Tuta absoluta et tomates

La tomate... c'est vrai qu'elle mérite un forum à elle toute seule, alors vos questions et vos trucs concernant sa culture c'est par ici !
paysan
Graine de timide
Messages : 50
Inscription : dim. 21 août 2016 20:01
Région : Corse
Sexe : Homme

Tuta absoluta et tomates

Message par paysan » jeu. 18 avr. 2019 11:14

Bonjour,

tout est dans le titre, faut-il se méfier de la tuta absoluta? J'entends dire qu'elle est présente en Corse comme dans d'autres régions. Je suis en plaine près du bord de mer. Or je compte faire 100 pieds de tomates. Je voudrais éviter de voir ce travail réduit à néant pour un manque de précaution. Si cela touche qu'une tomate sur 10, ok, sinon, que préconisez-vous? Quel est votre retour sur expérience face à cet insecte? J'ai pensé à une moustiquaire, mais c'est pas évident à mettre en oeuvre, ça fait des coûts supplémentaires, ça demande tu temps, donc si je voudrais savoir si le jeu en vaut vraiment la chandelle.

Merci beaucoup

paysan
Graine de timide
Messages : 50
Inscription : dim. 21 août 2016 20:01
Région : Corse
Sexe : Homme

Re: Tuta absoluta et tomates

Message par paysan » sam. 25 mai 2019 2:12

Bonjour, la tuta absoluta est repartie au Brésil? Personne n'a de problème avec cet insecte?

chuferlu
Grossiste en parlotte
Messages : 3623
Inscription : dim. 27 déc. 2015 11:15
Région : Belgique
Sexe : Homme
Localisation : Asturias-Espagne

Re: Tuta absoluta et tomates

Message par chuferlu » sam. 25 mai 2019 9:25

Ici elle est tres presente
Mais ne survit pas aux hivers de l’intérieur
Mais bien a ceux du litoral.
On doit faire gaffe en se procurant les plants.
J’ai eu une récolte complètement aneantie
Il faut placer des feuilles jaunes engluées pour voir les invasions et ensuite traiter
La difficulte est sa capacité a l’adaptation : si les livres et les biologistes prétendent que c’est impossible , elle s’est pourtant attaquée aux céleris raves l hiver v nu
Analyse, bon sens, jugeote et réflexion sont les quatre mamelles de la réussite J. Labby.

Avatar de l’utilisateur
INDY27
Seigneur des paquerettes
Messages : 8994
Inscription : lun. 04 août 2014 13:03
Région : Haute Normandie
Sexe : Femme
Localisation : à côté des plantules

Re: Tuta absoluta et tomates

Message par INDY27 » sam. 25 mai 2019 9:55

paysan a écrit :
sam. 25 mai 2019 2:12
Bonjour, la tuta absoluta est repartie au Brésil? Personne n'a de problème avec cet insecte?
Bonjour,

Tuta absoluta est actuellement limité en France à la Corse et au sud-est.

http://ephytia.inra.fr/fr/C/5150/Tomate-Tuta-absoluta

paysan
Graine de timide
Messages : 50
Inscription : dim. 21 août 2016 20:01
Région : Corse
Sexe : Homme

Re: Tuta absoluta et tomates

Message par paysan » sam. 25 mai 2019 13:14

Merci, je m'en remets aux jardiniers du sud dans ce cas :) il doit bien en avoir quelques uns...

J'ai des pieds de tomate magnifiques pour le moment, je vous ferai une photo, et j'ai des patates qui ont été plantées bien avant, celles-ci semblent n'avoir subi aucun dégât. J'aimerais éviter la perte totale à cause de cet insecte, j'ai quand même 100 pieds, ça représente du boulot.

Je compte mettre les pièges collants jaunes, et je réfléchissais à acheter des prédateurs, mais si j'en prends, qu'est ce qui me garantis qu'ils ne s'en iront pas, qu'ils survivront, je ne sais pas si c'est plus adapté à une serre où ils sont retenus, je n'ai pas d'expérience sur le sujet.

En repiquant, je suis tombé sur des larves blanches que j'aurais dû les prendre en photo, j'aurais bien aimé savoir ce que c'était avant que mes poules ne leur filent le compte.

chuferlu
Grossiste en parlotte
Messages : 3623
Inscription : dim. 27 déc. 2015 11:15
Région : Belgique
Sexe : Homme
Localisation : Asturias-Espagne

Re: Tuta absoluta et tomates

Message par chuferlu » sam. 25 mai 2019 17:22

Si tu en pièges, la prmeière chose c'est le BT, et vite, avant que les larves ne pénètrent
Ensuite l'huile de neem.
mais c'est pas 100%, quoiqu'on en dise.

Je m'étonne qu'il n'ye aie pas sur la façade atlantique; car ici si elle est plus présente enméditerrannée elles ravage aussi les serres de la côté atlantique.
Mais , a 50 km de la côte, j'en ai eu, des voisins en ont eus, tout le monde en a eu et ça n'a pas été répertorié.
Je ne comprends pas la réticence des organismes gouvernementaux a reconnaître les effest dévastateurs de tous ces invasifs
Ils nienet parfois leurs présence!
Ici les chataigners sont en trains de disparaître, il va leur falloir combien de temps pour réagir?
Analyse, bon sens, jugeote et réflexion sont les quatre mamelles de la réussite J. Labby.

chuferlu
Grossiste en parlotte
Messages : 3623
Inscription : dim. 27 déc. 2015 11:15
Région : Belgique
Sexe : Homme
Localisation : Asturias-Espagne

Re: Tuta absoluta et tomates

Message par chuferlu » sam. 25 mai 2019 17:29

J'ai donné un coup de fil a un horticulteur sur la côte
Il me dit que le souffre semble les éloigner.
Que la couleur noire semble fonctionner mieux que le jaune, sans phéronomes chères.
En cas d'attaque importante ils passent au "Spinosad", qui quoique reconnue bio, impose 12 jours avant consomation
Analyse, bon sens, jugeote et réflexion sont les quatre mamelles de la réussite J. Labby.

Avatar de l’utilisateur
INDY27
Seigneur des paquerettes
Messages : 8994
Inscription : lun. 04 août 2014 13:03
Région : Haute Normandie
Sexe : Femme
Localisation : à côté des plantules

Re: Tuta absoluta et tomates

Message par INDY27 » sam. 25 mai 2019 17:58

Les informations d'Ephytia datent de 2017.

Dans les BSV (Bulletin de Santé du Végétal), on trouve à propos de Tuta absoluta :

Nord Nouvelle Aquitaine (départements 16/17/79/86/87) BSV du 22/05/19 : des mines ont été observées sur le secteur littoral
Détails :
Dans un premier temps la mineuse était localisée sur la côte, où elle provoque des dégâts importants, notamment sur les îles de Ré (17 )et d’Oléron (17). Mais depuis quelques années, on assiste à une progression de l’insecte vers l’intérieur des terres. Il est très important d’éviter l’installation de l’insecte sur son exploitation car,par la suite, la lutte devient complexe. Observations du réseau: Pour les sites suivis actuellement, le risque est présent sur la partie littorale(niveau modéré). Plus à l’intérieur des terres on ne piège pas encore l’insecte. Plus généralement lors des suivis techniques la présence de l’insecte est très fréquemment notée: exemple de mines du feuillage sur différents secteurs à proximité du littoral

Sud Nouvelle Aquitaine (départements 19/24/33/40/47/64) BSV du 24/05/19 : variable selon les itinéraires, peu de dégâts
Détails :
Situation sur le terrain En Lot-et-Garonne, la situation est stable et la pression faible car la quasi-totalité des parcelles sont confusées. Peu de captures relevées grâce à la confusion mise en place sur beaucoup d’exploitations. Sur une parcelle où la confusion est en place, des mines sont quand même observées. En Gironde, sur une exploitation avec confusion, on note du piégeage mais pas de mines visibles. C’est le cas également dans les exploitations avec la confusion mise en place dans le 47. Dans les Landes la pression est forte dans les parcelles à historique.

Corse BSV du 06/05/19 :
Biologie:vT. absoluta ou mineuse de la tomate est un lépidoptère dont les larves creusent des mines dans les feuilles et s’attaquent également aux fruits, pouvant occasionner de grosses pertes de production.T. absoluta passe par 4 stades de développement: œuf, larve, chrysalide et adulte. La durée de son cycle varie en fonction des température (environ 24j à 27°C). Il pourrait y avoir jusqu’à 10 à 12 générations par an. Cet insecte passe l’hiver sous forme de d’œufs, de chrysalides ou d’adultes. Ces derniers sont nocturnes et se cachent entre les feuilles pendant le jour. L’hôte principale est la tomate, mais il peut aussi parasiter à l’occasion diverses autres espèces de Solanacées cultivées (aubergines, pépino –Solanum muricatum, piment, pommes de terre) et sauvages (Datura stramonium, D ferox, Lycium chilense, Lycopersicon hirsutum, Nicotiana glauca, S. nigrum,etc...).Observation: Globalement,peu d’observations de mines sur les plants sous serre, dans la plaine orientale et en Balagne. Par ailleurs, une forte attaque a été enregistrée à Ajaccio, sur une parcelle en AB avec une forte pression sur feuilles. Evaluation du risque:Majeur



Prophylaxie:
oRotation avec cultures non-hôtes.
oTravail du sol et solarisation permettent de détruire les chrysalides restées dans le sol (en sol).
oDésherbage aux abords et dans la serre des plantes hôtes (morelle, datura, repousse de tomate).
oVérifier si les plants sont sains à la réception.
oUtilisation de filet sur les ouvrants et aux entrées.
oElimination des premières feuilles touchées.
oDestruction des déchets végétaux et des fruits infestés.

Suivi phytosanitaire:
Mise en place de pièges à phéromone afin de détecter le premier papillon et suivre l’évolution des populations.

Biocontrôle:
oPiégeage massif.
oMacrolophus pygmaeusconsomme œufs et larves de Tuta absoluta ainsi que les aleurodes.
oAmblyseius swirskii utilisés contre différents ravageurs sont des consommateurs d’œufs de Tuta absoluta.
oTrichogramma achaeae.
oConfusion sexuelle (autorisée depuis juillet 2018): Diffuse des phéromones dans la serre et empêche l’accouplement. Vérifiez dans tous les cas la présence de Tuta absoluta grâce aux pièges à phéromones.
oDes produits de biocontrôle sont aussi disponibles (voir liste dans la note de service DGAL/SDQSPV/2019-219 du 18/03/2019)

Répondre

Revenir à « A la culture »