Clematis armandii : comment la tailler ?

Ce forum est dédié aux autres techniques du jardinage non proposées dans les forums précédents, comme la mise en place d'un arrosage automatique.
Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 20320
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Clematis armandii : comment la tailler ?

Message par bourru07 » dim. 25 sept. 2016 15:11

Bonjour.
Rien de plus ingrat à tailler que les clématites : les normales parce que les tiges sont fines
et qu'il est souvent difficile de distinguer ce qui est mort de ce qui est vivant.
C. armandii, elle, a des tiges fortes. On s'y retrouve mieux, oui mais...
Ça pousse si dru que trois ans après un toilettage sérieux, on se retrouve avec un quintal de végétation intriquée,
qui fait s'effondrer le palissage.

On est contraint de tout déposer par terre et de jouer à détresser les scoubidous.
Je me suis retrouvé avec un m3 (foisonné, certes,) de résidus d'élagage.
Et les plus longs bras étirés atteignaient 7m de développé.
Reconstruit un bâti de palissage plus solide, rassemblé les bras contigus en faisceaux, et fait un
accrochage provisoire pour voir plus clair et ne pas marcher dessus.
J'ai, par le passé, essayé différentes méthodes de taille et palissage, sans être satisfait d'aucune.
    • 1- Rabattre tout à 80cm : Une année de floraison perdue et surtout une prolifération inextricable de rameaux que l'on doit sévèrement éclaircir.
      2- Accrocher tous les bras au barreau le plus haut et laisser pendre les extrémités en cascade : une floraison sompteuse, mais un méli-mélo entre tiges ascendantes et rameaux nouveaux...
Je caresse l'idée, cette année, de peu raccourcir et faire serpenter les faisceaux de branches à l'horizontale,
espérant ainsi ralentir la sève et calmer la bête.
Qu'en pensez-vous?
Avez vous des idées plus astucieuses ?
Dans l'attente de vos solutions, je laisse en plan pour deux trois jours.
Deux photos. La bête, en fleurs, il y a deux ans (depuis, elle avait doublé de volume),
et son état aujourd'hui...
[/color][/i]

Image

Image
Pièces jointes
P9256789.JPG
939.JPG
Dernière modification par bourru07 le mar. 27 sept. 2016 2:38, modifié 1 fois.
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

Avatar de l’utilisateur
Léah
Maitre des bosquets
Messages : 6360
Inscription : dim. 07 juin 2009 20:27
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Femme
Localisation : Gard, piémont cévenol

Re: Clematis armandii : comment la tailler ?

Message par Léah » mar. 27 sept. 2016 0:22

Je viendrais volontiers voir non ta clématite (au demeurant très belle !) mais ce mur de pierres sèches :-)
Désolée je n'ai pas de solution, je doute que des rameaux à l'horizontale ralentissent la croissance, quand on sait de quoi les plantes sont capables...
R.....a conseille de la rabattre à 30cm après floraison
Ici j'ai une jackmanii que je laisse complètement libre, elle grimpe tranquillement sur le chêne et rampe autour, une flamette que j'arrive à tailler mais sur un grillage c'est pas facile, heureusement il fait 1m40 de haut environ ; et une armandii qui ne grandit pas, en voyant tes problèmes je m'en réjouis. Les autres (à tiges fines) végètent ou disparaissent

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 20320
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: Clematis armandii : comment la tailler ?

Message par bourru07 » mar. 27 sept. 2016 7:45

      • Léah a écrit :Je viendrais volontiers voir .... ce mur de pierres sèches.
        ... je doute que des rameaux à l'horizontale ralentissent la croissance, quand on sait de quoi les plantes sont capables...
        ... Les autres (à tiges fines) végètent ou disparaissent
Salut Léah...
Tu le sais bien, nos vieilles maisons sont construites avec la roche extraite sur place.
Ici, on est dans le micaschiste. Si le cœur t'en dit, tu es cordialement invitée à venir casser une croute.

J'avais élucubré ce palissage serpentant pour obtenir l'équivalent d'une méga arcure.
Comme le font ces tricheurs de producteurs de Mandevillas qui enroulent les tiges comme
on stocke
un tuyau d'arrosage pour forcer une floraison abondante... :angryfire:
Sur les fruitiers, l'arcure sait bien calmer les trop exubérants. Sur cette liane, c'est peut être de l'improvisation hasardeuse... :pmt:
C'est pour ça que je sollicitais l'expérience d'autres jardiniers.

Ici, il fait trop chaud et trop sec pour les belles clématites classiques.
Seule, C. armandii prospère... De trop.
On n'est n'est jamais contents... :P
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

Répondre

Revenir à « Aux autres techniques »