Analyse sol trop pauvre

Ce forum regroupe les échanges transversaux autour du potager autres que les légumes et les aromatiques (bonnes associations, saisons, plans, ...)
samchou
Bourgeon de bavard
Messages : 202
Inscription : lun. 12 avr. 2010 11:03
Région : Ile de France

Analyse sol trop pauvre

Message par samchou »

Bonsoir,

Mon potager a 15 ans et a été agrandi, il y a quelques années. Il fait désormais 100 m².
Je ne plante quasiment que des pieds de tomates (1 centaine de plants).

Depuis 2-3 ans, je me rends-compte que les pieds de tomates sont moins beaux dans la partie ancienne du potager. C'est encore plus flagrant cette année ! :shock:

Je dépose chaque année un peu de BRF, du broyat de bois mort, de la tonte et des feuilles mortes (pas de fumier, pas d'engrais chimique ou autre).
Mes 5 poules y élisent domicile du mois d'octobre au mois de mai suivant afin d'enrichir la terre de leurs précieuses fientes. :mrgreen: Mais j'a l'impression que cela ne suffit pas.

Je vais donc m'atteler à nourrir ma terre cet automne.

Mais auparavant, j'aurai voulu vérifier la qualité de mon sol.

Que pensez-vous des appareils qui sont sensés nous donner une indication sur la fertilité de notre sol du type Flower Power de Parrot ou le capteur de Vilmorin (gros doute sur la fiabilité des résultats) ?

Sinon, avez-vous testé le kit NPK et pH de Hanna (référence HI 3895 - 30 € pour 10 tests pour chaque élément) ?

Merci d'avance pour vos éclairages.

Bonne soirée.
Avatar de l’utilisateur
sibex
Grossiste en parlotte
Messages : 3531
Inscription : ven. 06 févr. 2004 20:59
Région : Centre
Sexe : Homme
Localisation : beaugency pres de Chambord
Contact :

Re: Analyse sol trop pauvre

Message par sibex »

Bonjour.
Une bonne analyse de sol c’est un billet de cent, mais c’est complet et il te donne la correction à faire, et dedans il A aussi le taux de MO.
De trente euros qui font pas grand chose a 100 euros.,?
http://monpotagerbio.over-blog.com/

L'intelligence c'est la faculté de s'adapter au changement.
Stephen Hawking
Avatar de l’utilisateur
Singha
Seigneur des paquerettes
Messages : 8459
Inscription : dim. 28 août 2011 9:02
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Seine et Marne

Re: Analyse sol trop pauvre

Message par Singha »

Bonsoir

Même avis que sibex.

Mais au delà de cet avis, je me pose quand même une question : à quoi va servir cette analyse ?
Ce n’est pas une réponse mais également une de mes interrogations.
Je me suis souvent posé la question en me disant que je ne saurais pas quoi faire avec ces chiffres. Je n’ai donc jamais franchi le pas.

D’autre part, concernant la structure du sol, c’est facile à vérifier ensuite il faut rectifier (plus compliqué ou en tout cas plus long en fonction des stratégies adoptées).
Pour la fertilité du sol, tu t’en es bien rendu compte par toi même.
Au regard de ce que tu as écrit, je ne pense pas que le brf, les tontes et les feuilles mortes soient suffisants pour nourrir ce genre de plant sur du long terme . Ou alors tout dépend de la quantité. D’ailleurs c’est ce que tu constates.

Tu as raison de préparer ton sol dès cet automne. Pour ma part, j’ai commencé sur une toute petite partie de mon potager qui ne sera pas utilisée avant la prochaine saison.

Pense aussi à un truc, sauf à prendre des amendements directement assimilables, les tontes et BRF demandent du temps avant qu’ils ne soient accessibles par la plante. J’ai beaucoup appris (pour ne pas dire tout :lol: :lol: ) avec les messages d’aygues31 , essaie de les lire, c’est très intéressant.
Cordialement
Mon bassin
samchou
Bourgeon de bavard
Messages : 202
Inscription : lun. 12 avr. 2010 11:03
Région : Ile de France

Re: Analyse sol trop pauvre

Message par samchou »

Un grand merci pour vos réponses. :top:

J'avais également pensé envoyer un échantillon de terre à un laboratoire mais, comme Singha, je doute de savoir interpréter des résultats de données trop complexes pour moi. :-?

Connaître la qualité de mon sol m'aurait permis de mieux comprendre la cause de ma perte de rendement de ma production tomatière et d'éliminer d'autres facteurs tels que des graines viellissantes, un problème d'exposition, la proximité d'une haie, un manque d'eau, ...

En tout cas, vous me confirmez que mes ajouts de BRF, tonte, feuilles et crottes de poules ne suffisent pas à compenser l'appétit féroce de mes pieds de tomates.

Depuis de nombreuses années, je mets en place du BRF (en trop faible quantité au regard de la taille de mon potager) tout au long de l'année mais pas directement sur mes plants pour éviter la faim d'azote mais à 30-40 cm d'eux minimum. Peux-être, est-ce tout de même trop près et induit alors une faim d'azote ?

Bonne soirée.
Avatar de l’utilisateur
sibex
Grossiste en parlotte
Messages : 3531
Inscription : ven. 06 févr. 2004 20:59
Région : Centre
Sexe : Homme
Localisation : beaugency pres de Chambord
Contact :

Re: Analyse sol trop pauvre

Message par sibex »

Bonjour
Le BR F c’est bien d’en mettre mais pas tous les ans, mais le mieux est de mettre du fumier pour bien amorcer la pompe , il est possible de faire Liver du fumier de cheval , c’est fastidieux mais tu repars sur des bonnes bases
http://monpotagerbio.over-blog.com/

L'intelligence c'est la faculté de s'adapter au changement.
Stephen Hawking
Avatar de l’utilisateur
Singha
Seigneur des paquerettes
Messages : 8459
Inscription : dim. 28 août 2011 9:02
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Seine et Marne

Re: Analyse sol trop pauvre

Message par Singha »

Bonjour,

Je viens de faire un petit calcul.
Le fumier de volaille est très bon (je pense aux fientes de tes poules) mais sur 100 m2 il faudrait en apporter 80 kg + faire un amendement en potassium. Avec 5 poulettes ça fait juste :lol: :lol:
Cordialement
Mon bassin
jp17
Fleur de pipelette
Messages : 828
Inscription : lun. 07 janv. 2019 10:00
Région : Poitou Charentes
Sexe : Homme
Localisation : proche de Saintes (17)

Re: Analyse sol trop pauvre

Message par jp17 »

samchou a écrit : jeu. 06 août 2020 23:42 Connaître la qualité de mon sol m'aurait permis de mieux comprendre la cause de ma perte de rendement de ma production tomatière ...
Pourtant la réponse est très simple : on ne devrait jamais cultiver toujours le même légume au même endroit.
La rotation des cultures est le moyen le plus sûr, le plus facile et le moins cher pour conserver un sol équilibré et un bon rendement.

Petite curiosité de ma part : que peut-on faire de la production de 100 pieds de tomates, soit au moins 500kg ?
Altus
Bourgeon de bavard
Messages : 158
Inscription : sam. 16 août 2008 11:54
Région : Haute Normandie

Re: Analyse sol trop pauvre

Message par Altus »

Bonjour bonjour

j'avais lu qu'on pouvait cultiver les tomates au même endroit.

Mais on lit tout et n'importe quoi…

J'ai fait un abri avec armature en dur où je mets les tomates tous les ans;
ça marche pas trop mal, mais apport de compost, engrais naturel, potasse, etc...
et seulement 14 pieds.

Cordialement
Seb16
Graine de timide
Messages : 9
Inscription : lun. 20 juil. 2020 4:15
Région : Poitou Charentes
Sexe : Homme

Re: Analyse sol trop pauvre

Message par Seb16 »

jp17 a écrit : ven. 07 août 2020 11:32Petite curiosité de ma part : que peut-on faire de la production de 100 pieds de tomates, soit au moins 500kg ?
Pour 100 pieds tu met 30 variétés, chacune ne produiront pas 5kg, ça permet d'étaler à fond la production, goûter la diversité, sélectionner des variétés , en cas de conditions météo difficiles assurer une petite récolte,etc, rien de plus triste que la monoculture de tomate dans un potager et dans l'assiette.

j'en fait 60 avec 20 variétés, une partie finit en sauce, ratatouille, je congèle les tomates fraîches aussi,...j'en file un peu et les 150kg les bonnes années partent vite...
Avatar de l’utilisateur
Singha
Seigneur des paquerettes
Messages : 8459
Inscription : dim. 28 août 2011 9:02
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Seine et Marne

Re: Analyse sol trop pauvre

Message par Singha »

Altus a écrit : ven. 07 août 2020 16:18 j'avais lu qu'on pouvait cultiver les tomates au même endroit.

Mais on lit tout et n'importe quoi…
Bien sûr que tu peux.
Il suffit simplement de comprendre de quoi ont besoin ces tomates.... comme tu le fais d’ailleurs.
Cordialement
Mon bassin
jp17
Fleur de pipelette
Messages : 828
Inscription : lun. 07 janv. 2019 10:00
Région : Poitou Charentes
Sexe : Homme
Localisation : proche de Saintes (17)

Re: Analyse sol trop pauvre

Message par jp17 »

Singha a écrit : sam. 08 août 2020 1:16
Altus a écrit : ven. 07 août 2020 16:18 j'avais lu qu'on pouvait cultiver les tomates au même endroit.

Mais on lit tout et n'importe quoi…
Bien sûr que tu peux.
Il suffit simplement de comprendre de quoi ont besoin ces tomates.... comme tu le fais d’ailleurs.
On peut aussi cultiver du maïs au même endroit pendant 50 ans et plus, mais au prix d'apports massifs d'engrais et pesticides. Cela se fait et c'est bien regrettable.
Dans un jardin on n'est pas obligé d'utiliser ces méthodes productivistes. La rotation des cultures, bien comprise, est tellement plus respectueuse de l'environnement que tous les jardiniers devraient la pratiquer.
Je préfère jardiner sans aucun apport d'engrais, comme je le fais depuis plus de 30 ans, ce qui est évidemment impossible avec une culture répétitive.
Quand on parle d'engrais naturel, ce n'est pas forcément écologique si on prend en compte tout le processus qui amène l'engrais dans votre jardin. Pour moi c'est clair, j'ai banni tout achat d'engrais, naturels ou chimiques.
Dernière modification par jp17 le sam. 08 août 2020 11:06, modifié 1 fois.
jp17
Fleur de pipelette
Messages : 828
Inscription : lun. 07 janv. 2019 10:00
Région : Poitou Charentes
Sexe : Homme
Localisation : proche de Saintes (17)

Re: Analyse sol trop pauvre

Message par jp17 »

Seb16 a écrit : ven. 07 août 2020 17:17 ... rien de plus triste que la monoculture de tomate dans un potager et dans l'assiette.

j'en fait 60 avec 20 variétés, une partie finit en sauce, ratatouille, je congèle les tomates fraîches aussi,...j'en file un peu et les 150kg les bonnes années partent vite...
Faire 20 variétés, c'est bien plus que le besoin de varier, c'est un plaisir de jardinier, fort respectable.
Je me contente de 7 variétés, pas de risque d'uniformité dans le jardin ou dans l'assiette.
Avec 25 plants, j'en ai trop pour 2 personnes, je donne une petite moitié de ma production, le reste c'est comme toi, plus le séchage.
Voilà la préparation de mon premier séchage d'hier, pour profiter de la forte chaleur et du vent. Tomates Andine, Russe et Kaki Coing :

Image
Avatar de l’utilisateur
Singha
Seigneur des paquerettes
Messages : 8459
Inscription : dim. 28 août 2011 9:02
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Seine et Marne

Re: Analyse sol trop pauvre

Message par Singha »

jp17 a écrit : sam. 08 août 2020 10:09 On peut aussi cultiver du maïs au même endroit pendant 50 ans et plus, mais au prix d'apports massifs d'engrais et pesticides. Cela se fait et c'est bien regrettable.
Dans un jardin on n'est pas obligé d'utiliser ces méthodes productivistes. La rotation des cultures, bien comprise, est tellement plus respectueuse de l'environnement que tous les jardiniers devraient la pratiquer.
Je préfère jardiner sans aucun apport d'engrais, comme je le fais depuis plus de 30 ans, ce qui est évidemment impossible avec une culture répétitive.
Quand on parle d'engrais naturel, ce n'est pas forcément écologique si on prend en compte tout le processus qui amène l'engrais dans votre jardin. Pour moi c'est clair, j'ai banni tout achat d'engrais, naturels ou chimiques.
Tout ce que tu dis est peut-être juste jp quand tu restes dans un concept de productivité et de très grande surface, mais dans un petit potager amateur comme le mien, tu n’as pas toujours le contexte pour pratiquer la rotation des cultures de tomate.
Pour les tomates, comme j’ai viré une haie, je pourrais à la limite déplacer d’un mètre l’année prochaine mais rien de plus.
Ceci étant dit, aucun pesticide n’entre dans mon potager.
Je ne suis pas à la recherche de productivité mais à la découverte de nouveaux goûts. C’est d’ailleurs ce que j’ai grâce a nombre de forumeurs d’ici.
Question engrais je prépare mon sol des l’automne, en général. Cette année j’ai même déjà commencé pour une toute petite partie de mon potager que je trouve faible. Dans cette préparation n’entre que : cartons, feuilles mortes, tontes, compost et fumier quand j’arrive à en avoir.
Mon terrain est toujours couvert par des composants qui se désagrègent et nourrissent le sol.
J’ai eu la possibilité de récupérer du fumier déshydraté cette année ainsi que du sang séché. J’en ai mis à chaque plant de tomate et de cucur. Mais c’est relativement rare que je fais cela. Je n’en achète jamais, ce n’est que de la recup d’une amie.
J’ai également de l’engrais bleu que je dilue pour mes plants en pot. Je ne l’utilise que très peu mais cela m’arrive.
A part la fabrication de ces trois derniers éléments, qui ne doit pas être très écologique, je considère que je ne pollue absolument pas ma terre ni les ressources qui se trouvent en dessous.

En fonction de ce que tu entends par engrais et si l’on reste dans un contexte de potager amateur, je pense qu’il est tout à fait possible de laisser des plants de tomate dans une même parcelle en ne la gérant qu’avec des apports issus de son propre terrain, si possible avec un peu de fumier récupéré et en respectant la couverture du sol avec des éléments dégradables.

J’ai quand même une question qui me vient à l’esprit. Même si tu pratiques la rotation des cultures, quels que soient les légumes en place, cela va consommer les éléments de la terre. Il faudra bien compenser à un moment ou un autre. Non?
Cordialement
Mon bassin
samchou
Bourgeon de bavard
Messages : 202
Inscription : lun. 12 avr. 2010 11:03
Région : Ile de France

Re: Analyse sol trop pauvre

Message par samchou »

jp17 a écrit : ven. 07 août 2020 11:32 Pourtant la réponse est très simple : on ne devrait jamais cultiver toujours le même légume au même endroit.
La rotation des cultures est le moyen le plus sûr, le plus facile et le moins cher pour conserver un sol équilibré et un bon rendement.

Petite curiosité de ma part : que peut-on faire de la production de 100 pieds de tomates, soit au moins 500kg ?
Bonsoir,

J'ai planté également des pieds de tomates en dehors du potager. J'ai du planté en tout environ 150 pieds de tomates de 70 variétés différentes.

Je fais principalement des coulis que je congèle et des tomates séchées (surtout les cerises :love: ). L'année dernière, j'ai pu préparer une 50aine de coulis que nous avons consommé durant l'année.

Je voudrai bien pratiquer la rotation des cultures, respectée d'ailleurs pour les rares autres légumes que je cultive mais je ne peux me résoudre à réduire le nombre de pieds de tomates !!!
samchou
Bourgeon de bavard
Messages : 202
Inscription : lun. 12 avr. 2010 11:03
Région : Ile de France

Re: Analyse sol trop pauvre

Message par samchou »

Singha a écrit : ven. 07 août 2020 8:19 Bonjour,

Je viens de faire un petit calcul.
Le fumier de volaille est très bon (je pense aux fientes de tes poules) mais sur 100 m2 il faudrait en apporter 80 kg + faire un amendement en potassium. Avec 5 poulettes ça fait juste :lol: :lol:
Mes cocottes restent environ 8 mois dans le potager. 80 kg de fumier correspondraient à une "production" journalière de 60 g de fientes par poupoule. Je pense que les 80 kg sont largement atteints !!! :lol:
Répondre

Revenir à « Au coin du potager »