Eau de la nappe phréatique gratuite ou pas ???

Parce que la réglementation française, voire européenne s'applique aussi à certains aspects du jardin et du jardinage, nous vous proposons ce forum pour en discuter.
Avatar de l’utilisateur
nénesse 55
Fruit de la jacasse
Messages : 1492
Inscription : mer. 26 sept. 2007 21:39
Localisation : en Meeuuhhse

Re: Eau de la nappe phréatique gratuite ou pas ???

Message par nénesse 55 » lun. 02 déc. 2019 17:50

airzab a écrit :
lun. 02 déc. 2019 16:22

Pourquoi ne pas interdire l'usage du bitume pour recouvrir les trottoirs et parking et utiliser en remplacement des produits poreux à l'eau
Les revêtements routiers microporeux, avec ou sans bitume pour éviter l'aquaplaning existent, mais ils sont évidemment plus chers.

Avatar de l’utilisateur
jardiniere31
Roi du massif
Messages : 11503
Inscription : jeu. 10 janv. 2008 17:19
Région : Midi-Pyrénées
Sexe : Femme
Localisation : haute garonne,nord ouest de Toulouse

Re: Eau de la nappe phréatique gratuite ou pas ???

Message par jardiniere31 » lun. 02 déc. 2019 18:51

Mais sont ils tellement moins chers que le bilan humain et matériel occasionné par les inondations???

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 20358
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: Eau de la nappe phréatique gratuite ou pas ???

Message par bourru07 » lun. 02 déc. 2019 19:15

Il semble à peu près évident que ces inondations ne sont pas imputables
à des pluies supposées plus abondantes qu'autrefois mais à l'urbanisation proliférante,
près du littoral, autorisée, parfois même encouragée, sur des terrains qui ont toujours
été inondables, depuis la nuit des temps...
Tant qu'il n'y poussait que des fresnes ou des peupliers, on ne convoquait pas FR3...
Je crains que l'idée de Rémi soit très insuffisante, face au déséquilibre vertigineux
entre eaux évacuables et eaux déversées...
La condamnation "aux dépens" des lotisseurs et des maires qui leur ont été trop
complaisants me semblerait plus dissuasif.
Ainsi que la non indemnisation des propriétaires, pour connivence patente de fait.
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

Avatar de l’utilisateur
jardiniere31
Roi du massif
Messages : 11503
Inscription : jeu. 10 janv. 2008 17:19
Région : Midi-Pyrénées
Sexe : Femme
Localisation : haute garonne,nord ouest de Toulouse

Re: Eau de la nappe phréatique gratuite ou pas ???

Message par jardiniere31 » lun. 02 déc. 2019 19:57

C'est un point de vue que je partage tout à fait. Il faut y rajouter les préfets qui ont aussi leur mot à dire dans l'urbanisation.
Quand on commencera à demander des comptes aux décideurs donneurs de permis de construire peut être verra t on la fin de cette bétonisation à outrance.

Nicole37n
Seigneur des paquerettes
Messages : 7890
Inscription : ven. 13 avr. 2007 22:59
Région : Poitou Charentes
Localisation : Deux-sèvres

Re: Eau de la nappe phréatique gratuite ou pas ???

Message par Nicole37n » lun. 02 déc. 2019 21:01

On est rendus loin du robinet du jardin qui donne l’eau du puits.....

Les puits et forages sont soumis à déclaration et à cette occasion, à une taxe à payer, si l'eau est à usage "domestique" et c'est là que le texte de loi est ambigu.
Ma commune a passé un article signalant que "les puits et forages utilisés pour arroser un jardin ne sont pas concernés. Cette déclaration concerne les puits et forages connectés au réseau privatif de l'habitation. Un risque existe, ce réseau peut- être connecté au réseau public et peut provoquer une pollution accidentelle du domaine privé vers le domaine public".

Les agriculteurs qui arrosent ont un compteur et taxe à payer.
Nicole

Avatar de l’utilisateur
jardiniere31
Roi du massif
Messages : 11503
Inscription : jeu. 10 janv. 2008 17:19
Région : Midi-Pyrénées
Sexe : Femme
Localisation : haute garonne,nord ouest de Toulouse

Re: Eau de la nappe phréatique gratuite ou pas ???

Message par jardiniere31 » mar. 03 déc. 2019 0:29

Elle ne doit pas être bien chère cette taxe quand on voit comment ils arrosent. Dans mon secteurs des dizaines et des dizaines d'hectares de maïs semé fin mai et arrosés non stop nuit et jour de juillet à septembre même quand il fait quarante degrés.
Et maintenant ce même maïs est en train de pourrir sur pieds puisque aucune machine ne peut rentrer dans les champs à cause de l'excès de pluie. :angryfire: :angryfire: :angryfire: Si on leur faisait vraiment payer l'eau à sa juste valeur, m'est avis qu'il y aurait bien moins de cultures à arroser. Ou ils se bougeraient le c** pour semer bien plus tôt de façon à ce que les coques se nouent avant les grosses canicules.

cCBD
Bourgeon de bavard
Messages : 264
Inscription : jeu. 04 juil. 2019 11:28
Région : Aquitaine
Sexe : Homme

Re: Eau de la nappe phréatique gratuite ou pas ???

Message par cCBD » mar. 03 déc. 2019 2:40

bourru07 a écrit :
lun. 02 déc. 2019 19:15
Il semble à peu près évident que ces inondations ne sont pas imputables
à des pluies supposées plus abondantes qu'autrefois mais à l'urbanisation proliférante,
près du littoral, autorisée, parfois même encouragée, sur des terrains qui ont toujours
été inondables, depuis la nuit des temps...
L'analyse de l'âne bâté. :paix:
Tu essayes de nous vendre l'utopie de penser que rien ne va changer? l'utopie de croire qu'en supprimant quelques surfaces d'enrobés et optimisant les dispositifs de stockage de l'eau le problème sera solutionné?
La méditerranée se réchauffe, l'évaporation est plus intense, et les épisodes cévenols en bénéficient par la quantité de flotte déversée et leurs fréquences...et cela va empirer. A terme ce sont des pans de ville entiers qu'il va falloir déplacer aux pires endroits du sud est et renaturer des milliers d'ha.
Avec 5 degrés de + à minima à la fin du siècle, on peut imaginer le grand ménage de la nature ces prochaines décennies..et la facture très salée.


Si tu veux vraiment te cultiver autrement qu'avec toi même et devenir plus lucide sur l'avenir je te conseille de lire cela, c'est du tout frais et du très sérieux:
https://www.ecologique-solidaire.gouv.f ... demain.pdf

Et puis si tu est vraiment motivé, le niveau et l'intérêt du forum étant en baisse constante, je te propose de raviver la flamme avec un petit débat sur le nucléaire, il y a trop d'ignorants sur le sujet. Une vraie catastrophe que cette filière.

Mais avant cela tu as vraiment besoin d'une remise à niveau, ton inculture frise le ridicule et te fait raconter n'importe quoi sur tout ce qui concerne le changement climatique et les problématiques associées.

Cours de Jean-Marc Jancovici à l'Ecole des Mines de Paris de 2019 c'est cadeau:
https://www.youtube.com/channel/UCRzmHd ... Xbo5MKPwjw

Nicole37n
Seigneur des paquerettes
Messages : 7890
Inscription : ven. 13 avr. 2007 22:59
Région : Poitou Charentes
Localisation : Deux-sèvres

Re: Eau de la nappe phréatique gratuite ou pas ???

Message par Nicole37n » mar. 03 déc. 2019 12:55

Le cCBD pourrait peut-être causer meilleur !
Si pas contant de nos interventions, il peut aller voir ailleurs.
La patience a ses limites
Nicole

TOMATE1
Bourgeon de bavard
Messages : 202
Inscription : lun. 19 août 2019 13:07
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Sexe : Homme

Re: Eau de la nappe phréatique gratuite ou pas ???

Message par TOMATE1 » mar. 03 déc. 2019 15:02

christianne a écrit :
jeu. 28 nov. 2019 0:22
Voisine a écrit :
mar. 26 nov. 2019 20:12
Bonsoir,

D'après ce que j'ai compris, ce n'est pas parce qu'elle est sous ton terrain, que tu n'es pas tenu à l'équiper d'un compteur
Mais parce que toi et ton voisin en font un usage domestique.
(Ce qui ne serait plus le cas si vous passiez à usage non domestique.)

Ce que je ne comprends pas, c'est l'histoire de tomber sous le code minier quand la profondeur du forage excède les 10 mètres.
on doit la payer à qui si on met un compteur!!!

personnellement j'habite en cambrousse ni eau de ville ni égouts. j'ai un forage pour la maison et un puits pour le jardin
tous les terrains agricoles ici payent une taxe pour le canal de Provence (j'ai 2 canaux d'arrosage qui bordent mon terrain) et j'ai vu qu'il y avait aussi une taxe pour la maison. 154€ par an pour 1 ha
:fete:

L'eau est GRATUITE !
L'eau toute propre (aux sources et aux nappes phréatiques remplies par les infiltrations d'eau magmatique) çà alors !! est utilisable et puisable gratuitement. Or, la dictature de Bruxelles (non élue) demande à ce que même l'air soit payé ! Hahaha !

Or, TOUS les gaz se recyclent (depuis toujours et pour toujours. D'ailleurs, les animaux ne seraient même pas apparus sur Terre si l'air ne se recyclait pas !) au travers de leur montée maritime et océanique vers la surface et envahit l'atmosphère.
Sans l'oxygène fabriqué par le magma les poissons seraient tous morts ! Çà alors !
Le gaz carbonique est recyclé par le phytoplancton (présent à la surface des eaux/mers, océans, lacs, flaques d'eau, etc) qui le transforme en nano-particules de carbone (charbon). Il est aussi recyclé en oxygène par la végétation.

Avatar de l’utilisateur
nénesse 55
Fruit de la jacasse
Messages : 1492
Inscription : mer. 26 sept. 2007 21:39
Localisation : en Meeuuhhse

Re: Eau de la nappe phréatique gratuite ou pas ???

Message par nénesse 55 » mar. 03 déc. 2019 16:05

bourru07 a écrit :
lun. 02 déc. 2019 19:15
Il semble à peu près évident que ces inondations ne sont pas imputables
à des pluies supposées plus abondantes qu'autrefois mais à l'urbanisation proliférante,
près du littoral, autorisée, parfois même encouragée, sur des terrains qui ont toujours
été inondables, depuis la nuit des temps...
Le profil en large d'une vallée juxtapose le lit mineur écoulant les débits jusqu'au plein bord (hautes eaux) et une surface dissipant les crues qui porte bien son nom: le lit d'inondation. Les vues aériennes de l'Argens permettent actuellement d'en visualiser les limites. Construire sur cet espace relèverait a priori de la stupidité ou d'une intention suicidaire, quoique...
Depuis les année 60, les formations universitaires traitant des phénomènes géographiques physiques ont banni l'expression "déterminisme naturel", reliquat d'une époque où les intellectuels ne dérogeaient pas en fondant leurs raisonnements sur le" bon sens" paysan. Ceux qui vivaient de la terre ignoraient tout de la mécanique des roches et de leurs composantes physico-chimiques mais ils avaient bien repéré que des espaces humides étaient aptes (déterminés) à l'élevage contrairement à d'autres destinés aux céréales ou à des cultures plus délicates. Ils en avaient également tiré des conclusions appliquées à l'implantation de l'habitat (hors crue selon la mémoire des anciens) ou en s'adaptant à l'aléa (on vit au premier étage).
En ville, l'adaptation était identique. L'organisation romaine de Nîmes l'illustre. Les constructions étaient limitées aux échines d'interfluves entre les cadereaux, ruisseaux drainant la garrigue. Mais le besoin de place lié à l'extension a fait que... (1988). Mutation identique sur un site plus pentu et plus vaste à Gênes (2011). Est révélatrice aussi l'implantation du pont romain de Sommières sur le Vidourle connu pour ses "vidourlades". Ses 21 arches enjambaient le lit majeur en incluant lit mineur et lit d'inondation. Solution apportée à l'habitat, on construit sur le pont.
Belle transition que ce pont de Sommières. Ceux qui se soumettent au déterminisme étant des vieux cons arriérés, les modernes ont magnifié la notion d'aménagement et son "possibilisme", sous-entendu avec de la technique, on fait ce que l'on veut, et ce ne sont pas les résidents temporaires de la station spatiale qui démentiront. Le problème est qu'on instille sournoisement l'idée que l'on transforme les milieux à sa guise parce qu'on domine les phénomènes dits naturels. C'est possible évidemment et je ne crache pas sur ce dont je profite. Mais encore faut-il que cela soit fait avec discernement et que l'intendance suive; construire est une chose, entretenir n'en n'est pas une autre, c'est la suite obligatoire. Mais comme tout ce qui coûte nous dégoûte....
Revenons au pont antique de Sommières. Puisqu'il n'y avait plus de place sur le pont, on a construit dessous, ne laissant libres que 7 arches. On a ainsi transformé un ouvrage adapté au passage de l'eau en barrage! On connaît la suite. On pourrait aussi parler des vallées du Var et du Paillon, que l'on étrangle progressivement. Dans un milieu montagneux, les espaces plans sont rares, et il faut bien aménager, même si cela se réduit souvent à simplement occuper. La cartographie de la catastrophe de Draguignan causée par la Nartuby en 2010 montre que toutes les zones concernées
reproduisent fidèlement le parcours du lit d'inondation, noyant industries, commerces et....la caserne des pompiers ainsi que la direction départementale des secours.
Comme le souligne Bourru, c'est une responsabilité collective où chacun défend ses petits intérêts. Le préfet et le maire nourrissent leur bilan politique via l'économie, le vendeur du terrain engrange de belles plus-values, le promoteur et le BTP des profits liés à l'activité dopée, et pour clore, le naïf de base agréablement surpris par le coût du terrain un peu moins cher qu'ailleurs. Pour faire taire les critiques des empêcheurs de magouiller en rond, l'alibi républicain de l'intérêt général et sa défense de l'emploi est imparable.


Pour le sujet d'origine, l'eau d'une nappe subit les lois de la gravité comme n'importe quel écoulement de surface, elle circule, parfois même à contre-pente en milieu souterrain confiné. Elle n'est donc pas un bien privé. L'exception est l'eau d'une source émergeant sur un terrain privé dont le propriétaire use à sa guise. Pomper de l'eau est donc en principe interdit, principe nuancé par toutes les exceptions liées à l'usage, aux tolérances, aux abus discrets...

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 20358
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: Eau de la nappe phréatique gratuite ou pas ???

Message par bourru07 » mar. 03 déc. 2019 16:46

Quel plaisir de lire une page bien argumentée, solidement documentée, écrite en bon français,
et exempte tant des élucubrations corne cul de l'un, que des fatwas vengeresses de l'autre.
Merci Nénesse... :kiss:
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

TOMATE1
Bourgeon de bavard
Messages : 202
Inscription : lun. 19 août 2019 13:07
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Sexe : Homme

Re: Eau de la nappe phréatique gratuite ou pas ???

Message par TOMATE1 » mar. 03 déc. 2019 16:50

:fete:
(...) l'eau d'une nappe subit les lois de la gravité comme n'importe quel écoulement de surface (...)

Non-non-non-non ! L'eau des nappes (n'est pas sur une toile cirée !) ne retourne pas vers le magma ! L'eau chaude en tuyau ne retourne pas vers la chaudière ou vers le bac d'eau de la cafetière !

Et l'eau de pluie tombe de haut en bas ! Whôah ! Mais... 'bizarrement' contre toutes gravités ("C'est pas grave" !) elle remonte (la sal**pe !) par Capilarité (un ami à elle !) et va même jusqu'à... s'envoyer en l'air ! ELLE S'EVAPORE !
Qui l'eut cru ?
:top:

cCBD
Bourgeon de bavard
Messages : 264
Inscription : jeu. 04 juil. 2019 11:28
Région : Aquitaine
Sexe : Homme

Re: Eau de la nappe phréatique gratuite ou pas ???

Message par cCBD » mar. 03 déc. 2019 17:09

Nicole37n a écrit :
mar. 03 déc. 2019 12:55
Le cCBD pourrait peut-être causer meilleur !
Tu n'est pas là quand Bourru insulte à tout va de manière détournée...? (et je ne parles pas forcément de mon cas).
Ma patience a des limites aussi. De par ses écrits répétés et assumés il faut se rendre à l'évidence que c'est mon ennemi, c'est un ennemi de la terre et un ami de la misère.

Malheureusement ou heureusement pour toi Bourru tu ne sera pas là d'içi 20 ans pour assister à un changement de paradigme forcé de l'humanité et tu n'en a même pas conscience comme 90% des citoyens ...et donc continu de penser comme on le faisait au XXème, en plein déni des réalités. Avec de pseudo érudits comme toi, aussi cultivé que leur niveau d'orthographe et leur prose suffisante mais aussi idiot qu'une foule de populiste en liesse, on se prend le mur direct. Mais tu t'en contrefous tu ne sera plus là! j'ai l'impression que ça ne va pas chercher plus loin comme mécanique intellectuelle.

Les remarques sur l'orthographe sont révélatrices du type de personne que tu représentes.
Tu maitrises parfaitement l'orthographe (c'est normal à ton époque) et donc tu te sens supérieur, tu penses que ça légitime tes affirmations et tu vires dans la condescendance...schéma classique. Dans les années 90 ca pullulait les redresseurs d'orthographe sur le net...depuis ça s'est calmé, bon pas toi.

Sauf que par ailleurs t'est largué en numérique, et dans plein d'autres trucs, on est tous l'idiot de quelqu'un d'autre!
Et non je ne passe pas le 1/4 d'heure à corriger les fautes de mes messages...je devrais je sais mais c'est tellement anecdotique pour moi qui n'en fait pas trop.

Avatar de l’utilisateur
nénesse 55
Fruit de la jacasse
Messages : 1492
Inscription : mer. 26 sept. 2007 21:39
Localisation : en Meeuuhhse

Re: Eau de la nappe phréatique gratuite ou pas ???

Message par nénesse 55 » mar. 03 déc. 2019 17:54

TOMATE1 a écrit :
mar. 03 déc. 2019 16:50
:fete:
(...) l'eau d'une nappe subit les lois de la gravité comme n'importe quel écoulement de surface (...)

Non-non-non-non ! L'eau des nappes (n'est pas sur une toile cirée !) ne retourne pas vers le magma ! L'eau chaude en tuyau ne retourne pas vers la chaudière ou vers le bac d'eau de la cafetière !
Mais précisément, l'eau qui descend est froide. Et elle descend jusqu'à son niveau de base. De l'eau chaude poussée par une pression descendra si elle circule en circuit fermé et n'a pas d'autre issue, ce qui dans la nature ne peut qu'être local. Comme t'es branché volcanisme d'une manière obsessionnelle, les zones de subduction des plaques océaniques entraînent dans leur plongée un coin sédimentaire bourrée d'eau descendant à plusieurs dizaines de km de profondeur. C'est pourquoi les éruptions qu'elles engendrent sont de type explosif.
T'es un compulsif du volcanisme, tes parents aussi peut-être? T'auraient-ils bercé un peu trop près du geyser... ou du magma refroidi?
Manifestement, tu picores des connaissances sans être capable de les intégrer dans une vision synthétique, ce qui suppose classer et hiérarchiser. Tes interventions ubuesques justifient une question. Es-tu un vrai tocard? ou joues-tu au tocard ?

Avatar de l’utilisateur
airzab
Grappe de parlotte
Messages : 1529
Inscription : lun. 08 déc. 2008 20:25
Région : Rhone Alpes
Sexe : Homme
Localisation : Nord Isere

Re: Eau de la nappe phréatique gratuite ou pas ???

Message par airzab » mar. 03 déc. 2019 18:14

j'aime bien cette question, je ne sais pas pourquoi, mais ça me fait rigoler

Bonne soirée à tous,
Remi

Répondre

Revenir à « Au jardin des réglementations »