Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Ce forum est dédié aux débats d'idées concernant l'environnement et nos pratiques au jardin et plus largement dans notre vie de tous les jours.
Avatar de l’utilisateur
Daniel d'Aillon
Pépinière à blabla
Messages : 2709
Inscription : mar. 22 avr. 2003 11:43

Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Daniel d'Aillon »

Bonjour
Sur France culture ce matin
7H40

À plus
"L'art aujourd'hui engendre plus de perplexité qu'il n'apporte de réponses; à moins qu'il n'y ait un sens souterrain mais celui-ci, réservé aux seuls abonnés?"
Avatar de l’utilisateur
TOMATE1
Bourgeon de bavard
Messages : 352
Inscription : lun. 19 août 2019 13:07
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Sexe : Homme

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par TOMATE1 »

Depuis des millions d'années il y a des milliards de km³ d'eaux douces (venus des pluies, des fleuves & des rivières) qui se sont déversés dans les mers & océans... SANS QU'ELLES OU ILS NE MONTENT !!! Çà alors ! Tout simplement parce que l'eau s'infiltre continuellement dans les planchers océaniques et maritimes vers le magma où cette soupe toxique (les poissons chient dans la mer !) y est chauffée/bouillie et remonte donc (comme dans une cafetière électrique) vers les sources (chaudes ou froides suivant l'altitude) et vers les nappes phréatique qu'elle remplit.

Il est donc souhaitable que - via un puits de forage - il puisse librement irriguer ses cultures afin de nourrir le monde.
Avatar de l’utilisateur
Marcus
Empereur jardinier
Messages : 23045
Inscription : sam. 03 déc. 2005 20:24
Région : Centre
Localisation : Touraine

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Marcus »

TOMATE1 a écrit : lun. 10 août 2020 14:49 Depuis des millions d'années il y a des milliards de km³ d'eaux douces (venus des pluies, des fleuves & des rivières) qui se sont déversés dans les mers & océans... SANS QU'ELLES OU ILS NE MONTENT !!! Çà alors ! Tout simplement parce que l'eau s'infiltre continuellement dans les planchers océaniques et maritimes vers le magma où cette soupe toxique (les poissons chient dans la mer !) y est chauffée/bouillie et remonte donc (comme dans une cafetière électrique) vers les sources (chaudes ou froides suivant l'altitude) et vers les nappes phréatique qu'elle remplit.

Il est donc souhaitable que - via un puits de forage - il puisse librement irriguer ses cultures afin de nourrir le monde.
Bonjour,

Pourquoi un agriculteur aurait le droit de prélever des millions de litre d'eau librement et gratuitement sur un bien qui "appartient" équitablement à toute la population. D'autant plus que leur gestion de l'eau est calamiteuse car les drainages contribuent à l'asséchement des sol en envoyant l'eau directement aux rivières.

La pluviométrie moyenne de la France est assez conséquente, malheureusement nous ne savons pas la gérer les moments ou la période est plus faste pour mieux l'utiliser dans les moments critiques.
Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute sur le sujet. P.Desproges

Un peu de chez moi
Voisine
Pépinière à blabla
Messages : 2595
Inscription : ven. 03 mars 2017 12:56
Région : Aquitaine
Sexe : Femme

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Voisine »

Bonjour,

Il y a 2 choses que j'ai bien aimé sur les solutions proposées :

Etablir/chiffrer les besoins en eau, selon le territoire ( agriculture et élevage) en prenant en compte la perméabilité des sols
(pas à l'échelle nationale, d'après ce que j'ai compris)

La seconde concerne l'éleveur qui se dit prêt à mieux se renseigner sur le bétail qui est moins exigeant en alimentation et donc en eau pour son élevage ,( une forme de résilience à laquelle je n'aurais pas pensé) quitte à faire l'effort de se priver de ses charentaises
Le " gratuit" n'existe pas puisqu'il y a moins cher que gratuit.
Avatar de l’utilisateur
Singha
Seigneur des paquerettes
Messages : 8425
Inscription : dim. 28 août 2011 9:02
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Seine et Marne

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Singha »

Ce sujet est de circonstance.

J’ai lu un article il y a peu où il était question de remplacer le maïs par une autre céréale beaucoup moins gourmande en eau. L’Allemagne l’a a priori adoptée et ils font des essais en Alsace.
Pas moyen de remettre la main sur cet article.
Cordialement
Mon bassin
Avatar de l’utilisateur
Daniel d'Aillon
Pépinière à blabla
Messages : 2709
Inscription : mar. 22 avr. 2003 11:43

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Daniel d'Aillon »

Bonjour Singha
Cette céréale miracle est le sorgo. Ou sorgho car sorghum le nom latin.

Elle est une culture sub saharienne... J'ai du en voir quand j'étais plus jeune. Je me demandais si je retournerai un jour en Afrique
Voilà qu'elle vient à moi et dans tous les sens du terme..
Attention, les âmes susceptibles vont encore se lever..
:lol:
Le sorgo ?
Dans la Nièvre, ils en font pousser depuis trois ans. Peut être 4.
Au début, je ne savais pas ce que c'était.

Si ce n'est pas un réchauffement climatique, c'est à ne plus croire en rien.

À plus, tout le monde.


Post-scriptum
Un ami qui est pour sa retraite, peintre amateur, a vécu plus de trente ans là bas comme ingénieur agronome. Je lui demanderai ce qu'il en pense.
"L'art aujourd'hui engendre plus de perplexité qu'il n'apporte de réponses; à moins qu'il n'y ait un sens souterrain mais celui-ci, réservé aux seuls abonnés?"
Avatar de l’utilisateur
Singha
Seigneur des paquerettes
Messages : 8425
Inscription : dim. 28 août 2011 9:02
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Seine et Marne

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Singha »

Bonsoir Daniel

Il ne s’agissait pas de sorgo dans l’article que j’ai lu.

Je l’ai retrouvé : https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 60898.html
Cordialement
Mon bassin
Wivine
Pépinière à blabla
Messages : 2923
Inscription : mer. 07 févr. 2018 12:45
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Sexe : Femme
Localisation : Vaucluse

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Wivine »

Bonsoir,

Est-ce bien judicieux de remplacer des cultures pour des plantes qui "consomment moins" alors que les végétaux contribuent en bonne partie à l'évapotranspiration terrestre et donc à la pluie et à la climatisation de l'atmosphère ? Une plante qui boit peu est une plante qui transpire peu, donc à grande échelle moins de pluie et plus de chaleur, et logiquement besoin en eau accru parce qu'elle ne tombe plus du ciel et on a chaud.
Certes, ce n'est pas un champ qui va faire la différence, mais généralisé à plusieurs pays ça me fait tiquer. En même temps, une fois arrivé au stade "désert' la question est réglée, on n'a plus rien à cultiver, le seul problème est de trouver une oasis pour se faire un thé à la menthe.
Si vous savez combien de plantes vous avez, c'est que vous n'en avez pas assez
Avatar de l’utilisateur
Singha
Seigneur des paquerettes
Messages : 8425
Inscription : dim. 28 août 2011 9:02
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Seine et Marne

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Singha »

Wivine a écrit : lun. 10 août 2020 21:24 Bonsoir,

Est-ce bien judicieux de remplacer des cultures pour des plantes qui "consomment moins" alors que les végétaux contribuent en bonne partie à l'évapotranspiration terrestre et donc à la pluie et à la climatisation de l'atmosphère ? Une plante qui boit peu est une plante qui transpire peu, donc à grande échelle moins de pluie et plus de chaleur, et logiquement besoin en eau accru parce qu'elle ne tombe plus du ciel et on a chaud.
Certes, ce n'est pas un champ qui va faire la différence, mais généralisé à plusieurs pays ça me fait tiquer. En même temps, une fois arrivé au stade "désert' la question est réglée, on n'a plus rien à cultiver, le seul problème est de trouver une oasis pour se faire un thé à la menthe.
Bonsoir

Je trouve ta question excellente.
D’où vient la pluie ? Majoritairement de l’évaporation des lacs, rivières et océans ? Je présume mais au regard des différents documentaires que j’ai pu voir à propos du végétal et du climat, j’ai l’impression que « pas que ».
Au delà de l’oxygène, il m’a semblé comprendre que la déforestation de la forêt amazonienne était néfaste pour le climat et les pluies.
J’ai aussi en mémoire qu’il existe un projet en Afrique de plantation d’arbres pour essayer de combattre la sécheresse .
C’est un peu pele mele dans mon esprit mais imaginons, comme le suggère Wivine, que nous ne fassions pousser que ce genre de plante. Quel en serait l’impact ?
Cordialement
Mon bassin
Wivine
Pépinière à blabla
Messages : 2923
Inscription : mer. 07 févr. 2018 12:45
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Sexe : Femme
Localisation : Vaucluse

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Wivine »

Oui c'est ça, la pluie vient de l'évaporation des étendues d'eau mais aussi de l'évaporation des sols et de la transpiration des végétaux + l'évaporation de la pluie elle-même avant de toucher terre. C'est l'évapotranspiration.
Les plantes transpirent pour faire circuler leur sève (en partie) et pour se refroidir, entre autres, ce qui contribue à rafraîchir aussi notre atmosphère. Et elles transpirent beaucoup tout au long de la journée ! plus des trois quart de l'eau qu'elles boivent est rejetté dans l'atmosphère par transpiration, et même 90 % plutôt, pour la plupart.
Bon, les cultures végétales ne font pas tout, ce sont plutôt les forêts en fait, mais dans la mesure où nous (humains) cultivons énormément, et où nous remplaçons des zones forestières par des cultures alimentaires, nos champs de plantes jouent aussi un rôle dans l'évapotranspiration. Donc je m'interroge : est-ce judicieux de remplacer un arbre tropical qui peut rejeter plusieurs milliers de litres d'eau par jour dans l'atmosphère par une poignée de petites plantes qui vont ne rejeter que quelques dizaines de litres pendant quelques mois seulement (jusqu'à ce qu'on les coupe pour les utiliser) ? Est-ce judicieux de remplacer des cultures qui certes consomment pas mal d'eau, par d'autres qui ont besoin de moins mais rejettent aussi moins ? Est-ce que ça ne risque pas de poser un sacré problème si cette pratique se généralise sur la planète ?

On est dans un paradoxe parce qu'on nous dit qu'il ne faut plus manger d'avocats (ni de maïs maintenant... à quand l'interdiction des agrumes ?), mais dans pas mal d'endroits on a coupé des arbres pour cultiver ces plantes et maintenant il faudrait passer à la silphie et au sorgho qui sans doute transpirent encore moins que les avocatiers (qui eux transpirent déjà moins que les forêts tropicales) ? On marche sur la tête non ?
Est-ce qu'il n'est pas dans notre intérêt au contraire de végétaliser au maximum, et donc de consommer aussi (pas que) des fruits et légumes qui ont besoin de beaucoup d'eau pour pousser ? De toute façon nous sommes ainsi faits que nous devons manger des végétaux et des animaux pour vivre, hors tous les êtres vivants sont composés majoritairement d'eau : végétaux, animaux et humains, et donc ils en consomment beaucoup. C'est un cycle normal, logique et naturel, mais j'ai l'impression que nous le perturbons plutôt qu'autre chose.

Notre problème ce n'est pas l'eau, nous en avons plein la planète (la planète bleue, c'est bien pour l'eau qu'on l'appelle ainsi), mais c'est l'eau potable, et là c'est du grand n'importe quoi. Encore un navire échoué à l'île Maurice récemment : 400 000 tonnes de pétrole dans l'eau ! Là ce n'est que pas la pluie que ça gène mais aussi l'oxygène qui nous vient du phytoplancton (sans parler des écosystèmes bien entendu, qui sont directement touchés).
Si vous savez combien de plantes vous avez, c'est que vous n'en avez pas assez
Avatar de l’utilisateur
Daniel d'Aillon
Pépinière à blabla
Messages : 2709
Inscription : mar. 22 avr. 2003 11:43

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Daniel d'Aillon »

Bonjour

L'autre question mais celle-ci posée en amont de l'humanité.
Ou des cataclysmes quelconques..
La terre est couverte de végétation, arborescente ou non, voire de neige hivernale, excepté les déserts officiels et permanents.

L'être humain a étendu ses sparadraps de bitume, ses cautérisations, etc.
L'agriculture fourragère dénude le sol et nous dit on provoque une rupture dans la vie du sol.. Et son cycle annuel.
Le vent aurait ainsi emporté des limons, qui étaient eux mêmes des éponges.
Etc.
Pour résumer, c'est un peu comme si la végétation, vie naturelle de la terre, était progressivement remisée de plus en plus à l'infirmerie...

Je n'ai ni jugement moral, ni solution...
Peut on reprocher à une espèce d'avoir étendu son pouvoir si elle en avait les moyens?
Si faut un coupable, peut être faut il invoquer le créateur..
Pour une fois que celui-ci servirait à quelque chose...

Il faut dire que ses méthodes pour réguler les populations diverses n'ont pas de rivales en imagination..
Ni en cruauté..

:wink:

Post-scriptum
Mince?? Est il confiné, lui aussi ?
"L'art aujourd'hui engendre plus de perplexité qu'il n'apporte de réponses; à moins qu'il n'y ait un sens souterrain mais celui-ci, réservé aux seuls abonnés?"
Avatar de l’utilisateur
Singha
Seigneur des paquerettes
Messages : 8425
Inscription : dim. 28 août 2011 9:02
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Seine et Marne

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Singha »

Bonjour

Et oui !!!
L’agriculture n’aura pas d’autre choix que de s’adapter en permanence pour compenser les désordres engendrés par l’humanité dans sa globalité.

Une autre question : nos habitudes de consommation ne doivent-elles pas s’adapter également ?
Notamment notre consommation de viande et notre gâchis.
Cordialement
Mon bassin
Voisine
Pépinière à blabla
Messages : 2595
Inscription : ven. 03 mars 2017 12:56
Région : Aquitaine
Sexe : Femme

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Voisine »

( je rajoute, notamment,la consommation d'alcool à celui de la consommation alimentaire)
Se pose donc la question de la qualité et celui de la quantité
Parce que
la chaleur, si elle donne soif, diminue l'appétit
D'ailleurs l'inra y a pensé puisque parmi ses projets il présente, celui des poules" cou nu "
ou les poulets déplumés

Pourquoi ? Parce que quand elles ont trop chauds, elles se nourrissent moins
donc avec une croissance plus lente
donc un temps d'élevage plus long

Je ne compare pas l'humanité à ces volailles.
Ce serait réducteur.
A mes yeux.

Et comme Daniel parle de sparadrap, je pense à ces organismes dulcicoles ou dulçaquicoles
Ceux qui se véhiculent et prolifèrent en eaux douces
parfois à cause d'un excès d'engrais, d'Azote
Le " gratuit" n'existe pas puisqu'il y a moins cher que gratuit.
Avatar de l’utilisateur
TOMATE1
Bourgeon de bavard
Messages : 352
Inscription : lun. 19 août 2019 13:07
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Sexe : Homme

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par TOMATE1 »

Marcus a écrit : lun. 10 août 2020 16:35
TOMATE1 a écrit : lun. 10 août 2020 14:49 Depuis des millions d'années il y a des milliards de km³ d'eaux douces (venus des pluies, des fleuves & des rivières) qui se sont déversés dans les mers & océans... SANS QU'ELLES OU ILS NE MONTENT !!! Çà alors ! Tout simplement parce que l'eau s'infiltre continuellement dans les planchers océaniques et maritimes vers le magma où cette soupe toxique (les poissons chient dans la mer !) y est chauffée/bouillie et remonte donc (comme dans une cafetière électrique) vers les sources (chaudes ou froides suivant l'altitude) et vers les nappes phréatique qu'elle remplit.

Il est donc souhaitable que - via un puits de forage - il puisse librement irriguer ses cultures afin de nourrir le monde.
Bonjour,

Pourquoi un agriculteur aurait le droit de prélever des millions de litre d'eau librement et gratuitement sur un bien qui "appartient" équitablement à toute la population. D'autant plus que leur gestion de l'eau est calamiteuse car les drainages contribuent à l'asséchement des sol en envoyant l'eau directement aux rivières.

La pluviométrie moyenne de la France est assez conséquente, malheureusement nous ne savons pas la gérer les moments ou la période est plus faste pour mieux l'utiliser dans les moments critiques.
:fete:

IL N'Y A PAS UNE GOUTTE D'EAU EN PLUS OU EN MOINS DEPUIS DES MILLIONS D'ANNÉES !
(Crachez en l'ai et vous aurez la réponse !)
L'eau sort GRATUITEMENT des sources et fait des ruisseaux, des fleuves qui se perdent en mers (qui refuse de monter !! Çà alors ! Mais que fait la police ?!

PS: Les pluies n'alimentent PAS les nappes phréatiques. Essayer de mettre de la terre dans un tamis sur un seau et arrosez-là ! Boiriez-vous l'eau du seau ?
Avatar de l’utilisateur
esox10
Empereur jardinier
Messages : 18602
Inscription : ven. 06 nov. 2009 18:28
Région : Champagne Ardenne
Sexe : Homme
Localisation : Troyes

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par esox10 »

TOMATE1 a écrit : mar. 11 août 2020 14:05 PS: Les pluies n'alimentent PAS les nappes phréatiques.
Attention, la science parle. :lol:
Les dents de la Seine. :D
http://www.aujardin.org/jardin-esox-t140049.html
Lisez la charte du forum.
viewtopic.php?f=13&t=97092
Répondre

Revenir à « Au café de l'environnement »