Planter/exploiter dans un vieux verger en friche

Ce forum est dédié à tous ceux qui souhaitent jardiner en adoptant une démarche plus respectueuse de l'environnement. Vos idées, vos trucs ou vos questions sont les bienvenus.
Avatar de l’utilisateur
labricotier
Bourgeon de bavard
Messages : 393
Inscription : mer. 30 janv. 2019 23:55
Région : Bretagne
Localisation : Finistère

Planter/exploiter dans un vieux verger en friche

Message par labricotier »

Bonjour à tous, du Finistère
j'ai au fond de mon jardin (prairie plantée), une assez large bande de terre (80 x 30 mètres). C'était un très vieux verger de pommiers, non entretenu, devenu un fouillis total, sombre, asphixié, où plus rien ne poussait. Le terrain est bordé de haies bocagères sur trois côtés (sud, est et ouest), donc en mi-ombre.
J'ai éclairci le verger et la haie. Restent 7 pommiers et 3 ou 4 merisiers dans le verger, et des grands chênes et frênes dans la haie (sur talus).
J'ai planté 2 amélanchiers, 8 saules osier et 2 cerisiers dans le verger. Et je replante la haie au fur et à mesure (noisetiers, cornouilliers, fusains, sureau, cotoneaster, epine-vinette...etc).
Mais ce que je voudrais faire, c'est faire une plantation, et exploiter ce terrain en petit-bois de chauffe pour ma consommation.
J'ai un gros faible pour les trognes.. J'ai pensé aux saules-osier (en plantation d'une cinquantaine de plants, pas le meilleur bois de chauffe mais OK pour démarrer le feu) ou aux frênes (déconseillés par mes amis : "surtout pas, tu en auras partout !!"), tous deux en trognes à croissance rapide (pour une coupe annuelle).
Toutes vos idées, tous vos conseils, me seront utiles à prendre ma décision !
Et merci d'avance.
Quelle époque épique !
Hallu
Bourgeon de bavard
Messages : 234
Inscription : mer. 23 janv. 2019 15:09
Région : Ile de France

Re: Planter/exploiter dans un vieux verger en friche

Message par Hallu »

Slt, tu as le sujet abordé ici viewtopic.php?t=102235 . Moi j'y connais rien je ne planterais que des arbres qui me plaisent type mélèze, pacanier ou noyer.
Avatar de l’utilisateur
labricotier
Bourgeon de bavard
Messages : 393
Inscription : mer. 30 janv. 2019 23:55
Région : Bretagne
Localisation : Finistère

Re: Planter/exploiter dans un vieux verger en friche

Message par labricotier »

Merci hallu
c'est vrai que le sujet y est abordé ("Donc conduire toute une forêt en cépée et l'exploiter comme une oseraie me semble une excellent solution en ramassant tous les ans les grandes pousses et taillant tout en têtard. ")
Mais ça n'est pas allé beaucoup plus loin, et le Poële de Masse a plus retenu l'attention :) !
Je m'adresse vraiment à ceux qui cherchent à planter pour récolter annuellement (bien sûr, ce ne sera que du petit bois), et qui me donneraient des idées et conseils à ce sujet.
ça me permettra de remplacer les arbres que j'ai dû arracher, et me chauffer en même temps... :)
Quelle époque épique !
Avatar de l’utilisateur
Michmich70
Fleur de pipelette
Messages : 973
Inscription : mar. 25 nov. 2014 6:12
Région : Franche Comté
Sexe : Homme

Re: Planter/exploiter dans un vieux verger en friche

Message par Michmich70 »

Vaste sujet que j'avais étudié un temps pour finir par renoncer par manque de surface disponible.
Les essences susceptibles de permettre de réaliser des trognes sont nombreuses, pratiquement tous les feuillus conviennent. Pour le bois de chauffage certaines essences avaient la préférence:
Hêtres, Aulnes, platane, saules, chênes, charmes, frênes, châtaigners, érables champêtres… pour les plus communs. La récolte de bois de chauffage se faisaient sur des repousses d'environ 10 cm de diam. Ne pas oublier que si les branches appartenait à l'exploitant, le tronc restait au propriétaire du terrain. Si la récolte de scion sur le saule peut s'effectuer chaque année (fagot, lien, barrière), le frêne demandait d'attendre 10 à 15 ans(hors récolte du feuillage en guise de fourrage d'été) et le chêne 20 ans. La durée de vie de certains arbres s'en trouvait limitée et il fallait toujours prévoir de replanter…


Tu peux regarder quelques vidéo sur yutub..
Projet d'agroforesterie et trogne…
Le châtaigner, les trognes ou tê…
Faire une trogne- Vincent Blagn…
Les trognes, arbres paysan-D...
Avatar de l’utilisateur
labricotier
Bourgeon de bavard
Messages : 393
Inscription : mer. 30 janv. 2019 23:55
Région : Bretagne
Localisation : Finistère

Re: Planter/exploiter dans un vieux verger en friche

Message par labricotier »

Michmich, merci pour les idées YouTube.
j'ai un frêne chez moi, qui a été coupé par l'EDF cet été :-( qui a fait de longs rejets déjà en 6 mois. Mais on me déconseille le frêne comme étant un arbre quasi-invasif... ? J'en ai quelques autres, et je ne les trouve particulièrement insistants, moins que les merisiers, et moins surtout que les mimosas.
J'ai pensé aux noisetiers sinon. ça pousse vite, ça se taille bien. Et c'est joli.
Quelle époque épique !
Avatar de l’utilisateur
Michmich70
Fleur de pipelette
Messages : 973
Inscription : mar. 25 nov. 2014 6:12
Région : Franche Comté
Sexe : Homme

Re: Planter/exploiter dans un vieux verger en friche

Message par Michmich70 »

Il est vrai que lorsque le frêne est à l'âge de fructifier, il y en a partout. Cependant pas plus que l'acacia robinier et un petit passage de tondeuse de temps en temps suffit à les éliminer. Qui plus est, il n'y a plus qu'à se pencher pour en prélever quelques uns et assurer le renouvellement…

Tout dépend de vos attentes, le noisetier peut se mener en trogne, toutefois, cela se fera au dépend de la fructification. Le diam de bois prélevé ne pourra au mieux que produire quelques fagots d'allumage ou, après broyage, un BRF de qualité. J'utilise moi-même quelques noisetier à la pousse spontanée pour renouveler le matériel de paillage de mes carrés potager en coupant et broyant des branches avec leurs feuilles...
Avatar de l’utilisateur
labricotier
Bourgeon de bavard
Messages : 393
Inscription : mer. 30 janv. 2019 23:55
Région : Bretagne
Localisation : Finistère

Re: Planter/exploiter dans un vieux verger en friche

Message par labricotier »

"se pencher pour en prélever quelques uns et assurer le renouvellement" : le rêve :)
C'est vrai qu'il n'y a pas mieux que le broyat de branches d'arbres fruitiers étalés encore verts !

Le noisetier pousse très vite, et spontanément, dans les talus. En faire un champ plus organisé serait beau.
Tant pis, je laisserai tomber les noisettes.

Mes attentes : j'ai une belle source pas chère de bois à bûches, mais pour le petit bois je dois compter sur mon jardin seul, et j'essaye de tendre vers le recyclage naturel maximal.
On ramasse tous nos bois morts pour le feu...mais récolter après plantation d'une 30/50-taine d'arbres, c'est un projet qui me plait vraiment.

La seule question : planter homogène ou varié ? Une ou plusieurs essences ? Quoi à mi-ombre ?
Dernière modification par labricotier le ven. 01 févr. 2019 15:02, modifié 1 fois.
Quelle époque épique !
Avatar de l’utilisateur
Michmich70
Fleur de pipelette
Messages : 973
Inscription : mar. 25 nov. 2014 6:12
Région : Franche Comté
Sexe : Homme

Re: Planter/exploiter dans un vieux verger en friche

Message par Michmich70 »

Là tu devras demander à plus spécialiste que moi, mais un mélange d'essences diverses serait plus souhaitable et respecter les distances de plantation aussi...
Avatar de l’utilisateur
labricotier
Bourgeon de bavard
Messages : 393
Inscription : mer. 30 janv. 2019 23:55
Région : Bretagne
Localisation : Finistère

Re: Planter/exploiter dans un vieux verger en friche

Message par labricotier »

Merci pour tes réponses
Quelle époque épique !
Avatar de l’utilisateur
labricotier
Bourgeon de bavard
Messages : 393
Inscription : mer. 30 janv. 2019 23:55
Région : Bretagne
Localisation : Finistère

Re: Planter/exploiter dans un vieux verger en friche

Message par labricotier »

Un an 1/2 plus tard...
J'ai planté en mars 2019 : 300 tiges (80-100cm) de saules (vitellina et viminalis), noisetiers, érables champêtres et frênes dans ce sous-bois plutôt clair.
Résultat, tout a poussé sauf quelques saules osiers (viminalis) dans les zones plus sèches. C'est la présence de l'eau en sous-sol plus que la lumière qui marque la différence de croissance des plants.
Ils ont reçu leur première taille, en vert, pour la sélection d'une tige maîtresse, et élimination des branches concurrentes et/ou croisées. Les tiges folles de quelques noisetiers ont été rabattues à hauteur de la touffe.
Le but est de faire grossir le diamètre des troncs (sauf les noisetiers) jusqu'à pouvoir les étêter pour en former des trognes (diam de 4cm au moins). J'en ai pour un moment... Peut-être l'hiver 2021-2022.
Le gros travail : au rotofil, tondre les herbes qui font concurrence aux petits plants. Et protéger les érables des chevreuils qui leur mangent l'écorce.
Meilleure source d'info : les vidéos des projets/réalisations en agroforesterie.
Patience et endurance !! On y arrivera !
Quelle époque épique !
Avatar de l’utilisateur
aloune
Grossiste en parlotte
Messages : 4251
Inscription : mar. 14 avr. 2009 12:43
Région : Limousin
Localisation : Dordogne
Contact :

Re: Planter/exploiter dans un vieux verger en friche

Message par aloune »

labricotier a écrit : ven. 04 sept. 2020 10:25 Bonjour aloune
quelle chance de pouvoir encore planter tout ça ! Donc cet automne (la bonne saison :) , tu vas planter quoi ? Dans quelle haie ?
Quelles dimensions en longueur et en profondeur pour les 4 haies ?
Et l'herbe ? tu gères comment ?

Tu peux faire un copier-coller de ton message et le coller dans mon fil (viewtopic.php?f=28&t=193654) ? Comme ça, on ne squatte pas la discussion de sebastienb
Coucou,
Mes haies font environ 20 m de long, sur 1m de large. Sauf que J'ai planté une double haie à l'ouest: j'ai laissé une petite bande enherbée entre ces deux haies ouest mais je regrette car c'est pas très pratique, et ma 2e haie se trouve un peu trop près de la clôture (obligatoire contre les chevreuils qui s'intéressent trop à mon potager planté au centre des ces quatre haies).

Cet automne je voudrais m'occuper des haie sud et Nord principalement (est et ouest semblent avoir assez bien pris).

Au sud, je veux tenter des boutures de tilleuls (ombrage) et des boutures de sureaux (facile, bien pour les oiseaux et pour le purin contre pleins de bêtes), et peut être un ou deux chênes ou frênes, voire bouleaux si j'ai le courage d'en transplanter (avant l'hiver car ensuite je ne les reconnais plus)!. Le terrain est bâché pour tuer l'herbe, et je passerai la motobineuse avant de planter, et je pense ajouter quelques brouettes de compost, et bien sûr pailler! Donc du boulot mais pas trop compliqué.

La haie nord, plantée l'an dernier est une galère, je n'ai pas désherbé et pas assez paillé ni arrosé,, la plupart des arbustes ont disparus étouffés sous l'herbe ou sous la débroussailleuse ou la canicule.... mais comme il y a quelques survivants, je ne peux pas recommencer à zéro en occultant et en passant la motobineuse.... je dois préparer le terrain à la main, pour décaper l'herbe et remplacer tous les disparus. .J'ai encore quelques arbustes en attente en pots: 3 lilas, 2 lilas des Indes, 3-4 hydrangeas, 2 troènes, fushias à bouturer... Mais je vais manquer de persistants... Et d'idées. Peut être des boutures de romarins, sinon il faudra que je transplante genets ou ifs, ou houx, ou lauriers palme? Bref c'est pas clair pour cette baie!

Haie est: si trous, J'ai une vigne à glisser quelque part (ou est-ce mieux à l'ouest?)... et un argousier.

Sinon pour l'herbe, cette année j'ai désherbé les haies est et ouest à la main, très vite fait (juste pour éviter l'envahissement et la cata de l'an dernier), mais à plusieurs reprises, puis paillé à plusieurs reprises aussi. J'ai aussi planté des primevères pour occuper le terrain. Et puis je passe avec la tondeuse au delà. J'ai aussi arrosé à plusieurs reprises: mon terrain est en pente (10%), et ces deux haies sont dans le sens de la pente; mais j'ai creusé des petites noues dans la première haie ouest. La haie est bénéficie je crois d'une source (les boutures de cassis ont pris alors que je ne les ai mises qu'au printemps).

Voilà ! Dis moi si t'as des suggestions!
Mes petit et grand potagers 2018: viewtopic.php?f=65&t=189376

Mes listes de recherche et d'échange pour un potager nourricier: viewtopic.php?f=4&t=185758
Avatar de l’utilisateur
labricotier
Bourgeon de bavard
Messages : 393
Inscription : mer. 30 janv. 2019 23:55
Région : Bretagne
Localisation : Finistère

Re: Planter/exploiter dans un vieux verger en friche

Message par labricotier »

Bonjour aloune

tes haies font un mètre de profondeur seulement, donc simples (une ligne seulement d'arbres/arbustes), donc les haies sud et nord vont prendre le soleil en plein, vrai ?
Est-ce que le terrain à l'extérieur de tes 4 haies t'appartient aussi ?
C'est super la bande enherbée entre les deux haies je trouve. A terme elle sera mangée, et ça te fera une haie bien épaisse (il faut 2 mètres pour une bonne haie bien vivante).

Alors au sud tu veux planter des tilleuls, mais tu n'as pas peur du trop d'ombre sur ton potager ? C'est dense l'ombre d'un tilleul... Dans ta liste, les sureaux, les frênes et bouleaux laissent plus passer la lumière (voir à 20 ans de maintenant, mais je ne sais pas quel âge tu as).
Sinon, pour une haie sud de potager, pour une ombre légère : amélanchiers, les lilas, et même les troènes que tu peux éclaircir. Du hêtre, du saule... Tu dois avoir des prunelliers aussi dans tes bois, et des noisetiers...
Tu plantes serré ? En quinconce ou sur une ligne ?

Au nord, tu vas passer un rotofil pour désherber ? Sinon, tu peux juste planter, et couvrir tout le reste avec une grosse épaisseur (40cm) de paillis (moi j'utilise des residus de tonte séchés mélangés à des feuilles qui s'entassent au même endroit). Avec le temps et l'ombre de tes plantations, les herbes disparaîtront. Mais c'est plus propre si tu passes un petit rotofil entre les plants avant de pailler pour de bon.
Si tu ne peux pas passer de rotofil, tu peux poser des cartons partout et par dessus tu alourdis avec tontes et feuilles ou fumier, crottin décomposés, etc. Tu arroses pour faire tenir, puis tu laisses. Très efficace pour contrôler l'herbe, et une bonne source de carbone pour les pieds de tes plants. Il te suffit après de passer au ras avec ta tondeuse.
Pour désherber, tu peux aussi remplacer l'herbe avec des semis de trèfle, ça prend vite et ça couvre très bien. Ca tient bien, au froid comme au chaud.
Les genêts c'est une bonne idée pour le plein soleil, mais ils se transplantent mal. Mieux vaut les acheter, ça pousse très vite quand on les laisse tranquilles. Ca se marie bien avec les noisetiers, les chèvrefeuilles d'hiver (Lon. fragrantissima), et en persisitants avec les argousiers.
Tu peux aussi trouver des figuiers, ça pousse vite et ça se taille bien.

Haie est : la vigne a besoin de plus de soleil, car à l'est elle sera vite à l'ombre quand le soleil tournera. Elle sera mieux dans les haies sud ou nord, où tu peux la faire grimper sur les arbres. Argousiers idem, au soleil.

Voilà pour un début !
Quelle époque épique !
Avatar de l’utilisateur
aloune
Grossiste en parlotte
Messages : 4251
Inscription : mar. 14 avr. 2009 12:43
Région : Limousin
Localisation : Dordogne
Contact :

Re: Planter/exploiter dans un vieux verger en friche

Message par aloune »

labricotier a écrit : sam. 05 sept. 2020 5:14 Bonjour aloune

tes haies font un mètre de profondeur seulement, donc simples (une ligne seulement d'arbres/arbustes), donc les haies sud et nord vont prendre le soleil en plein, vrai ?
Est-ce que le terrain à l'extérieur de tes 4 haies t'appartient aussi ?
oui, c'est ça, une seule ligne pour le moment, sauf à l'ouest (deux lignes). J'ai la place à l'intérieur de la clôture pour une 2é ligne au sud et à l'est... ou partout à l'extérieur puisque c'est chez moi aussi, mais ce sera exposé aux chevreuils. La haie nord ne prendra pas le plein soleil (je crois) car il y a un tunnel maraicher derrière (env 1,8m de haut mais en pente, donc ça fait moins...).
labricotier a écrit : sam. 05 sept. 2020 5:14C'est super la bande enherbée entre les deux haies je trouve. A terme elle sera mangée, et ça te fera une haie bien épaisse (il faut 2 mètres pour une bonne haie bien vivante).
Alors au sud tu veux planter des tilleuls, mais tu n'as pas peur du trop d'ombre sur ton potager ? C'est dense l'ombre d'un tilleul... Dans ta liste, les sureaux, les frênes et bouleaux laissent plus passer la lumière (voir à 20 ans de maintenant, mais je ne sais pas quel âge tu as).
Sinon, pour une haie sud de potager, pour une ombre légère : amélanchiers, les lilas, et même les troènes que tu peux éclaircir. Du hêtre, du saule... Tu dois avoir des prunelliers aussi dans tes bois, et des noisetiers...
Mon terrain est en plein cagnard, en pente (10%) vers le sud (et un peu vers l'est), et je pense qu'il a besoin d'ombrage... D’où l'idée des tilleuls: j'en ai un derrière la maison, et c'est le seul endroit qu'on supporte en été! J'ai pleins de mirabelliers et autres prunus en effet (rejets, et pousses de noyaux je suppose, et aussi des acacias (robiniers). J'ai des saules, mais je ne pense pas que je pourrais les implanter à cet endroit, ma terre est sableuse. J'ai peur que les lilas aient soif aussi... Le plus costaud ce sont les chênes je crois? A moins, comme tu le suggères, de faire une deuxième ligne à l'ombre de la première...
C'est possible que je trouve du hêtre dans le bois, mais je t'avoue que ce sont surtout des châtaigniers (et houx, ifs, un peu de laurier palme, bizarrement).
Pour les noisetiers, effectivement, je pourrais en bouturer... Quelle est la haie la plus adaptée pour eux? J'en ai planté trois dans la haie est pour le moment.
labricotier a écrit : sam. 05 sept. 2020 5:14Tu plantes serré ? En quinconce ou sur une ligne ?
Oui, je plante serré sur une ligne (deux pas entre chaque plant, soit un bon mètre), en alternant arbuste ou buisson (ex cassis, sureau, genet, voire fleur ou aromatique...) et arbre (ex fruitier, chêne...).
labricotier a écrit : sam. 05 sept. 2020 5:14Au nord, tu vas passer un rotofil pour désherber ? Sinon, tu peux juste planter, et couvrir tout le reste avec une grosse épaisseur (40cm) de paillis (moi j'utilise des residus de tonte séchés mélangés à des feuilles qui s'entassent au même endroit). Avec le temps et l'ombre de tes plantations, les herbes disparaîtront. Mais c'est plus propre si tu passes un petit rotofil entre les plants avant de pailler pour de bon.
Si tu ne peux pas passer de rotofil, tu peux poser des cartons partout et par dessus tu alourdis avec tontes et feuilles ou fumier, crottin décomposés, etc. Tu arroses pour faire tenir, puis tu laisses. Très efficace pour contrôler l'herbe, et une bonne source de carbone pour les pieds de tes plants. Il te suffit après de passer au ras avec ta tondeuse.
Je vais tenter d'occulter comme tu dis... la tondeuse ne passe plus trop car j'avais fait des cuvettes pour planter, donc maintenant le terrain est très bosselé. Le rotofil, ça fait un peut loin de toute source électrique... C'est mon chéri qui passe la débroussailleuse, mais quelques arbustes y sont passés aussi... Autre solution, déterrer les arbres/fleurs/aromatiques qui avaient pris pour tout motoculter et remettre à plat, mais c'est dommage pour ceux qui se sont bien enracinés depuis 1,5 an.
labricotier a écrit : sam. 05 sept. 2020 5:14Pour désherber, tu peux aussi remplacer l'herbe avec des semis de trèfle, ça prend vite et ça couvre très bien. Ca tient bien, au froid comme au chaud.
Ca me plait! TU achèterais la semence ou je peux la récolter et ça va pousser??
labricotier a écrit : sam. 05 sept. 2020 5:14Les genêts c'est une bonne idée pour le plein soleil, mais ils se transplantent mal. Mieux vaut les acheter, ça pousse très vite quand on les laisse tranquilles. Ca se marie bien avec les noisetiers, les chèvrefeuilles d'hiver (Lon. fragrantissima), et en persisitants avec les argousiers.
Tu peux aussi trouver des figuiers, ça pousse vite et ça se taille bien.
Effectivement, sur les quelques genets transplantés pour le moment, plus de la moitié sont morts... mais il en reste qui ont pris :)
J'ai planté un petit figuier ailleurs, en dehors des haies... Il a un peu de mal entre chevreuils et canicule, mais il vit encore.
labricotier a écrit : sam. 05 sept. 2020 5:14Haie est : la vigne a besoin de plus de soleil, car à l'est elle sera vite à l'ombre quand le soleil tournera. Elle sera mieux dans les haies sud ou nord, où tu peux la faire grimper sur les arbres. Argousiers idem, au soleil.
Alors, j'hésitais à mettre la vigne au sud: j'ai peur qu'elle crame? Dans quels arbres je pourrais la faire grimper? J'aimerais bien...
labricotier a écrit : sam. 05 sept. 2020 5:14Voilà pour un début !
Merci :top:
Mes petit et grand potagers 2018: viewtopic.php?f=65&t=189376

Mes listes de recherche et d'échange pour un potager nourricier: viewtopic.php?f=4&t=185758
Avatar de l’utilisateur
labricotier
Bourgeon de bavard
Messages : 393
Inscription : mer. 30 janv. 2019 23:55
Région : Bretagne
Localisation : Finistère

Re: Planter/exploiter dans un vieux verger en friche

Message par labricotier »

Les chevreuils ça te fait une belle excuse pour planter des épineux :) : tes argousiers, houx, ronciers, berberis, robiniers, prunelliers...
Les chênes sont costauds, oui, face au manque d'eau, mais il faut qu'ils soient déjà un peu implantés avec racines de 2 ans environ je dirais. Sinon, les érables champêtres même jeunes (tiges 80/100cm) supportent bien le manque d'eau. Mieux que les frênes par exemple.
Je ne connais pas bien les terres sableuses... ici c'est plutôt argileux/humifère, mais je pense que tu peux essayer le chataîgnier, qui a besoin d'un sol vraiment bien drainé.
Les noisetiers forment des haies infranchissables tellement ils rejettent. Ils poussent le mieux à mi-ombre mais ont besoin de leur dose de soleil quand-même. Je dirais ouest pour eux.
Tu as essayé les pommiers d'ornement ? Très très costauds sous le cagnard, et très jolis avec leurs petites pommes (comestibles pour les merles surtout) et un très bon pollinisateur pour tes pommiers si tu en as.
En plantant en quinconce, tu fais profiter tes plants de toutes les orientations, tous les rayons du soleil, et toutes les ombres en même temps. Et tu peux caser plus de plants dans ta haie, et l'épaissir en même temps.
Je suis d'accord, c'est dommage de déplanter. Moi je fais toute ma parcelle plantée au rotofil à batterie (je n'ai pas de chéri qui travaille pour moi :) ). J'épuise 2 batteries (une par heure à peu près), je les recharge la nuit puis je reprends le lendemain. C'est un Stihl, c'est léger, petit et précis.
Pour le trèfle, je l'achète comme engrais vert (Teragile).
Le chevreuil a essayé une tige de mes figuiers mais apparemment il n'a pas aimé, et a laissé les autres heureusement ! J'en ai planté 8 fin de cet hiver, ils sont jeunes et tendres...! Il faut les arroser lors des coups de chaud (tête au soleil, pieds au frais). 1 mn ou 2 au tuyau d'arrosage, tous les 10 jours. C'est eux que j'ai entourés de grands cartons sur lesquels j'ai empilé tontes, feuilles, fumier etc. Après avoir jauni pendant qq semaine après la transplantation, ils ont maintenant vraiment une bonne tête.
La vigne, dans le temps, des Romains jusqu'au XXe, poussait en hauteur entre les arbres (cherche "vigne sur hautains" sur internet). Entre des fruitiers par exemple (pommiers), ou érables, ou ce que tu veux. L'important est qu'elle s'accroche et soit un peu protégée du soleil ardent.
A suivre :) !
Quelle époque épique !
jp17
Fleur de pipelette
Messages : 760
Inscription : lun. 07 janv. 2019 11:00
Région : Poitou Charentes
Sexe : Homme
Localisation : proche de Saintes (17)

Re: Planter/exploiter dans un vieux verger en friche

Message par jp17 »

Je cultive de la vigne dans une rangée de poiriers formés en double U.
1 poirier tous les 2,40m.
1 cep de vigne tous les 4,80m, planté entre 2 poiriers, puis rien entre les 2 suivants...
La vigne, variété tardive vigoureuse, est en double cordon long (environ 2m) ce qui est très bien pour cette variété.
P....V....P........P....V....P
Le résultat est satisfaisant, avec une récolte de poires et une récolte de raisins plus faibles mais globalement c'est positif.
Autres avantages :
- moins de risque de brûlure, sur les poires comme sur les raisins, ce qui est intéressant avec les étés secs et chauds que nous connaissons depuis quelques années
- véritable haie fruitière qui fait un bon écran pendant près de 8 mois, les feuilles de poiriers démarrent tôt et les feuilles de vigne restent tard.
Répondre

Revenir à « Au jardin naturel »