un potager sans travail du sol : c'est possible !

Ce forum est dédié à tous ceux qui souhaitent jardiner en adoptant une démarche plus respectueuse de l'environnement. Vos idées, vos trucs ou vos questions sont les bienvenus.
laissepiC
Pépinière à blabla
Messages : 2965
Inscription : jeu. 12 avr. 2007 12:21
Région : Pays de la Loire
Sexe : Homme
Localisation : Anjou ...Angers

Re: un potager sans travail du sol : c'est possible !

Message par laissepiC »

Ayn a écrit :j'ai rien fait, j'ai laissé faire la nature : la fleur s'est formée entre la fin de printemps et l'été, je l'ai laissée en place, elle était en bordure d'un carré. .....

et au printemps, j'ai vu plein de petites pousses fines facilement reconnaissables qui sortaient entre les fragments de BRF. J'ai attendu un peu que ça soit à peu près repiquable, et c'est là que c'était critique, car je comptais mettre mes pommes de terre dans ce carré, donc j'ai du les déplacer trop tôt à mon goût, .
et tes poireaux n'étaient pas levés trop épais si tu laisses ton poireau grainer sur place


vouloir avoir du plant de poireau et des patates au même endroit ...tu es bien téméraire !!!
moi je consacre 1metre X 2metres où je le sème ..ainsi que d'autres semis dans d'autres petits carrés comme les salades par exemple

et plus loin j'ai mes patates occupent 3 metres X 7 metres ...un peu plus loin
(pour elles ...je fais le plus gros dans mon champ ...champ où je replante aussi mes poireaux)

quentin19
Fleur de pipelette
Messages : 810
Inscription : lun. 07 déc. 2009 11:30
Région : Belgique
Sexe : Homme
Localisation : mouscron (belgique)

Re: un potager sans travail du sol : c'est possible !

Message par quentin19 »

Bonjour,
Intéressant ce sujet :top:
Une question me taraude l'esprit :devil:
J'ai paillé mon potager avec une épaisse couche de paille de 20cm que je vais laisser tout l'hiver.
Je n'ai pas préparé le sol avant, est-ce que je vais avoir une terre meuble le printemps prochain ?
Et aussi j'ai bien envie de laisser la paille toute l'année prochaine, mais comment je fais pour semer ?
Si je sème et que je remets la paille sur ma ligne fraichement semée j'imagine que ça ne va pas pousser ?
Il faut laisser la ligne dégarnie ?
Merci.

Yann58
Fleur de pipelette
Messages : 621
Inscription : jeu. 22 oct. 2009 11:27
Région : Bourgogne
Contact :

Re: un potager sans travail du sol : c'est possible !

Message par Yann58 »

super, le lien vers Helen Atthowe, j'ai survolé. Je vais relire tranquille ce we !

Pour "semer dans les plantes gélives", ça se fait autour de chez moi pour le colza (culture principale) qui est semé en même temps que phacélie et féverole de printemps, ces deux plantes compagnes étant gélives.

Pour les tomates dans les céréales, en fait , était prévu initialement un biomax de + de 10 plantes (pois fourrager, navette, radis fourrager, avoine, lotier, féverole, phacélie, vesce, trèfle incarnat, et j'en oublie peut-être). Mais avec les gels entre -15°C et -20°C de février dernier, y'a pas grand monde qui a survécu à part orge et triticale. Donc je me suis retrouvé avec un duo orge tricticale et j'ai planté les tomates de plusieurs façons.
Soit dans les céréales vivantes, soit en les couchant (type rolofaca) avec une "planchafaca" maison, soit en les fauchant, soit en les scalpant, soit en les couchant et en paillant en plus. J'ai testé en même temps une dizaine de variétés de tomates (150 pieds).
Pour tout un tas de raison, difficile d'y voir clair. Je retiens entre autre que le facteur le plus influent est le taux d'humus du sol. C'est à proximité d'une haie, là où aussi les céréales ont le + poussé que les tomates ont le plus donné. Et autre fait intéressant : la plantation au milieu du couvert végétal vivant n'a pas apporté de mildiou (au contraire, j'en ai point eu contrairement à 95% des jardiniers alentour). Je pense qu'effectivement avec un peu de légumineuses, ça aurait été mieux.
Luzerne, elle me fait un peu peur : je crains qu'elle ne dépasse les tomates. Mais bon, faudra que je creuse.
Trèfle blanc, d'ac avec toi : j'ai prévu pour 2013 de tester trèfle blanc, lotier corniculé peut-être trèfle violet et mélange de ces 3 en couverture vivante. Aussi un mélange avec orge, phacélie, radis, lentille fourragère, etc. On verra......

et oui ! ! ! ça m'intéresse ta publi des tomates sur trèfle ! ! ! merci d'avance !
Un con qui marche va plus loin que deux intellectuels assis.

Zendair
Graine de timide
Messages : 43
Inscription : mer. 30 mai 2012 17:49
Région : Alsace

Re: un potager sans travail du sol : c'est possible !

Message par Zendair »

et oui ! ! ! ça m'intéresse ta publi des tomates sur trèfle ! ! ! merci d'avance !
Mince il va falloir que je travaille :roll: :lol:
C'est à proximité d'une haie, là où aussi les céréales ont le + poussé que les tomates ont le plus donné.
Je me demandais, en Alsace, l'année était particulièrement bien arrosé. Très arrosé même. Tu est en Bourgogne, j'imagine que tu as eu le même scénario. Cette année, le facteur limitant à la pousse (pour certaine plante) était clairement le trop d'eau! La haie a certainement joué un rôle tampon, elle a "pompé" le trop d'eau. Enfin ce ne sont que des suppositions.
D’où l'importance d'associer des plantes avec les tomates.

Tu dois connaitre le pourpier, que penserais-tu en tant que couverture? Super résistant à la sécheresse et donc très peu gourmande en eau.
Sinon il y a sa cousine : http://www.aujardin.info/plantes/delosperma_cooperi.php qui pourrait être sympa et plus fleurit :)

Petite précision pour le colza près de chez toi, le tout est semé en automne j'imagine. Le colza tient l'hiver? Ou il ne germe qu'au printemps?
Car là pour le coup, pas question que les carottes germent en novembre. Le but est de semer les carottes en décembre par exemple (ou encore en novembre). Celle-ci vont passer l'hiver sur le sol entre les plantes de moutarde qui vont être couchées en hiver. Le micro-climat humide que vont créer les résidus de moutarde vont permettre aux carottes de germer dès que les températures seront adéquates.

@quentin19 : Et bien, le mieux est d'enlever la paille, tu sèmes dans la terre, que tu n'auras jamais vu aussi meuble, et après ben tu ratisse un peu la terre pour enfouir un peu les graines. Le problème que tu risqueras de rencontrer c'est la levé massive de "mauvaises herbes". Certain font des faux semis... Je ne suis pas fan. Sinon tu peux semer du trefle nain en même temps et tu tests si ça marche bien.
Et si tu sème en ligne c'est facile. Tu écartes la paille sur une ligne, tu sèmes et c'est parti.

quentin19
Fleur de pipelette
Messages : 810
Inscription : lun. 07 déc. 2009 11:30
Région : Belgique
Sexe : Homme
Localisation : mouscron (belgique)

Re: un potager sans travail du sol : c'est possible !

Message par quentin19 »

Zendair a écrit : @quentin19 : Et bien, le mieux est d'enlever la paille, tu sèmes dans la terre, que tu n'auras jamais vu aussi meuble, et après ben tu ratisse un peu la terre pour enfouir un peu les graines. Le problème que tu risqueras de rencontrer c'est la levé massive de "mauvaises herbes". Certain font des faux semis... Je ne suis pas fan. Sinon tu peux semer du trefle nain en même temps et tu tests si ça marche bien.
Et si tu sème en ligne c'est facile. Tu écartes la paille sur une ligne, tu sèmes et c'est parti.
Merci :veryhappy:

ro-zanna
Grossiste en parlotte
Messages : 3967
Inscription : ven. 28 août 2009 13:58
Région : Provence Alpes Côte d'Azur

Re: un potager sans travail du sol : c'est possible !

Message par ro-zanna »

T'as super bien avancé Zendair!
Merci aussi pour les docs et les retours. :top:
les tomates sur trèfle nain, ça me dit quelque chose...
tapluka rechercher :D
De la même façon qu’un pays traite ses sols, il traite ses citoyens. Masanobu FUKUOKA

Zendair
Graine de timide
Messages : 43
Inscription : mer. 30 mai 2012 17:49
Région : Alsace

Re: un potager sans travail du sol : c'est possible !

Message par Zendair »

Retrouvé :)
Le problème c'est qu'en lien direct je ne pense pas que vous y ayez accès. Au cas ou : http://www.cwss.org/proceedingsfiles/2002/03_2002.pdf

Sinon il me faut vos email

Mais en gros :
Materials and methods

An experimental unit had four rows, with seven tomato plants in a row. Plant spacing was 35 cm between plants and 75 cm between rows. The living mulch seeds were broadcasted 06/20/00 at a rate of 30 pounds per acre. Tomatoes were transplanted on 07/20/00 and the fruit harvested between 10/10/00 and 10/25/00.

Ils n'ont pas peur eux! Lol transplantation fin juillet!

Et :
There was no significant difference in the fruit yield obtained from the tomato pure stand and the intercropped treatment. The pure stand averaged 175 kg/ha as compared to the inter crop plots which averaged 152 kg/ha.
There was however a significant difference in weed cover between the two treatments. Weeds covered 58% of the ground surface in the pure stand nine weeks after transplanting the tomatoes, and only 21% in the intercrop system. [...] In the same experiment, both subclover and white clover gave significantly more marketable cabbage heads than monoculture due to less insect damage" Héhé :)
[...] Crop-weed competition was more severe in the intercrop stand as evidenced by the stunted growth of the tomato plants.The third and fourth weeks averages (heights) were 40.0cm and 44.6cm for the intercrop and 48.7cm and 53.0cm for the monocrop system respectively.
There was no significant difference in biomass harvested from a pure stand tomato plot (5.45 kg/plot) and an intercropped or living mulch stand (5.66 kg/plot). The lack of an effect on biomass by the treatments could be an indication that even with interference, there were still ample nutrients available, possibly including nitrogen fixed by rhizobia on the roots of the white clover."

Et tout ça, ça se passe "at California Polytechnic State University"
Voili voilou :)

A le titre de l'article c'est " Effect Of White Clover (Trifolium repens) Living Mulch On The Growth Of Tomato Plants (Lycopersicon esculentum) And Associated Weeds."

ro-zanna
Grossiste en parlotte
Messages : 3967
Inscription : ven. 28 août 2009 13:58
Région : Provence Alpes Côte d'Azur

Re: un potager sans travail du sol : c'est possible !

Message par ro-zanna »

Le lien fonctionne! :top:
Merci
De la même façon qu’un pays traite ses sols, il traite ses citoyens. Masanobu FUKUOKA

Avatar de l’utilisateur
Dam79
Liseron du clavier
Messages : 2450
Inscription : mer. 04 nov. 2009 12:17
Région : Bretagne
Localisation : Toujours plus à l'ouest

Re: un potager sans travail du sol : c'est possible !

Message par Dam79 »

Menfin, foncez bordel! Y'a pas à tortiller du Q.

Image

Image

Image

Image

Dans le doc sur le trèfle, il ne parle pas du sol et de la pluviométrie, donc on ne sait pas quoi déduire par rapport au témoin et par rapport à vos jardins.
Helen Atthowe ne caractérise pas son sol (il fait 1 mètre? 2 mètres?, ah?... formé de quoi?), sa pluviométrie, idem, au final on ne peut pas déduire grand chose sur ses choux et le reste...
Personne ne parle de son sol mais de plante et de mulch, où va-t-on!
J'ai vérifié le niveau d'huile, la pression des pneus est bonne, mais je ne sais pas si c'est gazoil ou essence, mince alors...
:wink:
Le Thrace ESOPE, Rats des champs

Yann58
Fleur de pipelette
Messages : 621
Inscription : jeu. 22 oct. 2009 11:27
Région : Bourgogne
Contact :

Re: un potager sans travail du sol : c'est possible !

Message par Yann58 »

quentin19 a écrit :Bonjour,
Intéressant ce sujet :top:
Une question me taraude l'esprit :devil:
J'ai paillé mon potager avec une épaisse couche de paille de 20cm que je vais laisser tout l'hiver.
Je n'ai pas préparé le sol avant, est-ce que je vais avoir une terre meuble le printemps prochain ?
Et aussi j'ai bien envie de laisser la paille toute l'année prochaine, mais comment je fais pour semer ?
Si je sème et que je remets la paille sur ma ligne fraichement semée j'imagine que ça ne va pas pousser ?
Il faut laisser la ligne dégarnie ?
Merci.
Cette technique je pense est valable, mais à certaines conditions.
En sol lourd (argileux, limoneux) un paillage hivernal SUR SOL NU ou QUASI NU risque d'entraîner une compaction. C'est ce que j'observe avec le BRF et ça devrait être idem avec la paille. J'interprète comme suit : la couverture morte bloque l'eau dans le sol. Au printemps, la terre est gorgée d'eau et asphyxiée. Le sol se referme.
C'est donc qqchose que j'ai observé sur BRF et qu'un maraîcher en normandie a aussi observé avec de la paille.
Sur sol léger, en revanche je le sens mieux.
Mais si tu mets de la paille sur une terre "verte" pleine d'herbes, je pense que les racines vont garder la structure du sol et du coup le risque est moindre.
C'est comme ça que procède Soltner (voir son livre que je te conseille si tu ne l'as déjà :
http://www.soltner.fr/catalogprouteau/p ... ef4577e7cf)

Autre solution pour avoir un sol meuble : les engrais verts à semer vite ou laisser les engrais verts du bon dieu (les spontanées). A détruire au printemps avec de la paille + une bâche noire ou autre solution.

Sinon, si ta planche est paillée, là, je suis d'ac avec Zendair, tu écartes la paille sur la ligne de semis et tu sèmes. Petites graines : tu remets pas la paille. Grosses graines : tu peux remettre un peu de paille. ..... et attention aux limaces, surtout les 1ères années avec cette technique. Le maraîcher de normandie bosse comme ça, il fait prégermer ses graines et les mélange avec du compost il pose ensuite ça sur le sol, et ça marche !
Un con qui marche va plus loin que deux intellectuels assis.

Yann58
Fleur de pipelette
Messages : 621
Inscription : jeu. 22 oct. 2009 11:27
Région : Bourgogne
Contact :

Re: un potager sans travail du sol : c'est possible !

Message par Yann58 »

Zendair a écrit :Tu dois connaitre le pourpier, que penserais-tu en tant que couverture? Super résistant à la sécheresse et donc très peu gourmande en eau.
Sinon il y a sa cousine : http://www.aujardin.info/plantes/delosperma_cooperi.php qui pourrait être sympa et plus fleurit :)
J'avais pas pensé au pourpier, bonne idée.
Effectivement je cherche des plantes couvre sol à associer à la tomate. Luzerne, trèfles, lotier, engrais verts annuels. J'avais pensé aussi au lierre terrestre, au bugle aussi.
L'idée : une couverture pas trop haute, permanente (pas besoin de la ressemer chaque année), pas trop concurrentielle. Ou pourquoi pas un mélange de tout ça.
Zendair a écrit : Petite précision pour le colza près de chez toi, le tout est semé en automne j'imagine. Le colza tient l'hiver? Ou il ne germe qu'au printemps?
Car là pour le coup, pas question que les carottes germent en novembre. Le but est de semer les carottes en décembre par exemple (ou encore en novembre). Celle-ci vont passer l'hiver sur le sol entre les plantes de moutarde qui vont être couchées en hiver. Le micro-climat humide que vont créer les résidus de moutarde vont permettre aux carottes de germer dès que les températures seront adéquates.
Le colza se sème en septembre et passe l'hiver. Il a même résisté au gel de février de cette année. Associé à féverole de printemps et phacélie (donc les 3 semée ensemble), ces deux là gèlent, et font place nette. La culture de colza sera propre au printemps.
Un con qui marche va plus loin que deux intellectuels assis.

Yann58
Fleur de pipelette
Messages : 621
Inscription : jeu. 22 oct. 2009 11:27
Région : Bourgogne
Contact :

Re: un potager sans travail du sol : c'est possible !

Message par Yann58 »

Dam79 a écrit :Menfin, foncez bordel! Y'a pas à tortiller du Q.
Dam, je tortille du bottom pour la luzerne pour la raison suivante.
Imaginons :je sème ma luzerne au printemps (avril). Je plante ma tomate le 15 mai (avant risque de gel). Juin : je mets mes structures à tomates qui m'empêchent d'intervenir et de faucher la luzerne de manière efficace. J'ai une approche pro (maraîchage), je compte mon temps et je ne souhaite pas intervenir entre plantation tomates et récolte. Et si la luzerne monte à 1m, 1,5m et passe par dessus la tomate, je risque de priver la tomate de lumiere.

Ma réticence est donc économique : je peux pas couper, économiquement, la luzerne si nécessaire.
Mais je balise pour rien peut-être ?

Cela dit, je vais quand même essayer sur quelques plants, prudemment.
Car dans mon cas, sol compacté, limoneux, il est clair qu'une racine pivot ne peut faire que du bien. D'ailleurs, je vais sans doute aussi mettre dans ma couverture vivante semée en mars avril du radis fourrager ou de la moutarde ou de la féverole qui monte aussi, mais est plus gérable que ce démon de luzerne exubérante.
Un con qui marche va plus loin que deux intellectuels assis.

Avatar de l’utilisateur
Ayn
Pépinière à blabla
Messages : 2575
Inscription : lun. 31 août 2009 22:24
Région : Pays de la Loire

Re: un potager sans travail du sol : c'est possible !

Message par Ayn »

et si tu coupes ta luzerne seulement localement (cercle de 30-40cm de diamètre autour de ton plant de tomate), ça marcherait pas ?

Je l'avais fait une année avec de la phacélie, en plantant les tomates directement dans l'engrais vert pas encore fleuri, et j'avais été épatée de la reprise. Je te concède qu'après c'était franchement galère ensuite pour faucher la phacélie, mais parce que j'avais besoin de l'emplacement et parce que c'est un engrais vert à cycle court contrairement à la luzerne. Si j'avais eu de la place, je me serais contentée de la laisser autour des tomates en ne libérant que leur pieds, car ça n'entrait pas en concurrence.

Yann58
Fleur de pipelette
Messages : 621
Inscription : jeu. 22 oct. 2009 11:27
Région : Bourgogne
Contact :

Re: un potager sans travail du sol : c'est possible !

Message par Yann58 »

Découper la luzerne en cercle ? Trop de temps pour moi. (je prévois 400 Pieds de tomates l'an prochain). Le roulage est cependant envisageable (au rolofaca), car ça va vite. Je réfléchis à tout ça. Ce qui me paraît envisageable au niveau pro : semis luzerne mars avril, roulage agressif juste avant plantation tomate histoire de la calmer. Puis plantation tomates et pose des structures. Ensuite je touche plus à rien jusqu'à récolte. Zéro coût entre plantation et récolte. Après faudra voir le rendement. Le plus avec la luzerne, c'est l'investissement azote et pétage de la semelle de labour.
Faudra notamment voir si la luzerne ne va pas trop monter et faire le l'ombre à la tomate.
L'idée fait son chemin.....
Sinon j'ai pas trop compris pour tes tomates dans phacélie. T'as fauché la phacélie avant de planter la tomate ? Puis elle a repoussé ? Et ensuite galère pour la recouper ?
Un con qui marche va plus loin que deux intellectuels assis.

Zendair
Graine de timide
Messages : 43
Inscription : mer. 30 mai 2012 17:49
Région : Alsace

Re: un potager sans travail du sol : c'est possible !

Message par Zendair »

Effectivement la luzerne n'est pas pratique si l'on doit la faucher tous les mois. Surtout avec des cage. Niveau hauteur, ça m'a l'air de monter assez haut. Et une tomate en cage n'est largement pas aussi haute que sa voisine qui est taillé et placé contre un poteau.

Répondre

Revenir à « Au jardin naturel »