[POMPE] calcul de rentabilité

Ce forum est dédié à toutes vos questions relatives à l'arrosage.
Avatar de l’utilisateur
arroser
Grossiste en parlotte
Messages : 4162
Inscription : mar. 18 févr. 2003 0:21
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Ile de France

[POMPE] calcul de rentabilité

Message par arroser » lun. 04 juil. 2005 19:51

<edit arroser>
sujet divisé
le post d'origine est ici :
sutra163207.html#163207
</edit>


Cathie a écrit : Ceci dit je serais curieuse d'avoir un ordre d'idée, pour une cuve enterrée et pompe de relevage... sachant que j'ai un jardin d'une surface utile de 600 m² et de 100 mètres de haies.
Voici la théorie avec des valeurs moyennes.
On part du principe que le gazon est arrosé, et correctement arrosé.
Pour les haies, ce sont des valeurs très variables suivant les plantations et l'age de ces plantations.

Au nord de la Loire :

4 litres/m² de gazon soit dans ton cas 2400 litres/nuit
10 litres par mètres linéaires de haie, soit 1000 litres/nuit
Total 3400 litres.

A 3 € minimum le mêtre cube d'eau "de ville" = environs 10 €/nuit

On arrose en moyenne 100 jours (nuit !) par ans.
Soit 10 € X 100 jours = 1000 € de fourniture d'eau.

On pourrait discuter pendant des dizaines de pages sur les variantes, les cas particuliers, les impératifs, l'ineptie de ce calcul, les souhaits de chacuns quand au résultat à obtenir.
Ce sont des moyennes et elles sont justes..... comme des moyennes :mrgreen: .

________________________________________________

reprenons le calcul pour la seconde étape.

Sachant qu'une pompe de bonne qualité pour cette surface coûte 200 €, auquel on ajoute 50 € d'équipements et raccords pour arroser de façon performante.
Total 250 €

________________________________________________

Poursuivons :

250 € de pompe, 10 € /nuit d'arrosage (avec le gazon).
Si vous avez un puit, l'amortissement de la pompe se fait en UN mois.

_______________________________________________

Pour l'arrosage automatique (enterré et de surface type goutteurs)

Outre l'installation, une pompe pour cette surface coûte au minimum 340 € + 50 € de raccords (je suis large)

Je vous laisse faire le calcul.

_______________________________________________

Maintenant, le prix d'un gros "récupérateur d'eau" (type cuve enterrée) est tellement variable (entre autre la part de terrassement et la solution retenue) que c'est à vous de faire le calcul en fonction des devis obtenus.

_____________________________________________

Avec une installation qualitative, l'investissement global est important, mais vous gagnerez de l'argent par rapport à une alimentation domestique.
Dernière modification par arroser le lun. 04 juil. 2005 22:08, modifié 2 fois.
"il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien que risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas" (devise Shadok)

Avatar de l’utilisateur
Cathie
Roi du massif
Messages : 12813
Inscription : mer. 19 févr. 2003 21:17
Région : Ile de France
Sexe : Femme
Localisation : Ile de france
Contact :

Message par Cathie » lun. 04 juil. 2005 20:35

Merci pour la peine que tu t'es donné, c'est très clair.

Bonne soirée,

Cathie :D

Jean-Pierre
Fruit de la jacasse
Messages : 1254
Inscription : mar. 10 févr. 2004 18:00
Localisation : St-Etienne (42)

Message par Jean-Pierre » jeu. 07 juil. 2005 23:36

Bonjour,

Il est bien ton calcul Nicolas mais je crois que tu laisses de coté le principal problème : Quel est le volume minimal du récupérateur qu'il faut prévoir ? C'est volontaire pour ne pas nous faire peur ? Parce que du coup, moi je me suis fait peur en le calculant. Voyons ce que ça donne et dis moi si je me trompe :
Prenons, un mois de juillet (a priori le plus défavorable) : La pluviométrie de ce mois dans ma région est de 75mm en moyenne sur les 30 dernières années. La surface du toit de ma maison est d'environ 70m2 (garage et tout). A supposer que je récupère toute l'eau qui tombe, j'aurais récupéré à la fin du mois un peu plus de 5 m3...

Pendant ce temps j'aurais, d'après ton propre calcul (optimiste, parce moi je suis au sud de la Loire) passé 3,4 m3 par nuit d'arrosage. A supposer qu'on arrose une nuit sur 2 pour arriver grosso modo à tes 100 jours par an (si on arrose environ 6 mois par an), j'aurais dépensé à la fin du mois de juillet environ 50m3 d'eau.

Donc comme j'en ai récupéré 5 par la pluie, la réserve aurait du être de 45m3. Non ? Donc une réserve de 5m de long, 3m de large et 3m de profondeur ! Je comprends que tu ne veuilles pas chiffrer le terrassement et le reste...
En plus dans ce cas de figure il ne reste plus une goutte pour arroser au mois d'août, la réserve aurait donc dû être en réalité beaucoup plus grande... En fait il faudrait faire le calcul sur l'année. Mais je me ferais encore plus peur :D

Je me suis trompé quelque part ? Parce que là je doute fortement de la rentabilité de la chose, ou alors à très très long terme...

JP

Avatar de l’utilisateur
Cathie
Roi du massif
Messages : 12813
Inscription : mer. 19 févr. 2003 21:17
Région : Ile de France
Sexe : Femme
Localisation : Ile de france
Contact :

Message par Cathie » ven. 08 juil. 2005 8:54

Dans l'absolu, c'est un peu ce que je crains, l'amortissement de l'installation.

Si l'amortissement est si long, ne vaut-il pas mieux prévoir d'arroser moins (en paillant) ou en arrosant avec un système plus économique ?

Cathie :D

kazhdu
Fruit de la jacasse
Messages : 1227
Inscription : lun. 08 nov. 2004 19:19
Localisation : Bretagne

Message par kazhdu » ven. 08 juil. 2005 10:09

Bonjour Nicolas,

Effectivement, ton calcul est très intéressant :wink:
Dans l'absolu, c'est un peu ce que je crains, l'amortissement de l'installation.
Ce n'est pas uniquement l'amortissement que je crains. Sachant que j'ai un puits mais je ne paie pas l'eau très cher, et que je n'ai pas de pelouse à arroser, la question que je me pose, c'est surtout le coût de fonctionnement de la pompe. En cumulant le coût de la pompe, de son entretien, de l'électricité pour la faire fonctionner... , est-ce que j'aurais vraiment intérêt à utiliser l'eau du puits (face à un coût de 2 euros du m3 complété par une "barrique" pour l'eau de pluie et un arrosoir) ? :roll:

Avatar de l’utilisateur
PatricePDM
Fruit de la jacasse
Messages : 1277
Inscription : lun. 05 juil. 2004 11:35
Localisation : Finistère sud.

Message par PatricePDM » ven. 08 juil. 2005 10:26

C'est aussi fonction de la taille du terrain.

Moi par exemple j'ai actuellement investi 200 € pour l'arrosage.
(100 € de cuve de 400 L et 100 € de pompe)

=> 2 € le m3 dans ma ville.

=> Donc 200/2 = 100 m3 soit 100000 litres

=> J'ai chez moi 80 plants à arroser avec en moyenne 5 litres par plants.
Donc à chaque arrosage je vide ma cuve (5*80 = 400 litres).

=> Nombre d'arrosage : 100000/400 = 250 arrosages.

=> Si j'arrose 1 fois par semaine de mai à octobre : 24 arrosages.

=> Nombre d'année : 250/24 = 10,4 ans

Donc 10 ans pour amortir mes 200 € :shock: :shock:

A noter que je n'arrose pas ma pelouse.

Avatar de l’utilisateur
Cathie
Roi du massif
Messages : 12813
Inscription : mer. 19 févr. 2003 21:17
Région : Ile de France
Sexe : Femme
Localisation : Ile de france
Contact :

Message par Cathie » ven. 08 juil. 2005 11:42

Très sincèrement, j'arrose très peu la pelouse. On a arrosé uniquement l'été de la sécheresse.

Autant je trouve utile d'arroser les jeunes haies, très régulièrement les premières années et en cas de temps chaud et sec prolongé par la suite, autant la pelouse, c'est vraiment accessoire. Une pelouse bien installée peut avoir un peu chaud, elle repart à l'automne. De même, je me fais moins de soucis pour mes haies bien enracinées quand je pars trois semaines en vacances. Je ne laisse "à boire" qu'aux camélias et aux jeunes plantes.

Kazdhu a raison, la pompe, il faut la faire fonctionner... j'en reviens toujours à mon goutte à goutte, Patrice, là, tu n'as que le robinet à tourner...

Tu habites de plus dans une région où les précipitations sont assez régulières et les étés pas caniculaires (rien à voir avec le sud-est où il y a une vraie sécheresse estivale). Si tes pieds de haie sont bien paillés, ça limite l'arrosage. Un goutte à goutte est plus efficace qu'un arrosoir, qui fait plus ruisseler l'eau que pénétrer dans la terre.

Cathie :D

Avatar de l’utilisateur
arroser
Grossiste en parlotte
Messages : 4162
Inscription : mar. 18 févr. 2003 0:21
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Ile de France

Message par arroser » sam. 09 juil. 2005 15:44

Jean-Pierre a écrit :Bonjour,

Il est bien ton calcul Nicolas mais je crois que tu laisses de coté le principal problème : Quel est le volume minimal du récupérateur qu'il faut prévoir ? C'est volontaire pour ne pas nous faire peur ?
OUI :mrgreen:

Je vais vous donner l'exemple d'un des derniers cas sur lequel j'ai travaillé, juste pour l'exemple, sans connaitre la rentabilité réelle :
- 2 cuves 32 m3 en parpaings
Difficile d'estimer le coût de fabrication, celles ci ayant été construites par le propriétaire, en même temps que le reste de sa maison.
- 80% des eaux domestiques sont pompées sur cette cuve (machines, douches, ....)
- Eaux de pluie filtrées lors de la récupération.
- Eaux de lavages filtrées puis stockées dans la seconde cuve.
Seconde cuve utilisée pour l'arrosage manuel et automatique + toilettes + lavages extérieurs

Famille avec 2 enfants.
15 m3 par an de facture d'eau.

C'est effectivement juste un exemple, l'investissement est important (cuve + réseaux de plomberie séparés + filtres + pompes...)

A ce niveau là, c'est une philosophie.
PatricePDM a écrit :2 € le m3 dans ma ville.
pas cher. Dans ma région, c'est 3,50 € ! ce qui change un peu le calcul
PatricePDM a écrit :Si j'arrose 1 fois par semaine de mai à octobre : 24 arrosages.

=> Nombre d'année : 250/24 = 10,4 ans
évidement !
mon calcul est pour un arrosage quotidien, dans des volumes importants.
Dans ton cas, impossible de parler d'amortissement.
Cela dit, 24 arrosages par ans, cela me parait faible (?)
kazhdu a écrit :la question que je me pose, c'est surtout le coût de fonctionnement de la pompe. En cumulant le coût de la pompe, de son entretien, de l'électricité pour la faire fonctionner...
aucune idée.

Une pompe pour un arrosage de surface (au tuyau) fait approximativement 600 à 700 W
Une pompe pour l'arrosage automatique utilise un moteur de 900 à 1100 W.
Une pompe de forage a un moteur de 1400 à 2000 W.

Si quelqu'un sait faire le calcul pour une heure d'arrosage ça peut être interessant.

De nouveau, avec un tarif de 2 € / M3, c'est plus difficile à amortir, mais ce n'est pas le cas partout en France.....
Cathie a écrit :j'en reviens toujours à mon goutte à goutte
le goutte à goutte est une excellente solution pour l'arrosage des haies, des pots, des petits massifs, des rocailles......
"il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien que risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas" (devise Shadok)

kazhdu
Fruit de la jacasse
Messages : 1227
Inscription : lun. 08 nov. 2004 19:19
Localisation : Bretagne

Message par kazhdu » mer. 13 juil. 2005 10:22

Une pompe pour un arrosage de surface (au tuyau) fait approximativement 600 à 700 W
Une pompe pour l'arrosage automatique utilise un moteur de 900 à 1100 W.
Une pompe de forage a un moteur de 1400 à 2000 W.

Si quelqu'un sait faire le calcul pour une heure d'arrosage ça peut être interessant.
Pour pouvoir faire le calcul, peux-tu me dire quel est le débit de ces pompes ? :wink:

Avatar de l’utilisateur
arroser
Grossiste en parlotte
Messages : 4162
Inscription : mar. 18 févr. 2003 0:21
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Ile de France

Message par arroser » mer. 13 juil. 2005 19:58

kazhdu a écrit :
Une pompe pour un arrosage de surface (au tuyau) fait approximativement 600 à 700 W
Une pompe pour l'arrosage automatique utilise un moteur de 900 à 1100 W.
Une pompe de forage a un moteur de 1400 à 2000 W.

Si quelqu'un sait faire le calcul pour une heure d'arrosage ça peut être interessant.
Pour pouvoir faire le calcul, peux-tu me dire quel est le débit de ces pompes ? :wink:
le débit est variable, en autre en fonction de la pression utile de l'installation.
Prendre une base de 2500 l/h
Cela dit, je ne vois pas en quoi le débit peut changer la consommation électrique pour ce calcul de consommation (coût de fonctionnement) puisque je crois que la rotation de la pompe est relativement constante.

Mais bon, les moteurs électriques, ce n'est pas ma spécialité.... 8)
"il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien que risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas" (devise Shadok)

kazhdu
Fruit de la jacasse
Messages : 1227
Inscription : lun. 08 nov. 2004 19:19
Localisation : Bretagne

Message par kazhdu » mar. 19 juil. 2005 20:27

Cela dit, je ne vois pas en quoi le débit peut changer la consommation électrique pour ce calcul de consommation (coût de fonctionnement) puisque je crois que la rotation de la pompe est relativement constante.
En fait, je voulait calculer combien me couterait un m3 d'eau remontée du puits par rapport à 1 m3 achetée. :wink: Je pense que là tu parles de pompes pour l'arrosage automatique (rotation ?). Mais le calcul peut se faire de la même façon : quel est le coût en consommation électrique d'un M3 d'eau épandu en provenance d'une citerne.

Bon, pour l'eau d'un puits, je fais le calcule avec la première pompe que j'ai trouvé sur le net, en vente chez Casto :
Bon, je sais, ça ne doit pas être le top. Mais après tout, tant mieux, comme ce n'est sans doute pas la plus efficace et rentable, ça permettra d'avoir une idée d'un coût moyen :wink:

Donc, elle a un débit de 6m3/h pour une conso de 1400W/h, soit pour 1m3, une conso d'environ 233 w.
Tout le monde suit ? :etca: :wink:
Le KW étant facturé par EDF environ 0.097 euros ttc, on se retrouve avec un coût en conso électrique d'environ 0,023 euros du M3. Donc...
Même avec un coût du m3 de "seulement" 2 euros, c'est VACHEMENT intéressant!!!! :shock: :shock: :shock:

C'est décidé, j'achète une pompe ! :D :lol: :lol:

Avatar de l’utilisateur
arroser
Grossiste en parlotte
Messages : 4162
Inscription : mar. 18 févr. 2003 0:21
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Ile de France

Message par arroser » mar. 19 juil. 2005 22:50

kazhdu a écrit : Donc, elle a un débit de 6m3/h pour une conso de 1400W/h
Non, non, non, :mrgreen:

Elle a un DÉBIT NOMINAL de 6 m3 mais avec une pression de 0 bar !!!!! :wink:

Son débit MOYEN est bien de 2 à 3 m3 maxi avec quelques bar de pression (pour une utilisation courante).

-------------> :karate: refaire le calcul......!!!! :vole:

:mrgreen:



<hors sujet>un jour, il faudra bien que je fasse un post ou une "fiche conseil" sur les notions de débit nominal et pression nominale.</hors sujet>
"il vaut mieux pomper même s'il ne se passe rien que risquer qu'il se passe quelque chose de pire en ne pompant pas" (devise Shadok)

kazhdu
Fruit de la jacasse
Messages : 1227
Inscription : lun. 08 nov. 2004 19:19
Localisation : Bretagne

Message par kazhdu » mer. 20 juil. 2005 10:12

Non, non, non,

Elle a un DÉBIT NOMINAL de 6 m3 mais avec une pression de 0 bar !!!!!

Son débit MOYEN est bien de 2 à 3 m3 maxi avec quelques bar de pression (pour une utilisation courante).

-------------> refaire le calcul......!!!!
OK, merci pour ces précisions :oops:

Donc, 2 ou 3 m3 au lieu de 6, ça fait un coût de revient 2 à 3 fois plus cher, soit 0,046 à 0,069 euros du M3. Ce qui ne change pas grand chose ! :wink: : La consommation électrique reste dérisoire, contrairement à ce que je pensais :roll: . C'est donc bien le coût d'amortissement de la pompe qu'il faut prendre en compte.

Avatar de l’utilisateur
PatricePDM
Fruit de la jacasse
Messages : 1277
Inscription : lun. 05 juil. 2004 11:35
Localisation : Finistère sud.

Message par PatricePDM » mer. 20 juil. 2005 10:14

<hors sujet>un jour, il faudra bien que je fasse un post ou une "fiche conseil" sur les notions de débit nominal et pression nominale.</hors sujet>
T'as pas écrit assé petit Nicolas !! On a tous vu ! :wink:

Avatar de l’utilisateur
Nejikan
Graine de timide
Messages : 7
Inscription : mer. 26 avr. 2006 11:35
Localisation : Nord Gironde

Message par Nejikan » sam. 29 avr. 2006 2:09

Ben moi j'ai obté pour la pompe enfin un surpresseur, et deux cuves de 3000l (pour le moment).
Il faut cependant une bonne gestion de l'eau. Avec un ensemble arrosage automatique je peut gérer l'ensemble de mon potager et de mes arbres. J'exclu la pelouse qui pour moi est un gouffre d'eau : l'herbe pousse je tonds et sinon je ne tonds plus... Si elle grille cela n'est pas très grave a mes yeux.

Pour le coût chez moi le m3 est à 2.5euros, mais il n'est pas exclu que cela augmente. Donc l'investissement cuve + surpresseur plus fournitures est important. Disons que dans 10 ans mon investissement sera rentabilisé a raison de + ou -100 m3 d'eau utilisée dans l'année. Mais ce qui est important c'est d'abord la gestion de l'eau!
Sans parler de la qualité de l'eau de pluie supérieure a celle du robinet en matière d'arrosage pour les plantes.
dingue de bonsaï!

Répondre

Revenir à « À l'arrosage »