Erables du Japon, échanges de plants obtenus de graine.

De part leur culture contraignante et difficile, les érables du Japon méritent leur propre forum
opusoculi
Grossiste en parlotte
Messages : 4354
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Erables du Japon, échanges de plants obtenus de graine.

Message par opusoculi » dim. 10 févr. 2019 4:28

Et après 'une' Noisette, voilà 'une Etoile' ; notre groupe s'agrandit.
En regardant le nombre de fois où les images de notre sujet préféré sont consultée, je me dis que celles et ceux, qui comme Etoile nous ont lu sans s'inscrire ni rien poster, sont probablement plus nombreux que nous. Je pense à eux et leur fais un petit clin d'oeil.

La méthode des semis pour obtenir des Acer est délicate mais pas vraiment difficile . Le développement des plants obtenus de graine est lent les premières années, ils développent peu de racines, il faut être patient. Obtenir en un ou deux ans des sujets de 50cm est une réussite. Aussi expérimenté soit-on , il y a parfois des échecs.
Les palmatum , amoénum et autres shirasawanum s'hybrident aisément entre eux; la variabilité des formes des Erables est incroyable.
Toutes les graines qui germent ne reproduisent pas toutes les caractéristique de l'arbre qui les a produites , mais quelques unes peuvent s'en approcher, c'est ce que nous recherchons. Les sujets hybridés peuvent se révéler intéressants. Beaucoup de sujets auront les caractéristiques du palmatum type avec des vigueurs variables.
Il faut 4 ou 5 ans de culture pour que les sujets présentent toutes leurs caractéristiques de forme de développement, de forme et couleurs de feuilles, de couleur de bois, de couleur de débourrement au printemps. Au cours des premières années de culture on fait des sélections; les malades sont écartés, il y en a toujours; on se débarrasse des nombreux sujets banalement identiques; ils peuvent servir de porte-greffes si on sait greffer. Si vous êtes intéressés, je peux ouvrir un post sur la greffe des Erables , sans être un spécialiste ni en faire beaucoup, je pratique un peu .

acerarno
Bourgeon de bavard
Messages : 196
Inscription : ven. 12 mai 2017 14:26
Région : Haute Normandie
Sexe : Homme

Re: Erables du Japon, échanges de plants obtenus de graine.

Message par acerarno » dim. 10 févr. 2019 11:58

opusoculi a écrit :
dim. 10 févr. 2019 4:28
on se débarrasse des nombreux sujets banalement identiques; ils peuvent servir de porte-greffes si on sait greffer. Si vous êtes intéressés, je peux ouvrir un post sur la greffe des Erables , sans être un spécialiste ni en faire beaucoup, je pratique un peu .
C'est avec grand interêt que je le lirai .
Sans compter que la greffe va bientôt faire partie de mon quotidien. Suite à une reconversion professionnelle , je viens de me faire embaucher au sein d'une pépinière importante de ma région . Pas de pub là-dedans , mais je sais qu'ils ont beaucoup d'érables , donc j'aurai la facilité de prendre des photos au fil des saisons de leurs différentes variétés . Je pense que ça peut en interesser certain :wink: .
Les conseils de culture , je te les laisse Opus , car je ne sais pas si j'aurai un jour la chance d'avoir ton expérience .

opusoculi
Grossiste en parlotte
Messages : 4354
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Erables du Japon, échanges de plants obtenus de graine.

Message par opusoculi » dim. 10 févr. 2019 18:52

Je te souhaite du plaisir dans ta reconversion.
J'ouvrirai dans quelques jours un sujet "greffe des Acer", technique simplifiée , accessible à ceux qui n'en ont jamais fait.

Je veux ajouter quelques mots sur les Erables du Japon obtenus de graine.
Au pays du soleil levant ils se reproduisent dans l'espace naturel, ils font partie du paysage. Quand on arrive par avion début novembre, leur présence est manifeste et spectaculaire. En voyant les lisières des collines boisées, on peut soupçonner des esthètes d'en ajouter ; j'en suis persuadé car ces lisières comportent aussi de nombreux cerisiers à fleurs (sakura); quand l'avion descend sur Tokyo fin mars, le paysage parait volontairement dessiné, brodé de dentelles blanches, c'est un étrange et mémorable délice .
Un fois que l'on a les pieds au sol, on remarque vite que les Erables accompagnent et entourent tous les lieux culturels et religieux; les Erables obtenus de graine forment partout un cadre sauf dans les 'jardins secs' = rocks gardens= karesensui.
Le goût pour les délicates sélections greffées est lui aussi présent depuis des siècles au Japon. 'seyriu' est un des plus ancien (notes du 18°s). Professionnels et amateurs sélectionnent et développent la moindre particularité, c'est une activité sophitiquée à la limite un purisme esthétique.

Au 19° les introductions en Europe étaient confidentielles, c'étaient les découvertes des botanistes, ils les envoyaient par bateau dans les jardins d'acclimatation. A la faveur des expositions universelles, les Erables du Japon ont gagné la faveur des publics en Europe il y a un peu plus d'un siècle. Ce sont les sélections greffées qui ont retenu l'attention des amateurs de belles plantes exotiques, mais le développement commercial était limité. Jusqu'aux années 50/60 les pépiniéristes français ne proposaient pas beaucoup d'Erables du Japon; et pas de plants issues de graines bien sur.

Les créateurs de jardins remarquables, comme Peter Wolonsky qui fit Kerdaloo dans les Côtes d'Armor à partir de 1965, s'approvisionnaient en plantes via l'Angleterre. Il a écrit un livre dans lequel il raconte qu'il découvrit que les pépiniéristes anglais faisaient des semis de graines et sélectionnaient des sujets qui se révélaient un peu plus résistants aux maladies. Il construisit des serres et se mit à faire lui-même ses propres plants non greffés pour le jardin de Kerdaloo.
(Anecdote: en 1964 ma mère planta un Erable du Japon dans le jardin familial, j'avais 20ans. C'était un dissectum Garnet sur tige de 1,5 m.Il vécut jusqu'en 1989. Ce fut ma première initiation.)

Ceci pour rappeler l'histoire, le contexte culturel, le goût et l'évolution des pratiques culturales.
Aujourd'hui les Acer de graine sont rarement proposés à la vente mais les spécialistes et amateurs éclairés savent qu'il y a un intérêt à cultiver les Erables du Japon obtenus ainsi. Leurs couleurs en automne ne sont pas moindre que celles des greffés, au contraire, elles se produisent plus facilement et plus complètement. Par contre les sélections et cultivars greffés ont un débourrement printanier souvent plus attractif que les sujets obtenus de graine; en faisant des sélections on peut obtenir des plants aux feuilles de printemps elles aussi colorées et attractives.

Depuis deux ans je vois apparaitre dans le commerce quelques sujets non greffés; quelques boutures aussi. Des producteurs s'y mettent accessoirement, pour diversifier leurs productions et renouveler l'intérêt de la clientèle. Les choses sont en train de changer.
Il ne s'agit pas d'abandonner les greffés pour les 'obtenus de graine', je ne les oppose pas .
Il y a de la place pour tous. Les non greffé ont un potentiel de développement plus grand pour jardins confortables et les parcs, les greffés offrent une palette de particularités sublimes et irremplaçables en pots.

C'était le billet de papi , écrit par temps froid et venteux.
Dernière modification par opusoculi le lun. 11 févr. 2019 13:50, modifié 1 fois.

danielleF
Bourgeon de bavard
Messages : 187
Inscription : sam. 10 nov. 2018 23:37
Région : Aquitaine
Sexe : Femme

Re: Erables du Japon, échanges de plants obtenus de graine.

Message par danielleF » lun. 11 févr. 2019 11:46

opusoculi a écrit :
dim. 10 févr. 2019 18:52
C'était le billet de papi , écrit par temps froid et venteux.
passant ici par hasard,
je me suis arrêtée à lire ce fort intéressant billet.
merci papi :)

gamil
Graine de timide
Messages : 29
Inscription : ven. 29 mai 2015 8:48
Région : Aquitaine
Sexe : Homme

Re: Erables du Japon, échanges de plants obtenus de graine.

Message par gamil » lun. 11 févr. 2019 17:57

Bonjour à tous!
Visiteur occasionnel du forum, je viens souvent glaner des renseignements pour soigner mes plantes.
Je suis tombé aujourd'hui chez Truffaut sur un magnifique érable du japon palmatum sango kaku, et je dois admettre que son bois rouge m'a particulièrement plu. Du coup j'espèrais trouver sur internet des graines à acquérir, car je préfère partir de ce stade, ou à la rigueur des tout petits pieds, mais l'une comme l'autre option s'avère jusqu'à présent infructueuse! Et c'est ainsi que je suis tombé sur ce billet très intéressant!
Voilà, vous savez tout, je recherche une voire deux trois graines de cette espèce, ou même un petit pied? Je ne sais pas si j'ai quelque chose qui pourrait intéresser pour un échange, j'ai quelques graines de morinda citrifolia éventuellement?
Merci de m'avoir lu, et peut-être à bientôt!

Gamil

opusoculi
Grossiste en parlotte
Messages : 4354
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Erables du Japon, échanges de plants obtenus de graine.

Message par opusoculi » mar. 12 févr. 2019 2:52

Bonjour gamil.

Acer palmatum sago kaku et ses bois rouge orangé en hiver,est très attirant en effet mais il est sensible aux maladies hivernales (bactérioses). Pour cette raison je ne l'ai pas.
Ce serait une bonne solution de le cultiver de graine. Deux ou trois graines ne suffisent pas. Il en faut quelques dizaines .
Sur 30 graines, 20 vont germer, 15 seront proches du palmatum ordinaire, 4 ou 5 auront quelques caractère de sango kaku et un ou deux seront quasiment semblables à la plante qui a produit les samares.
Je donne ces chiffres comme indication approximative pour donner une idée de ce qui se passe en faisant des semis; c'est ça une sélection.
Si dans 4 ou 5 ans tu obtenais 1 ou 2 sujets quasiment semblables à la plante mère, tu aurais décroché le cocotier.

Mais comment se procurer des graines (samares) ?
Il faut que l'arbre qui les a produites ait 10 ans au moins.
-Je n'en ai pas vu proposées dans le commerce.
-Je ne connais personne qui ait un sango kaku de 10 ans.
-Tu peux passer une annonce -ici ta demande est déjà lue, tu es au bon endroit-
-Mon conseil: visiter des jardins, des parcs, des pépiniéristes; d'ici fin octobre tu peux peut-être repérer l'arbre où tu collecteras.

acerarno
Bourgeon de bavard
Messages : 196
Inscription : ven. 12 mai 2017 14:26
Région : Haute Normandie
Sexe : Homme

Re: Erables du Japon, échanges de plants obtenus de graine.

Message par acerarno » mar. 12 févr. 2019 12:25

Je vois dans le post d'Etoile qu'elle a mis du Senkaki à stratifier . N'est-ce pas là même espèce que Sango-kaku ? Si c'est le cas, il suffit de voir avec elle 😉.

Chez moi c'est la fiesta. Même tes graines d'Arakawa s'y mettent Opus.
La palme revient malgré tout aux samares du grand acer au feuillage marginé que j'avais récolté dans un parc. J'en ai un nombre incalculable et les pousses sortent par dizaines.
Il va vraiment falloir que je prépare une installation plus grande car mon tunnel plastique ne va pas tarder à être complet à ce rythme.

opusoculi
Grossiste en parlotte
Messages : 4354
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Erables du Japon, échanges de plants obtenus de graine.

Message par opusoculi » mar. 12 févr. 2019 13:53

Etoile29 a écrit :
sam. 09 févr. 2019 17:07
Bonjour à tous
J’ habite en Bretagne, dans le Finistère sud exactement. (...) J’ ai eut un réussite d’environ 60% avec essentiellement des acers senkaki, bloodgood, dissectum viridis, osakasuki. (...)
Au plaisir de vous lire...et de futurs échanges !!!!
En effet, Etoile a un senkaki=sango kaku ou sengo kaki , c'est le même.
Hello gamil :paix: voilà une piste .

gamil
Graine de timide
Messages : 29
Inscription : ven. 29 mai 2015 8:48
Région : Aquitaine
Sexe : Homme

Re: Erables du Japon, échanges de plants obtenus de graine.

Message par gamil » mar. 12 févr. 2019 16:22

opusoculi a écrit :
mar. 12 févr. 2019 2:52
Bonjour gamil.

Acer palmatum sago kaku et ses bois rouge orangé en hiver,est très attirant en effet mais il est sensible aux maladies hivernales (bactérioses). Pour cette raison je ne l'ai pas.
Ce serait une bonne solution de le cultiver de graine. Deux ou trois graines ne suffisent pas. Il en faut quelques dizaines .
Sur 30 graines, 20 vont germer, 15 seront proches du palmatum ordinaire, 4 ou 5 auront quelques caractère de sango kaku et un ou deux seront quasiment semblables à la plante qui a produit les samares.
Je donne ces chiffres comme indication approximative pour donner une idée de ce qui se passe en faisant des semis; c'est ça une sélection.
Si dans 4 ou 5 ans tu obtenais 1 ou 2 sujets quasiment semblables à la plante mère, tu aurais décroché le cocotier.

Mais comment se procurer des graines (samares) ?
Il faut que l'arbre qui les a produites ait 10 ans au moins.
-Je n'en ai pas vu proposées dans le commerce.
-Je ne connais personne qui ait un sango kaku de 10 ans.
-Tu peux passer une annonce -ici ta demande est déjà lue, tu es au bon endroit-
-Mon conseil: visiter des jardins, des parcs, des pépiniéristes; d'ici fin octobre tu peux peut-être repérer l'arbre où tu collecteras.
Merci beaucoup pour toutes ces informations! ma quête commence!

gamil
Graine de timide
Messages : 29
Inscription : ven. 29 mai 2015 8:48
Région : Aquitaine
Sexe : Homme

Re: Erables du Japon, échanges de plants obtenus de graine.

Message par gamil » mer. 13 févr. 2019 12:13

Merci à tous pour vos messages je vais contacter Etoile du coup :)

Etoile29
Graine de timide
Messages : 6
Inscription : ven. 08 févr. 2019 21:02
Région : Bretagne
Sexe : Homme

Re: Erables du Japon, échanges de plants obtenus de graine.

Message par Etoile29 » mer. 13 févr. 2019 18:43

Effectivement j’ai bien des semis de senkaki datant de février 2018. Ils font environ 20 à 30cm et quelques uns présentant effectivement le bois de couleur rouge. Les samares ont été récoltés sur un arbre d’une vingtaine d’années présent à l’entrée d’un pépiniériste spécialiste d’erables en autres

gamil
Graine de timide
Messages : 29
Inscription : ven. 29 mai 2015 8:48
Région : Aquitaine
Sexe : Homme

Re: Erables du Japon, échanges de plants obtenus de graine.

Message par gamil » ven. 15 févr. 2019 12:19

Bonjour et bien joué pour les semences! est-ce que par hasard tu n'accepterais pas de te séparer de l'un de ces pieds? J'ai malheureusement bien peu à te proposer en échange, peut-être un petit pied de ginkgo biloba? Il a pris l'été dernier il est encore tout petit!

Etoile29
Graine de timide
Messages : 6
Inscription : ven. 08 févr. 2019 21:02
Région : Bretagne
Sexe : Homme

Re: Erables du Japon, échanges de plants obtenus de graine.

Message par Etoile29 » sam. 16 févr. 2019 9:03

Réponse en mp

Noisette47
Graine de timide
Messages : 42
Inscription : jeu. 31 janv. 2019 10:04
Région : Aquitaine
Sexe : Femme

Re: Erables du Japon, échanges de plants obtenus de graine.

Message par Noisette47 » sam. 16 févr. 2019 9:18

gamil a écrit :
mar. 12 févr. 2019 16:22
opusoculi a écrit :
mar. 12 févr. 2019 2:52
Bonjour gamil.

Acer palmatum sago kaku et ses bois rouge orangé en hiver,est très attirant en effet mais il est sensible aux maladies hivernales (bactérioses). Pour cette raison je ne l'ai pas.
Ce serait une bonne solution de le cultiver de graine. Deux ou trois graines ne suffisent pas. Il en faut quelques dizaines .
Sur 30 graines, 20 vont germer, 15 seront proches du palmatum ordinaire, 4 ou 5 auront quelques caractère de sango kaku et un ou deux seront quasiment semblables à la plante qui a produit les samares.
Je donne ces chiffres comme indication approximative pour donner une idée de ce qui se passe en faisant des semis; c'est ça une sélection.
Si dans 4 ou 5 ans tu obtenais 1 ou 2 sujets quasiment semblables à la plante mère, tu aurais décroché le cocotier.

Mais comment se procurer des graines (samares) ?
Il faut que l'arbre qui les a produites ait 10 ans au moins.
-Je n'en ai pas vu proposées dans le commerce.
-Je ne connais personne qui ait un sango kaku de 10 ans.
-Tu peux passer une annonce -ici ta demande est déjà lue, tu es au bon endroit-
-Mon conseil: visiter des jardins, des parcs, des pépiniéristes; d'ici fin octobre tu peux peut-être repérer l'arbre où tu collecteras.
Merci beaucoup pour toutes ces informations! ma quête commence!
Mon Sango kaku a 15 ans. Il serait très joli si les branches n'étaient pas incrustés des lichens :lol: Il restent des samares (dsl, Opus...je me suis pas rendu compte qu'il en a fallu tant pour selectioner!) donc un MP fera l'affaire. Bonne journée!

opusoculi
Grossiste en parlotte
Messages : 4354
Inscription : jeu. 01 sept. 2011 1:26
Région : Aquitaine
Sexe : Homme
Localisation : Gironde

Re: Erables du Japon, échanges de plants obtenus de graine.

Message par opusoculi » sam. 16 févr. 2019 13:37

Les samares qui seraient collectée en février ne pourront pas germer cette année.
Les conserver dans des enveloppes au sec . Les mettre en stratification humide au frigo en novembre suivant.
Il faut 3 mois de stratification pour qu'elles puissent germer. Les semis de fin février/début mars donnent les meilleurs résultats.
Semer en avril/mai réduit les chances de succès.

Répondre

Revenir à « Aux érables du Japon »