Bouturage : mois par mois

Toutes vos questions et informations concernant le bouturage, le marcottage, le greffage, ou toute autre méthode de multiplication, c'est ici !
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Ambre Solaire
Grossiste en parlotte
Messages : 4166
Inscription : mar. 09 mai 2006 13:59
Localisation : près de Bruxelles - BELGIQUE

Bouturage : mois par mois

Message par Ambre Solaire » jeu. 07 juin 2007 11:48

Bonjour à tous !

Je vous propose de créer un post "mois par mois" pour le bouturage.
Qu'en pensez-vous ?
Mais j'attends votre aide ! :wink:
Suite à vos interventions, je remettrai ce post-ci à jour.
Merci à vous tous !
***********************************************

JANVIER :

- ARMOISE : bouture de bois sec pour les espèces ligneuses.

- CALICARPA : bouture de tête en serre avec câbles chauffants (cf. madeleine78)

- CHRYSANTHEME : sous serre.


FEVRIER :

- ACANTHES

- ARMOISE : bouture de bois sec pour les espèces ligneuses.

- ASCLEPIAS CORNUTI

- CASSISSIER

- GUNERE

- SAUGE ANANAS : aucun problème après avoir tenté personnellement. Une branchouille à laquelle on enlève les feuilles, on plante (avec ou sans hormones de bouturage) dans du terreau, et hop !

ET AUTRES PLANTES A GROSSES RACINES.


MARS :

- COSMOS CHOCOLAT

- DAHLIA

- DATURA : bouture ligneuse sous abri chauffé.

- GERANIUM

- LIS ASIATIQUE/ORIENTAL/TROMPETTE : bouturage des écailles de bulbe au printemps.

- SAUGE ANANAS

- SURFINIA


AVRIL :

- CASSISSIER

- COTONEASTER HORIZONTALIS : couper une branche, enlever les feuilles de la base sur environ 5 cm, tremper dans l'hormone de bouturage puis planter dans le terreau.

- MENTHE POMME

- STEVIA REBAUDIANA




MAI :

- ASTER

- AUBRIETE

- CHEVREFEUILLE : Prélevez des boutures de 10 à 15 cm sur les extrémités des tiges. Ne conservez que les feuilles terminales. Piquez dans un mélange de sable et de tourbe humide, à l'ombre, directement en place ou en pépinière. Indifférent à la nature du sol, sa reprise est rapide. Le Chèvrefeuille se bouture très facilement, les jeunes pousses sont peu exigeantes et s'enracinent rapidement.
Voir ici : ftopic8567-0.html
+ Bouturage dans l'eau
Voir ici : http://www.forums.supertoinette.com/rec ... uille.html

- FIGUIER

- HORTENSIA : couper des pousses de 15cm de longueur et retirer les 2 feuilles de la base. Planter les boutures dans un mélange de tourbe, de sable et de terre de bruyère. Sous châssis.
Selon un autre post, les boutures peuvent se faire dans l'eau, dans un récipient opaque.

- LAVANDE : prélever des nouvelle pousse de 10 cm (+/-) retirer les feuilles du bas et couper a 1 mm en dessous d'un oeil puis on plante sa d'un du sable et que du sable on arrose et on met a l'etouffé les racine apparaisse 3 semaines aprés (merci phasme).

- LIN VIVACE

- PASSIFLORE

- PELARGONIUM CITRONNELLE

- SEDUM

- STEVIA REBAUDIANA

+ Boutures de plantes d'appartement.


JUIN :

- AJONC

- ALTHEA

- ANAPHALIS : retirer la moitié du feuillage inférieur des boutures de 6 à 8 cm de longueur. Les piquer dans un mélange de sable et de tourbe. Sous châssis.

- ANTHEMIS : bouture en serre.

- ARBRE A PERRUQUES : couper des pousses de 10cm à crossette. Ne garder que la moitié du feuillage supérieur. Tremper l'extrémité dans de la poudre d'hormones et piquer dans un mélange de tourbe et de sable. A l'étouffée, sous châssis.

- ARMOISE : couper des pousses de 8cm de longueur. Retirer la paire de feuilles de la base. Planter les boutures dans une terrine remplie de sable et de tourbe humide. A l'étouffée et sous châssis.

- ASTER

- AUBRIETE

- BEGONIAS

- BEGONIAS TUBEREUX : bouture en serre.

- BERBERIS CADUCS

- CACTUS DE NOEL MISERES et autres cactées

- CALLICARPAS

- CHEVREFEUILLE : Prélevez des boutures de 10 à 15 cm sur les extrémités des tiges. Ne conservez que les feuilles terminales. Piquez dans un mélange de sable et de tourbe humide, à l'ombre, directement en place ou en pépinière. Indifférent à la nature du sol, sa reprise est rapide. Le Chèvrefeuille se bouture très facilement, les jeunes pousses sont peu exigeantes et s'enracinent rapidement.
Voir ici : ftopic8567-0.html
+ Bouturage dans l'eau
Voir ici : http://www.forums.supertoinette.com/rec ... uille.html

- CLEMATITES GRIMPANTES

- COGNASSIER DU JAPON

- COLEUS : bouture en serre. Prélever des boutures de 8 à 10cm de longueur. Retirer toutes les feuilles sauf celles de l'extrémité. Placer les boutures dans un verre d'eau : elles émettent des racines en 15 jours.

- COTONEASTER HORIZONTALIS : couper une branche, enlever les feuilles de la base sur environ 5 cm, tremper dans l'hormone de bouturage puis planter dans le terreau.

- CYPERUS

- DEUTZIA : prévoir plusieurs boutures pour en avoir au moins une ! Sélectionner des bouturse de 12cm. Les habiller en ne laissant que les 4 paires de feuilles du bout. Planter les boutures dans du sable mêlé de tourbe. A l'étouffée, sous châssis.

- DIEFFENBACHIAS

- ERABLE PALME

- ESCALLONIA : prélever sur une branche plus âgée une bouture de 8cm à crossette ou à talon. Piquer les boutures dans du sable et de la tourbe. A l'étouffée, sous châssis.

- EUPHORBE

- FICUS

- FITTONIA

- FORSYTHIA : boutures de bois sec à prélever pendant la période de repos de la végétation (on les appelle aussi boutures de tiges ligneuses). Il faut chosir des rameaux sains de l'année en éliminant les tiges trop grêles, abîmées ou pas suffisamment aoûtées.
Le forsythia est à enracinement facile, les boutures peuvent être plantées directement en pleine terre (sol léger). Tu trempes préalablement la base de la bouture dans de la poudre d'hormone et tu augmenteras tes chances.

- FUSHIAS : bouture en serre.

- GAILLARDE

- GLECHOMA HEDERACEA ou Lierre terrestre ou Herbe de la Saint-Jean ou Courroie de la Saint-Jean ou Drienne : prendre des tiges (de 7 à 15 cm), couper sous un noeud, enlever les premières feuilles, et SOIT tremper dans l'eau, SOIT hormone de bouturage + terreau. Les racines arrivent au bout de 7 à 10 jours.

- GRENADIER

- GYNURAS

- HORTENSIA : couper des pousses de 15cm de longueur et retirer les 2 feuilles de la base. Planter les boutures dans un mélange de tourbe, de sable et de terre de bruyère. Sous châssis.
Selon un autre post, les boutures peuvent se faire dans l'eau, dans un récipient opaque (compter environ 1 mois avant d'avoir des racines - Merci Alieno :wink: )

- HYPOESTES

- JASMIN D'HIVER

- KALANCHOE

- KOLKWITZIAS

- LILAS

- LIN VIVACE

- LUPIN : ne conserver sur des pousses de 6 à 8cm que 3 feuilles à l'extrémité. Installer les boutures dans un mélange de terre de bruyère (1/5), de sable (2/5) et de tourbe (2/5). Sous châssis, avec une chaleur de fond de 15 degrés.

- MENTHE CITRON

- MENTHE NOIRE

- MENTHE ORANGE

- MENTHE POIVREE : mettre une petite tige dans l'eau. Au bout d'environ une semaine, les racines apparaissent (environ 2cm).

- PASSIFLORE

- PELARGONIUM CITRONNELLE

- PEPEROMIAS

- PEROVSKIA : prélever des pousses de 10cm dont on coupe l'extrémité et les 2 paires de feuilles à la base. Piquer les boutures dans des pots remplis de tourbe et de sable. Sous châssis.

- PHILODENDRON et autres plantes grasses

- PILEAS

- PLECTRANTHUS

- POTENTILLE ARBUSTIVE

- POTHOS

- SAINTPAULIAS

- SANSEVIERE

- SANTOLINE

- SAUGE OFFICINALE/POURPRE : couper la tête sur trois niveaux de feuilles. Etêter juste au-dessus du niveau de feuille du milieu. Couper le bas juste en dessous du niveau de feuilles du bas. Enlever les feuilles du bas en les pinçant. Un peu d'hormone de bouturage sur le bas, puis dans du terreau humide et au chaud.
La sauge, ça fonctionne bien en bouture, très peu d'échec. C'est valable pour toutes les espèces. On peut également couper les deux feuilles restantes en deux, pour limiter la surface de photosynthèse, de transpiration et forcer la bouture à faire des racines pour trouver son énergie. (Méthode de Steph le Copère)

- SERINGAT

- STEVIA REBAUDIANA

- TOLMIEAS

- TROENE

- VIORNE BOULE DE NEIGE

- YUCCA D'INTERIEUR : voir ici : setopic_44129-bouture.html+yucca
(Je confirme : 100% de réussite !)


JUILLET :

- ABELIAS

- ABUTILLON

- ALTHEAS

- ARABETTE : avec des ciseaux, prélever des pousses de 5cm. Ne conserver que les 4 ou 5 feuilles terminales. Piquer directement en pleine terre, allégée avec du sable si elle est argileuse.

- BIGNONE : sélectionner des pousses de 8 à 10cm, et retirer toutes les feuilles, sauf les 2 de l'extrémité. Planter les boutures dans du sable à maintenir humide. A l'étouffée.

- BRUYERE

- BUDDLEIA : sur les pousses de 10cm, retirer les 4 feuilles de la base et la moitié des limbes des 4 suivantes. Piquer dans du sable et de la tourbe humides. Arroser souvent et ombrager. Sous châssis.

- CAMELIAS

- CARYOPTERIS : sélectionner une pousse de tête de 6 à 8cm. Supprimer quelques feuilles à la base et au bout de la tige. Planter les boutures dans des pots remplis de tourbe et de sable.

- CHEVREFEUILLE : ne conserver que les feuilles terminales sur les boutures de 10 à 15cm de longueur. Installer en pépinière ou en pleine terre à l'ombre, ou plus simplement dans un verre d'eau.

- CINERAIRE MARITIME

- COGNASSIER DU JAPON

- CORBEILLE D'OR

- CORNOUILLER

- COTONEASTER

- CYTISE

- DENTELAIRE DU CAP ou PLUMBAGO : avec un couteau, couper une bouture de 8 à 10cm en prélevant un talon. Ne pas l'effeuiller. Installer les boutures dans des pots remplis de sable, de tourbe et de terreau. A chaud (entre 16 et 18 degrés).

- FORSYTHIA : méthode de " l'amie des bêtes " : dans de l'eau.
Sinon : Tu peux procéder par boutures de bois sec à prélever pendant la période de repos de la végétation (on les appelle aussi boutures de tiges ligneuses). Il faut chosir des rameaux sains de l'année en éliminant les tiges trop grêles, abîmées ou pas suffisamment aoûtées.
Le forsythia est à enracinement facile, les boutures peuvent être plantées directement en pleine terre (sol léger). Tu trempes préalablement la base de la bouture dans de la poudre d'hormone et tu augmenteras tes chances.

- FUSCHIA : méthode de " l'amie des bêtes " : dans de l'eau (une réussite sur 3)

- GRENADIER

- HORTENSIA : couper des pousses de 15cm de longueur et retirer les 2 feuilles de la base. Planter les boutures dans un mélange de tourbe, de sable et de terre de bruyère. Sous châssis.
Selon un autre post, les boutures peuvent se faire dans l'eau, dans un récipient opaque.

- HORTENSIA GRIMPANT

- HOUX

- JASMIN (Méthode de " l'amie des bêtes " : pour le jasmin d'hiver : dans l'eau)

- LAURIER-CERISE

- LAURIER ROSE

- LILAS : boutures semi-aoutées

- LILAS DES INDES

- LIN VIVACE

- LIS

- MENTHE CITRON

- MENTHE NOIRE

- MENTHE ORANGE

- MILLEPERTUIS : couper des pousses comprenant 4 yeux. Retirer les extrémités et les 2 feuilles de la base. Piquer les boutures dans des pots remplis de sable et de tourbe. A l'étouffée, sous châssis.

- MUFLIER : voir infra

- ORANGER DU MEXIQUE : voir infra

- PAVOT D'ORIENT

- PELARGONIUM CITRONNELLE

- POTENTILLE ARBUSTIVE

- RHODODENDRON : prélever une tige de l'année, bien saine et vigoureuse, juste sous les fleurs. Le meilleur moment pour prélever une bouture sur un rhododendron est tout de suite après la floraison, soit vers la fin de juillet, et lorsque les tiges cassent d'un seul coup.
Il faut utiliser un sécateur dont les lames sont désinfectées et bien aiguisées pour avoir une coupe franche et nette. Il est préférable de garder peu de feuilles sur les boutures (2 à 3 feuilles) afin de réduire les pertes d'eau par évaporation du feuillage.
On trempe les boutures dans une poudre d'hormone d'enracinement, puis on les pique dans un terreau à bouturage gardé humide (voir les informations sur le bouturage dans le site jardinage.net). Lorsque les pousses seront suffisamment enracinées, on les transplante dans un pot individuel et on attend le printemps suivant avant de les transplanter au jardin. À noter qu'il peut prendre quelques mois avant que les boutures s'enracinent.

- ROSIER (fin juillet)

- SANTOLINE

- SAUGE OFFICINALE/POURPRE : couper la tête sur trois niveaux de feuilles. Etêter juste au-dessus du niveau de feuille du milieu. Couper le bas juste en dessous du niveau de feuilles du bas. Enlever les feuilles du bas en les pinçant. Un peu d'hormone de bouturage sur le bas, puis dans du terreau humide et au chaud.
La sauge, ça fonctionne bien en bouture, très peu d'échec. C'est valable pour toutes les espèces. On peut également couper les deux feuilles restantes en deux, pour limiter la surface de photosynthèse, de transpiration et forcer la bouture à faire des racines pour trouver son énergie. (Méthode de Steph le Copère)

- STEVIA REBAUDIANA

- TROENE : prélever des boutures de 15cm en ôtant les extrémités et les 2 premières paires de feuilles. Planter les boutures dans du sable et de la tourbe après les avoir trempées dans de la poudre d'hormones. Sous châssis.

- VERVEINE RUGUEUSE

- WEIGELIA


AOUT :

- AZALEE : sur les minces pousses de 10 à 15cm, ne conserver que les 4 feuilles de l'extrémité. Couper un bout d'écorce à la base. Placer dans de la poudre d'hormones. Piquer dans de la tourbe. Sous châssis chaud (22 degrés)

- CISTE : prélever des boutures à crossette (ou à talon) de 8 à 10cm de longueur. Planter les boutures dans un mélange de sable et de tourbe. Sous châssis.

- FUCHSIA : prélever des boutures de 5 à 6cm de longueur. Conserver tout le feuillage. Piquer les boutures dans un mélange de sable et de terre. Sous châssis.

- GERANIUM

- HORTENSIA : couper des pousses de 15cm de longueur et retirer les 2 feuilles de la base. Planter les boutures dans un mélange de tourbe, de sable et de terre de bruyère. Sous châssis.
Selon un autre post, les boutures peuvent se faire dans l'eau, dans un récipient opaque.

- LAURIER-CERISE

- LAURIER-ROSE : habiller les pousses de 15 à 10cm de longueur de façon à ne conserver que les feuilles de l'extrémité. Placer les boutures dans un verre d'eau : l'enracinement se fait en 3 ou 4 semaines.

- LAVANDE : prendre une tige (! dans le vert) d'environ 15 cm, la tremper dans l'hormone de bouturage et la planter dans un mélange terreau-sable, puis humidifier.
Voir ici : setopic_47192-bouture.html+lavande

- LILAS : boutures semi-aoutées

- MENTHE CITRON

- MENTHE NOIRE

- MENTHE ORANGE

- MUFLIER : retirer toutes les feuilles des boutures de 8 à 10cm, à l'exception des 3 dernières. Planter les boutures dans un mélange de sable et de tourbe. A l'étouffée.

- OEILLET DES FLEURISTES : arracher délicatement des pousses de 8 à 10cm de longueur, de façon à conserver un talon. Ne pas l'effeuiller. Tremper l'extrémité dans de la poudre d'hormones, puis piquer les boutures dans du sable. A l'étouffée.

- ORANGER DU MEXIQUE : retirer l'extrémité et tout le feuillage inférieur des boutures, de 8 à 10cm. Piquer les boutures jusqu'aux feuilles dans un sable et de la tourbe. A l'étouffée, sous châssis.

- SANTOLINE

- SAUGE OFFICINALE/POURPRE : couper la tête sur trois niveaux de feuilles. Etêter juste au-dessus du niveau de feuille du milieu. Couper le bas juste en dessous du niveau de feuilles du bas. Enlever les feuilles du bas en les pinçant. Un peu d'hormone de bouturage sur le bas, puis dans du terreau humide et au chaud.
La sauge, ça fonctionne bien en bouture, très peu d'échec. C'est valable pour toutes les espèces. On peut également couper les deux feuilles restantes en deux, pour limiter la surface de photosynthèse, de transpiration et forcer la bouture à faire des racines pour trouver son énergie. (Méthode de Steph le Copère)

- SURFINIA

- VERVEINE CITRONNELLE (mi-août)

- WEIGELIA


SEPTEMBRE :

- ACANTHES : à l'aide d'une fourche-bêche, déterrez les racines des acanthes en positionnant le fer de l'outil à 30cm du centre de la touffe. Récupérez alors les plus grosses, les racines principales, puis coupez-les en tronçons de 10 à 15cm. Placez-les sur un lit de sable, dans une terrine, et enterrez les entre 3 et 4cm de profondeur. Maintenez humide en permanence sans excès. Les bourgeons se forment en quelques semaines. Rempotez les boutures en godets individuels pour une mise en place au printemps suivant. Toutefois, une culture d'une année en pépinière est recommandée avant la plantation définitive.

- AGERATUM

- ALYSSE : prélever des boutures de 5 à 6cm, et retirer les 2/3 des feuilles inférieures de la bouture. Piquer les boutures dans un mélange de sable et de tourbe. Sous châssis. Ombrer et maintenir humide.

- ANTHEMIS : sous serre.

- AUCUBA

- AZALEE JAPONAISE

- BERBERIS A FEUILLAGE PERSISTANT

- BOUGAINVILLEE : sous serre.

- CALCEOLAIRE : les boutures font de 5 à 6cm de longueur. Conserver les feuilles de l'extrémité. Installer 3 à 5 boutures dans un godet rempli d'un mélange de terreau et de sable. Sous châssis.

- CHEVREFEUILLE ARBUSTIF (Lonicera nitida)

- CHLOROPHYTUM

- CINERAIRE MARITIME

- COLEUS

- CORBEILLES-D'OR

- COTONEASTER HORIZONTALIS : boutures faites début septembre par Maria : 8 réussites sur 14

- CRAMBE MARITIME

- CYPRES : tirer doucement sur des pousses de 10-15cm pour avoir du bois à la base. Retirer 2/3 du feuillage. Tremper le bout de la tige dans de la poudre d'hormones, piquer dans du sable et de la tourbe. A l'étouffée.

- ELEAGNUS PUNGENS

- ELEAGNUS : boutures faites début septembre par Maria : 13 réussites sur 14

- EPILOBE

- ERICAS : boutures faites début septembre par Maria : 11 réussites sur 15

- FAUX-CYPRES

- FATSHEDERAS : sous serre.

- FUSAIN : découper un maillet sur la branche qui porte la pousse. Tailler le bout pour obtenir une bouture de 10cm. Retirer les 2 feuilles de la base. Planter les boutures trempées dans de la poudre d'hormones dans un mélange de sable et de tourbe. Sous châssis.

- FUSHIA : boutures faites par Maria début septembre : sur 15, 10 ont l'air de bien se porter

- GENEVRIER DE CHINE

- GERANIUM : prélever des boutures de 10cm. Garder 3 à 5 feuilles. Retirer les stipules (écailles sous l'attache des feuilles). Laisser les boutures 2h à l'air avant de les piquer dans de la terre de jardin et du terreau. A l'étouffée.

- GERMANDREE

- HOUX

- HOYAS : sous serre.

- IF

- IMPATIENS : sous serre.

- IRESINE

- LANTANA CAMARA : sur une jeune tige (tiges aoûtées) à l'étouffée (pot couvert avec un sachet en plastique) et mis à l'extérieur (l'époque était assez chaude : env. 30 degrés) : racines au bout de deux semaines. (expérience de "très novice" !!! "très novice" habite en Tunisie. Peut-être que ceci explique cela...)

- LAURIER-PALME

- LAURIER-SAUCE

- MAGNOLIAS CADUC

- MAHONIAS

- MISERE : sous serre.

- NANDINAS

- OEILLET

- OSMANTHE (osmanthus)

- PELARGONIUM : sous serre.

- PERNETTYAS

- PHLOMIS

- PHOTINIA

- PYRACANTHAS

- RENOUEE

- ROMARIN : les boutures font entre 10 et 15cm. Retirer l'extrémité de la pousse et les 2/3 des feuilles de la base. Piquer les boutures dans du sable pur. A l'étouffée sous châssis.

- ROMNEYA

- ROSIER : couper des pousses latérale de 10 à 15cm et effeuiller entièrement. Piquer les boutures dans 2cm de sable la tête en bas. Les planter en les enterrant aux 2/3 15 jours après, sous châssis. Arroser et ombrer.

- RUE

- SANTOLINE

- SAUGE : prélever des boutures de 6cm de longueur. Ne conserver que les 2/3 du feuillage supérieur. Planter les boutures, dans un mélange de sable et de tourbe. Sous châssis froid.
Méthode de Steph le Copère : couper la tête sur trois niveaux de feuilles. Etêter juste au-dessus du niveau de feuille du milieu. Couper le bas juste en dessous du niveau de feuilles du bas. Enlever les feuilles du bas en les pinçant. Un peu d'hormone de bouturage sur le bas, puis dans du terreau humide et au chaud.
La sauge, ça fonctionne bien en bouture, très peu d'échec. C'est valable pour toutes les espèces. On peut également couper les deux feuilles restantes en deux, pour limiter la surface de photosynthèse, de transpiration et forcer la bouture à faire des racines pour trouver son énergie.

- SCABIEUSE

- SCHEFFLERAS : sous serre.

- SKIMMIAS

- SUREAU

- SURFINIA

- THUYAS

- VERVEINE RUGUEUSE

- VIORNE A FEUILLAGE PERSISTANT

- WEIGELIAS

- cotonaster horizontalis (8/14)



OCTOBRE :

- AGERATUM : en serre

- ARAUCARIA : en serre

- AULNE : bouture hors gel.

- DATURA : bouture ligneuse sous abri chauffé.

- ERABLE A FEUILLES DE FRENE : bouture hors gel.

- FORSYTHIA : bouture hors gel.

- FRAMBOISIER : bouture hors gel.

- LAURIER CERISE : 2 réussites sur 3 en ce qui me concerne (branchouilles dans l'eau tout simplement)

- MYRTILLE : bouture hors gel.

- OSTEOSPERMUM (dimorphoteca) (début octobre)

- RUE

- SANTOLINE : bouture hors gel.

- SERINGAT : bouture ligneuse, à la chute des feuilles, en terre allégée de fin gravier.

- VIGNE VIERGE : bouture hors gel, après la chute des feuilles.


NOVEMBRE :

- ACANTHES

- ACTINIDIA : bouture ligneuse sous serre avec chauffage de fond

- ARBRE AU CARAMEL : bouture de bois sec après la chute des feuilles, de rameaux de l'année, hors gel. Réussite aléatoire.

- ARBRE AUX FAISANS : bouture de bois sec.

- ASCLEPIAS CORNUTI

- BIGNONE : bouture ligneuse sous chassis, hors gel intense.

- BUDDLEIA : bouture de bois sec dans un mélange terreux de tourbe et sable, sous chassis.

- BUIS : bouture de bois sec en hiver dans une tranchée étroite sablonneuse. Arroser pour éviter tout dessèchement.

- CARYOPTERIS : bouture ligneuse en pleine terre mélangée de sable et tourbe.

- CHEVREFEUILLE : bouture ligneuse.

- CORETE : bouture ligneuse de tiges épaisses en terre sablonneuse.

- CORNOUILLER : bouture ligneuse en terre sablonneuse.

- ESCALLONIA : bouture ligneuse en terre sablonneuse dans les régions aux hivers assez doux.

- FORSYTHIA : bouture ligneuse en terre amendée de sable.

- GROSEILLER : bouture ligneuse en terre ameublie. Laisser dépasser les deux derniers bourgeons.

- GUNERE

- MICOCOULIER : bouture ligneuse sous chassis froid. Taux de réussite assez aléatoire.

- PEROVSKIA : bouture ligneuse, sous chassis, dans un mélange 70% gravier.

- PEUPLIER : bouture ligneuse de branches de l'année. Laisser juste dépasser les deux bourgeons supérieurs.

- PHYSOCARPUS : bouture ligneuse à la chute des feuilles, en terre amendée de fin gravier. Laisser dépasser les deux bourgeons supérieurs.

- POTENTILLE : bouture ligneuse de bases de branches.

- ROSIER : bouture ligneuse, en terre amendée de sable.

- SAULE : bouture ligneuse directement en terre de branches de 1 à 2 ans.

- SERINGAT : bouture ligneuse à la chute des feuilles, en terre allégée de fin gravier.

- SORBARIA : bouture ligneuse directement en terre.

- SPIREE : bouture ligneuse des branches de l'année ou de l'année précédente, enfoncées aux 3/4 dans une terre amendée de sable.

- STEPHANANDRA : bouture ligneuse sous chassis.

- SUREAU : bouture ligneuse. 3 à 4 paires d'yeux enfoncées presque totalement en terre.
N.B. : j'ai tenté en décembre en enfonçant environ 20 cm en terre : taux de réussite de 100%.

- TROENE : bouture ligneuse, en pleine terre amendée de sable.

- VIGNE : bouture de bois sec prélevé à la chute des feuilles, dans une terre amendée de sable.

- VIORNE : bouture de bois sec. 3 à 4 paires de bourgeons enfoncées presque totalement dans le sol.

- WEIGELIA : bouture ligneuse et fichée directement en terre.

ET AUTRES PLANTES A GROSSES RACINES.



DECEMBRE :

- AILANTES : bouture hors gel.

- ARAUCARIA : bouture en serre.

- ARBRE AUX FAISANS : bouture de bois sec.

- BIGNONE : bouture ligneuse sous chassis, hors gel intense.

- BUDDLEIA : bouture de bois sec dans un mélange terreux de tourbe et sable, sous chassis.

- CATALPAS : bouture hors gel.

- CHEVREFEUILLE : bouture ligneuse.

- CORNOUILLER : bouture ligneuse en terre sablonneuse.

- ESCALLONIA : bouture ligneuse en terre sablonneuse dans les régions aux hivers assez doux.

- FORSYTHIA : bouture ligneuse en terre amendée de sable.

- GROSEILLER : bouture ligneuse en terre ameublie. Laisser dépasser les deux derniers bourgeons.

- MARRONNIER : bouture hors gel.

- PEUPLIER : bouture ligneuse de branches de l'année. Laisser juste dépasser les deux bourgeons supérieurs.

- PLATANE : bouture hors gel.

- POTENTILLE : bouture ligneuse de bases de branches.

- ROSIER

- SUREAU : bouture ligneuse. 3 à 4 paires d'yeux enfoncées presque totalement en terre.
N.B. : j'ai tenté en décembre en enfonçant environ 20 cm en terre : taux de réussite de 100%.

- SYMPHORINE : bouture hors gel.

- TROENE : bouture ligneuse, en pleine terre amendée de sable.

**********
N.B. :

* bouture ligneuse : bouture faite à partir d'un bout de bois sec, le genre de bout de bois qu'on ficherait en terre pour marquer un emplacement (définition de Vieumachin :wink: )
* bouture aoutée/semi-aoutée : bouture faite à partir d'un bout de tige non encore sec.
Dernière modification par Ambre Solaire le lun. 05 mai 2008 8:19, modifié 37 fois.

Avatar de l’utilisateur
POMME D'API
Fruit de la jacasse
Messages : 1256
Inscription : ven. 19 janv. 2007 14:44

Message par POMME D'API » jeu. 07 juin 2007 12:39

Super sympa comme idée !

Avatar de l’utilisateur
Ambre Solaire
Grossiste en parlotte
Messages : 4166
Inscription : mar. 09 mai 2006 13:59
Localisation : près de Bruxelles - BELGIQUE

Message par Ambre Solaire » jeu. 07 juin 2007 13:08

POMME D'API a écrit :Super sympa comme idée !
:wink: merci

Je complèterai la liste après le week-end car j'irai faire des fouilles dans mes magazines.
Mais j'attends aussi vos interventions :wink:

Avatar de l’utilisateur
Steph le copère
Bourgeon de bavard
Messages : 293
Inscription : ven. 12 août 2005 19:01
Localisation : Basse sambre (Belgique)

Message par Steph le copère » jeu. 07 juin 2007 23:02

C'est une très bonne initiative. Je propose que les membres la completent sur base de leur expérience personnelle, je veux dire qu'ils ont vérifié, en réel, et non pas sur base de trucs trouvés on ne sait où.

Vu que je fais pas mal de boutures, voici un début, il y en aura d'autres :

Avril
- Menthe pomme
Avril, mai, juin, juillet
- Stevia rebaudiana, pelargonium citron
Juin, Juillet, aout
- sauge officinale, sauge pourpre, menthe orange, menthe noire, menthe citron, menthe bergamotte, helichresum, santoline
juillet, aout
laurier cerise, wegelia

Avatar de l’utilisateur
Lylou
Bourgeon de bavard
Messages : 103
Inscription : mer. 28 juin 2006 19:49
Localisation : 68

Message par Lylou » ven. 08 juin 2007 19:32

C'est une bonne idée, ton récapitulatif.

Voici quelques uns de mes résultats:
En février, bouturage en pleine terre d'une branche de cassissier.
Fin juillet, boutures de rosiers (réussite 5/6)
Fin avril, boutures de lilas (réussite 1/5, ça ne doit pas être la période la plus favorable)
Fin avril, boutures de lavande (échec des 6 boutures !)
Mi-septembre, bouture de coleus (elles n'ont pas résisté à l'hiver dehors)
Septembre: boutures de chlorophytum (100% de réussite)

Avatar de l’utilisateur
sandragv
Roi du massif
Messages : 12121
Inscription : jeu. 10 nov. 2005 21:27
Localisation : les pieds dans le 92 zone 8
Contact :

Message par sandragv » ven. 08 juin 2007 19:53

c'est sympa comme idée :wink:
l'imagination est plus importante que la connaissance
Albert Einstein

Avatar de l’utilisateur
Steph le copère
Bourgeon de bavard
Messages : 293
Inscription : ven. 12 août 2005 19:01
Localisation : Basse sambre (Belgique)

Message par Steph le copère » ven. 08 juin 2007 20:35

Lylou a écrit :C'est une bonne idée, ton récapitulatif.

Voici quelques uns de mes résultats:
En février, bouturage en pleine terre d'une branche de cassissier.
Fin juillet, boutures de rosiers (réussite 5/6)
Fin avril, boutures de lilas (réussite 1/5, ça ne doit pas être la période la plus favorable)
Fin avril, boutures de lavande (échec des 6 boutures !)
Mi-septembre, bouture de coleus (elles n'ont pas résisté à l'hiver dehors)
Septembre: boutures de chlorophytum (100% de réussite)
Oui exact je confirme pour le cassissier, mais moi c'était en avril.
En retaillant, j'ai récupéré les déchets, et un peu sans y croire je les ai remis en terre, tout à repris (environ 10)
Pour le lilas, boutures semi-aoutées, dévinez quand ... en juillet/aout, tout ne réussi pas.

Avatar de l’utilisateur
Steph le copère
Bourgeon de bavard
Messages : 293
Inscription : ven. 12 août 2005 19:01
Localisation : Basse sambre (Belgique)

Message par Steph le copère » sam. 09 juin 2007 17:19

Deutzia en juin, mais prévoir assez de boutures pour en avoir au moins une.
Steph

Avatar de l’utilisateur
dede 62
Prince du jardin
Messages : 9101
Inscription : mar. 10 oct. 2006 15:44
Localisation : Pas de Calais

Message par dede 62 » dim. 10 juin 2007 15:18

sympa comme idée et j'attends les réponses car je dois faire des boutures d'oeillets(bordures) mais je ne sais quelle période est le plus propice .

Avatar de l’utilisateur
Ambre Solaire
Grossiste en parlotte
Messages : 4166
Inscription : mar. 09 mai 2006 13:59
Localisation : près de Bruxelles - BELGIQUE

Message par Ambre Solaire » lun. 11 juin 2007 9:10

Merci à tous.
Je mettrai ça à jour dans le courant de la journée, petit à petit (je suis au boulot :oops: )
Puisqu'il faut changer les choses
Aux arbres citoyens ! (Y. Noah)
Ma liste d'échanges

Avatar de l’utilisateur
Ambre Solaire
Grossiste en parlotte
Messages : 4166
Inscription : mar. 09 mai 2006 13:59
Localisation : près de Bruxelles - BELGIQUE

Message par Ambre Solaire » lun. 11 juin 2007 10:31

Voilà c'est fait :D
Manque plus qu'à aller voir le post de Vieumachin.

Steph le Copère : Peux-tu me communiquer la technique pour les boutures de sauge ???
Merci
Puisqu'il faut changer les choses
Aux arbres citoyens ! (Y. Noah)
Ma liste d'échanges

Avatar de l’utilisateur
Ambre Solaire
Grossiste en parlotte
Messages : 4166
Inscription : mar. 09 mai 2006 13:59
Localisation : près de Bruxelles - BELGIQUE

Message par Ambre Solaire » lun. 11 juin 2007 11:10

Voili voilou.
Normalement, tout est en ordre, y compris le post de Vieumachin.

Suite au prochain épisode :wink:
Puisqu'il faut changer les choses
Aux arbres citoyens ! (Y. Noah)
Ma liste d'échanges

Avatar de l’utilisateur
Lune*
Liseron du clavier
Messages : 2374
Inscription : jeu. 13 juil. 2006 13:24
Localisation : Allemagne

Message par Lune* » lun. 11 juin 2007 11:16

tite question : ca veut dire quoi "bouture semi-aoûtée" ?

merci

Avatar de l’utilisateur
Ambre Solaire
Grossiste en parlotte
Messages : 4166
Inscription : mar. 09 mai 2006 13:59
Localisation : près de Bruxelles - BELGIQUE

Message par Ambre Solaire » lun. 11 juin 2007 11:35

Lune* a écrit :tite question : ca veut dire quoi "bouture semi-aoûtée" ?

merci
Bonne question !
Je crois que ce ne doit pas être des branches de bois sec. Enfin, je suppose...
Je fais des recherches et je reviens :wink:
Puisqu'il faut changer les choses
Aux arbres citoyens ! (Y. Noah)
Ma liste d'échanges

Avatar de l’utilisateur
Ambre Solaire
Grossiste en parlotte
Messages : 4166
Inscription : mar. 09 mai 2006 13:59
Localisation : près de Bruxelles - BELGIQUE

Message par Ambre Solaire » lun. 11 juin 2007 11:37

C'est bien ce que je pensais, c'est quand les tiges ne sont pas encore sèches, mais encore un peu verte.

Regarde ici : setopic_8001-bouture.html+semi+aout%E9e
Puisqu'il faut changer les choses
Aux arbres citoyens ! (Y. Noah)
Ma liste d'échanges

Répondre

Revenir à « Au bouturage et autres méthodes de multiplication »