rendement minable de mes artichauts

Ce forum regroupe les échanges sur tous les légumes (anciens, exotiques ou nouveaux) non traités dans les forums précédents
Avatar de l’utilisateur
christianne
Prince du jardin
Messages : 10465
Inscription : sam. 16 avr. 2005 0:49
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Localisation : Vaucluse, VILLELAURE

Re: rendement minable de mes artichauts

Message par christianne » ven. 16 juin 2017 0:12

Je ne retrouve plus le lien pour ce tableau des besoins des légumes Chambre d'agriculture Haute Garonne

je le mets donc ici en copie d'un PDF
Si quelqu'un le veut, je peux l'envoyer par mail

La valeur nutritive de notre compost ménager
Pour certains, le compost ménager est la principale source d'apport de fertilisants pour
cultiver des légumes .
Mais quelle est sa vraie valeur nutritive comparée a un fumier de ferme (cheval ou vache ),
ou a des engrais minéraux de synthèse ?
Réponse : Elle est très faible .
On considère a tort le compost comme un engrais alors que sa fonction principale est toute
autre .
Son rôle est surtout d'apporter de la matière organique dans nos sols.
C'est peu et beaucoup a la fois .
C'est peu s'il ne sert pas d'engrais et si on ne connait pas le rôle de la matière
organique .
C'est beaucoup si on sait que le taux de matière organique du sol est le garant de sa
fertilité.
La matière organique est la base de l'humus . L'humus : C'est une éponge qui va retenir et
restituer lentement l'humidité et les éléments fertilisants dont les légumes ont besoin .
Une terre bien pourvue en humus , on dit que c'est une terre humifère .
Donc fertile .
Une terre sans humus : du sable par exemple, ne retiendra ni l'eau ni les engrais qui
disparaitront rapidement dans les profondeurs du sol et hors de portée des racines .On dit
que c'est une terre ingrate , voire stérile .
Donc infertile.
Malgré tout , un compost ménager a une petite valeur nutritive . Elle dépend un peu de ce
qu'on composte .
Mais pour un compost bien mené et comprenant :
- 1/3 de dechets verts ( épluchures, fanes, mauvaises herbes , fleurs fanées etc .. )
- 2/3 de dechets bruns ( feuilles mortes, cartons, journaux, paille, rameaux secs etc...)
la valeur moyenne de 1000 kg de compost mûr est d'environ :
Azote : 3.5 kg , Phosphore 3kg , Potasse 5 kg
Il s'agit de données moyennes pour un compost courant .
1000kg de fumier de ferme mûr suffisamment pailleux et composté 9 mois a une valeur
de :
Azote : 8 kg , Phosphore : 5 kg, Potasse : 14 kg
On constate qu'un fumier de ferme mûr est 2 a 3 fois plus riche qu'un compost ..
Un engrais minéral de synthèse : par exemple un engrais ternaire , contenant a la fois
Azote, Phosphore et Potasse comme le bien connu 3 x 17 contient :
Pour 100kg de produit : 17 kilo d'azote pur , 17 kilo de phosphore pur et 17 kg de
potasse pure . C'est énorme. Et pas facile a manier .
Il s'agit là de données simplifiées exprimées en valeurs moyennes . La réalité est beaucoup
plus complexe si on veut vraiment entrer dans les détails. C'est pourquoi on restera au
stade des généralités , sans termes savants ni analyses fouillées , dans le souci de rester
accessibles a tous .
Cependant, bien comprendre ce qui précède est une base indispensable avant de
perfectionner ses connaissances .
Ce qu'il faut savoir pour utiliser son compost de façon
rationnelle :
Son rôle de pourvoyeur d'humus ayant déjà été signalé , si on veut aussi tirer partie de sa
valeur nutritive , il faut compenser sa faiblesse par des quantités importantes .
Si 1000 kg de compost mûr apportent : Azote N: 3.5 kg , Phosphore P:3kg , Potasse K:
5 kg
Pour 1 kg de compost on a : Azote N : 3,5 gr, Phosphore P = 3 gr. Potasse K=5 gr
Maintenant : Quelle sont les exigences des légumes ?
Dans les tableaux qui suivent , les besoins en N=Azote P=Phospore K=Potase sont
exprimées en Grammes /M² et par an
( Source : Chambre d' Agriculture de Haute Garonne, 2009 )

Légumes peu exigeants
Besoins en
nutriments N P K
Ail 12 6 15 environ 3 kg de compost au M² et par an
Asperge 6 6 10 environ 1,5 kg de compost au M² et par an
Cardons 9 9 15 environ 2 kg de compost au M² et par an
Cerfeuil 9 5 13 environ 2 kg de compost au M² et par an
Chicorée 8 4 12 environ 2 kg de compost au M² et par an
Cornichons 6 5 8 environ 2 kg de compost au M² et par an
Fève 4 5 9 environ 1,5 kg de compost au M² et par an
Haricot 6 5 12 environ 1,5 kg de compost au M² et par an
Laitue 10 6 12 environ 2, 5 kg de compost au M² et par an
Mâche 4 2 8 environ 1,5 kg de compost au M² et par an
Pois 2 8 12 environ 1 kg de compost au M² et par an
Radis 8 5 8 environ 2 kg de compost au M² et par an

Légumes exigeants
Besoins en
nutriments N P K
Betterave rouge 8 10 20 env. 3 kg de compost par m² et par an
Carotte 8 8 20 env. 3 kg de compost par m² et par an
Chou brocoli à
jet 10 10 15 env. 3 kg de compost par m² et par an
Chou de
Bruxelles 9 8 15 env. 3 kg de compost par m² et par an
Chou fleur 5 8 15 env. 2 kg de compost par m² et par an + potasse
Choux pommés 13 7 14 env. 3 kg de compost par m² et par an
Courgettes 12 7 10 env. 3 kg de compost par m² et par an
Echalote 8 8 14 env. 3 kg de compost par m² et par an
Epinard 10 4 12 env. 2,5 kg de compost par m² et par an
Fenouil 12 6 12 env. 2,5 kg de compost par m² et par an
Fraisier 12 5 15 env. 2,5 kg de compost par m² et par an
Maïs doux 10 6 10 env. 3 kg de compost par m² et par an
Melon 15 10 17 env. 3,5 kg de compost par m² et par an
Navet 6 7 12 env. 1,5 kg de compost au M² et par an
Pastèque 8,5 6,5 13 env. 3 kg de compost par m² et par an
Persil 12 10 15 env. 3,50 kg de compost par m² et par an
Poireau 15 6 15 env. 3 kg de compost par m² et par an
Poirée 15 10 15 env. 3 kg de compost par m² et par an
Pomme de terre 6 13 17 env. 2 kg de compost par m² et par an + potasse
Salsifis 7 10 20 env. 3 kg de compost par m² et par an

Les légumes très exigeants
Besoins en
nutriments N P K
Artichaut 10 5 20 env. 3 kg de compost par m² et par an + potasse
Céleri branche 18 12 20 env. 3 kg de compost par m² et par an + potasse
Céleri Rave 15 10 18 env. 4 kg de compost par m² et par an
Concombres 18 13 25 env. 5 kg de compost par m² et par an
Oignon 16 8 20 env. 4 kg de compost par m² et par an
Rhubarbe 15 10 18 env. 4 kg de compost par m² et par an

Les légumes les plus exigeants
Besoins en
nutriments N P K
Aubergine 18 15 18 env. 4 kg de compost par m² et par an
Poivrons 15 12 20 env. 3 kg de compost par m² et par an + potasse
Tomate 20 10 25 env. 6 kg de compost par m² et par an

Détail pratique : une brouette de compost , non tassée , contient en moyenne 25 a 30 kg
de compost . Soit environ 12 pelletées de 2,5 a 3 kg chacune .
Les ajouts de potasse peuvent se faire par apport de purin de consoude ou de cendres de
bois enfouies en réalisant la plate bande, eventuellement avec du Patentkali ou du sulfate
de potasse.
La masse volumique moyenne d'un compost ménager est de 500kg à 600 kg pour 1m3 . On
comprend bien que fertiliser ses Solanacées Tomates-Poivrons-Aubergines au moyen de son
seul compost requiert des apports importants qui vont en accaparer la plus grande part .
Pour des tomates , l'apport de 6 kg au m² sur une planche de 50 m² ( environ 100
pieds ) demande 300 kg de compost, soit un demi-m³ ...Ce qui est beaucoup.
La même planche fertilisée au fumier de ferme ne demanderait que 100kg de fumier avec
un complément d'azote ( purin d'ortie, ou corne torréfiée ou sang en poudre )
Il est clair qu'un certain nombre de jardinier diront que de tout mesurer , meme à la
louche , ne sert a rien et qu'en mettant son compost au pifomètre pour tous les légumes la
récolte est suffisamment importante .
C'est sans doute manquer de clairvoyance , car si malgré ce qu'on lui apporte , la terre ne
trouve pas tous les nutriments qui lui sont demandés par les légumes , elle va puiser dans
ses réserves . Et s'appauvrir au fil du temps .. Ensuite il est long et difficile de remonter
la pente .
Il est important de savoir hiérarchiser les exigences des légumes et rendre à la terre ce
qu'elle a donné. Car personne ne le fera a la place du jardinier . De plus , les cultures
potagères sont gourmandes en engrais , d'autant plus qu'elles se succèdent dans une même
planche à un rythme soutenu .
Pour réalimenter la terre , il n'est pas nécessaire d'agir avec une précision
mathématique .
Mais il faut avoir une bonne notion du rapport : engrais donnés/engrais rendus pour éviter
de grosses erreurs.
C'est le but des tableaux précédents.
Alain Redon

Répondre

Revenir à « A tous les autres légumes »