Messages : 1989
Inscription : jeu. 07 oct. 2004 22:49
Région : Pays de la Loire
Sexe : Homme
Localisation : Doue en Anjou

Re: Pour rire un peu...

Message par orchis »

> > > > Le français, quand on le parle bien, quelle langue magnifique !!
> > > >
> > > > J'ai donné un coup de fil à un copain, et je lui ai demandé ce qu’il faisait.
> > > > Il m’a répondu qu’en ces temps de confinement il travaillait sur :
> > > > « Le traitement aquathermique des céramiques, du verre, de l’aluminium et de l’acier
> > > > sous un environnement contraint.
> > > > » J’étais impressionné…
> > > >
> > > > Pour comprendre, je lui demandais des précisions et il me déclara qu’en fait ;
> > > > x
> > > > x
> > > > x
> > > > « Il lavait la vaisselle à l’eau chaude <<<< sous la surveillance de sa femme.» !!!!
Jean Louis

Tous les champignons sont comestibles, certains une seule fois (Coluche).

http://www.mycodb.fr/
Avatar de l’utilisateur
Coobe
Souverain des haricots
Messages : 13893
Inscription : dim. 10 juil. 2011 11:11
Région : Pays de la Loire
Sexe : Femme

Re: Pour rire un peu...

Message par Coobe »

:top: :D Orchis !


Un ventriloque qui fait la tournée des clubs, s’arrête dans une petite ville pour une représentation.

Il commence son show en racontant des blagues sur les blondes, quand une très belle jeune femme blonde se lève et hurle :

J’en ai assez de vos blagues stupides sur les blondes, enfoiré ! Qu’est ce qui vous permet de stéréotyper les femmes de cette façon ?
Quel rapport peut avoir la couleur de cheveux d’une personne avec sa personnalité et son esprit ?
Ce sont de pauvres gens comme vous qui empêchent des femmes comme moi d’être respectée professionnellement et humainement. A cause de vous et de vos préjugés les gens continuent de répandre ce genre de légende. Vous êtes un retardé pathétique et ce que vous faites est non seulement contraire à la loi sur la discrimination de tout pays civilisé mais également extrêmement offensant pour toute personne sensible au respect de l’homme en général. Vous devriez en mourir de honte !

L’homme commence à bafouiller des excuses, quand la blonde l’interrompt :

Vous… restez en dehors de ça ! Je parle au petit monsieur qui est assis sur vos genoux !
Coobe♥♥
"Quand tu as le bonheur dans ta vie, n'oublies pas de le cultiver pour qu'il dure longtemps.».
Avatar de l’utilisateur
Coobe
Souverain des haricots
Messages : 13893
Inscription : dim. 10 juil. 2011 11:11
Région : Pays de la Loire
Sexe : Femme

Re: Pour rire un peu...

Message par Coobe »

Un médecin a décidé de vacciner un Anglais, un Français, un Allemand et un Américain.

Il dit à l’Anglais :
– C’est par ici votre vaccin s’il vous plaît.
– Je ne veux pas !
– Allez ! Un gentleman se ferait vacciner.

Et l’Anglais s’est fait vacciner.

Le médecin s’adresse à l’Allemand :
– Maintenant c’est ton tour.
– Non merci !
– C’est un ordre !

Et l’allemand s’est fait vacciner.

Le médecin s’adresse a l’Américain :
– Maintenant, c’est à votre tour.
– En aucun cas !
– Mais vous savez, votre voisin s’est fait vacciner.

Et l’américain s’est fait vacciner.

Le médecin s’adresse au Français :
– A vous maintenant !
– Je ne me ferai pas vacciner !
– Allez, un gentleman se ferait vacciner.
– En aucune façon !
– C’est un ordre !
– Non !
– Vous savez, votre voisin s’est fait vacciner…
– Je m’en fous !
– Écoutez… qui êtes-vous exactement ?
– Un Français.
– Ah, un Français ! De toutes façons, vous n’avez pas droit au vaccin.
– COMMENT ÇA, JE N’Y AI PAS DROIT ???!!!….

et le Français se fit vacciner.
Coobe♥♥
"Quand tu as le bonheur dans ta vie, n'oublies pas de le cultiver pour qu'il dure longtemps.».
orchis
Grappe de parlotte
Messages : 1989
Inscription : jeu. 07 oct. 2004 22:49
Région : Pays de la Loire
Sexe : Homme
Localisation : Doue en Anjou

Re: Pour rire un peu...

Message par orchis »

> LA MATERNITE DE LA CÔTE D'AZUR , ELLE EST SUPER !
>
> Bribri et Macron font leur visite dans une maternité pour se faire bien voir ........
> Dans la première chambre, une jeune maman est aux anges : "c'est le plus beau bébé du monde !"
Dans la seconde chambre, idem... : "C'est le plus beau bébé du monde !"
Mais dans la troisième, une jeune maman pleure à chaudes larmes.
> Macron lui demande ce qu’il lui arrive.
> - "C'est à cause de mon bébé, répond-elle".
> - "Qu'est-ce qu'il a votre bébé, il est malade ?"
> - "Mais non ! Il est en pleine forme ; ses dents poussent déjà !"
> - "Mais alors ? Pourquoi pleurez-vous ?"
> -" Parce que mon bébé, Il vous ressemble !"
> Alors, Macron s'approche du landau, regarde le bébé, et dit :
> "Mais c'est vrai qu'il me ressemble ... peut-être sommes-nous de la même famille ? Comment vous appelez-vous ?"
> - "Marie-Agnès Dupont"
> - "Ah ben non ... Il n'y a pas de Dupont dans la famille Macron ... mais il y a bien une ressemblance frappante ... c'est curieux ... je me demande d'où ça vient !">
> - "Moi je sais, d'où ça vient !-, dit la jeune maman en redoublant ses sanglots>
> - "C'est à cause de mon mari ! Il est délégué syndical".>
> - "Ah ! Et alors ? je ne vois pas le rapport">
> - "Et alors,........tous les soirs, en rentrant à la maison, il me disait :
>
> " Le Macron, moi, j'en ai plein les couilles ! " et voilà le résultat
Jean Louis

Tous les champignons sont comestibles, certains une seule fois (Coluche).

http://www.mycodb.fr/
Avatar de l’utilisateur
jaberwak
Grappe de parlotte
Messages : 1624
Inscription : mer. 29 août 2012 15:43
Région : Bretagne
Sexe : Homme

Re: Pour rire un peu...

Message par jaberwak »

On ne dit pas Bob Marley, mais Robert Failairir.
Petit moyen rigolo de differencier les feuilles du hetre et celles du charme:
" Le charme d'Adam, c'est d'etre a poil " (La feuille du charme est dentee, celle du hetre est lisse et velue)
Avatar de l’utilisateur
Coobe
Souverain des haricots
Messages : 13893
Inscription : dim. 10 juil. 2011 11:11
Région : Pays de la Loire
Sexe : Femme

Re: Pour rire un peu...

Message par Coobe »

Deux vieux sont au bistrot en train de boire un coup.

L’un dit :

Si tu avais le choix entre deux maladies, tu choisirais Alzheimer ou Parkinson ?

L’autre répond :

Je prendrais Alzheimer, je préfère oublier de payer plutôt que de renverser mon verre.
Coobe♥♥
"Quand tu as le bonheur dans ta vie, n'oublies pas de le cultiver pour qu'il dure longtemps.».
Avatar de l’utilisateur
Amanite
Seigneur des paquerettes
Messages : 7557
Inscription : dim. 07 mars 2010 3:47
Région : Champagne Ardenne
Sexe : Homme
Localisation : Vignoble de Champagne

Re: Pour rire un peu...

Message par Amanite »

Le mari et son épouse, lors d'un vol vers le sud, se retrouvent indemnes sur une île déserte après que leur avion s'est écrasé.
Rien ne laisse présager qu'on pourra les secourir.

Le mari demande à son épouse (apparemment, c'est elle qui gère les finances) :

Chérie, est-ce que tu as payé nos impôts sur le revenu avant de partir ? "
Et elle de répondre : "Non ".

Il lui demande aussi :
As tu que payé notre taxe foncière avant de partir ?”
Et elle de répondre : "Non "
Il lui demande encore :
" As-tu payé notre taxe d'habitation avant de partir ?”
Et elle de répondre : "Non".

Alors le mari lui saute au cou et l'embrasse. Elle lui demande pourquoi il est si content. Il lui répond :" C'est sûr, ils vont nous retrouver ! "
Les veuves vivent plus longtemps que leurs conjoints
Jean-Pierre Raffarin (Prix de l'humour politique - 2005 ) .
:roll:
Avatar de l’utilisateur
Coobe
Souverain des haricots
Messages : 13893
Inscription : dim. 10 juil. 2011 11:11
Région : Pays de la Loire
Sexe : Femme

Re: Pour rire un peu...

Message par Coobe »

Trois hommes au paradis

Aux portes du paradis, un nouvel arrivant commence son récit :

Cela faisait un certain temps que je soupçonnais ma femme d’avoir une relation extra conjugale. Je suis donc rentré chez moi à l’improviste et évidemment, je l’ai trouvé complètement nue sur le lit. J’ai immédiatement fouillé l’appartement pour trouver le coupable. En vain. Et puis, je me suis souvenu qu’habitant le 15ème étage d’une tour, nous disposions d’un petit balcon. J’ai donc ouvert la porte-fenêtre et c’est là que j’ai vu cet homme suspendu dans le vide et s’agrippant à la rambarde du balcon. Je lui ai piétiné les mains pour qu’il tombe, mais il tenait bon. Alors je suis parti chercher un marteau. A grands coups sur chaque main, il a fini par lâcher prise. Mais un arbre a amorti sa chute. Voyant qu’il bougeait encore, j’ai attrapé le réfrigérateur de la cuisine et je l’ai fait basculer sur cet individu. L’effort a été si violent que j’ai succombé à une crise cardiaque. Et donc me voilà.
Ah bon ! Répond St Pierre passionné. C’est bon vous êtes admis au paradis.

Un second homme se présente peu après et commence à raconter l’histoire de sa mort à St Pierre :

Voyez-vous, débute-t-il, j’étais en train de repeindre mon balcon au 17eme étage d’une tour. Mon tabouret a vacillé et j’ai basculé dans le vide. Mais j’ai eu la possibilité de me rattraper à un balcon, deux étages plus bas. Je pensais être sauvé quand le propriétaire de ce balcon a commencé à me piétiner les mains puis à me casser les doigts à coups de marteau. Il était fou furieux que je m’accroche à son balcon. Et pire, lorsque j’ai lâché prise, comme je ne suis pas mort tout de suite, il m’a balancé son frigo sur la tête pour m’achever.

St Pierre :

Oui, j’ai entendu parler de cette histoire, vous pouvez entrer au paradis.

Un troisième homme arrive et entame, lui aussi, son récit à St Pierre :

Franchement, je ne sais pas comment c’est arrivé ! J’étais caché à poil dans un frigo et me voilà !!!
Coobe♥♥
"Quand tu as le bonheur dans ta vie, n'oublies pas de le cultiver pour qu'il dure longtemps.».
orchis
Grappe de parlotte
Messages : 1989
Inscription : jeu. 07 oct. 2004 22:49
Région : Pays de la Loire
Sexe : Homme
Localisation : Doue en Anjou

Re: Pour rire un peu...

Message par orchis »

CV pour emploi agricole
> > >
> > > CV en vue d’un très nourrissant, emploi agricole
> > >
> > > Ex-enseignante confinée, je me porte volontaire pour répondre à l'appel à l'aide demandé dans le milieu agricole.
> > > Voici mes arguments:
> > > « Avec cette pandémie, lasse de regarder des navets à la télévision, je me dis que c’est la fin des haricots et que les carottes sont cuites, j’ai le moral dans les choux, j’ai le crâne comme une citrouille, les joues couleur tomate et comme un pois-chiche dans ma tête !
> > >
> > >


Mais plutôt que d’être là comme une courge, je veux garder la patate et, même si je n'ai aucune expérience réelle dans l'agriculture, j’ai quelques références.
> > >
> > >


J'ai côtoyé très régulièrement des chefs d'établissement totalement hors-sol, des élèves qui racontaient des salades après s’être rangés en rangs d’oignons.
> > > J’ai enduré des réformes à la noix... Mon supérieur m'a pris parfois pour une poire et j'ai souvent fait le poireau devant mon ordi.


Je n’entends pas travailler pour des prunes. Comme je n’ai plus un radis et suis fauchée comme les blés, j’espère mettre un peu de beurre dans mes épinards et un peu de piment dans ma vie.
> > > Une suite favorable serait vraiment la cerise sur le gâteau!
Jean Louis

Tous les champignons sont comestibles, certains une seule fois (Coluche).

http://www.mycodb.fr/
Avatar de l’utilisateur
Coobe
Souverain des haricots
Messages : 13893
Inscription : dim. 10 juil. 2011 11:11
Région : Pays de la Loire
Sexe : Femme

Re: Pour rire un peu...

Message par Coobe »

Au lit, l’autre soir avec ma femme, la température montait rapidement.

Au moment de passer aux choses sérieuses, elle m’arrêta et me dit :

Non, mon amour, je ne le sens pas bien…
Puis elle ajouta :
Je n’ai pas spécialement envie, je voudrais juste que tu me tiennes dans tes bras. Tu n’es pas assez en phase avec mes besoins émotionnels de femme pour que j’ai envie de satisfaire tes besoins sexuels d’homme !

A mon regard ébahi, elle enchaîna :

Je voudrais que tu m’aimes pour ce que je suis et non pour ce que je fais pour toi au lit.
Comprenant que rien ne se passerait ce soir là, je n’insistais pas et je m’endormis.

Quelques temps après, comme j’avais des congés à récupérer, je décidais de passer la journée avec elle.
Après un dîner dans un petit restaurant sympa, je l’emmenais dans un grand magasin de mode où je l’invitais à essayer divers vêtements sous mon regard intéressé.
Pendant un long moment, elle essaya tout ce qui tombait sous ses yeux et parada devant moi comme une star. Finalement, deux robes retinrent spécialement son attention. Comme elle ne savait pas se décider, je lui laissais entendre qu’elle prendrait bien les deux.

A l’étage suivant, se trouvait le rayon chaussures : une paire neuve par robe semblait indispensable. Une jolie paire de boucles d’oreilles lui faisait de l’oeil : hop, dans le panier !
Croyez moi, ses yeux brillaient de plus en plus !!!
Je la connais, je voyais monter en elle une forme d’excitation indescriptible.
Elle voulut même me tester, voir jusqu’où j’irai, car elle s’intéressa aux bracelets de tennis. Elle n’a jamais tenu une raquette, mais bon…
Je répondis oui. Puis il y eu quelques bas, de la lingerie, un foulard, les rayons parfum et maquillage et quelques bricoles.

Finalement, elle me regarda avec des yeux pétillants comme du champagne, et dit :

Ça va être cher tout ça… On passe à la caisse ?
Quand je répondis :
Non, mon amour, je ne le sens pas bien…
Son visage devint béat d’étonnement et sa bouche resta ouverte.
Je lui dis alors :
Je n’ai pas spécialement envie, je voulais simplement te voir habillée ainsi. Tu n’es pas assez en phase avec mes capacités financières d’homme pour que je puisse satisfaire tes désirs d’achats de femme.

Et comme elle me regardait avec des yeux assassins, j’ajoutais :

Je voudrais que tu m’aimes pour ce que je suis et non pour ce que je t’achète.
Coobe♥♥
"Quand tu as le bonheur dans ta vie, n'oublies pas de le cultiver pour qu'il dure longtemps.».
orchis
Grappe de parlotte
Messages : 1989
Inscription : jeu. 07 oct. 2004 22:49
Région : Pays de la Loire
Sexe : Homme
Localisation : Doue en Anjou

Re: Pour rire un peu...

Message par orchis »

Un curé rencontre une de ses paroissiennes qu'il ne voit jamais à l'église.

Comme il s'en étonne, la dame lui déclare:

"Oh je suis croyante, monsieur le Curé, mais je ne pratique pas."


- "C'est comme moi, répond le curé : je suis nudiste, mais je ne pratique pas."
Jean Louis

Tous les champignons sont comestibles, certains une seule fois (Coluche).

http://www.mycodb.fr/
Avatar de l’utilisateur
Coobe
Souverain des haricots
Messages : 13893
Inscription : dim. 10 juil. 2011 11:11
Région : Pays de la Loire
Sexe : Femme

Re: Pour rire un peu...

Message par Coobe »

Dans un grand restaurant, un serveur propose la carte à un client, ce dernier saisit la serviette pliée sur le bras du serveur, la sent et demande :

Donnez-moi un peu du cassoulet préparé pour le personnel.

Le lendemain, pour ce même client, le même serveur propose la carte, le client se saisit encore une fois de la serviette la sent et demande le petit plat de moules que s’étaient préparés les serveurs.

Intrigué, le serveur prend avec lui sa serviette, rentre chez lui, couche avec sa femme et s’essuie avec cette serviette.

Le lendemain, arrive le fameux client, il lui propose la carte, celui-ci se saisit de la serviette, la sent et dit au serveur :

Tiens, tu es le mari de Nicole ?
Coobe♥♥
"Quand tu as le bonheur dans ta vie, n'oublies pas de le cultiver pour qu'il dure longtemps.».
Avatar de l’utilisateur
hitcher
Fleur de pipelette
Messages : 577
Inscription : lun. 30 mai 2011 13:24
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : bayonne64100

Re: Pour rire un peu...

Message par hitcher »

Jean MARTIN est sur le point de mourir...
Son infirmière, son épouse, sa fille et ses deux fils sont à son chevet.Il demande la présence de deux témoins et d’un caméscope pour enregistrer ses dernières volontés. Quand tout est prêt, il commence:
Mon fils, Jacques, tu prends les maisons près de l'Hôtel de ville.
Ma fille, Elodie, toi tu prends les appartements sur les Champs Elysées.
Mon fils, Pierre, pour toi c’est les bureaux de la Défense
Sandra, ma chère épouse, tu t’occupes de tous les immeubles résidentiels situés du côté de la Place de la Concorde
L’infirmière et les témoins sont émerveillés :
Ils ne s’étaient jamais imaginé le patrimoine de Jean...Alors que Jean commence à sombrer dans son sommeil éternel l’infirmière dit :
Madame Martin, votre mari a dû être un travailleur infatigable pour avoir accumulé toutes ces propriétés !
Madame Martin : Mais non ! C’est son circuit habituel de distribution de prospectus !...
les statistiques, c'est comme le bikini: ça cache le principal.
Répondre

Revenir à « Au café du jardin »