Projet arrosage carrières equitation

Ce forum est dédié à toutes vos questions relatives à l'arrosage.
gcsgoco
Graine de timide
Messages : 6
Inscription : mer. 09 mars 2016 17:28
Région : Ile de France

Projet arrosage carrières equitation

Message par gcsgoco » mer. 09 mars 2016 18:27

Bonjour à tous,

Nouvel inscrit, je tenais tout d'abord à vous remercier pour ce forum qui m’a permis d’en apprendre plus sur la question de l’arrosage. Une vraie mine d'or !!

J’ai cependant quelques questions concernant mon projet d’arrosage.
Je gère une structure équestre et j’ai refais faire un forage (42m de profondeur) pour arroser mes carrières.
A la sortie, je dispose de 8m3/h, à 6 bars (mais réglable selon les dires du commercial).

Pour arriver aux carrières :
115m de tuyau diamètre 63mm
6m de dénivelé.
4 coudes
1 raccord (bobine de 100m)

Arrivé au bord de la carrière, je souhaite que chaque grand côté des deux carrières soient arrosables séparément. Je compte donc mettre 4 vannes pour re partir sur 4 réseaux différents.

J’ai fait un petit dessin pour que vous compreniez mieux la situation.

A partir de là, je me pose plusieurs questions quant à la disposition et au choix des arroseurs.

Dois-je continuer sur du tuyau 63mm pour les quatre réseaux pour éviter encore les pertes de charge ?
C’est assez couteux donc si c’est possible d’éviter en changeant le pressostat ou si ça n’est pas utile..

Quels arroseurs choisir et comment les positionner ?
Sachant que pour la carrière du bas (70*26m), je souhaite mettre des arroseurs escamotables et que dans celle du haut (70*32m), peu m’importe le type d’arroseur.
Pour la carrière du bas, la tâche est encore plus ardue étant donné que je ne peux pas positionner sur les petits côtés des arroseurs, et que l’eau ne doit surtout pas dépasser ces petits côtés (car il y a des « maisonnettes » où des gens s’assoient, représentées par les carrés jaunes)

Merci de m’aider avec ce casse-tête… J’essaye de régler ce problème mais je crains que je ne sois au bout de mes (maigres) connaissances dans ce domaine !
Pièces jointes
Plan arrosage carrière.png

Avatar de l’utilisateur
arroser
Grossiste en parlotte
Messages : 4162
Inscription : mar. 18 févr. 2003 0:21
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Ile de France

Re: Projet arrosage carrières equitation

Message par arroser » mer. 09 mars 2016 20:02

Peu importe que vous mettiez du tuyau de 63 ou un peu plus petit (par exemple diamètre 50) ou plus gros : le prix d'une telle installation se fait d'abord par les arroseurs (400 euros HT pièce un arroseur 26 mètres) et en second lieu par l'automatisation (en supposant que les 4 vannes soient des électrovannes). De toutes façons, on ne passe pas 8 m3 dans un tuyau de 50, le 63 est déjà à la limite vu les longueurs ! Perso, j'aurais fait la première longueur de 150 mètres en 75mm.... Là avec du 63, vous avez déjà perdu environ un bar, c'est énorme, c'est 15 % approximativement du peu de puissance dispo en sortie de forage. Avec un tube de 75, c'est 4,5 fois moins...

Pour les arroseurs escamotables, attention au sable. Il va vous falloir des arroseurs en inox qui seuls résistent au sable. cela dit, j'ai déjà fait une carrière à chevaux (le sable est très fin) et ai tout posé sur des allonges, en hauteur, au dessus des barrières. Mais pas certain que ça existe pour ces distances de 26 mètres minimum, un arroseur inox de stade de foot s'arrêtant vers 20 mètres maxi.

Vous êtes un peu limité par le faible débit ET la faible pression fournis en sortie de forage qui, additionnés à la longueur, vont au final fournir peu d'eau aux arroseurs : il va falloir choisir ceux ci judicieusement et ne pas faire d'erreurs sur les calculs de perte de charge ! Un arroseur escamotable type golf ou terrain de sport offrant une portée de 26 mètres, il faut une dizaine de mètres/Cube minimum et 6 à 7 bar de pression, à l'arroseur ! (donc plus au départ). Très loin des capacités de votre pompe trop petite.

Avec un canon type arrosage agricole, voir même un simple arroseur à batteur, les débits sont toujours aussi importants mais les besoins en pression moindres (3,5 bar environ, à l'arroseur).

Je pense que vous allez devoir mettre plus d'arroseurs (un, tous les 15 mètres par exemple), mais pas chercher à atteindre la portée de 26 mètres ou 32 m. Il va donc falloir réfléchir autrement en terme de disposition et/ou d'automatismes. par exemple, voir le I25 http://www.hunterindustries.com/fr/prod ... seurs/i-25

La première chose à faire est de déterminer votre budget (plusieurs milliers d'euros bien sur). La seconde est de vous faire aider par un véritable professionnel qui sera apte à effectuer les calculs d'hydraulique permettant de déterminer le tuyau (un détail) mais surtout les arroseurs (adaptés au peu d'eau disponible) et les emplacements de ceux ci. La troisième est de savoir si vous souhaitez un fonctionnement automatique (programmateur centralisant le départ des arroseurs) ou manuel (un gars qui tourne autour des terrains pour ouvrir puis fermer les arroseurs) ; la différence de budget est conséquente (toujours en milliers d'euros).

Globalement, vu les distances importantes à arroser, vous avez sous-investi dans la pompe ET dans le tuyau ; ça complique fortement les choses et, au final, pourrait vous coûter plus cher.
"il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien que risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas" (devise Shadok)

gcsgoco
Graine de timide
Messages : 6
Inscription : mer. 09 mars 2016 17:28
Région : Ile de France

Re: Projet arrosage carrières equitation

Message par gcsgoco » jeu. 10 mars 2016 9:57

Bonjour,

Merci de votre réponse très détaillée !
Je n'ai pas encore mis le tuyau de 63 pour la grande tranchée !
Je vais donc changer ma commande

Quelques précisions supplémentaires
Je souhaite que tout soit manuel, et j'avais comme intention que chacune des 4 vannes active l'arrosage d'un côté de la carrière.

Nul besoin que les arroseurs aient une si grande portée. Par exemple, dans l'arrosage actuel, 3 arroseurs sont positionnés sur chaque côté, chacun avec une portée d'une quinzaine de mètres. Cz n'est pas parfait car des zones ne sont pas arrosées mais dans l'idée, c'est ce que je souhaitais.
De même, les carrières n'ont pas besoin d'être très arrosées. Je préfère que le débit soit suffisamment faible pour que les 3 ou 4 arroseurs d'un côté puissent marcher simultanément plutôt que d'avoir une installation complexe où il faut changer toutes les 5minutrs l'arroseur en marche.

Je ne sais absolument pas si un tel problème a une solution...

Merci de votre aide

fanch_53
Pépinière à blabla
Messages : 2701
Inscription : ven. 08 mars 2013 0:27
Région : Bretagne
Sexe : Homme
Localisation : 29, e kreiz ar Breizh, er c'hreiz ar bed !

Re: Projet arrosage carrières equitation

Message par fanch_53 » jeu. 10 mars 2016 10:13

Question bête qui me turlupine...

Ça sert à quoi d'arroser une carrière? Pour la poussière?

gcsgoco
Graine de timide
Messages : 6
Inscription : mer. 09 mars 2016 17:28
Région : Ile de France

Re: Projet arrosage carrières equitation

Message par gcsgoco » jeu. 10 mars 2016 11:27

Exactement !
Mais surtout pour rendre le sable plus compact !
Ce n'est pas bon pour les tendons des chevaux de travailler sur un sol profond

Par ailleurs, j'ai demandé à la personne qui m'a fait le forage quelle pompe il m'a installé
Une grundfos sp 11-15
Le forage est tout neuf et la pompe a été installée il y a deux semaines... Je suis un peu en colère qu'il m'ait conseillé cette pompe alors que je lui avais bien expliqué l'utilisation que je souhaitais en faire... Surtout que le forage dispose d'un débit bien plus important... Je ne sais même pas si c'est possible de faire changer la pompe alors que le raccordement de l'eau et de l'électricité avec le local technique a déjà été fait

Pour compléter la situation dans laquelle je me trouve, l'ancienne instalation d'arrosage fonctionnait avec une citerne fixe alimentée par l'ancien forage d'à peu près 4m3, dans laquelle se trouve une pompe et un ballon. Elle est toujours en place à l'endroit où je veux positionner les vannes. Peut être vaut-il mieux reprendre ce système pour garantir, si ce n'est un débit supérieur, au moins une pression plus forte ?!

Merci encore de m'aider, c'est agréable de se sentir moins seul dans cette galère :) !

Avatar de l’utilisateur
arroser
Grossiste en parlotte
Messages : 4162
Inscription : mar. 18 févr. 2003 0:21
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Ile de France

Re: Projet arrosage carrières equitation

Message par arroser » jeu. 10 mars 2016 20:48

gcsgoco a écrit : Je n'ai pas encore mis le tuyau de 63 pour la grande tranchée !
Je vais donc changer ma commande
peut être devriez vous investir dans une étude complète avant de commander quoi que ce soit ? De plus du tuyau de 63 peut vous être utile pour faire toutes les fins de réseaux (départ en 90 ou 75, puis réduction à la fin 75-> 63 / pour une ligne de 4 arroseurs agricoles de 2000 litres/chaque, premier arroseur alimenté en 75, les suivants en 63, voir même en diamètre 50, ou 40 pour le dernier / c''est un calcul à faire entre le prix du tuyau, le prix des raccords, et les besoins en terme de débit et de pression, les pertes de charge sur de grandes longueurs ; mais il faut avant tout déterminer les arroseurs avant de déterminer précisément le tuyau et chercher à minimiser le budget ou passer commande. Surtout que pour des quantités importantes de tuyaux, vous devriez pouvoir obtenir des prix intéressants peut être ?)
gcsgoco a écrit : Je souhaite que tout soit manuel, et j'avais comme intention que chacune des 4 vannes active l'arrosage d'un côté de la carrière.
Avec votre petit débit et quatre réseaux seulement, effectivement vous serez très loin de tout couvrir.
En gros pour faire simple : Dans le cas où vous souhaitez mettre 3 à 4 arroseurs par lignes, ces arroseurs n'iront pas beaucoup plus loin que 15 à 16 mètres (escamotables ou en surface). ça veut dire que même face à face (une ligne de chaque coté des carrières), vous couvrez difficilement la distance (32 mètres).

Pour que le croisement soit correct, il faut théoriquement, pour un arroseur 16 mètres, placer un arroseur tous les 16 mètres : l'un arrose l'autre. Si vous écartez les arroseurs l'un de l'autre, vous allez avoir une énorme différence de répartition d'eau, avec des zones très mouillées et des zones sèches.

Dessinez un plan à l'échelle de vos deux carrières ; avec un compas, faites des demi cercles de 16 mètres de rayon. Voyez combien il en faut sur une longueur de 70 mètres. c'est un premier début pour l'étude sur plan. Ne surestimez pas les longueurs/portées.

vous arriverez sans doute à ce que vous décrivez :
gcsgoco a écrit : Par exemple, dans l'arrosage actuel, 3 arroseurs sont positionnés sur chaque côté, chacun avec une portée d'une quinzaine de mètres. Cz n'est pas parfait car des zones ne sont pas arrosées mais dans l'idée, c'est ce que je souhaitais.
vous connaissez la marque, le modèle et la buse des ces arroseurs ?
gcsgoco a écrit : De même, les carrières n'ont pas besoin d'être très arrosées. Je préfère que le débit soit suffisamment faible pour que les 3 ou 4 arroseurs d'un côté puissent marcher simultanément plutôt que d'avoir une installation complexe où il faut changer toutes les 5minutrs l'arroseur en marche.
Le problème est que si le débit est faible, la portée est faible également. Bien évidement, l'automatisation de l'ensemble permet d'éviter de devoir changer d'arroseur tout les 5 minutes... 8)
Dernière modification par arroser le jeu. 10 mars 2016 23:06, modifié 1 fois.
Raison : ortho détails
"il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien que risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas" (devise Shadok)

Avatar de l’utilisateur
arroser
Grossiste en parlotte
Messages : 4162
Inscription : mar. 18 févr. 2003 0:21
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Ile de France

Re: Projet arrosage carrières equitation

Message par arroser » jeu. 10 mars 2016 23:05

gcsgoco a écrit : Par ailleurs, j'ai demandé à la personne qui m'a fait le forage quelle pompe il m'a installé
Une grundfos sp 11-15
Le forage est tout neuf et la pompe a été installée il y a deux semaines... Je suis un peu en colère qu'il m'ait conseillé cette pompe alors que je lui avais bien expliqué l'utilisation que je souhaitais en faire... Surtout que le forage dispose d'un débit bien plus important... Je ne sais même pas si c'est possible de faire changer la pompe alors que le raccordement de l'eau et de l'électricité avec le local technique a déjà été fait!
Excellente marque, vous êtes donc en triphasé, avec la possibilité théorique d'avoir une pompe encore plus grosse en débit et/ou en pression (les pompes en 220v sont limitées). Mais les foreurs ne sont pas des arroseurs.

Quel diamètre de tuyau remonte l'eau dans le forage ? quelle nature ? (canalisations galva, polyéthylène ?) Sur qu'elle hauteur ? (différence entre le niveau d'eau du forage lorsque vous pompez et niveau du sol). Une très grande partie des pertes de pression se font à ce niveau... Rappelons que 10 mètres vertical = 100 mètres à plat en terme de perte de charge.
gcsgoco a écrit :Pour compléter la situation dans laquelle je me trouve, l'ancienne instalation d'arrosage fonctionnait avec une citerne fixe alimentée par l'ancien forage d'à peu près 4m3, dans laquelle se trouve une pompe et un ballon. Elle est toujours en place à l'endroit où je veux positionner les vannes. Peut être vaut-il mieux reprendre ce système pour garantir, si ce n'est un débit supérieur, au moins une pression plus forte ?!
ça peut être une bonne idée mais il y a trois paramètres à prendre en compte :

- quelle est la puissance de la pompe existante dans cette citerne ? Débit, pression, moteur, marque, modèle... Peut-elle alimenter 4 ou 5 arroseurs en même temps ? C'est cela qui va déterminer l'intérêt de cette installation existante.
- Vu le petit volume, vous allez devoir faire une pause entre chaque arrosage. par exemple, au hasard pour la démonstration : arroser 14 minutes, laisser la cuve se remplir 22 minutes, puis arroser, puis remplir, puis...
- il va vous falloir investir dans un système de remplissage automatique de cette cuve à partir du forage ainsi qu'une sécurité manque d'eau coupant la pompe de la citerne (pour pas que quelqu'un ouvre une vanne et laisse l'arrosage tourner sans eau : j'ai eu le cas sur la carrière à chevaux que j'avais réalisé il y a plusieurs années ; cuve vide = pompe grillée :devil: .)

Sinon, en soit, ce n'est pas une mauvaise idée si la pompe de la citerne est très puissante : des tuyaux moins gros entre le forage et cette citerne (plus il est petit, plus le remplissage sera long), moins de pertes de charge (puisque on ne compte pas la grande centaine de mètres entre le forage et la citerne)...

Pour info dans l'idée d'un investissement éventuel : sachez qu'une pompe de surface au même prix que votre pompe de forage va sortir deux fois plus de débit (volume) que ce que vous avez actuellement (de quoi vider la citerne en 10 minutes). Mais avec une telle pompe, vous pouvez monter n'importe quel arroseur 26 mètres, ou environ 5 arroseurs 15 mètres. Notez aussi qu'un arroseur 26 mètres, c'est moins de tuyaux, moins de raccords, moins d'entretien que 5 arroseurs (même moins chers unitairement).
"il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien que risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas" (devise Shadok)

gcsgoco
Graine de timide
Messages : 6
Inscription : mer. 09 mars 2016 17:28
Région : Ile de France

Re: Projet arrosage carrières equitation

Message par gcsgoco » sam. 12 mars 2016 7:24

arroser a écrit : Quel diamètre de tuyau remonte l'eau dans le forage ? quelle nature ? (canalisations galva, polyéthylène ?) Sur qu'elle hauteur ? (différence entre le niveau d'eau du forage lorsque vous pompez et niveau du sol). Une très grande partie des pertes de pression se font à ce niveau... Rappelons que 10 mètres vertical = 100 mètres à plat en terme de perte de charge.
Le tuyau est du 63mm en PE.
Le forage est à 42m et l'eau remonte jusqu'à 13m.

- quelle est la puissance de la pompe existante dans cette citerne ? Débit, pression, moteur, marque, modèle... Peut-elle alimenter 4 ou 5 arroseurs en même temps ? C'est cela qui va déterminer l'intérêt de cette installation existante.
- Vu le petit volume, vous allez devoir faire une pause entre chaque arrosage. par exemple, au hasard pour la démonstration : arroser 14 minutes, laisser la cuve se remplir 22 minutes, puis arroser, puis remplir, puis...
- il va vous falloir investir dans un système de remplissage automatique de cette cuve à partir du forage ainsi qu'une sécurité manque d'eau coupant la pompe de la citerne (pour pas que quelqu'un ouvre une vanne et laisse l'arrosage tourner sans eau : j'ai eu le cas sur la carrière à chevaux que j'avais réalisé il y a plusieurs années ; cuve vide = pompe grillée :devil: .)

Sinon, en soit, ce n'est pas une mauvaise idée si la pompe de la citerne est très puissante : des tuyaux moins gros entre le forage et cette citerne (plus il est petit, plus le remplissage sera long), moins de pertes de charge (puisque on ne compte pas la grande centaine de mètres entre le forage et la citerne)...

Pour info dans l'idée d'un investissement éventuel : sachez qu'une pompe de surface au même prix que votre pompe de forage va sortir deux fois plus de débit (volume) que ce que vous avez actuellement (de quoi vider la citerne en 10 minutes). Mais avec une telle pompe, vous pouvez monter n'importe quel arroseur 26 mètres, ou environ 5 arroseurs 15 mètres. Notez aussi qu'un arroseur 26 mètres, c'est moins de tuyaux, moins de raccords, moins d'entretien que 5 arroseurs (même moins chers unitairement).
A savoir : la citerne fait après un vrai calcul 11m3.
Il y a déjà un système d'automatisation du remplissage avec des sondes manque d'eau et anti débordement. Elle fonctionne avec des électrovannes et un boitier.

Concernant la pompe dans la citerne. C'est une pedrollo 4SR 4/14. J'ai beaucoup de mal à lire les courbes de débit/pression donc aucune idée si c'est suffisant. Il y a un petit ballon avec un pressostat à la sortie de la cuve.

Plus j'y pense et plus je me dis que ça peut être une bonne solution. Et ce même si je suis obligé de changer la pompe si elle est trop peu puissante

Avatar de l’utilisateur
arroser
Grossiste en parlotte
Messages : 4162
Inscription : mar. 18 févr. 2003 0:21
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Ile de France

Re: Projet arrosage carrières equitation

Message par arroser » sam. 12 mars 2016 12:28

gcsgoco a écrit : Le tuyau est du 63mm en PE.
Le forage est à 42m et l'eau remonte jusqu'à 13m.
si l'eau est à treize mètres du niveau du sol, vous n'avez que treize mètres à remonter : les pertes de charge sur cette distance sont environ d'1,2 bar pour 8000 l/h (pour info avec un tube de 75, elles auraient été d'environ 0,3 bar)
gcsgoco a écrit :A savoir : la citerne fait après un vrai calcul 11m3.
Il y a déjà un système d'automatisation du remplissage avec des sondes manque d'eau et anti débordement. Elle fonctionne avec des électrovannes et un boitier.

Concernant la pompe dans la citerne. C'est une pedrollo 4SR 4/14. J'ai beaucoup de mal à lire les courbes de débit/pression donc aucune idée si c'est suffisant. Il y a un petit ballon avec un pressostat à la sortie de la cuve.

Plus j'y pense et plus je me dis que ça peut être une bonne solution. Et ce même si je suis obligé de changer la pompe si elle est trop peu puissante

1°/ 11 m3 c'est mieux que 4 :smoke:
2°/ Déjà l'automatisation du remplissage, c'est bien aussi, pour autant que vous puissiez le raccorder sur votre nouvelle installation de forage
3°/ faible débit : http://www.economo.fr/rg/Pompe_PEDROLLO ... conomO.pdf pompe immergée 220 v ; débit de 4 m3 environ à 6 bars, soit un arroseur escamotable 18 mètres maximum à la fois ou 2 à 3 arroseurs agricoles entre 12 et 17m (les configurations ou possibilités sont multiples).

ça peut être une autre solution : utiliser la pompe existante, mettre deux arroseurs par réseau, multiplier les réseaux et les électrovannes, changer le programmateur, le tout dans des diamètres plus raisonnables que du 63 (pour 4m3, il faut voir vers du tuyau de 40mm, ou départ en 50 puis réduit à 40).

Enfin, il y a encore une autre solution plus économique en terme de tuyaux, qui hydrauliquement est parfaite, mais qui augmente sensiblement la dépense en terme de câblage : faire un bouclage des carrières, et mettre une électrovanne à chaque arroseur. Pour ce faible débit (disons 2m3 chaque arroseur agricole), le coût unitaire d'une électrovanne est insignifiant. A partir du programmateur, un modèle performant est capable de piloter simultanément deux électrovannes (voir même trois sur certains modèles).... et de piloter/synchroniser la pompe bien sur. :P

Cela dit, la solution idéale aurait été d'avoir 18 m3 de débit disponible :mrgreen: Deux canons et vous couvriez la grande carrière 32x70 m
"il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien que risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas" (devise Shadok)

gcsgoco
Graine de timide
Messages : 6
Inscription : mer. 09 mars 2016 17:28
Région : Ile de France

Re: Projet arrosage carrières equitation

Message par gcsgoco » mar. 15 mars 2016 8:25

J'ai raccordé ce week end le réseau déjà existant allant du forage jusqu'à la cuve. Elle se remplit de cette façon en 2h. Donc 5,5m3/h.

Sachant qu'il me faut pour arroser vraiment bien mes deux carrières au moins 20m3 d'eau, si je mets une nouvelle pompe (surface ou autre) pour ressortir l'eau de la cuve avec 11m3/h de débit, alors j'ai deux heures complètes pour arroser mes carrières, sans prendre la peine de devoir arrêter pour qu'elle se re-remplisse.
Mais alors dans ce cas là, quelle pompe choisir ?

Si c'est vraiment la solution la plus facile, je peux également envisager une pompe qui crache 18m3, et ce même si il faut attendre que la cuve se remplisse.

Je souhaite vraiment mettre des escamotables dans la carrière 26*70 et des canons dans la 32*70m.
La seule autre chose importante à prendre en compte est que je ne souhaite absolument pas d'arrosage automatique mais 100% manuel, et centralisé !

Avatar de l’utilisateur
arroser
Grossiste en parlotte
Messages : 4162
Inscription : mar. 18 févr. 2003 0:21
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Ile de France

Re: Projet arrosage carrières equitation

Message par arroser » mar. 15 mars 2016 20:41

gcsgoco a écrit :J'ai raccordé ce week end le réseau déjà existant allant du forage jusqu'à la cuve. Elle se remplit de cette façon en 2h. Donc 5,5m3/h.

Sachant qu'il me faut pour arroser vraiment bien mes deux carrières au moins 20m3 d'eau, si je mets une nouvelle pompe (surface ou autre) pour ressortir l'eau de la cuve avec 11m3/h de débit, alors j'ai deux heures complètes pour arroser mes carrières, sans prendre la peine de devoir arrêter pour qu'elle se re-remplisse.
Mais alors dans ce cas là, quelle pompe choisir ?

Si c'est vraiment la solution la plus facile, je peux également envisager une pompe qui crache 18m3, et ce même si il faut attendre que la cuve se remplisse.

Je souhaite vraiment mettre des escamotables dans la carrière 26*70 et des canons dans la 32*70m.
La seule autre chose importante à prendre en compte est que je ne souhaite absolument pas d'arrosage automatique mais 100% manuel, et centralisé !

Vous compliquez les choses :mrgreen:
Les arroseurs escamotables fonctionnent à une pression différente et supérieure des arroseurs agricoles.

Alors, pompe de surface 11m3 heure (attention ne fonctionne qu'en 380v) 6,5 bar environ. Automatisme à déterminer.

26x70 :
- Soit trois arroseurs escamotables par coté de carrière, modèles I40, marque HUNTER, réglage à 17,5m, (on ne couvre pas 100 % mais on couvre une grande partie, mieux au centre et moins vers les coins)
- Soit un arroseur par coté de carrière, modèle 995, marque HUNTER, réglage à 26 mètres (on couvre moins mais ce modèle est très robuste)

32x70
- 5 arroseurs par coté, modèle 21 marque ROLAND, réglage à 17,5 m. On couvre 100 % de la carrière. Montage à déterminer (allonges en galva ?)

Pour les tuyaux, c'est un peu pointu à calculer et optimiser pour réduire le budget, mais la sortie de pompe devra sans doute se faire en 75, quitte à réduire après. Le fait de centraliser 4 vannes au départ augmente la quantité de tuyaux d'environ 75 mètres (si votre croquis est à l'échelle).

A mon avis, il va falloir souder les raccords.
"il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien que risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas" (devise Shadok)

gcsgoco
Graine de timide
Messages : 6
Inscription : mer. 09 mars 2016 17:28
Région : Ile de France

Re: Projet arrosage carrières equitation

Message par gcsgoco » mar. 22 mars 2016 20:32

Merci encore de votre réponse !

Le 380v est assez difficile à amener jusqu'à la citerne... Mais peut-être, et même si c'est plus cher à l'achat, une nouvelle pompe immergée pourrait convenir ? Il y a déjà ce que je crois être un press control (avec notamment un arrêt de la pompe quand la cuve est vide) donc c'est peut-être envisageable de juste changer la pompe et me raccorder de nouveau sur ce boitier ?

Mais quelle pompe ? Il est nécessaire dans l'installation d'avoir la carrière entière arrosée.
Avec ce que vous m'avez dit, j'ai pensé à ça :

Arrosage carrière du bas :
6 arroseurs escamotables i40 buse 15, 5 bars 17,4 m de portée à 3,89 m3/h
2 arroseurs escamotables (pour les côtés): modèle i25 de Hunter - buse 4 (13m de portée pour 5 bars et 1,18m3/h)

Arrosage carrière du haut :
10 arroseurs sprinklers 21s marque Rolland
Bise 6mm, 2,5 m3/h, 18m5 portée, 4 bars


Ainsi, il me faudrait, si j'ai tout compris, une pompe capable de sortir 13m3/h à au moins 5,5 bars ?

Comment faire pour réduire suffisamment la pression dans le deuxième réseau ? Réduire le diamètre pour augmenter significativement la perte de charge ?
Ca devient très compliqué !!!

Par ailleurs, j'ai commencé" à me raprocher d'un fournisseur qu'on m'a recommandé pour les tuyaux. Il me conseille de prendre des raccords électro soudables. Est-ce vraiment aussi bien qu'il me l'a conseillé ?

Ce projet avance vraiment, je vous remercie mille fois encore de m'éclairer et de m'aider autant !

PS : j'ai commencé à me reprocher également du foreur en lui disant que la pompe installée ne correspondait pas vraiment à l'utilisation que je lui avais décrite. Quelle est la situation à privilégier selon vous ?

Changer la pompe du forage directement pour une plus grosse capable d'alimenter directement l'arrosage ? Sachant que le raccordement au local technique a déjà été fait en 63 donc pertes de charge. Il faudrait aussi compter dans l'équation les 150m en tuyau de 75 (ou 90) en plus. Il faut également savoir que ce forage sert à abreuver les chevaux (avec un réducteur de pression). Mais une si grosse pompe pour de si petits besoins, est-ce bien raisonnable (aussi bien au niveau coût électrique que durée de vie de la pompe)

Ou garder l'arrivée d'eau existante à 5,5m3/h, changer la pompe de la cuve et arroser uniquement via ce biais. Ce qui voudrait aussi dire d'être obligé d'attendre que la cuve se remplisse pour arroser la deuxième carrière. Et que qui dit deux fois plus de pompes dit deux fois plus d'ennuis potentiels !!!!

Avatar de l’utilisateur
arroser
Grossiste en parlotte
Messages : 4162
Inscription : mar. 18 févr. 2003 0:21
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Ile de France

Re: Projet arrosage carrières equitation

Message par arroser » mar. 22 mars 2016 21:43

Bon, je n'ai pas regardé le sujet des arroseurs, mais il y a plusieurs erreurs dans votre post
gcsgoco a écrit : Le 380v est assez difficile à amener jusqu'à la citerne... Mais peut-être, et même si c'est plus cher à l'achat, une nouvelle pompe immergée pourrait convenir ? Il y a déjà ce que je crois être un press control (avec notamment un arrêt de la pompe quand la cuve est vide) donc c'est peut-être envisageable de juste changer la pompe et me raccorder de nouveau sur ce boitier ?

Comment faire pour réduire suffisamment la pression dans le deuxième réseau ? Réduire le diamètre pour augmenter significativement la perte de charge ?
Ca devient très compliqué !!!

Par ailleurs, j'ai commencé" à me raprocher d'un fournisseur qu'on m'a recommandé pour les tuyaux. Il me conseille de prendre des raccords électro soudables. Est-ce vraiment aussi bien qu'il me l'a conseillé ?

PS : j'ai commencé à me reprocher également du foreur en lui disant que la pompe installée ne correspondait pas vraiment à l'utilisation que je lui avais décrite. Quelle est la situation à privilégier selon vous ?

Changer la pompe du forage directement pour une plus grosse capable d'alimenter directement l'arrosage ? Sachant que le raccordement au local technique a déjà été fait en 63 donc pertes de charge. Il faudrait aussi compter dans l'équation les 150m en tuyau de 75 (ou 90) en plus. Il faut également savoir que ce forage sert à abreuver les chevaux (avec un réducteur de pression). Mais une si grosse pompe pour de si petits besoins, est-ce bien raisonnable (aussi bien au niveau coût électrique que durée de vie de la pompe)

Ou garder l'arrivée d'eau existante à 5,5m3/h, changer la pompe de la cuve et arroser uniquement via ce biais. Ce qui voudrait aussi dire d'être obligé d'attendre que la cuve se remplisse pour arroser la deuxième carrière. Et que qui dit deux fois plus de pompes dit deux fois plus d'ennuis potentiels !!!!
1/ Il est impossible d'obtenir des débits conséquent en 220v, d'où la préconisation du 380.
En 220, vous allez être limité à, très approximativement, 6 à 8 m3.
2/ Même en prenant la plus grosse des pompes 220v adaptée à votre installation avec 8m3, votre automatisme de pompe ne tiendra sans doute pas le coup : moteur de plus de 2000 W. ça ne se démarre pas avec un gadget, il faut un coffret de démarrage et protection.
3/ Pour avoir la carrière entièrement arrosée, il faut multiplier les réseaux. Votre contrainte imposée de vouloir centraliser seulement 4 départs de canalisation complique tout ; et n'est pas en adéquation avec vos possibilités de débit. Vous voulez un mouton à cinq pattes !
4/ Réduire le diamètre de tuyau va faire chuter la pression et le débit mais aussi fatiguer la pompe inutilement.
5/ L'électro soudable, j'en fait toute cette semaine, sur du 90mm, puis réductions 63/40 :mrgreen: Alors je vais avoir du mal à vous dire autre chose :smoke: . Ma machine est en permanence dans la voiture (j'en ai même deux cette semaine des machines dans le véhicule :roll: ). c'est devenu une base, même de plus en plus chez le particulier pour les petits jardins. D'ailleurs je crois avoir déjà écrit un mot là dessus dans un message précédent ? Dans votre cas, c'est effectivement la solution la plus adaptée, mais surtout la plus fiable dans le temps.
6/ Pour le foreur c'est une relation commerciale entre lui et vous ; je n'ai donc pas d'avis à donner. Mais de toutes façons, avec une canalisation de 63, les longueurs qu'il y a derrière, et votre souhait de minimiser le nombre de réseaux, changer la pompe ne va pas donner grand chose. Il faudrait une pompe bien plus puissante avec un tuyau plus gros.
Cela dit, d'un point de vue hydraulique le fait de ne pas avoir de solution à vos besoins vient bien du souhait de ne faire que quatre réseaux, d'utiliser des arroseurs escamotables (gourmands en pression), et pas de cette pompe. Parce que avec cette pompe de forage et des arroseurs agricoles, ont peut arroser toute la carrière. Mais le nombre de réseaux va croitre (cela dit avec des tuyaux plus petits autour de la carrière).
7/ effectivement, deux pompes c'est moins bien qu'une pompe qui fait tout.

Où êtes vous situé ?
"il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien que risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas" (devise Shadok)

Avatar de l’utilisateur
arroser
Grossiste en parlotte
Messages : 4162
Inscription : mar. 18 févr. 2003 0:21
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Ile de France

Re: Projet arrosage carrières equitation

Message par arroser » mar. 22 mars 2016 21:47

:mrgreen: J'avias écrit cela peut avant :
arroser a écrit : A mon avis, il va falloir souder les raccords.
Qui est votre fournisseur qui vous préconise la même solution ?

:top:
"il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien que risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas" (devise Shadok)

Avatar de l’utilisateur
arroser
Grossiste en parlotte
Messages : 4162
Inscription : mar. 18 févr. 2003 0:21
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Ile de France

Re: Projet arrosage carrières equitation

Message par arroser » mar. 22 mars 2016 22:10

arroser a écrit :
Enfin, il y a encore une autre solution plus économique en terme de tuyaux, qui hydrauliquement est parfaite, mais qui augmente sensiblement la dépense en terme de câblage : faire un bouclage des carrières, et mettre une électrovanne à chaque arroseur. Pour ce faible débit (disons 2m3 chaque arroseur agricole), le coût unitaire d'une électrovanne est insignifiant. A partir du programmateur, un modèle performant est capable de piloter simultanément deux électrovannes (voir même trois sur certains modèles).... et de piloter/synchroniser la pompe bien sur. :P
Rappel aussi ci-dessus, je reste convaincu que c'est la bonne solution : 20 arroseurs agricoles qui arrosent trois par trois à 16m, ça vous fait 7 réseaux minimum (idéalement huit) le tout raccordé sur la pompe existante dans le forage (je pense qu'il y a un ballon installé par le foreur ?). Plus de 300 m de câble multibrins (en 0,8 donc moins cher que du 1,5) mais peu de tuyaux, et d'un diamètre moindre autour des carrières. Le tout piloté par une télécommande, même pas besoin de se déplacer au programmateur pour arroser une zone de carrière ! Le bonheur :smoke:

Après, en poussant la réflexion, il est aussi possible de faire 8 réseaux avec départ centralisé (donc manuel ou automatique au choix). Plus besoin de câbles mais besoin de bien plus de tuyaux et plus gros. Par contre, outre le prix du tuyau qui va faire grimper le budget, c'est la solution la plus basique techniquement donc la plus simple à faire évoluer et entretenir.
"il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien que risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas" (devise Shadok)

Répondre

Revenir à « À l'arrosage »