réussir ses semis de tomates

La tomate... c'est vrai qu'elle mérite un forum à elle toute seule, alors vos questions et vos trucs concernant sa culture c'est par ici !
Avatar de l’utilisateur
Lionnel
Prince du jardin
Messages : 9888
Inscription : dim. 24 sept. 2006 20:51
Localisation : Vaucluse, Provence

Re: réussir ses semis de tomates

Message par Lionnel » mer. 17 mars 2010 21:48

Salut

Sans vouloir squatter ton sujet, je signale une méthode très simple et efficace pour ceux qui ont plus de 50 graines à semer. Il s'agit du semis sur plaques alvéolées remplies de terreau + compost très mûr, émietté et surtout non tassé, une graine par alvéole, dans une mini-serre placée en plein soleil dans un local très ensoleillé (le préau de l'école), hors gel bien sûr, mais une descente à moins de 10°C la nuit retarde juste la germination.

Image

Ce sont mes élèves de Ce1 (je suis instit) qui remplissent les alvéoles, sèment et arrosent nos semis de tomates, ça marche plutôt bien, ça germe en 5 jours.

En 1 semaine à 10 jours, on a plus de 90 % de graines (du commerce) germées :

Image

3 ou 4 semaines plus tard, il faudra rempoter.

Lionnel

cocolint
Graine de timide
Messages : 96
Inscription : mar. 21 avr. 2009 21:42
Région : Bretagne
Localisation : Morbihan près de Vannes

Re: réussir ses semis de tomates

Message par cocolint » mer. 17 mars 2010 22:39

Le mieux est que j'essaie les différentes méthodes et je verrais bien laquelle marche le mieux. Mais la méthode loeze semble indiquer qu'il couvre comme même ces semis la nuit, pour les protéger du gel. Et le fait de les placer contre un mur permet de garder de la chaleur pour la nuit.
En gros ça revient un peu au même de les rentrer à la maison, donc je ne comprends pas trop la différence. A moins que j'ai mal lu le post de loeze

Avatar de l’utilisateur
Lionnel
Prince du jardin
Messages : 9888
Inscription : dim. 24 sept. 2006 20:51
Localisation : Vaucluse, Provence

Re: réussir ses semis de tomates

Message par Lionnel » jeu. 18 mars 2010 0:29

Ce qui est certain, c'est qu'un coup de gel te fera perdre tous tes plants.

Les anciens pratiquaient la méthode de la couche chaude, sur lit de fumier frais + paille, et abrité dans un chassis. La température y était toujours supérieure à 10 °C, mais si tu as un local éclairé par le soleil (ou une lampe) durant plusieurs heures par jour, c'est beaucoup plus simple.

Les semis extérieurs abrités doivent être faits dans un lieu où tu as mesuré la température. Pascal Clerc nous poste des photos de ses semis en intérieur, sous un velux, alors s'il teste aussi (sous un autre pseudo) une méthode 100 % extérieure, il ne met tout de même pas tous ses œufs dans le même panier et s'est assuré que ses plantules ne seront pas exposées au gel.

C'est quelqu'un de sérieux, je le vois mal risquer de perdre son année par des semis gelés.

Donc, si tu trouves un chassis bien isolé placé dans un endroit favorable, et surtout si tu as mesuré la température du lieu et que tu sais qu'elle est rarement sous les 10 °C dans le chassis, pourquoi ne pas faire un test ? mais en doublon d'une méthode plus sûre.

Lionnel

cocolint
Graine de timide
Messages : 96
Inscription : mar. 21 avr. 2009 21:42
Région : Bretagne
Localisation : Morbihan près de Vannes

Re: réussir ses semis de tomates

Message par cocolint » jeu. 18 mars 2010 1:02

Je pense que le chassis que j'ai fait rapidemment n'est pas assez isolé, c'est pour ça aussi que je rentre mes semis la nuit.
J'ai déjà entendu parler de couche chaude avec fumier, ça peut être une bonne idée dans l'immédiat pour tester certains semis...

En tout cas, en me lançant dans le potager je ne pensais pas que c'était aussi technique, mais ce n'est pas pour me déplaire, faut cogiter un minimum, c'est bien ça...

Et bonne initiative avec tes élèves, si tous les instits avaient cette démarche...ça permettrait sûrement un retour à la "bonne bouffe" (c'est aussi ce qui m'a motivé à faire mon potager car ras le bol de manger de la mer...), mon but étant à long terme de me nourrir que grâce à mon potager (pour info je n'utilise aucun produits chimiques, je fais mon purin d'ortie...)

Avatar de l’utilisateur
Pascal clerc
Maitre des bosquets
Messages : 6910
Inscription : sam. 20 nov. 2004 10:38
Région : Europe du Sud
Sexe : Homme
Localisation : dans mon ermitage

Re: réussir ses semis de tomates

Message par Pascal clerc » jeu. 18 mars 2010 14:13

Lionnel a écrit :Ce qui est certain, c'est qu'un coup de gel te fera perdre tous tes plants.
Les anciens pratiquaient la méthode de la couche chaude, sur lit de fumier frais + paille, et abrité dans un chassis.
je le vois mal risquer de perdre son année par des semis gelés.
Donc, si tu trouves un chassis bien isolé placé dans un endroit favorable, et surtout si tu as mesuré la température du lieu et que tu sais qu'elle est rarement sous les 10 °C dans le chassis, pourquoi ne pas faire un test ? mais en doublon d'une méthode plus sûre.

Lionnel
merci lionnel
et bravo pour avoir mis en pratique avec les "petittous" !
oui, je ne mets pas tous mes fers aux feu!
couhe chaude = 40 cm de fumier de cheval frais pour avoir 23°C!
couche froide = avec fumier de vache!15 à 20 °c

le froid ralentira de 10 jours une production!l pour l'instant il s'agit de faire des plants solides et qui ne filent pas ! reste que la limite mini, est de 1 °C, en-dessous duquel c mort!
@+

Répondre

Revenir à « A la culture »