Oïdium, Mildiou ... en préventif ? en curatif ?

Ce forum regroupe les échanges transversaux autour du potager autres que les légumes et les aromatiques (bonnes associations, saisons, plans, ...)
vin

Re: Oïdium, Mildiou ... en préventif ? en curatif ?

Message par vin » lun. 27 juil. 2009 23:18

Tu confirmes donc que le mildiou, s'il atteint quelques feuilles, est tué à 30° et ne se propage plus, même si les °C redescendent en dessous.
Et que de la BB sur les feuilles saines bloquent la progression même si d'autres feuilles sont atteintes.

Avatar de l’utilisateur
Remy71
Liseron du clavier
Messages : 2257
Inscription : mer. 02 août 2006 22:56
Localisation : Saône et Loire

Re: Oïdium, Mildiou ... en préventif ? en curatif ?

Message par Remy71 » lun. 27 juil. 2009 23:22

appius a écrit :éliminer un pied atteint par le mildiou??? :shock: :shock:

dans ce cas, il faut aussi sauter la cloture du voisin et arracher ses pieds atteints, et ce ceci sur 80 km à la ronde, car le principal mode de contamination du mildiou, ce sont ses spores microscopiques que les vents promènent sur des distances énormes.
Les spores du mildiou sont partout et c'est complètement illusoire de penser les éliminer. La seule méthode dont on dispose, c'est de les empêcher de germer, soit en ne leur donnant pas les conditions de cette germination (en particulier en protégeant les pieds des pluies), soit en mettant un produit.

Personnellement, je bloque le mildiou déclaré avec des pulvérisations de bicarbonate de soude, à raison de 10 gr par litre, coupé avec un produit mouillant comme du lait (5à 10%) ou du savon noir (une cuillère par litre), ou de l'huile de neem (2cl par litre). On répète après chaque pluie (et même pendant la pluie si elle dure trop longtemps), en insistant bien sous les feuilles, et jusqu'à ce que les conditions météo soit favorables au blocage naturel du mildiou, c'est à dire un temps sec et une température supérieure à 30 °...
je ne sais pas ce que fait la bouillie sur le mildiou, je n'en utilise pas, je n'en ai pas besoin. mon produit préventif, c'est de la décoction de prèle et qq autres trucs naturels...
Mais je ne vois effectivement pas pourquoi la bouillie bordelaise, qui empêche a priori les spores mildiou de germer, ne permettrait pas de protéger les feuilles encore saines sur un pied atteint partiellement. Le mildiou n'est pas une maladie vasculaire !

Bref, supprimer un pied de tomate atteint du mildiou, c'est un pur gâchis.
Non seulement parce que ça ne garantie pas que les autres pieds n'attraperont pas le mildiou (si le mildiou a pu venir frapper l'un de vos pieds de tomates, il est capable de venir sur les autres, et ses spores sont probablement déjà là, attendant leur heure pour éclore ), et parce que cette maladie ne tue pas forcément un pied de tomate. En tout cas, chez moi, elle n'en a jamais tué un seul!

Il n'y a que ceux qui élève leur tomates dans de mauvaises conditions (excès d'eau, excès d'engrais, surtout azoté, taille frénétique des gourmands et des feuilles) que le mildiou peut être foudroyant.
Ceci ce n'est pas moi qui le dit mais le conservatoire de la tomate :
"Derniers conseils
Utiliser un couteau pour la récolte des tomates, de façon à éviter d'écorcher les plants.
Surveiller régulièrement ses plants et en cas de mildiou, arracher les plants malades et les brûler "
D'autre part sur le forum "tomate" ils sont très nombreux à dire la même chose y compris les meilleurs spécialistes.
Je ne suis pas tombé de la dernière pluie et sait très bien comment le mildiou se propage et je jardine depuis plus de 40 ans et j'ai une longue expérience de la tomate. Je n'ai pas eu souvent le mildiou mais je sais que lorsque on élimine les pieds malades et qu'en même temps le temps redevient sec on arrive à sauver le reste des pieds car la maladie ne se propage pas, par contre lorsqu'un pied est touché il y a peu de chance de le sauver.
A bon entendeur
Dernière modification par Remy71 le lun. 27 juil. 2009 23:31, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
appius
Seigneur des paquerettes
Messages : 8581
Inscription : lun. 02 août 2004 9:12
Localisation : Loiret

Re: Oïdium, Mildiou ... en préventif ? en curatif ?

Message par appius » lun. 27 juil. 2009 23:29

Rémy 71 a écrit : Ceci ce n'est pas moi qui le dit mais le conservatoire de la tomate :
"Derniers conseils
Utiliser un couteau pour la récolte des tomates, de façon à éviter d'écorcher les plants.
Surveiller régulièrement ses plants et en cas de mildiou, arracher les plants malades et les brûler "

A bon entendeur
ce qui est pratique, avec cette façon d'argumenter (ou plus exactement: de ne pas argumenter), c'est que ça dispense de réfléchir et d'étudier le sujet en profondeur.

Avatar de l’utilisateur
Remy71
Liseron du clavier
Messages : 2257
Inscription : mer. 02 août 2006 22:56
Localisation : Saône et Loire

Re: Oïdium, Mildiou ... en préventif ? en curatif ?

Message par Remy71 » lun. 27 juil. 2009 23:35

appius a écrit :
Rémy 71 a écrit : Ceci ce n'est pas moi qui le dit mais le conservatoire de la tomate :
"Derniers conseils
Utiliser un couteau pour la récolte des tomates, de façon à éviter d'écorcher les plants.
Surveiller régulièrement ses plants et en cas de mildiou, arracher les plants malades et les brûler "

A bon entendeur
ce qui est pratique, avec cette façon d'argumenter (ou plus exactement: de ne pas argumenter), c'est que ça dispense de réfléchir et d'étudier le sujet en profondeur.
Aurais tu le monopole de la reflexion . Quel prétentieux ! La tomate je la connais parce que je la pratique sur le terrain et sur des résultats et c'est de loin cher monsieur la meilleur façon d'étudier comme vous dites le sujet en profondeur.

Alain REDON
Liseron du clavier
Messages : 2277
Inscription : sam. 06 août 2005 19:55
Région : Centre
Sexe : Homme

Re: Oïdium, Mildiou ... en préventif ? en curatif ?

Message par Alain REDON » lun. 27 juil. 2009 23:37

vin a écrit : il me semble que la BB peut s'utiliser en curatif également.
Si toute la plante n'est pas atteinte et seulement qq feuilles, on traite à la BB et on enlève les feuilles atteintes.
Mais ... ce que tu dis là .. Ca reste du preventif ... !!!
Faute de pouvoir les guerir avec de la BB , on enleve les feuilles atteintes. Et on traite ce qui reste a la BB pour prevenir une extension du mildiou a d'autres feuiiles . Le geste curatif , c'est enlever les feuilles , pas de traiter ce qui reste a la BB
Il me semble que cela stoppe la contagion du mildiou sur le reste de la plante.
je confirme , donc , l'action uniquement préventive du mildiou . Il crée un terrain défavorable a l' établissement des spores de Phytophtora infestans ..Mais si ces spores se fixent dans un milieu sans BB , la BB mise a posteriori n'aura pas de prise sur le developpement du champignon.

Par contre je souscris a la méthode curative décrite par Appius a propos du bicarbonate de soude .
J'ai eu deja cette année 3 attaques de mildiou , que j'ai traitées au bicarbonate .. Le mildiou a nettement régressé , malgré des conditions atmospheriques peu favorables.

Mon dosage : pour 5 litres d'eau :
15 gr de bicarbonate ( Attention , le bicarbonate brule les feuilles si le dosage est trop fort)
40 gr de savon noir

Pulvérisation tous les deux jours , pendant les periodes critiques , en insistant sur le dessous des feuilles. Et sur une periode de 4 à 6 jours ( cad: 2 ou 3 pulverisations ). Arret si le temps redevient sec .
Periodes critiques : le lendemain des pluies d'orages , lorsque la végétation est ressuyée .
Traitement étendu aux courges, concombres et courgettes.

J'en suis a me demander si en remplaçant le savon noir par du lait , on ne pourrait faire d'une pierre deux coups et traiter en meme temps l'oïdium ?? ...... A voir ...
Rien de bien sans passion

Alain REDON
Liseron du clavier
Messages : 2277
Inscription : sam. 06 août 2005 19:55
Région : Centre
Sexe : Homme

Re: Oïdium, Mildiou ... en préventif ? en curatif ?

Message par Alain REDON » lun. 27 juil. 2009 23:40

Rémy 71 a écrit :[
Aurais tu le monopole de la reflexion . Quel prétentieux ! La tomate je la connais parce que je la pratique sur le terrain et sur des résultats et c'est de loin cher monsieur la meilleur façon d'étudier comme vous dites le sujet en profondeur.
Allons , allons .. :paix: :paix:

Si on veut essayer d'avancer et d'etre constructif , il faut comme disait de Gaulle .. " laisser les couteaux au vestiaire "
Rien de bien sans passion

Avatar de l’utilisateur
appius
Seigneur des paquerettes
Messages : 8581
Inscription : lun. 02 août 2004 9:12
Localisation : Loiret

Re: Oïdium, Mildiou ... en préventif ? en curatif ?

Message par appius » lun. 27 juil. 2009 23:41

Rémy 71 a écrit : par contre lorsqu'un pied est touché il y a peu de chance de le sauver.
A bon entendeur
Si je regarde les trois dernières années depuis que j'ai changé mes pratiques, Je n'ai jamais arraché un pied, je n'ai jamais utilisé de bouillie bordelaise et je n'en ai jamais perdu un seul. Pourtant, le mildiou est venu me rendre visite à chaque fois.

Avatar de l’utilisateur
appius
Seigneur des paquerettes
Messages : 8581
Inscription : lun. 02 août 2004 9:12
Localisation : Loiret

Re: Oïdium, Mildiou ... en préventif ? en curatif ?

Message par appius » lun. 27 juil. 2009 23:44

Rémy 71 a écrit : Aurais tu le monopole de la reflexion . Quel prétentieux ! La tomate je la connais parce que je la pratique sur le terrain et sur des résultats et c'est de loin cher monsieur la meilleur façon d'étudier comme vous dites le sujet en profondeur.
je n'ai pas le monopole de la reflexion, mais lorsque quelqu'un vous jette à la figure une citation sans rien d'autre (je vois que tu as édité ton message après ma réponse pour le rendre un peu plus constructif), je suis en droit de douter de ses capacités à discuter et à réfléchir.

vin

Re: Oïdium, Mildiou ... en préventif ? en curatif ?

Message par vin » lun. 27 juil. 2009 23:47

Alain REDON a écrit :
vin a écrit : il me semble que la BB peut s'utiliser en curatif également.
Si toute la plante n'est pas atteinte et seulement qq feuilles, on traite à la BB et on enlève les feuilles atteintes.
Mais ... ce que tu dis là .. Ca reste du preventif ... !!!
Faute de pouvoir les guerir avec de la BB , on enleve les feuilles atteintes. Et on traite ce qui reste a la BB pour prevenir une extension du mildiou a d'autres feuiiles . Le geste curatif , c'est enlever les feuilles , pas de traiter ce qui reste a la BB
Il me semble que cela stoppe la contagion du mildiou sur le reste de la plante.
je confirme , donc , l'action uniquement préventive du mildiou . Il crée un terrain défavorable a l' établissement des spores de Phytophtora infestans ..Mais si ces spores se fixent dans un milieu sans BB , la BB mise a posteriori n'aura pas de prise sur le developpement du champignon.
Ok, Alain
Je voulais juste dire que si qq feuilles sont atteintes, les enlever "curativement" et mettre de la BB sur le reste de la plante permet de la sauver, sans tout arracher comme le préconise Remy.

Avatar de l’utilisateur
Remy71
Liseron du clavier
Messages : 2257
Inscription : mer. 02 août 2006 22:56
Localisation : Saône et Loire

Re: Oïdium, Mildiou ... en préventif ? en curatif ?

Message par Remy71 » lun. 27 juil. 2009 23:49

Alain REDON a écrit :
vin a écrit : il me semble que la BB peut s'utiliser en curatif également.
Si toute la plante n'est pas atteinte et seulement qq feuilles, on traite à la BB et on enlève les feuilles atteintes.
Mais ... ce que tu dis là .. Ca reste du preventif ... !!!
Faute de pouvoir les guerir avec de la BB , on enleve les feuilles atteintes. Et on traite ce qui reste a la BB pour prevenir une extension du mildiou a d'autres feuiiles . Le geste curatif , c'est enlever les feuilles , pas de traiter ce qui reste a la BB
Il me semble que cela stoppe la contagion du mildiou sur le reste de la plante.
je confirme , donc , l'action uniquement préventive du mildiou . Il crée un terrain défavorable a l' établissement des spores de Phytophtora infestans ..Mais si ces spores se fixent dans un milieu sans BB , la BB mise a posteriori n'aura pas de prise sur le developpement du champignon.

Par contre je souscris a la méthode curative décrite par Appius a propos du bicarbonate de soude .
J'ai eu deja cette année 3 attaques de mildiou , que j'ai traitées au bicarbonate .. Le mildiou a nettement régressé , malgré des conditions atmospheriques peu favorables.

Mon dosage : pour 5 litres d'eau :
15 gr de bicarbonate ( Attention , le bicarbonate brule les feuilles si le dosage est trop fort)
40 gr de savon noir

Pulvérisation tous les deux jours , pendant les periodes critiques , en insistant sur le dessous des feuilles. Et sur une periode de 4 à 6 jours ( cad: 2 ou 3 pulverisations ). Arret si le temps redevient sec .
Periodes critiques : le lendemain des pluies d'orages , lorsque la végétation est ressuyée .
Traitement étendu aux courges, concombres et courgettes.

J'en suis a me demander si en remplaçant le savon noir par du lait , on ne pourrait faire d'une pierre deux coups et traiter en meme temps l'oïdium ?? ...... A voir ...
Personnellement je fait de la bouillie bourguignonne, je dose la bouillie bordelaise comme indiqué par le fabricant et j'ajoute 2 cuillèrées à café de bicarbonate pour 5 litres de préparation.
Je rappelle que la bouillie bordelaise est classée produit biologique.
D'autre part lorsqu'il y a une période de pluie je couvre les pieds, cela permet à la bouillie de rester fixée sur les feuilles.
Le mildiou ne m'a pas rendu visite depuis plus de 5 ans.

Avatar de l’utilisateur
Remy71
Liseron du clavier
Messages : 2257
Inscription : mer. 02 août 2006 22:56
Localisation : Saône et Loire

Re: Oïdium, Mildiou ... en préventif ? en curatif ?

Message par Remy71 » lun. 27 juil. 2009 23:56

15 grammes ça fait un peu moins de 4 cuillères à café.
D'autre part je n'ai pas dit qu'il fallait systématiquement tout arracher mais lorsqu'on a des pieds non atteints au coté d'un pied ou quelques pieds vraiment touchés, pour éviter le pire, on arrache les pieds malades , évidemment s'il n'y a que quelques feuilles touchées on les retirera , mais au dela de la feuille il faut vérifier les tiges et les fruits qui sont souvent touchés en même temps et la ça ne pardonne pas.
le mildiou il faut parfois prendre des décisions douloureuses pour sauver une partie de la récolte.
Dernière modification par Remy71 le mar. 28 juil. 2009 0:02, modifié 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
appius
Seigneur des paquerettes
Messages : 8581
Inscription : lun. 02 août 2004 9:12
Localisation : Loiret

Re: Oïdium, Mildiou ... en préventif ? en curatif ?

Message par appius » lun. 27 juil. 2009 23:56

Alain REDON a écrit : Mon dosage : pour 5 litres d'eau :
15 gr de bicarbonate ( Attention , le bicarbonate brule les feuilles si le dosage est trop fort)
40 gr de savon noir
moi je monte jusqu'à près de 10 g par litre (d'après Pierre Masson) , mais effectivement, si je dois en remettre, je baisse la dose, car l'accumulation est dangereuse. Et comme le produit est invisible, on n'est jamais sur, même après une grosse pluie, qu'il n'en reste pas beaucoup par endroit, surtout sous les feuilles.
Alain REDON a écrit : J'en suis a me demander si en remplaçant le savon noir par du lait , on ne pourrait faire d'une pierre deux coups et traiter en meme temps l'oïdium ?? ...... A voir ...
J'ai déjà fini mon pulvérisateur contenant une potion a base de lait et de bicarbonate sur des cucurbitacée, ça ne les as pas brulé. Je ne pas pas vraiment dire si ça a été efficace contre l'oidium par contre, parce qu'il n'était pas présent au moment ou je l'ai mis! :lol: par contre, il ne l'était pas après non plus. :wink:

Avatar de l’utilisateur
appius
Seigneur des paquerettes
Messages : 8581
Inscription : lun. 02 août 2004 9:12
Localisation : Loiret

Re: Oïdium, Mildiou ... en préventif ? en curatif ?

Message par appius » mar. 28 juil. 2009 0:12

Sinon, on est tous là a causer des petits potions qu'on mitonne pour nos tomates, comme s'il s'agissait de chochottes que tout menace...
mais il y en a d'autres qui utilisent de tout autres méthodes, plus simples, et apparemment très efficaces:
Aucun produit, même pas un tisane de prèle, pas d'arrosage, pas d'engrais.
Une éducation à la dure, sans assistanat et sans pitié qui a permis à son auteur, en 3 ans seulement, de sélectionner des semences très résistantes et productives, et d'en élever 400 variété ainsi.
C'est la méthode impressionnante de Pascal Poot, et on en cause ici:
quelques-structures-pour-tomates-non-ta ... 13-90.html

vin

Re: Oïdium, Mildiou ... en préventif ? en curatif ?

Message par vin » mar. 28 juil. 2009 0:27

appius a écrit :C'est la méthode impressionnante de Pascal Poot, et on en cause ici:
Pascal Poot: ... Chez moi, avec les graines de ma sélection, j'hydrate une fois lors du repiquage pour tasser la terre. C'est tout. Pourtant, l'été, il ne pleut jamais.
Contre le mildiou, ça aide.
Par chez moi, cette année, il pleut pas mal.

Avatar de l’utilisateur
appius
Seigneur des paquerettes
Messages : 8581
Inscription : lun. 02 août 2004 9:12
Localisation : Loiret

Re: Oïdium, Mildiou ... en préventif ? en curatif ?

Message par appius » mar. 28 juil. 2009 0:50

oui, ça aide à priori, mais l'effet de la sélection de Pascal Poot sur le mildiou a été vérifiée :
En aout 2004, de fortes précipitations favorisent l'apparition du mildiou sur l'exploitation de P.Poot. Pour prouver que ses variétés on acquis, grâce à son mode de culture, des résistances aux maladies.....
la suite sur le sujet qui lui est dédié : quelques-structures-pour-tomates-non-ta ... l#p1611312

Répondre

Revenir à « Au coin du potager »