Orchidées : soins et culture (ex-Rééd de Culture et Sauveta)

Parce que les orchidées méritent un forum
Avatar de l’utilisateur
Ulysse21
Bourgeon de bavard
Messages : 401
Inscription : dim. 19 avr. 2009 10:47

Re: Réédition de Culture et Sauvetage

Message par Ulysse21 » lun. 30 nov. 2009 22:53

chanchan a écrit :Ulysse21,
Mais moi je pensais au plus important, après on peut toujours détaillez, comme beaucoup de personne qui reçoive une orchidée et qui n’y connaisse rien du tout. A voir juste une proposition.
oui oui tout a fait
sauf qu'une personne qui va commencer avec un phal n'aura pas forcement les meme conseils que si il avait un odonto, ca je me doute bien que tu le sais, après toi tu as appuyé les bases, moi je me suis permis de dévellopper et de rajouter quelques trucs qui pourraient servir (par exemple la vaporisation, un débutant pourrait penser que c'est bien meilleur pour la plante, ca les éviteraient de faire des erreurs grossières ! )

Avatar de l’utilisateur
joyce
Grossiste en parlotte
Messages : 3015
Inscription : dim. 04 sept. 2005 13:17
Localisation : sur la colline d Olga

Re: Réédition de Culture et Sauvetage

Message par joyce » lun. 30 nov. 2009 23:08

Ulysse, on voit que le sujet te tient a coeur.
Il va falloir y apporter des complements et des modifications.
Desolee, il y a des erreurs,
Tu parles du phalenopsis - il faut rester sur cette plante.
Il exite beaucoup d orchidees, on va redigier une fiche apres l autre.

Normalement l histoire du calcaire est reservee au sabot de venus, le paphi-machin.
Non le phalenopsis n aime pas le calcaire car il bouche les pores de ses racines, on peut prendre de l eau du robinet il faut la laisser reposer pour que le calcaire se depose dans le fond de la bouteille. On acidifie l eau avec du citron pour eliminer le calcaire. voila ce que j ai dans mes notes.

Le phalenopsis est une plante d interieur ou il reste toute l annee. La difference des temperatures entre le jour et la nuit ne le concerne pas du tout.
Si un phalenopsis refuse de fleurir soit son substrat est degrade, soit il a de mauvaises racines ou feuilles, soit il ne recoit pas assez de lumiere.

Fais un tour sur le site de Bernard Lagrelle pour auto-corriger ce que tu as ecrit.

ET BRAVO tu as fait un effort d ecriture comprehensible. :top: :kiss:

Avatar de l’utilisateur
Ulysse21
Bourgeon de bavard
Messages : 401
Inscription : dim. 19 avr. 2009 10:47

Re: Réédition de Culture et Sauvetage

Message par Ulysse21 » lun. 30 nov. 2009 23:15

pfiou !
merci du compliment, j'avais peur que ca fasse un peu roman

je vais enlever l'histoire du calcaire et corriger la différence de température !

EDIT : voila c'est corrigé !

je peux faire a peu prèsla meme chose pour les Odontos, un peu moins quand meme, une bonne partie des infos a été expliqué dans mon pavé de la page 1

je pourrai faire ca peut etre mercredi si j'ai du temps, je n'ai que pour l'instant 2 cattleyas et 2 dendros, éventuellement le dendro aussi, mais je suis pas encore adepte du catt (malgré un des deux qui me refais 2 belles hampes depuis qu'elle est a la maison ^^), j'ai pas un zygo, pas un brassia, Cymbi non plus et pas de vanda chez moi, donc ca je pourrai pas faire.

sauvetage c'est un peu moins dans mes cordes, je viens de mettre 2 Odontos en sauvetage mais je n'ai pas encore assez expérimenté, avec le temps ca viendra mais je peux pas me permettre d'induire les gens en erreur.

Avatar de l’utilisateur
chanchan
Fruit de la jacasse
Messages : 1333
Inscription : jeu. 16 oct. 2008 14:34
Localisation : 68610-Alsace-Florival-Alt.400m

Re: Réédition de Culture et Sauvetage

Message par chanchan » mar. 01 déc. 2009 13:57

Vanda

Image

Pour les vandas, j’ai essayé plusieurs méthodes, mais celle qui fonctionne le mieux est soit suspendu, ou alors en vase, que je baigne tous les deux jours.

J'ai essayé de mettre de la sphaigne mais mes racines ont pourri, j’ai la violette qui m'a refleurie pour la troisième fois depuis juin.
La vie ne vaut pas la peine d'être vécue si tu ne la vis pas comme un rêve.
Chantal

Avatar de l’utilisateur
chanchan
Fruit de la jacasse
Messages : 1333
Inscription : jeu. 16 oct. 2008 14:34
Localisation : 68610-Alsace-Florival-Alt.400m

Re: Réédition de Culture et Sauvetage

Message par chanchan » lun. 07 déc. 2009 9:11

Un Astuce:

L'eau de l'aquarium est très bien pour tout les fleurs, c'est une eau qui est complète, elle à la bonne température plus besoin d'ajouter de l'engrais.
La vie ne vaut pas la peine d'être vécue si tu ne la vis pas comme un rêve.
Chantal

Avatar de l’utilisateur
chanchan
Fruit de la jacasse
Messages : 1333
Inscription : jeu. 16 oct. 2008 14:34
Localisation : 68610-Alsace-Florival-Alt.400m

Re: Réédition de Culture et Sauvetage

Message par chanchan » dim. 27 déc. 2009 19:29

Paphiopedilum ou Sabot de Vénus

Image

De culture assez facile, les Paphiopedilum à feuillage uni ont des conditions de culture incompatibles, avec une culture en appartement qui a une température supérieure ou égale à 18°C.
Les Paphiopedilum à feuillage marbré supportent mieux la culture en appartement.
La floraison dure de 1 à 2 mois, pour la plupart, mais dure de 8 à 9 mois pour les Paphiopedilum à floraison successive. Ce sont des orchidées plutôt terrestres, de climat froid, tempéré froid.
Les températures pour les Paphiopedilum à feuillage uni est de 15° à 20° C le jour, et de 8° à 15° C.

Pour les Paphiopedilum à feuillage marbré est de 18° à 25° C le jour, et de 13° à 16° C la nuit.
Il craigne le soleil direct.
De la mi-mai à la mi-octobre, il faut les mettre à l’extérieur.
Il leur faut de l’eau calcaire, et ne pas laisser le sécher le compost entre chaque arrosage, il faut qu’il soit humide, mais pas détrempé.
Il faut les rempoter tous les ans au printemps, dans un compost contenant de la dolomie.
Dernière modification par chanchan le sam. 02 janv. 2010 20:01, modifié 1 fois.
La vie ne vaut pas la peine d'être vécue si tu ne la vis pas comme un rêve.
Chantal

Avatar de l’utilisateur
chanchan
Fruit de la jacasse
Messages : 1333
Inscription : jeu. 16 oct. 2008 14:34
Localisation : 68610-Alsace-Florival-Alt.400m

Re: Réédition de Culture et Sauvetage

Message par chanchan » mer. 30 déc. 2009 11:49

Phragmipedium

Image

De culture assez facile, sa période de floraison est le printemps et l’automne : elle dure 3 à 4 mois, voire 11 mois pour certains, où elle est successive.
Le genre Phragmipedium vit en Amérique du sud et en Amérique centrale.
Températures : le jour : entre 16° C à 28° C.
La nuit : 15° C à 20° C.

Ces plantes craignent les lumières trop vives, il faut donc les exposer plutôt vers l’est.
L’arrosage se fait toujours avec de l’eau non calcaire, très régulier. Il faut que compost soit constamment humide lors de la croissance des jeunes, qu’il ne faut pas mouiller.
En période de forte chaleur le garder bien humide.

Le rempotage se fait tous les environs, dans un compost fin, quand il y a reprise de la végétation.
Dernière modification par chanchan le mar. 12 janv. 2010 8:40, modifié 4 fois.
La vie ne vaut pas la peine d'être vécue si tu ne la vis pas comme un rêve.
Chantal

Avatar de l’utilisateur
chanchan
Fruit de la jacasse
Messages : 1333
Inscription : jeu. 16 oct. 2008 14:34
Localisation : 68610-Alsace-Florival-Alt.400m

Re: Réédition de Culture et Sauvetage

Message par chanchan » mer. 30 déc. 2009 12:37

Zygopetalum

Image


Le Zygopetalum est une orchidée terrestre.
Il vit principalement au Brésil, en climat tempéré.
Le jour : 18° C à 25° C, la nuit : 13 ° C à 16° C, sont les températures qui lui conviennent bien. L'écart de températures jour/nuit est indispensable pour sa floraison ce qui rend sa culture délicate en appartement.
Une grande luminosité lui est nécessaire, mais il craint les rayons directs du soleil, surtout l’été, quand on le cultive à l’extérieur.
Le Zygopetalum fleurit en automne et hiver pendant un ou deus mois. Les fleurs sont souvent parfumées.
L’arrosage doit être régulier en période de végétation, plus espacé en automne. La pulvérisation des feuilles est à exclure, cela tache le feuillage.
L’eau d’arrosage permet de donner tous les éléments nutritionnels indispensables à la bonne croissance de votre orchidée.
Remontage : tous les 2 ans, au printemps, dans un compost moyen et un pot assez vaste.
La vie ne vaut pas la peine d'être vécue si tu ne la vis pas comme un rêve.
Chantal

Avatar de l’utilisateur
chouette alors
Grossiste en parlotte
Messages : 3084
Inscription : jeu. 23 avr. 2009 15:34
Localisation : Sud d'Avranches près Mont Saint Michel

Re: Réédition de Culture et Sauvetage

Message par chouette alors » sam. 02 janv. 2010 0:51

:respirer: :arrose: :respirer: Bonne année à tous les amoureux des orchidées ! :respirer: :arrose: :respirer:

Puissions nous avoir pour devise de 2010 : l'union fait la force ! :wink:
Grâce aux talents conjugués des uns et des autres, unis pour le meilleur, je souhaite des jours heureux à ce post et tous ses contributeurs ! :wink:

Voguons et surfons vers les belles pages à venir de 2010 ! :surf:
N'est-ce pas? :wink:
Attendons donc la naissance du bébé qui est en gestation ici, si j'ai bien compris :roll: :mariage:

Chacun apportant sa pierre, l'édifice n'en sera que plus beau ! :love:

Pour ma part, je vais sagement écouter vos conseils, car, s'il est vrai que, comme beaucoup de personnes, j'aime les orchidées, il est aussi vrai que je ne suis pas bien connaisseur dans l'art de soutenir leur floraison. :oops: :wink:
J'ai donc besoin de conseils avisés. A l'avance, merci donc à vous tous. :wink: :kiss:
Que le ciel soit tout en bagarre, qu'il vente ou qu'il neige, garde du soleil dans le coeur!
"Encaisse ... et..... rebondis!"

Avatar de l’utilisateur
chanchan
Fruit de la jacasse
Messages : 1333
Inscription : jeu. 16 oct. 2008 14:34
Localisation : 68610-Alsace-Florival-Alt.400m

Re: Réédition de Culture et Sauvetage

Message par chanchan » sam. 02 janv. 2010 12:16

Dendrobium Star class

Image

Cette plante se compose de longues tiges que l'on appelle "des cannes" d'où partent une multitude de fleurs blanches à cœur vert par grappes de 4 ou 5. Les feuilles sont assez courtes et alternées tout le long de la tige de la plante. Elle mesure environ 60cm.
Besoin en lumière : lumière vive. Il est possible de sortir la plante à l'extérieur dès que la température nocturne dépasse 5 à 10°. Il faut tout de même éviter le soleil direct entre 11h à 15h qui pourrait brûler les feuilles.
Arrosages : Ils doivent être abondants pendant que la plante pousse. Le substrat ne doit pas sécher complètement en profondeur entre 2 arrosages.
Lorsque les cannes de la plante atteignent leur taille finale, une petite feuille terminale apparaît à leur extrémité et la croissance stoppe. A ce moment-là, on doit espacer les arrosages et la fertilisation doit être arrêtée.
On ne reprend les arrosages et la fertilisation que quand les boutons floraux seront formés le long des cannes.
Température : En été, les températures idéales sont 25° le jour et 20° la nuit. Cependant, lorsque les cannes ont fini leur croissance, une différence de température de 8° à 10°entre le jour et la nuit et une période sécheresse sont nécessaires pour relancer la floraison. Par exemple, 20° le jour et 10° la nuit. Ces conditions doivent être maintenues jusqu'à l'apparition des premiers boutons floraux sinon la floraison peut être compromise.
Engrais : Pendant la période de croissance (c'est-à-dire pendant la formation des feuilles ou des fleurs), cette plante est très gourmande en engrais. Lui donner de l'engrais à plante verte à chaque arrosage.

Autres Dendrobium :

Dendrobium atroviolaceum (botanique)
Image
La vie ne vaut pas la peine d'être vécue si tu ne la vis pas comme un rêve.
Chantal

Avatar de l’utilisateur
chanchan
Fruit de la jacasse
Messages : 1333
Inscription : jeu. 16 oct. 2008 14:34
Localisation : 68610-Alsace-Florival-Alt.400m

Re: Réédition de Culture et Sauvetage

Message par chanchan » dim. 03 janv. 2010 19:25

Miltoniopsis

Image

Difficile de culture, en appartement, cette orchidée est généralement parfumée. Elle est de climat froid. Elle nécessite donc les températures suivantes :
15° C à 25° C le journée.
12° C à 15° C la nuit.
Le Miltoniopsis n’aime ni la chaleur, ni la fraîcheur et il lui faut une bonne ventilation.
En été, la température diurne ne doit pas excéder 25°C.
En hiver, elle ne doit pas baisser en dessous de 12°C.

Une culture extérieure est indispensable de juin à fin août.
Le Miltoniopsis aime la lumière à condition qu’elle ne soit pas trop violente.

L’arrosage doit se faire toute l’année avec de l’eau non calcaire.
Le compost doit être humide, sans pour autant être détrempé, vaporisé tous les jours.

L'ajout l’engrais à l'eau d'arrosage permet de donner tous les éléments nutritionnels indispensables à la bonne croissance de votre orchidée.

Le rempotage doit se faire tous les ans.
La vie ne vaut pas la peine d'être vécue si tu ne la vis pas comme un rêve.
Chantal

Avatar de l’utilisateur
chanchan
Fruit de la jacasse
Messages : 1333
Inscription : jeu. 16 oct. 2008 14:34
Localisation : 68610-Alsace-Florival-Alt.400m

Réédition de Culture et Sauvetage

Message par chanchan » jeu. 07 janv. 2010 23:44

VANDA

Image Image

Les Vandas ne sont pas le genre le plus facile pour l'amateur: ils affectionnent chaleur et humidité, conditions qu'il est difficile d'obtenir en appartement, voire en serre.
Ce sont des orchidées à croissance monopodiale qui peuvent atteindre une taille imposante (1m50). Les hybrides interspécifiques (Ascoscenda, Aeridovanda) sont souvent plus florifères et plus rustiques, et sont d'une taille plus modeste et donc plus adaptée à la culture à l'intérieur.
Le nom Vanda, d'origine sanscrit, est rempli de poésie et de mystère. C'est peut-être ce qui explique, en plus de la beauté des fleurs, que tant d'orchidophiles s'intéressent à ce genre.
D'origine asiatique, les quelques 70 espèces de Vandas sont répandus depuis la Chine jusqu'en Inde et de Ceylan aux Philippines, également en Indonésie, en Nouvelle Guinée, et au nord de l'Australie. Certains poussent au niveau de la mer comme le Vanda sanderiana Rchb. F., qui est en réalité Euanthe sanderiana (Rchb. f.) Schltr. D'autres poussent à 1700 mètres d'altitude, comme V. amesiana. Un très grand nombre d'hybridations interspécifiques et intergénériques ont été réalisées, en particulier avec Arachnis, ce qui donne les Arandas et avec Ascocentrum ce qui donne les Ascocendas. Signalons là, que les hybrides de sanderiana sont classés soit comme Vanda, soit comme Vandanthe.
Malgré leurs grandes diversités d'origine, ilss'adaptent facilement, et sont aisément cultivables, en serretempérée ou chaude sauf V. coerulea qui veut des nuitsfroides).
Les Vandas donnent de vigoureuses hampes florales portant un nombre variable de fleurs. Celles-ci, dont la taille va de 5 à 10 cm présentent une diversité de forme et de couleur. On trouve le blanc pur et aussi le brun, le vert, le rose, le pourpre et le bleu.Les dates de floraison se situent à n'importe quel moment de l'année, mais surtout au printemps et au début de l'été.Orchidées monopodiales, presque toujours épiphytes, les Vandas n'ont pas de période de repos. Leurs grosses racines rondes, apparaissent à tout moment de l'année, à des intervalles irréguliers sur la tige.
Culture
Température et humidité. Les journées chaudes conviennent bien aux Vandas, avec des températures nocturnes de 13° C. à 18° C. Ils peuvent supporter de longues périodes de journées très chaudes. Mais toutes les précautions doivent être prises pour éviter des brûlures sur les feuilles. Ils supportent aussi de courtes périodes de froid, sans toutefois arriver jusqu'à la gelée.L'humidité, maintenue autour de 40 à 50% doit être très forte pendant les journées les plus ensoleillées.
Aération
Il faut que les plantes soient soumises à une forte ventilation, gage de bonne croissance et de bonne santé, qui l'été empêche l'échauffement des feuilles et l'hiver le développement des maladies cryptogamiques.
Eclairage
Les Vandas à feuilles cylindriques, demandent le maximum de lumière pour fleurir. Aussi ne réussissent-ils bien que dans les régions tropicales où ils sont exposés en plein soleil. Placés sous serre, leur floraison est parfois difficile à obtenir. Elle est également difficile à l'intérieur ou sous lumière artificielle.
Les Vandas à feuilles en lanière ou du type intermédiaire sont beaucoup moins exigeants. A l'extérieur, ils restent en pleine lumière jusqu' à 11 heures et sont ombragés ensuite une bonne partie de l'après midi, surtout pendant l'été; leurs feuilles étant sensibles à la chaleur et à la lumière. En serre on leur donne le maximum de lumière et d'humidité. On ombre pendant les heures ensoleillées. Il y a intérêt à se procurer des variétés bien acclimatées à sa propre région. Il est possible de faire fleurir certaines variétés sous lumière artificielle.
Arrosage
Durant la période de croissance, les arrosages pour les plantes élevées à l'extérieur, sont quotidiens, assortis de plusieurs pulvérisations si nécessaire. Le milieu doit être toujours moite, mais pas détrempé. En serre, les arrosages sont moins fréquents. Cependant, une ou deux brumisations par jour sont utiles par journées très ensoleillées. Les arrosages sont diminués l'hiver ou pendant les périodes prolongées de temps couvert, ou après le rempotage.

Rempotage
Plantes épiphytes, les Vandas semblent cependant mieux réussir cultivés en pots ou en paniers, que sur plaques.
Dans les régions tropicales ils peuvent être placés dans les arbres ou cultivés en plates-bandes. Tous les milieux poreux, bien aérés, et retenant l'humidité peuvent être employés. Les milieux à base d'écorce ou de tessons d'argile sont de plus en plus utilisés. N'importe comment, il ne faudra jamais trop tasser le compost. Pots ou paniers sont suspendus sinon les racines aériennes se fixent sur les tablettes et sont endommagées quand on déplace les pots.
Plantes monopodiales, les rempotages n'ont pas à être fréquents. Ils ne sont pratiqués qu'en cas de décomposition du compost.
Poussant indéfiniment, les Vandas arrivent à être très grands, et, s'ils ont perdu leurs feuilles inférieures, ils prennent une allure dégingandée. On peut alors diviser la plante. Pour cela on sectionne la partie supérieure de telle manière que la partie supérieure possède des racines, et que la partie inférieure ait encore des feuilles.
On choisit un moment où les jeunes racines se développent et où les anciennes deviennent branchues. Les racines sont humidifiées de façon à être plus souples, et à pouvoir être disposées en rond à l'intérieur du pot sans les briser. Si cela se produit, on les sectionne au niveau de la cassure. Les racines trop haut situées ne sont pas introduites dans le compost mais restent aériennes. La base de la tige est enfoncée à environ 5 cm dans le milieu, et on tuteure.
Fertilisation
Gros consommateurs d'engrais, les vandas demandent pendant la période de croissance, une application d'engrais dilué une fois par semaine.
Une fois par mois on pratique un lavage de racines.
La vie ne vaut pas la peine d'être vécue si tu ne la vis pas comme un rêve.
Chantal

Avatar de l’utilisateur
chanchan
Fruit de la jacasse
Messages : 1333
Inscription : jeu. 16 oct. 2008 14:34
Localisation : 68610-Alsace-Florival-Alt.400m

Re: Orchidées : soins et culture (ex-Rééd de Culture et Sauveta)

Message par chanchan » ven. 08 janv. 2010 20:04

CYMBIDIUN

Image



Il supporte de fortes variations de température allant de quelques degrés l’hiver aux fortes chaleurs l’été en évident de les placer en plein soleil comme tous les autres orchidées la plus chaude de la journée.
Se sont les forts écarts de température entre le jour et la nuit qui favorisent la floraison.

Exposition :

Beaucoup de lumière ne craint pas le soleil sauf l’été durant les périodes les plus chaudes de la journée.

Arrosage :

Pas trop gourmands en eau, mes Cymbidium supportes bien de courtes périodes de sécheresse. Les bassinages quand le substral est sec, sont bénéfice car en plus de bien humidifier les plantes, ils leurs permettent de les débarrasser des limaces et autres insectes nuisibles.

Les bassinez pendant une demi-heure puis ajoutez de l’engrais.

Les rempoter tous les 2 ans ou si le pot est trop petit
La vie ne vaut pas la peine d'être vécue si tu ne la vis pas comme un rêve.
Chantal

Avatar de l’utilisateur
chanchan
Fruit de la jacasse
Messages : 1333
Inscription : jeu. 16 oct. 2008 14:34
Localisation : 68610-Alsace-Florival-Alt.400m

Re: Orchidées : soins et culture (ex-Rééd de Culture et Sauveta)

Message par chanchan » dim. 10 janv. 2010 17:00

DENDROBIUM

Image

Ce sont des plantes qui ont besoin de chaleur toute l'année, le minimum nocturne étant de l'ordre de 18°C l'hiver comme l'été. Elles demandent des arrosages réguliers toute l'année, même s'ils doivent être plus espacés en hiver lorsque l'évaporation est un peu moins rapide. Dans leur milieu naturel, les orchidées suivantes vivent en plein soleil ou à mi-ombre sans connaître de sécheresse marquée. Chez nous, vu le déficit en lumière et/ou en température, elles seront maintenue en semi repos en adaptant arrosages et pulvérisation au lieu de culture. Arrosage à l'eau de pluie tiède (30°C) conseillé.
2. Dendrobium de serre chaude l'été et repos au sec frais
Mode de culture : Le régime de ces espèces peut être obtenu en serre tempérée, ou en serre chaude, mais avec un passage en serre tempérée l'hiver. Les plantes ont en effet besoin d'une température nocturne minimale de 18°C l'été, et d'un froid relatif en hiver (15°C la nuit).Elles demandent un arrosage régulier toute l'année avec un rythme plus réduit l'hiver, sans toutefois laisser sécher la plante.

3. Dendrobium de serre chaude l'été et froide et sèche l'hiver
Ces plantes ont besoin d'au moins 18°C de nuit en été, en hiver il leur faut du froid : de 10 à 13°C. Elles ont également besoin d'une période plus ou moins longue de repos sec. Durant ce repos, il faut en principe suspendre les arrosages, mais pas tout à fait complètement afin d'éviter la dessiccation totale des pseudobulbes.
Ces orchidées vivent dans des régions où les forêts sont le plus souvent caduques. Si la floraison est printanière, elle à lieu en pleine lumière ; les autres saisons, la lumière est plus diffuse. N’oublions pas que dans les régions équatoriales et tropicales, la durée du jour est presque égale à la durée de la nuit et varie peu durant l'année : donc toujours entre 11 et 12 heures de lumière.

4. Dendrobium de serre tempérée .
Ces plantes, presque toujours à feuilles persistantes, ont besoin de relative fraîcheur en été (minima nocturnes de 15-16°C), et en hiver (minima nocturnes de 13-14°C) Ces orchidées apprécient un été frais et humide avec une bonne ventilation. Parfois difficile à cultiver même en serre, elles demandent des arrosages importants (semi-repos en hiver mais la plante ne peut pas sécher) et des pulvérisations tous les (2) jours en toutes saisons , repos au sec, lumière et froid
Ces plantes, en général à feuilles persistantes ou semi-caduques, on besoin de froid en hiver (de 10 à 12°C la nuit, tolérant même des chutes jusqu'à 1 ou 2°C).
Généralement, cette période froide doit s'accompagner d'un repos sec ou, pour le moins, d'arrosages très réduits. Les arrosages, abondants pendant la phase de végétation active, sont interrompus à l'automne, sauf si la plante a tendance à se déshydrater.
L'arrosage normal est repris quand les bourgeons à fleurs apparaissent, et continué pendant toute la durée de la floraison, puis arrêté à nouveau, pour n'être repris qu'avec l'apparition des nouvelles pousses.
Le 3ème et le 5ème groupe ont les mêmes exigences: serre tempérée toute l'année, les températures la nuit allant de 13 à 16°C, sauf à l'automne, où pour provoquer l'induction des boutons floraux, on les place dans la serre froide, la température nocturne ne devant pas dépasser 10 °C.

Les Dendrobiums du premier groupe, frileux, sont à mettre dans la partie la plus chaude de la serre tempérée, la température hivernale nocturne restant au-dessus de 18° C .Une différence de température de 6°c entre le jour et la nuit est toujours indispensable CE repos souvent en pleine lumière est nécessaire pour que la plante fleurisse.
Des arrosages inadéquats peuvent faire mourir la plante. Si la plante développe des keikis à la place des boutons floraux, c'est qu'elle a été arrosée durant la période de repos, ou repos trop au chaud. Les plantes à feuilles persistantes, sont plus exigeantes en humidité que celles à feuilles caduques. Un constant mouvement d'air est indispensable pour maintenir les Dendrobiums en bonne santé. Il faut cependant éviter les courants d'air secs, froids ou chauds, surtout pendant la formation des boutons floraux.

Les eaux déminéralisées et trop calcaires sont à proscrire. Préférer de l'eau de pluie.

Avant de succomber au charme d’un Dendrobium n’oubliez pas de demander à votre fournisseur s’il est de serre tempérée, chaude, ou froide, ceci est près important pour son entretien.
La vie ne vaut pas la peine d'être vécue si tu ne la vis pas comme un rêve.
Chantal

Avatar de l’utilisateur
chanchan
Fruit de la jacasse
Messages : 1333
Inscription : jeu. 16 oct. 2008 14:34
Localisation : 68610-Alsace-Florival-Alt.400m

Re: Orchidées : soins et culture (ex-Rééd de Culture et Sauveta)

Message par chanchan » lun. 11 janv. 2010 21:28

ONCIDIUM

Image


Genre américain excessivement répandu, puisqu'il en existe plus de 750 espèces, que l'on rencontre depuis les plaines chaudes des bords de mer jusqu'aux hauteurs andines, où en compagnie des Odontoglossum elles abordent presque les neiges éternelles. Tropicales, on en trouve depuis la Floride jusqu'en Argentine et au sud du Brésil, ainsi que dans les îles voisines. Cette grande diversité d'origine permet aux amateurs, dans quelque région qu'ils soient, de cultiver des Oncidium.
Très voisins des genres Brassia, Odontoglossum, et Miltonia, ce sont des orchidées sympodiales, le plus souvent épiphytes, possédant ou non des pseudobulbes, aux racines fines ou grossières.
Les pseudobulbes sont aplatis et surmontés par une ou plusieurs feuilles, de forme, de taille et de texture très variées; souvent planes, coriaces, charnues, elles peuvent être cylindriques.
La floraison se fait en toute saison, la hampe florale, le plus souvent unique, prend naissance à la base d'un pseudobulbe; elle peut être très courte et ne porter qu'une ou deux fleurs, ou au contraire très longue et en porter des centaines; la tige peut être unique ou branchue.
De culture en général facile, pouvant être mis dans la serre à Cattleya, les Oncidium ne peuvent qu'être recommandés au débutant, en particulier les espèces d'origine mexicaine qui semblent particulièrement bien s'adapter chez nous, ainsi d'ailleurs que beaucoup d'autres orchidées ayant la même provenance.

Température et humidité
La grande majorité des Oncidium, peut être cultivée dans la serre à Cattleya, la température de nuit étant de 14 à 16° C. et la température de jour de 18 à 24 °C ou même plus.
espèces sans pseudobulbes, à feuilles très épaisses supportent de plus hautes températures; demandent la serre froide; d'autres, en particulier à petites fleurs, réussissent aussi bien en serre froide qu'en serre chaude: ainsi.
L'humidité sera maintenue autour de 50%.

Eclairage
Les Oncidium aiment la lumière; ceux à feuilles très épaisses, pourront même être mis en plein soleil, mais on devra veiller à ce qu'ils ne soient pas brûlés, car leurs feuilles en souffriraient. Leur meilleure place sera près du vitrage dans la serre, ou au centre d'une fenêtre bien éclairée. Dans l'ensemble ils ne sont pas indiqués pour la lumière artificielle.

Arrosage
Les Oncidium exigent de copieux arrosages pendant leurs périodes de croissance et de floraison, ceux-ci seront ensuite diminués mais on ne laissera pas les pseudobulbes se rider; les Oncidium de serre froide demandent plus de fraîcheur. Les variétés à racines fines
De légères applications d'engrais sont utiles, surtout pour les milieux à base d'écorce. On se rappellera que trop d'azote peut empêcher la floraison.
La vie ne vaut pas la peine d'être vécue si tu ne la vis pas comme un rêve.
Chantal

Répondre

Revenir à « Aux orchidées »