débit et pression faibles : quelles solutions?

Ce forum est dédié à toutes vos questions relatives à l'arrosage.
elrico
Graine de timide
Messages : 29
Inscription : mer. 19 mars 2014 15:43
Région : Pays de la Loire

débit et pression faibles : quelles solutions?

Message par elrico » mer. 31 août 2016 16:47

Bonjour
j'ai un projet d'arrosage automatique pour une pelouse. Je n'ai pas de puits, seulement le réseau de ville.
J'ai commencé par mesurer le débit (seau de 10L) et la pression d'eau (avec un manomètre) et là mauvaise surprise, j'ai en gros 2 bars de pression à la sortie du compteur et 1200 / 1500 L/h ce qui fait assez peu.
Après vérification, il y a eu un changement de branchement de la compagnie d'eau et la pression a diminué, surtout en journée. Je n'ai pas fait le test de nuit quand personne ne pompe mais ca doit pas être beaucoup mieux.

Est ce que je peux continuer mon étude ou est ce que je dois obligatoirement inclure un surpresseur? Et si oui quel type?
Je suis entrain de finaliser le plan pour pouvoir le poster.

J'ai environ 200m² de pelouse à arroser. L'eau de "ville" me coute 1,46€ TTC/m3 environ

Merci beaucoup.

lejardinero
Fruit de la jacasse
Messages : 1230
Inscription : ven. 28 sept. 2007 8:03
Région : Luxembourg
Sexe : Homme
Localisation : portugal
Contact :

Re: débit et pression faibles : quelles solutions?

Message par lejardinero » mer. 31 août 2016 18:02

Il faut sectoriser l'arrosage.
Par exemple quatre secteurs.
Avec un minuteur pas de problème.
Chacun son tour.

Avatar de l’utilisateur
arroser
Grossiste en parlotte
Messages : 4162
Inscription : mar. 18 févr. 2003 0:21
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Ile de France

Re: débit et pression faibles : quelles solutions?

Message par arroser » mer. 31 août 2016 18:58

cela reste à la fois extrêmement compliqué à gérer et risqué à concevoir.

- Tout d'abord la pression est trop faible pour lever les arroseurs, même en faisant plusieurs réseaux. le plus petit des arroseurs nécessite 2,1 bar SOUS l'arroseur, donc bien plus au départ puisqu'il y a des pertes de charges (longueurs de tuyaux, coudes, raccords, électrovannes, etc.) En plus vous avez sans doute mesuré la pression statique (robinet fermé, pas de circulation d'eau, et non pas la pression dynamique soit la pression du réseau lorsque celui ci est ouvert.
Sectoriser est une solution lorsque qu'on a au moins la valeur minimum de pression (disons à minima 3 bars dans votre cas). On peut répartir un débit, pas une pression.

Pour un raccordement sur cette arrivée d'eau, les pertes de pression vont sans doute entrainer des pertes de débit. Donc pas assez de force pour lever l'arroseur, mais également peu d'eau à diffuser.

- L'usage d'un surpresseur me parait risqué : le fait d'augmenter artificiellement (mécaniquement) la pression peut faire chuter le débit (en théorie plus vous demandez à une pompe de donner de la pression, plus le volume délivré chute : c'est donc une solution viable en domestique, par exemple pour alimenter une douche dans les étages, mais pas toujours en arrosage automatique enterré). Pour que le débit ne chute pas sur un réseau sur-pressé, il faut que l'arrivée d'eau soit dimensionnée pour pouvoir fournir du débit sans problème. Si on imagine que votre manque cruel de débit ET de pression soit lié à un important sous dimensionnement de canalisation, cela peut ne pas forcément fonctionner, en tous cas pas comme vous pourriez l'espérer. Un réseau avec surpresseur fonctionne mieux lorsque il y a uniquement manque de pression mais que la canalisation peut fournir le débit souhaité. Comme vous ne savez pas ce qu'il y a sous le trottoir, le résultat peut être surprenant.

De plus si la canalisation d'arrivée principale est de faible diamètre, vous allez peut être augmenter la vitesse de circulation d'eau de façon sensible dans votre compteur et pouvez ainsi fausser les données, voir fragiliser l'installation (avant la pompe).

- Enfin, lisez votre contrat, c'est souvent interdit de brancher une surpresseur sans accord du fournisseur d'eau.

Je pense que la solution est double :
1. S'inquiéter auprès du fournisseur de ces faibles valeurs de débit et de pression (sans oublier auparavant de bien lire toutes les petites lignes de votre contrat d’abonnement, parfois il est indiqué un minimum que les compagnies des eaux s'engagent à fournir). Si la cas n'est pas similaire chez vos voisins, c'est peut être juste une vanne de coupure, dans la rue, mal ouverte.
2. Faire l'installation avec un "bâche de reprise" ou "réserve tampon" et une pompe : en gros, vous remplissez une cuve avec l'eau de ville puis vous pompez dedans. Le budget grimpe sensiblement puisqu'il y a investissement dans une cuve + un système de pompage mais chute également car une pompe va délivrer tellement de puissance que vous allez faire très peu de réseaux (donc moins d'automatismes, moins de canalisations, moins de raccords, etc.). C'est une solution classique lorsque les arrivées d'eau sont faibles. Plutôt que de brancher une pompe sur le réseau, on met la pompe sur une cuve. Dans votre cas il faut une cuve de 1000 litres au minimum donc un petit modèle qui peut même être en surface (garage, cave....).
"il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien que risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas" (devise Shadok)

elrico
Graine de timide
Messages : 29
Inscription : mer. 19 mars 2014 15:43
Région : Pays de la Loire

Re: débit et pression faibles : quelles solutions?

Message par elrico » mer. 31 août 2016 19:44

merci,
arroser a écrit : - Tout d'abord la pression est trop faible pour lever les arroseurs, même en faisant plusieurs réseaux.
C'est bien ce que je craignais.
arroser a écrit : Je pense que la solution est double :
1. S'inquiéter auprès du fournisseur de ces faibles valeurs de débit et de pression (sans oublier auparavant de bien lire toutes les petites lignes de votre contrat d’abonnement, parfois il est indiqué un minimum que les compagnies des eaux s'engagent à fournir). Si la cas n'est pas similaire chez vos voisins, c'est peut être juste une vanne de coupure, dans la rue, mal ouverte.
Les voisins se plaignent aussi d'un manque de débit.
J'ai fait venir la compagnie, mais elle est venue sans manomètre (!) et a juste changé le compteur, ce qui n'a eu aucun effet sur la pression d'eau évidemment.
Je vais essayer de trouver le contrat pour vérifier.
arroser a écrit : 2. Faire l'installation avec un "bâche de reprise" ou "réserve tampon" et une pompe : en gros, vous remplissez une cuve avec l'eau de ville puis vous pompez dedans. Le budget grimpe sensiblement puisqu'il y a investissement dans une cuve + un système de pompage mais chute également car une pompe va délivrer tellement de puissance que vous allez faire très peu de réseaux (donc moins d'automatismes, moins de canalisations, moins de raccords, etc.). C'est une solution classique lorsque les arrivées d'eau sont faibles. Plutôt que de brancher une pompe sur le réseau, on met la pompe sur une cuve. Dans votre cas il faut une cuve de 1000 litres au minimum donc un petit modèle qui peut même être en surface (garage, cave....).
Effectivement c'est une très bonne idée mais ca pose juste un gros problème de place, 1m3 ca fait gros et je n'ai pas de cave.

IL n'y a pas de surpresseur avec un bac tampon plus petit?

Avatar de l’utilisateur
arroser
Grossiste en parlotte
Messages : 4162
Inscription : mar. 18 févr. 2003 0:21
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Ile de France

Re: débit et pression faibles : quelles solutions?

Message par arroser » mer. 31 août 2016 21:33

elrico a écrit :
arroser a écrit : 2. Faire l'installation avec un "bâche de reprise" ou "réserve tampon" et une pompe : en gros, vous remplissez une cuve avec l'eau de ville puis vous pompez dedans. Le budget grimpe sensiblement puisqu'il y a investissement dans une cuve + un système de pompage mais chute également car une pompe va délivrer tellement de puissance que vous allez faire très peu de réseaux (donc moins d'automatismes, moins de canalisations, moins de raccords, etc.). C'est une solution classique lorsque les arrivées d'eau sont faibles. Plutôt que de brancher une pompe sur le réseau, on met la pompe sur une cuve. Dans votre cas il faut une cuve de 1000 litres au minimum donc un petit modèle qui peut même être en surface (garage, cave....).
Effectivement c'est une très bonne idée mais ca pose juste un gros problème de place, 1m3 ca fait gros et je n'ai pas de cave.

IL n'y a pas de surpresseur avec un bac tampon plus petit?
1. Un surpresseur n'a en réserve "utile" qu'un tiers de son volume. Par exemple, une pompe avec un ballon de 100 litres n'offre que une trentaine de litres d'autonomie avant pompage. Vu vos besoins (200 m2), rien d'envisageable.... Même un gros ballon de 1000 litres fort couteux vous permettra d'utiliser que 300 ; ça devient faisable mais compliqué à faire fonctionner.

2. La cuve fait effectivement 1m3, mais il en existe de différentes formes dont des verticales à placer dans un abris de jardin.

Dans votre cas la meilleure des solutions en terme d'encombrement ET SURTOUT de praticité (mais pas la moins chère :mrgreen: ) reste la solution de bâche de disconnexion de marque JETLY (non enterrée : abris de jardin ou bien cachée dans la végétation persistante).

ici : http://www.pompes-direct.com/stockage-e ... /3763.html (lisez les textes en dessous vous verrez que c'est fait pour vous :mrgreen: )
d'autres modèles de cuves ici : http://www.pompes-direct.com/modele/res ... /2346.html ou ici par exemple : http://www.technipompe.fr/cuves-polyethylene-sc28.php

Plus la cuve est petite, plus cela pose des problèmes de programmation, mais rien d’insoluble avec un bon programmateur adapté. Toutes fois, il ne faut pas descendre trop bas en terme de volume ; mais avec une cuve de 500 litres c'est faisable aussi (moins pratique, mais faisable).

Sinon bien évidement, sans cave sans abris sans rien, il suffit de mettre une cuve enterrée.
Exemple : http://www.leroymerlin.fr/v3/p/produits ... 1308218117 (Google vous donnera le reste)
"il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien que risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas" (devise Shadok)

elrico
Graine de timide
Messages : 29
Inscription : mer. 19 mars 2014 15:43
Région : Pays de la Loire

Re: débit et pression faibles : quelles solutions?

Message par elrico » jeu. 01 sept. 2016 11:24

Génial, je regarde tout ca en détail, mille mercis!!

Avatar de l’utilisateur
jds
Fleur de pipelette
Messages : 896
Inscription : sam. 25 avr. 2009 23:19
Région : Alsace
Sexe : Homme
Localisation : Strasbourg

Re: débit et pression faibles : quelles solutions?

Message par jds » jeu. 01 sept. 2016 11:47

Question basique: Est-ce que tu peux distribuer ton eau d'arrosage avec des tuyaux d'arrosage plus fins.
Tu réduit le débit côté système arrosage, donc tu augmente ta pression ...
Après quelle est la longueur maximale de tuyau ? ( Si tu arroses à 500m de la maison, tu vas de toute façon perdre de la pression ...)

elrico
Graine de timide
Messages : 29
Inscription : mer. 19 mars 2014 15:43
Région : Pays de la Loire

Re: débit et pression faibles : quelles solutions?

Message par elrico » jeu. 01 sept. 2016 14:36

Le problème c'est que les arroseurs classiques auront un plus gros diamètre que les tuyaux d'ou perte de pression à l'arrivée sur les arroseurs et ca ne fonctionnera pas.
A confirmer par le spécialiste @arroser

Avatar de l’utilisateur
arroser
Grossiste en parlotte
Messages : 4162
Inscription : mar. 18 févr. 2003 0:21
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Ile de France

Re: débit et pression faibles : quelles solutions?

Message par arroser » jeu. 01 sept. 2016 16:03

jds a écrit : Tu réduit le débit côté système arrosage, donc tu augmente ta pression ...
Au contraire en arrosage automatique, en cas de pression faible, on va surdimensionner le tuyau d'une taille afin de diminuer les frottements, laisser l'eau circuler le plus librement possible et conserver ainsi au mieux la pression de départ.
De plus le débit est déjà extrêmement faible, chercher à le réduire serait antinomique.

Réduire le diamètre augmente la vitesse mais pas la pression -> https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9o ... _Bernoulli
"il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien que risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas" (devise Shadok)

elrico
Graine de timide
Messages : 29
Inscription : mer. 19 mars 2014 15:43
Région : Pays de la Loire

Re: débit et pression faibles : quelles solutions?

Message par elrico » ven. 02 sept. 2016 9:34

C'est l'effet Venturi mais comme le dit wikipédia : "Ce résultat est assez peu intuitif car on s'attendrait à ce que la pression augmente lorsque la section diminue"

elrico
Graine de timide
Messages : 29
Inscription : mer. 19 mars 2014 15:43
Région : Pays de la Loire

Re: débit et pression faibles : quelles solutions?

Message par elrico » dim. 01 janv. 2017 17:43

J'avance doucement mais sûrement.
On me propose soit une bache de disconnexion RS750 avec une pompe Pulsar (modèle à définir) intégrée dans la bache de disconnexion (environ 1650€ le tout), ou un pack E.Sytank qui contient une bache de 440 litres et un surpresseur intégré et programmable avec un réglage fin et constant (d'après le manuel) de la pression en sortie, à 2141€ tout de même. D'après la fiche technique il délivrerait 4,2M3/h avec 4 bars de pression.
http://www.pompes-direct.com/surpresseu ... 38213.html
bizarre, le bbcode url ne marche pas...

J'ai la place de poser ces deux installations mais le bruit est un facteur aussi. Le e.sytank est annoncé à 45db (reste à savoir pour quelle vitesse de fonctionnement vu qu'elle est variable) .

Il faut que je fasse les calculs de pluviométrie pour définir précisément les besoins en volume et en pression mais d'ici là qu'en pensez vous? Je trouve que dans les deux cas, les pompes (ou surpresseur pour être exact) sont chères, est ce que c'est le cas?
Est ce que ça vaut le coup d'investir 500€ de plus? Est ce que la pompe pulsar intégrée à la bache est une bonne idée ou faut il mieux mettre une pompe classique en sortie? En cas de pompe pulsar dans la bache, doit elle être automatique ou manuelle (désolé si cette question est idiote)?

Merci beaucoup pour vos lumières et bonne année 2017!

Avatar de l’utilisateur
arroser
Grossiste en parlotte
Messages : 4162
Inscription : mar. 18 févr. 2003 0:21
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Ile de France

Re: débit et pression faibles : quelles solutions?

Message par arroser » lun. 02 janv. 2017 2:23

La première solution avec la pompe Pulsar reste une solution classique qui offre un inconvénient majeur (mais pas insurmontable) : il faut impérativement équilibrer les réseaux et faire ces réseaux en fonction de la courbe de la pompe. Vous ne pourrez pas la faire "varier". En gros, c'est marche/arrêt et la plage de fonctionnement hydraulique est plus faible qu'une pompe avec variateur. Votre étude technique devra donc tout d'abord partir des valeurs hydrauliques de la pompe et vous allez devoir suivre ces valeurs pour choisir matériel (arroseurs) et répartition (réseaux). C'est moins souple.

Maintenant attention au fait qu'il faut quand même un minimum de réserve utile, exploitable, et que prendre trop petit ne peut que vous causer des déboires par un usage fractionné. Sinon, vous allez user prématurément l'ensemble des automatismes de l'installation, y compris la pompe.

Entre 750 et 440 litres, vous perdez grossièrement un tiers d'autonomie. Alors avoir moins de réserve n'est pas forcément la chose à envisager en premier. au contraire, mieux vaudrait chercher à augmenter celle-ci. Avez vous réfléchi à la solution d'enterrer une cuve ?
"il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien que risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas" (devise Shadok)

elrico
Graine de timide
Messages : 29
Inscription : mer. 19 mars 2014 15:43
Région : Pays de la Loire

Re: débit et pression faibles : quelles solutions?

Message par elrico » lun. 02 janv. 2017 13:57

OK merci, la pompe à vitesse variable a l'air bien mais 440 litres de réserve c'est pas énorme effectivement (sans parler du prix).
Enterrer une cuve, actuellement c'est impossible, c'est une maison avec un assainissement autonome et si je fais venir une pelleteuse, je risque de tout casser. Le jour où je referais tout, là oui il faudra penser à rajouter une cuve enterrée en plus, mais ca n'est pas à l'ordre du jour, l'assainissement marche très bien.

Pour bien faire mes calculs et utiliser correctement la courbe de fonctionnement de la pompe, qu'est ce qui prime entre le débit et la pression? Est ce que je prends le nombre d'arroseurs, ca me donne un débit et la courbe me donne ensuite alors la pression de fonctionnement ou est ce que c'est l'inverse, je pars de la pression et ca me donne le débit? J'aurais tendance à penser qu'il faut d'abord calculer le débit.

Avatar de l’utilisateur
arroser
Grossiste en parlotte
Messages : 4162
Inscription : mar. 18 févr. 2003 0:21
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Ile de France

Re: débit et pression faibles : quelles solutions?

Message par arroser » lun. 02 janv. 2017 19:20

C'est assez difficile à imaginer comme cela. Disons qu'il va vous falloir faire un réseau, ou plusieurs, avec un débit de 2000 litres/heures à 4,7 bar environ, en tenant compte donc de l'ensemble des pertes de charge ainsi que des besoins des arroseurs. Ces valeurs sont celles pour une Pulsar 40/50 M-A. C'est la configuration du jardin qui va orienter le choix des arroseurs, des buses, etc.

Donc, c'est subtil, la conception sur plan devant tenir compte à la fois du débit ET de la pression. Mais c'est certain que pour simplifier les choses, mieux vaudrait faire un brouillon, calculer les débits une fois les arroseurs en place, puis voir si la pression est en adéquation (adéquation entre besoins et ce que délivre la pompe).

Vu que la cuve est au niveau du sol, vous n'allez pas avoir de grosses pertes de charge (contrairement à une aspiration verticale plus gourmande en pression). Reste les arroseurs : 2,1 bar pour une tuyère ; 2,7 bar pour une tuyère avec buse MP Rotator ; 2,7 bar pour une turbine.
"il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien que risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas" (devise Shadok)

elrico
Graine de timide
Messages : 29
Inscription : mer. 19 mars 2014 15:43
Région : Pays de la Loire

Re: débit et pression faibles : quelles solutions?

Message par elrico » mar. 03 janv. 2017 12:36

ok, je pense que j'ai compris.
Reste à faire le plan détaillé et les calculs et choisir entre tuyere et turbine. Je n'ai pas encore lu beaucoup de choses sur le sujet, j'ai compris qu'on ne les mélangeait pas, le critère de choix semble etre la portée entre autres.
Je reviens quand j'ai fait mon plan et mes calculs.

Répondre

Revenir à « À l'arrosage »