grappes de plaques blanches sur écorces kiwiyer et érable en pots

Parce que la culture en balcon ou sur la terrasse est différente, nous vous proposons ce forum dédié à cette technique.
kimaidou
Graine de timide
Messages : 2
Inscription : sam. 31 mars 2018 14:29
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme

grappes de plaques blanches sur écorces kiwiyer et érable en pots

Message par kimaidou » sam. 31 mars 2018 14:39

Bonjour a toutes et tous.

J'ai des petits amas de sortes de mini cochenilles sur l'écorce de quelques unes de me plantes en pots.
J'ai l'impression que cela affaiblit pas mal ces plantes, mais sans savoir ce que c'est.

Auriez vous une idée à l'aide de la photo jointe SVP?
20180331_143829.jpg
J'essaye de contrôler ces machins à l'aide de savon noir pulvérisé, sans vraiment de succès. J'ai pensé passer de l'huile dessus via pinceau, car les plantes sont de taille raisonnable.

Merci d'avance pour votre aide.

Kimaidou

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 15321
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: grappes de plaques blanches sur écorces kiwiyer et érable en pots

Message par bourru07 » sam. 31 mars 2018 14:59

Voient-ils un peu le soleil, tes élèves ?
Auraient ils les pieds dans l'eau (soucoupes) ?
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

kimaidou
Graine de timide
Messages : 2
Inscription : sam. 31 mars 2018 14:29
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme

Re: grappes de plaques blanches sur écorces kiwiyer et érable en pots

Message par kimaidou » sam. 31 mars 2018 15:07

Ils voient le soleil (terrasse plein sur à Montpellier), mais pas toute la journée. C'est vrai que depuis peu je les ai déplacés pour qu'ils n'aient que le soleil du matin. Ici il fait sec et le soleil fais vite tout sécher.

Au sujet des soucoupes, oui en effet, même si je fais bien attention à ne pas laisser d'eau stagnante dedans (moustiques tigres ;) ). Je peux essayer d'enlever les soucoupes.

A bien y réfléchir, on dirait comme des cochenilles, mais sur l'écorce et non sur les feuilles. Et celles si ne sont pas farineuse. Je vais tenter l'huile pure avec le pinceaux pour voir...

Avatar de l’utilisateur
LilyKay
Graine de timide
Messages : 79
Inscription : sam. 16 juil. 2016 8:06
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Femme
Localisation : Hérault

Re: grappes de plaques blanches sur écorces kiwiyer et érable en pots

Message par LilyKay » lun. 16 avr. 2018 9:00

Ahhh oui, manifestement des cochenilles, et une sérieuse infestation, même. :?
Rien d'étonnant à ce que ces saletés aillent se loger sur les rameaux, elles ne sont pas toutes abonnées aux feuilles.
Et oui, c'est tout à fait dangereux pour tes arbres à stade avancé.

Qu'ont donné les huiles ? Il commence à être un peu tard dans la saison pour s'en servir à présent, non ? Il me semble par ailleurs que les huiles ne sont efficaces, véritablement, que sur les cochenilles farineuses, et nettement moins sur les types à carapace ou boucliers. Idem pour le savon noir : efficace sur les larves, mais sur les adultes... il ne me semble pas.

Il reste l'huile de coude :wink:
Brosse à dents, alcool à 70° dilué dans de l'eau à température ambiante et... grat-grat (puis rincer à l'eau claire).
+ tailler les branches les plus infestées si l'arbre peut s'en passer.

La meilleure méthode, cela reste les auxiliaires naturels (prédateurs).
Je m'étais ainsi débarrassée d'une infestation de cochenilles farineuses en enfermant les plantes touchées dans une pièce avec un bataillon de chrysopes. Effet foudroyant : en une semaine il n'y avait plus *rien*. J'ai ouvert les fenêtres et les chrysopes ont poursuivi leur travail d'élimination sur les balcons. Radical ! (il faut juste protéger les oeufs des fourmis, comme toujours).
Mais pour des cochenilles à carapace, "embaucher un tueur à gages naturel" est sans doute un peu plus compliqué : il faut bien identifier l'espèce. Et il faut que la température permette son emploi, le cas échéant.
Montpellier est soudain passé de l'hiver s'éternisant + déluge à l'été, hier, alors... pourvu que ça dure, et c'est le bon moment pour les auxiliaires :wink:

Répondre

Revenir à « Au balcon et sur la terrasse »