Rendre ma terre fertile?

Ce forum regroupe les échanges transversaux autour du potager autres que les légumes et les aromatiques (bonnes associations, saisons, plans, ...)
Répondre
thomtom56
Graine de timide
Messages : 27
Inscription : ven. 08 nov. 2019 9:23
Région : Bretagne
Sexe : Homme

Rendre ma terre fertile?

Message par thomtom56 »

Bonjour à vous qui prendrez simplement le temps de me lire mais également à ceux qui sauront m'offrir leurs conseils avisés.

Je viens d'acquérir une parcelle de 2 ha en Bretagne en haut de versant sur roche mère de leucogranite qui présente une faible pente d'environ 1 à 2%. Celle-ci est entourée de haies bocagères constituées essentiellement d'ajoncs , de chênes, de ronces et de saules marsault. Il semble qu'elle n'ait jamais été cultivées depuis au moins 1950 ( j'ai pu le constater sur https://geobretagne.fr ) mais qu'elle ait servie de pâturage pour bovins et servie à faire du foin.
En creusant le premier horizon sur une hauteur d'environ 40 cm c'est une terre très organique quasiment noire puis dessous se trouve une terre particulièrement argileuse (au moins 40% je crois) plutot claire présentant des traces d'oxydation, je n'ai pas pu aller plus profond en raison des pluies diluvienne de cet automne et du problème que je vais vous exposer.

En effet, ma parcelle semble avoir un mal fou à se ressuyer, elle est même complètement engorgée. Je pense à un problème de compaction (paturage + passage de machinerie sur sol mal ressuyé) par ailleurs, je constate une forte présence de renoncules accompagnées de quelques rumex, chardons et pissenlits. Il y'a même une partie de la parcelle classée zone humide où croissent quelques joncs.

J'envisage donc d'y entreprendre un travail de décompactage profond (80 cm) à l'aide d'une sous-soleuse ainsi que d'un chaulage dans le but de neutraliser les argiles et la phase hydrogène de mon sol qui a une tendance acide (sol breton).

Toutefois, n'étant pas un expert dans ce domaine je fais appel à votre expérience, notamment sur les raisons qui pourraient engendrer ce phénomène d'engorgement, sur les techniques qui pourraient le résorber et leur mise en oeuvre. (Par exemple sur le chaulage, dois-je le faire à partir d'une terre labourée, avant ou après le décompactage? ... etc....)

Par avance merci

Jardinerobis
Fruit de la jacasse
Messages : 1138
Inscription : lun. 15 mai 2017 7:38
Région : Europe du Sud

Re: Rendre ma terre fertile?

Message par Jardinerobis »

Bonjour
Pourquoi les grands moyens ?
Sur la partie que vous mettrez en culture faites des billons de 90 cm de large perpendiculaire à la pente .
Ce drainage plus la terre des passages que vous aurez mêlé à vos billons devrait permettre une culture acceptable ,en tout cas essayez avant de casser votre sol .
La chaux ,si vous y tenez absolument ,allez y doucement , l'overdose coute cher à réparer.

Jardinerobis
Fruit de la jacasse
Messages : 1138
Inscription : lun. 15 mai 2017 7:38
Région : Europe du Sud

Re: Rendre ma terre fertile?

Message par Jardinerobis »

Vous avez oublié de préciser le but de vos travaux ,jardinage ,gazon ,monoculture ,etc
Je parlais dans le cadre du jardinage.
La zone en friche peut servir pour produire du compost ,ou si elle est travaillée en douceur ,du foin ,dont la valeur est en hausse ,vu les sécheresses.

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 22400
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: Rendre ma terre fertile?

Message par bourru07 »

Il faudrait absolument faire une coupe plus profonde pour vérifier tous les aspects de ton sol,
et singulièrement l'épaisseur de la semelle imperméable.
Si tu avais la chance de trouver dessous une couche d'arène susceptible de drainer (si on perce la semelle), quelle simplification...
Un bon sous-solage réglerait tout, d'un seul coup...
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

Avatar de l’utilisateur
emille
Liseron du clavier
Messages : 2302
Inscription : lun. 12 oct. 2009 9:50
Région : Nord Pas-de-Calais
Sexe : Homme

Re: Rendre ma terre fertile?

Message par emille »

Sur une vieille pâture il ne peut pas y avoir de semelle de labour. De plus la terre doit être riche en MO et c'est le plus important.
Les essences qui y poussent naturellement sont le signe d'une terre humide et acide voir marécageuse ?
Un sou pour la plante, deux sous pour le sol

Avatar de l’utilisateur
nénesse 55
Grappe de parlotte
Messages : 1684
Inscription : mer. 26 sept. 2007 21:39
Localisation : en Meeuuhhse

Re: Rendre ma terre fertile?

Message par nénesse 55 »

Saludas,

Les massifs de leucogranites, à ne pas assimiler à de classiques granites sont de petite taille, ont subi en Bretagne des altérations qui n'ont pas été perturbées par des orogenèses postérieures de grande ampleur, comme on en trouve également en Limousin et dans le Morvan. Ces dégradations poussées résultent des agressions climatiques variées qui se sont succédé depuis la phase hercynienne. Elles ont produit une arène qui s'est elle-même altérée (il n'y a quasiment plus de sable de quartz) en argile de type kaolin (porcelaine) ce qui en agriculture est le pire que l'on puisse trouver puisque même le fer et l'aluminium ont été lixiviés, alors tu imagines bien que les cations plus solubles...,
Les rumex et autres chardons indiquent une absence ou blocage des minéraux indispensables pour cultiver, ainsi qu'un compactage aggravé par l'hydromorphie. Le point positif est l'abondance d'une matière organique de surface. C'est une MO primaire qui s'est accumulée et qui n'évolue pas à cause de l'anaérobie. Pire, l'abondance de rumex indique que l'azote est sous forme de nitrites ne muant pas en nitrates, une vraie toxicité.
Ce que je ferais ou ne ferais pas mais c'est toi qui décides...Je ne labourerais pas, ce qui reviendrait à une perturbation majeure, une perte et pollution de l'atmosphère par gaspillage de carbone. Par contre, l'aération est indispensable à la minéralisation, si possible sans perturber la stratification du sol. Sur deux ares, c'est faisable à la grelinette, sur deux hectares, un sous-solage s'impose. Bien que certains ne jurent que par le chaulage, c'est une pratique à proscrire, les déréglements à moyen terme invalidant le court bénéfice immédiat. Enrichir en calcaire broyé évite les déboires du chaulage. Es-tu proche du bassin de Châteaulin, ou de la plaine de Caen et D'Alençon?
A quoi est destiné le terrain? La fertilité est à construire. Possibilité d'étendre une couverture de paille, une couche de brf en broyant les tailles de haies, de semer un mélange d'engrais verts avec une céréale pour la décompaction fasciculée, une crucifère pour le défonçage pivotant, une légumineuse pour l'azote et de la phacélie pour un peu tout.
Je conserverais la zone humide, voire même la chouchouterais. Par contre, avec une pente, même minime, inutile de s'embarquer dans des entreprises de TP avec des buttes. C'est la fertilité qui reconstruira la perméabilité et le drainage. Par contre, il faut prévoir des lignes de passage de manière à ne pas tasser les lignes cultivées et ne jamais les piétiner.

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 22400
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: Rendre ma terre fertile?

Message par bourru07 »

Nénesse, je suis confondu d'admiration à la lecture de ton exposé. :top:
Où et comment as-tu réussi à constituer tout ce savoir ?
J'ai souvent cherché des ouvrages sérieux sur ce domaine des sols, qui fait le pont entre géologie et agriculture...
Sans succès. :( À peine ai-je réussi à découvrir le nom de la discipline: la pédologie, non ?
Me donnerais-tu les références de quelques ouvrages recommandables
Moins indigents que des vulgarisations de Reader's digest, mais moins indigestes que thèses de doctorat..
Au delà de trois cents pages, l'âge venant, je n'ouvre plus... :oops:
D'avance, merci...
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

ruderal
Bourgeon de bavard
Messages : 155
Inscription : ven. 27 oct. 2017 12:41
Région : Champagne Ardenne
Sexe : Homme
Localisation : Sainte Ménéhould

Re: Rendre ma terre fertile?

Message par ruderal »

Jardinerobis a écrit : Sur la partie que vous mettrez en culture faites des billons de 90 cm de large perpendiculaire à la pente .
Ce drainage plus la terre des passages que vous aurez mêlé à vos billons devrait permettre une culture acceptable ,en tout cas essayez avant de casser votre sol .
C'est la première chose qui me soit venu à l'esprit en lisant le texte en intro ; pourquoi n'a-t-il pas d'abord pensé à drainer ?
Quant au défonçage du sol et du sous-sol, puis un chaulage par la suite... Qu'en dire à l'heure des découvertes agronomiques modernes et agro-environnementales qui encouragent le non-labour et la fertilisation des sols à l'aide des couverts végétaux en semis direct.

J'encourage "thomtom56" à visiter le site de l'A2C (l'agriculture de conservation)
https://agriculture-de-conservation.com/

Et, poser tes questions sur le forum agricool.
http://www.agricool.net/forum/

jp17
Fleur de pipelette
Messages : 681
Inscription : lun. 07 janv. 2019 11:00
Région : Poitou Charentes
Sexe : Homme
Localisation : proche de Saintes (17)

Re: Rendre ma terre fertile?

Message par jp17 »

Jardinerobis a écrit :
mer. 08 janv. 2020 9:33

Sur la partie que vous mettrez en culture faites des billons de 90 cm de large perpendiculaire à la pente .
Peux-tu expliquer pourquoi les billons doivent être perpendiculaires à la pente ?
J'aurais pensé qu'en les faisant parallèles à la pente, c'est à dire en suivant la ligne de plus grande pente, ce serait plus efficace.


Un fossé sur le haut du terrain, perpendiculaire à la pente, empêcherait l'eau venant du dessus de venir sur le terrain. Avec un fossé sur un ou 2 côtés pour évacuer cette eau.

Avatar de l’utilisateur
TOMATE1
Bourgeon de bavard
Messages : 327
Inscription : lun. 19 août 2019 13:07
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Sexe : Homme

Re: Rendre ma terre fertile?

Message par TOMATE1 »

Bonjour 'thomtom56' !

Certes 2 ha c'est un grand jardin, mais la solution contre les pluies existe. Étaler du plastique le plus large (et le plus long) sur le terrain. Lestés de pierres ou parpaings (pas de terre car le chaussage va créer des tranchées !) et, lorsqu'il pleut, l'eau va s'écouler en tranchées vers des ruisseaux en contre-bas (s'il y a).
L'hiver passé, l'eau dessous va remonter aux plastiques enlevés et s'évaporer. :roll:

C'est une façon de se préserver au trop de pluies.

Ce qui ne change pas la qualité du sol. S'il s'agit d'y planter 'des tomates' ?, mettre du terreau autour du trou de chaque plant.

Par contre, contre les pluies de printemps ou de '4 saisons', là existe la serre qui ne tient compte des saisons abordées et où l'on peut-y être 365 j par an dedans alors qu'il vente, pleut ou neige dehors.

Considérez que le problème du sol ne se résoudra pas tout seul avec le temps. S'il y a un sol 'pas possible' agissez avec la serre.

thomtom56
Graine de timide
Messages : 27
Inscription : ven. 08 nov. 2019 9:23
Région : Bretagne
Sexe : Homme

Re: Rendre ma terre fertile?

Message par thomtom56 »

Bonjour à tous,

D'abord, je tiens à vous remercier pour vos retours, votre éclairage et vos savoirs.

Effectivement, j'ai oublié de préciser dans quelle optique je souhaite réaliser ces travaux, il s'agit d'avoir un potager sur 50 ares accompagné d'un verger afin de diversifier mes activités.

Je rejoint la position de bourru07 quant à la nécessité d'obtenir un profil plus profond, toutefois en l'espèce; c'est à l'heure actuelle relativement compliqué en raison de l'état de mon terrain mais s'agissant d'un projet s'inscrivant sur le long terme je ne manquerai pas de le faire vers la fin du printemps et de publier ici les photos.

Je suis ravi que néness55 et bourru07 confirment mon intuition quant au sous-solage, bien que si je m'adresse à vous ici, c'est parce que je suis ouvert au débat et surtout avide d'autres avis même contradictoires. Mais effectivement, comme la remarque précédente, il est essentiel d'établir un profil complet sur une profondeur d'au moins 1 mètre avant d'engager des travaux de telle nature.

Il a été suggéré d'établir des billons ou fossés, je trouve cette remarque pertinente mais ne pense l'appliquer que partiellement car il existe déjà des fossés ceinturant la parcelle mais qui semblent saturés de MO. C'est pour cela que je m'en tiendrai d'abord à un simple curage des fossés, ça ne peut qu'améliorer le drainage et c'est un bon début.

J'ai également affirmé que ma parcelle se situe sur une roche-mère leucogranitique, néanmoins à force de recherches je n'en suis pas absolument certain car très proche d'un cisaillement. D'ailleurs à ceux qui souhaitent satisfaire leur curiosité je peux même vous la présenter sur le site https://www.geoportail.gouv.fr/donnees/ ... adastrales , elle est située à Bodevrel sur la commune de Pluherlin, il s'agit de la parcelle 49 à 500m à l'Est de de Bodevrel. Quand au fondement qui m'a poussé à affirmer sa situation géologique c'est ce site http://infoterre.brgm.fr/viewerlite/MainTileForward.do# mais qu'en est-il vraiment? La légende n'est pas tout à fait précise.

Quand à l'amendement calcique, j'ai évoqué le chaulage mais suis ouvert à d'autres suggestions, ainsi moi-même j'ai songé à des méthodes plus écologiques et douces comme d'utiliser des coquilles d'oeufs et d'ailleurs il y a une casserie très près de chez moi. Je ne renoncerai par contre pas à neutraliser mon terrain dans le sens où avec un pH compris entre 5.5 et 6 je pense pouvoir obtenir quelques belles solanacées mais c'est vite limité.

Je remercie également ruderal pour son intervention mais je crois qu'il n'a pas saisi la méthode culturale que je souhaite employer ici car il ne s'agit pas d'un défonçage mais d'un sous-solage ayant pour effet de ne pas inverser les horizons du sol, en revanche les liens que vous m'avez proposé semblent regorger de ressources plus qu'intéressantes.

En conclusion, je n'agirait pas dans la précipitation et me laisse le temps de faire tous les relevés nécessaires car je crois qu'il est plus facile de s'abstenir de faire des erreurs que de les corriger.

Encore une fois, merci à chacun pour votre intervention et vos avis qui ne peuvent que m'aider dans mon entreprise.

Sincèrement.

Répondre

Revenir à « Au coin du potager »