Guide pour un jardin plus naturel [en cours]

Ce forum est dédié à tous ceux qui souhaitent jardiner en adoptant une démarche plus respectueuse de l'environnement. Vos idées, vos trucs ou vos questions sont les bienvenus.
Avatar de l’utilisateur
appachelesage18
Graine de timide
Messages : 9
Inscription : lun. 04 févr. 2019 22:50
Région : Belgique
Sexe : Homme

Re: Guide pour un jardin plus naturel [en cours]

Message par appachelesage18 » lun. 04 févr. 2019 23:53

très intéressant, ca donne vraiment envie de se lancer

Hallu
Graine de timide
Messages : 96
Inscription : mer. 23 janv. 2019 15:09
Région : Ile de France

Re: Guide pour un jardin plus naturel [en cours]

Message par Hallu » mar. 05 févr. 2019 0:21

Je vous conseille les vidéos de Konrad Schreiber pour comprendre pourquoi le NPK ne veut plus rien dire en jardin naturel. Je vais essayer de résumer ce qu'il dit (tout est-il vrai ? Je suis pas agronome je peux juger que sur mon jardin). Le cycle de l'azote désormais on le comprend à peu près : tu donnes du carbone au sol, sous forme de paillage (BRF, paille) et le sol le mange, par des bactéries, champignons et vers de terre, et te redonne de l'azote. Soit par des bactéries fixatrices d'azote, soit par les vers de terre qui pissent sur les racines des plantes. Ça prend du temps, d'où des faims d'azote au début, à résorber en rajoutant des tontes de pelouse ou déchets verts. Mais il va plus loin en disant que le compost c'est du gâchis. Là je suis pas d'accord, car comme support de petites graines type carottes ça reste utile, ou pour amender un sol mort et compacté. Mais là où il a raison c'est que quand on peut, il vaut mieux poser ses déchets verts sur le sol et laisser faire la nature, plutôt que de les composter. Il ajoute d'ailleurs que la pelle de fumier ou de compost au fond du trou est moins efficace que sur le sol. La plupart des racines sont dans les premiers cms de sol. En mettant sa pelleté au fond, on court le risque de voir les nutriments lessivés et inaccessibles à la plante.

Bon mais le P et K dans tout ça ? C'est bien là le mystère pour les agronomes. On sait que les plantes en ont besoin et donc avec labour du sol comme on détruit tout l'humus il faut en apporter sous forme d'engrais. Mais dans un jardin naturel, qui reproduit une forêt, pas besoin. La forêt n'utilise pas d'engrais elle. En fait ce qu'on sait (il détaille pas beaucoup ça) c'est que en bouffant du carbone, le sol relargue aussi du P et du K. Comment, pourquoi, ils savent pas. Mais ça pousse. Les maraîchers sol vivant se posent pas la question : ils nourrissent leur sol de carbone, et ont du N P K pour faire pousser tout ce qu'ils veulent. Le pH ils s'en foutent, le taux de P et de K ils le regardent même pas, tant que ça pousse. Konrad a regardé les taux de NPK. Et juste en donnant à manger du carbone au sol, il y a tout le NPK nécessaire pour faire pousser des plantes gourmandes type choux ou maïs... C'est juste la nature qui fait son travail. On est loin de comprendre tout mais c'est comme ça. Pourquoi l'homme a cru faire mieux en détruisant le sol et rajoutant manuellement chaque élément du NPK, l'histoire se le demandera longtemps je pense...

Répondre

Revenir à « Au jardin naturel »