Modification taux Carbone/Azote d'une feuille en séchant

Ce forum est dédié à tous ceux qui souhaitent jardiner en adoptant une démarche plus respectueuse de l'environnement. Vos idées, vos trucs ou vos questions sont les bienvenus.
Avatar de l’utilisateur
carn29
Bourgeon de bavard
Messages : 194
Inscription : mar. 10 avr. 2012 11:54
Région : Bretagne
Sexe : Homme

Modification taux Carbone/Azote d'une feuille en séchant

Message par carn29 » ven. 05 juil. 2019 16:55

Bonjour,
Voilà longtemps que je me pose cette question sans trouver de réponse.
Elle va vous paraitre bizarre mais j'ai toujours des questions tordues.
On dit que les matières azotées sont celles qui sont vertes et tendres, et les matières carbonées celles qui sont sèches, brunes et ligneuses.
Une feuille verte est donc considérée comme un apport azoté, alors qu'en automne cette même feuille sèche est recommandée pour un apport de carbone.
Que se passe t-il pendant cette transformation ?
Pour l'azote j'en déduis qu'il s'est évaporé en séchant, mais quid du carbone ? Il est venu se greffer ou bien est-ce le carbone déjà présent dans la feuille ? Ce qui voudrait dire que la feuille a toujours le même taux de carbone, qu'elle soit verte ou sèche !
Merci pour vos réponses :wink:
On n'hérite pas de la terre de nos parents, on l'emprunte à nos enfants

Avatar de l’utilisateur
nénesse 55
Fruit de la jacasse
Messages : 1475
Inscription : mer. 26 sept. 2007 21:39
Localisation : en Meeuuhhse

Re: Modification taux Carbone/Azote d'une feuille en séchant

Message par nénesse 55 » sam. 06 juil. 2019 9:25

Saludas,
carn29 a écrit :
ven. 05 juil. 2019 16:55
Une feuille verte est donc considérée comme un apport azoté, alors qu'en automne cette même feuille sèche est recommandée pour un apport de carbone.
Que se passe t-il pendant cette transformation ?
Pour l'azote j'en déduis qu'il s'est évaporé en séchant, mais quid du carbone ? Il est venu se greffer ou bien est-ce le carbone déjà présent dans la feuille ? Ce qui voudrait dire que la feuille a toujours le même taux de carbone, qu'elle soit verte ou sèche !
La pertinence de la question traduit davantage une saine réflexion de son auteur plutôt que la torsion de son encéphale.
la feuille verte fabrique la chlorophylle qui est la chaîne de liaisons d'une oxydation particulière, la chélation. Autour du cation métallique magnésium sont liés des atomes de carbone, d'azote, d'hydrogène et d'oxygène. La chlorophylle permet par photosynthèse, de fabriquer les sucres ( C6 H12 O6 ) dont l'assimilation (dispersion dans toute la plante) et la dégradation (si la feuille est arrachée) sont rapides.
Quand arrive l'automne, la feuille rapatrie les sucres dans les rameaux porteurs et construit un bouchon de liège pour s'isoler. Elle utilise ensuite beaucoup d'énergie pour produire des tanins à base de benzène ( C6 H6 ) entouré de groupements OH. Les noyaux de tanins dispersés colorent la feuille en jaune. L'objectif est que les protéines restantes ne soient pas dégradées, du moins pas tout de suite. Les tanins ont la propriété de faire précipiter ces protéines devenant temporairement immunisées. Par exemple, si je bois du lait riche en protéines (le vrai lait, pas la pisse de supermarché) et que j'ajoute un nuage de thé (feuille séchée riche en tanins), la digestion retardée provoque des ballonnements et de l'inconfort.
Par la suite, la feuille tombe, les noyaux de tanins éclatent et leur contenu se disperse dans toute la feuille qui devient marron.
Tout cela a une utilité. M.A. Sélosse (professeur au muséum d'histoire naturelle) explique que la feuille ainsi stockée se dégradera au printemps par des champignons spécialisés associés aux racines des arbres (mycorhizes) quand les conditions climatiques seront simultanément favorables à la décomposition de la MO et la reprise de croissance des végétaux. En gros, le stock de nourriture se libère quand le végétal retrouve l’appétit inhérent à sa reprise de croissance.
Pour répondre directement à ton interrogation, il n'y a pas d'évaporation au sens physique. La feuille verte contient de l'azote et du carbone facilement biodégradables et assimilables. La feuille brune (qui n'est pas une peste) contient moins de carbone (rapatriement des sucres riches en carbone dans les rameaux d'où l'intérêt du BRF) . La feuille verte est dégradée rapidement par les bactéries alors que les champignons sont indispensables pour décomposer le feuille brune (action plus lente et longue). La première est un engrais pour la plante, la seconde un nutriment pour le sol et l'humus.

Bonne digestion.

Avatar de l’utilisateur
carn29
Bourgeon de bavard
Messages : 194
Inscription : mar. 10 avr. 2012 11:54
Région : Bretagne
Sexe : Homme

Re: Modification taux Carbone/Azote d'une feuille en séchant

Message par carn29 » dim. 07 juil. 2019 9:29

Waoouuhh ! Voilà une réponse complète qui répond à mes interrogations au-delà de mes espérances.
Un grand merci nénesse55 et désolé pour la réponse tardive, je n'étais pas disponible hier.
C'est en fait beaucoup plus complexe que ce à quoi je pensais.
Tu dis que la feuille sèche contient moins de carbone que la feuille verte car elle en a rapatrié une partie vers les rameaux avant sa dégradation. La feuille n'est donc peut-être pas le meilleur exemple pour ce que je voulais exprimer, car en général le rapport C/N des matières sèches est plus élevé que celui des matières fraiches (j'apprends plein de choses en ce moment). Si l'on prend l'exemple d'une céréale, il n'y a pas de transfert de carbone vers un rameau, et peut-être que dans ce cas là les résidus sont plus riches en carbone.
En tout cas je comprend l'idée général et te remercie une nouvelle fois pour ces explications éclairées.
Bonne journée.
On n'hérite pas de la terre de nos parents, on l'emprunte à nos enfants

Avatar de l’utilisateur
nénesse 55
Fruit de la jacasse
Messages : 1475
Inscription : mer. 26 sept. 2007 21:39
Localisation : en Meeuuhhse

Re: Modification taux Carbone/Azote d'une feuille en séchant

Message par nénesse 55 » dim. 07 juil. 2019 18:52

carn29 a écrit :
dim. 07 juil. 2019 9:29
car en général le rapport C/N des matières sèches est plus élevé que celui des matières fraiches. Si l'on prend l'exemple d'une céréale, il n'y a pas de transfert de carbone vers un rameau,
C'est toujours le cas parce que dans une matière sèche, les sucres ont disparu mais n'ont pas été perdus pour tout le monde. Contrairement à l'arbre, une céréale est une herbe annuelle et la plus grande partie de son énergie migre dans l'épi. Le C/N d'une feuille morte de feuillu varie de 20 à 60, une paille de seigle dépasse les 60 et celle du blé 150.

Avatar de l’utilisateur
carn29
Bourgeon de bavard
Messages : 194
Inscription : mar. 10 avr. 2012 11:54
Région : Bretagne
Sexe : Homme

Re: Modification taux Carbone/Azote d'une feuille en séchant

Message par carn29 » lun. 08 juil. 2019 9:27

Merci :top:
On n'hérite pas de la terre de nos parents, on l'emprunte à nos enfants

Répondre

Revenir à « Au jardin naturel »