Page 1 sur 2

Mémoire des graines

Publié : sam. 02 déc. 2006 16:12
par merise
Bonjour,
Une de mes amies aimerait savoir si la graine garde la mémoire de ce qu'a vécu le pied mère.

C'est-à dire, une graine issue d'une plante traitée chimiquement (engrais et/ou pesticides) garde-t-elle en elle trace de ces produits qu'elle transmettra à la nouvelle plante ou non ?

ou est-ce si infime que cela ne compte pas ?

J'ai vu un sujet sur les graines bio mais il ne traitait pas exactement de ce qui m'intéresse.

Publié : dim. 03 déc. 2006 9:51
par palim
Je ne crois pas que quelqu'un puisse répondre à cela .
Il faudrait préciser ce que l'on entend par " mémoire " de la graine .
La science n'en est pas à connaitre la façon exacte dont une graine se constitue en fonction des paramètres de son milieu .
Donc pas étonnant que tu n'aies pas de réponse .

Par contre , ce que l'on peut dire de façon sûre , c'est qu'une graine bio est issue d'une culture bio dont l'éthique est de préserver le sol .

C'est donc d'abord une éthique , une démarche .

Maintenant ,généralement sous ce label, on trouve des graines de plantes peu fragiles , adaptées à une culture bio justement . Mais à nous de nous renseigner entre éthique pour les convaincus et démarche commerciale pour les opportinistes .

Par contre le mode de culture influe sur le développement de la plante et permet de sélectionner des variétés plus ou moins résistantes . C'est encore d'autres exigences que le bio de sélectionner les plantes les plus aptes à un terroir .


Palim

Publié : dim. 03 déc. 2006 11:03
par merise
Merci pour ta réponse, Palim.
Par mémoire, j'entends que la graine garde des traces de la façon dont sa mère a été cultivée tout comme le fœtus humain est déterminé dans une certaine mesure par l'hygiène de vie de sa mère (je pense à l'alcool et au tabac principalement) après, c'est peut-être surréaliste de faire une comparaison graine/fœtus. C'était plus une image qu'une comparaison.

J'ai posé cette question parce que je sais que les maraîchers qui pratiquent l'agriculture biologique ne sont pas obligés de travailler à partir de semences bio. ça me posait question.

Publié : dim. 03 déc. 2006 11:17
par palim
J'interprète aussi comme cela ta question mais la discussion a déjà eu lieu sur ce forum dans la section potager je crois et l'argument était que le message génétique était le même .
Ce qui est vrai .

Au delà, je crois que on ne sélectionne pas dans la même variété les mêmes graines suivant les conditions de culture . Mais comme je l'ai écrit , le mot bio est trop restrictif ici .

Et sans d'étude précise , chacun fait appel à son intuition . C'est une bonne chose aussi .


Palim

Publié : dim. 03 déc. 2006 11:32
par Polo1916
Bonjour :D ,

Pour la comparaison avec l'homme, il faut prendre le spermatozoïde et non pas le foetus :wink: Donc, un mec bourré tous les jours va pas faire un gamin bourré à la sortie :?
Pour qu'un produit phyto atteigne une graine, il faut que ce soit un produit systémique (véhiculé par la séve) avec si possible une séve montante et juste au moment de la fabrication de la graine... Bref, y'a très peu de produit comme ça.
Et pour les graines bio, laissez moi rire c'est juste pour multiplier le prix par 10. C'est de la vaste connerie :D ou du business au choix.

Publié : dim. 03 déc. 2006 12:13
par gelweo
euh, :shock: Polo, la graine est l'embryon d'un être vivant entier, pas une gamète comme le spermatozoïde :/
l'équivalent du spermatozoïde chez les plantes, c'est le grain de pollen !

(une graine est complète et commence son dévelopemment dès qu'il y a de l'eau, alors que le pollen, comme toutes les gamètes dans el règne du vivant, ne peux donner naissance à un être seul, sans avoir fusionné avec une autre gamète... )

faut pas se laisser induire en erreur par les expressions "imagées" courantes... mais biologiquement fausses :(

Pour le reste, je rejoint Palim...
difficile de savoir;
si c'est sur plusieurs années et qu'il ne s'agit aps d'hybrides F1, il est vrai par contre qu'une selection s'opérera.

par contre, ce qui est sûr, c'ets qu'utilsier des graines cultivées dans un respect du sol est une démarche éthique.

Publié : dim. 03 déc. 2006 12:19
par Polo1916
gelweo a écrit :euh, Polo, la graine est l'embryon d'un être vivant entier, pas une gamète comme le spermatozoïde :/
l'équivalent du spermatozoïde chez les plantes, c'est le grain de pollen !
:oops: :oops: Exact, j'ai répondu trop vite ...
Mais ça n'empêche que pour moi des graines bio reste du business, ça n'apporte rien de plus...

Publié : dim. 03 déc. 2006 12:24
par gelweo
tant pis si peu te chaut que les plants pour la graine soient cultivées
dans des conditions néfastes au sol, Polo :/

(je m'explique : si soi-même on évite les pesticides, il vaux mieux aussi encourager à ce que les producteurs, que se soit pour la graine ou produits de la terre, respectent aussi l'environnement... ça me parait aller de soi)

edit : j'espère pas être trop agressive dans la première phrase :/
je sais pas comment le dire autrement

Publié : dim. 03 déc. 2006 12:27
par Polo1916
Non, je suis le premier à proner le respect de l'environnement. Mais je suis outré par ceux qui s'enrichisse en pratiquant de tel prix sous couvert de bio.
Je voudrais bien qu'on me démontre réellement le véritable interêt de graines bio et la grosse différence de prix...

Publié : dim. 03 déc. 2006 12:33
par gelweo
Pour le prix, je ne sais pas :/ même s'il y a sans doute moins de "facilité de production" ... (je sais pas si on peu comparer ça avec la diféfrence entre un produit fait à base de produits simples et n'aturels, qui est plus cher qu'un produit pleins d'additifs :/ même abbération...
j'ai déja vu ça sur de scrêpes emballées... celle sans additifs, avec farine, oeuf, beurre, sucre, étaient beaucoup plus chères que celle avec lécithine, vanilline, graisse hydogénée* et autres adjuvants... et c'étais la même marque ! :( bref, il y a quelque chose de pourri dans le système)

par contre, l'intéret, la réponse est pour moi dans mon post précédent...

* réelle saloperie qui bousilel le système cardio vasculaire...
ce que l'on croit économiser en monnaie, on le paie de sa santé !mais comme souvent on a pas les moyens de se payer de la nourriture saine... cercle vicieux...

** d'accord les crêpes c'est mieux et facile à faire soit même,
mais c'étais un exemple concret...
j'aurais pu prendre aussi l'exemple des jus de fruit naturel, juste pressé/pasteurisé plus cher qu'un certain soda chimique très connu...

Publié : dim. 03 déc. 2006 12:37
par Polo1916
Bien sur que c'est une question d'éthique, je suis entièrement d'accord.
C'est également ce même problème d'éthique qui manque pour le reste de nos problèmes de société mais ça c'est un autre débat :wink:

Publié : lun. 04 déc. 2006 16:30
par MarieAnne
Bonjour!
Votre débat m'intéresse, je me suis posé la question aussi: une graine issue d'une plante non bio mais élevée bio peut-elle être totalement exempte de séquelles chimiques?
J'ai des amis au CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), je leur poserai la question et vous tiendrai au courant.
Ca, c'est le côté scientifique.
Côté éthique, quelle que soit la réponse à la question initiale, on n'achète que des graines issues de plantes bio si on veut être totalement cohérent avec la démarche bio (respecter les sols, l'air, l'eau, vous savez tout ça). MAIS
Voilà ce qui engendre le troisième problème évoqué: le coût!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! On peut acheter ses légumes bio, on pense à sa santé, tout ça, mais ses graines? Mmm?????????????????? Qui avec un petit budget aurait le courage d'acheter trois fois plus cher des graines, uniquement pour préserver un hectare quelque part?
D'une part connaître les modes de production, les subventions accordées (plutôt refusées) et les résultats obtenus permet de comprendre le pourquoi du coût.
Aucun rapport, d'autre part, entre les revenus et l'éthique: des riches riches ne mangent pas forcément bio, dommage (arnaque, argument connu, sans qu'ils se rendent compte qu'acheter ses légumes en grande surface, ça, c'est forcément se faire truander...et tuer les producteurs, même gros!)
Enfin peut-être simplement faisons chacun, nous les convaincus (en un seul mot!!) ce que nous pouvons à notre niveau pour notre consommation, nos habitudes de vie, et aussi pour informer les autres.
Pour cela, j'ai constaté que notre principal défaut est souvent de n'être pas assez précisément informés pour bien expliquer les processus physico-chimiques (après tout, la bio, c'est ça!) et donc pour avoir une chance de convaincre. La question en jeu ici en est un bon exemple.
La suite m'intéresse, mais sur la première question, le reste c'est un autre post!!
:transfert:

Publié : lun. 04 déc. 2006 20:12
par palim
Marie Anne ,

Ce serait bien d'avoir la réponse scientifique ( tout au moins le point des connaissances à l'heure actuelle ) sur ce sujet .

Pour le prix des graines bio, quelquefois c'est correct , quelquefois , on est pris pour des gogos .Alors achetons à ceux qui pratiquent aussi l'éthique des prix dans ce domaine et échangeons nos surplus de graines . Cela permet de multiplier les variétés sans tout acheter .

Le juste prix du bio avec souvent un surcoût de quelques dizainesde %( mais pas forcément ) mais si le prix est multiplié par trois , allons aussi acheter ailleurs .

Palim

Publié : mar. 05 déc. 2006 15:40
par MarieAnne
Merci Palim :)
Voici la réponse, qui a fusé à la seconde, de mon ami du CNRS, ingénieur en physique nucléaire: le phosphate, utilisé comme on sait en agriculture, est bourré de polonium. Primo, comme il se met dans l'ADN, il se met automatiquement dans la graine. Deuxièmement, ce truc est radioactif: la radioactivité baisse en se divisant sans cesse par deux, donc c'est théoriquement sans fin, même si finalement c'est très peu. Pour ces deux raisons donc il en restera toujours un peu, y compris dans la plante issue de cette graine, etc.. Même si c'est infinitésimalement peu, sachez que c'est extrêmement plus virulent que le cyanure, et que comme c'est radioactif ça explose les cellules quand ça leur arrive dessus, celles du foie, par exemple. Le conseil pour plus d'infos est d'aller voir "polonium" sur Wikipedia.
Voilà donc ce dont nous avons parlé hier autour du dîner. C'était bio, merci!
On va suivre le sage conseil de Palim et s'échanger nos graines, tant que l'Etat ne l'interdit pas parce que, c'est vrai, comment garantir l'innocuité de nos propres graines, non contrôlées?
Autre débat là aussi.
J'espère qu'un physicien nucléaire lira ce post et pourra nous en dire plus. :tchin: :tchin: :sermon: :fete: :fete:

Publié : mar. 05 déc. 2006 21:54
par nuria-
Impressionnant tout ça et désespérant : ça fait froid dans le dos les articles sur le polonium. Je ne peux pas m'empêcher de me demander si on peut revenir en arrière ( ou du moins éviter une catastrophe) alors qu' au contraire je vois qu'on va, enfin qu'ils vont, plus vite et plus loin avec les ogm par exemple.
Alors oui les scientifiques, dites, expliquez, s'il vous plaît, où en sont les graines ?