Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Ce forum est dédié aux débats d'idées concernant l'environnement et nos pratiques au jardin et plus largement dans notre vie de tous les jours.
Wivine
Grossiste en parlotte
Messages : 3055
Inscription : mer. 07 févr. 2018 12:45
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Sexe : Femme
Localisation : Vaucluse

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Wivine »

Bien le bon-jour,

(pour ceux qui y croient le "créateur" est en nous, donc finalement nous sommes seuls responsables de nos malheurs ^^ )

Changer nos habitudes de consommation, je ne suis pas sûre que ce soit le bon bout. Bon, ce n'est que mon point de vue, mais nous sommes des microbes face au rouleau compresseur industriel (et agricole de fait). On nous fait peser le poids des conséquences et inconséquences de la production alimentaire (c'est la demande qui fait l'offre... nous sommes trop nombreux... il faut nourrir toute la planète...blablabla... à la fin on culpabilise et on arrête de manger de la viande, du maïs, des avocats, et quoi d'autre ?), mais c'est, à mon avis, la responsabilité des producteurs de gérer intelligemment.
Par exemple les animaux : on nous dit que l'élevage ça consomme trop d'eau. Mais pourquoi ??? En temps normal la plupart des animaux boivent peu, ils prennent l'eau dont ils ont besoin dans leurs aliments : les proies pour les carnivores, les végétaux pour les végétariens. Mais si on donne des aliments secs à une vache, forcément qu'elle va avoir besoin de boire beaucoup ! C'est comme les croquettes pour chiens et chats : ça les oblige à boire bien plus qu'en temps normal, donnez leur de la viande et ils boiront beaucoup moins. Les félins particulièrement ne boivent quasiment pas à la base, sauf si leurs aliments ne contiennent pas d'eau. Les vaches non plus si elles mangent de l'herbe et si on ne les oblige pas à produire des quantités phénoménales de lait au point qu'elles ne sauraient plus survivre sans traite.
Régulièrement on a des histoires de viande trempée qui sont remises sur le tapis : une viande gorgée d'eau pèse plus lourd, ça en fait moins à mettre dans la barquette vendue au supermarché. Est-ce que cette eau plutôt malhonnête est comptée dans la consommation des bovins ??
Combien d'eau pour nettoyer une étable, pardon, une usine qui prétend élever plus de 500 bêtes dans des hangars alors que si elles étaient au champ la majeure partie de l'année comme il se doit il n'y aurait pas besoin de laver et désinfecter autant ?
Alors on nous dit "oui mais si on ne fait pas comme ça on ne peut pas produire assez pour tout le monde". C'est qui, "tout le monde" ? Les habitant des pays industrialisés qui ont déjà tout ce qu'il faut pour se nourrir ? Ou les gens qui crèvent de faim dans les pays pauvres ? Est-ce que la "ferme des mille vaches" s'emploie à nourrir le Soudan ou le Burundi, ou à nous permettre d'acheter des yaourts et des glaces ? Ce n'est pas une question de deux poids deux mesures, mais d'intelligence dans la répartition mondiale : peut-être qu'en France nous n'avons pas besoin de ce genre de "ferme" mais que ça pourrait être utile dans certains coins de la planète. Finalement c'est comme si faire de l'élevage "normal" (pâturage, troupeaux de taille raisonnable, etc...) était un luxe.

Alors bon, bien sûr qu'il est plus raisonnable, censé et responsable de faire attention à ce qu'on met dans nos caddies, ne serait-ce que pour notre santé avant toute autre chose, mais je ne crois pas que nous soyons la solution (pas plus que nous ne sommes le problème).
Si vous savez combien de plantes vous avez, c'est que vous n'en avez pas assez
Wivine
Grossiste en parlotte
Messages : 3055
Inscription : mer. 07 févr. 2018 12:45
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Sexe : Femme
Localisation : Vaucluse

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Wivine »

TOMATE1 a écrit : mar. 11 août 2020 14:05 IL N'Y A PAS UNE GOUTTE D'EAU EN PLUS OU EN MOINS DEPUIS DES MILLIONS D'ANNÉES !
(Crachez en l'ai et vous aurez la réponse !)
L'eau sort GRATUITEMENT des sources et fait des ruisseaux, des fleuves qui se perdent en mers (qui refuse de monter !! Çà alors ! Mais que fait la police ?!

PS: Les pluies n'alimentent PAS les nappes phréatiques. Essayer de mettre de la terre dans un tamis sur un seau et arrosez-là ! Boiriez-vous l'eau du seau ?
Euh... Elle vient d'où d'après toi l'eau des sources et des ruisseaux ? Tu n'as pas étudié le cycle de l'eau au collège ?

Je ne comprends pas ton histoire de tamis et de seau, c'est justement la preuve que les nappes phréatiques sont alimentées par les ruissellements en surface, donc la pluie en grande partie. Là aussi revoir les cours du collège pour le principe de filtration.
Si vous savez combien de plantes vous avez, c'est que vous n'en avez pas assez
Avatar de l’utilisateur
Singha
Seigneur des paquerettes
Messages : 8484
Inscription : dim. 28 août 2011 9:02
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Seine et Marne

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Singha »

TOMATE1 a écrit : mar. 11 août 2020 14:05 Les pluies n'alimentent PAS les nappes phréatiques.
Bien sûr que si. Pas à 100% mais cela les alimente.
Cordialement
Mon bassin
Nicole37n
Seigneur des paquerettes
Messages : 8914
Inscription : ven. 13 avr. 2007 22:59
Région : Poitou Charentes
Localisation : Deux-sèvres

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Nicole37n »

Et avec le round up de surface en prime...
Nicole
Avatar de l’utilisateur
Daniel d'Aillon
Pépinière à blabla
Messages : 2856
Inscription : mar. 22 avr. 2003 11:43

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Daniel d'Aillon »

Bonjour

Tomate1
Je me souviens d'une étude dans les années 70 qui cherchaient à évaluer les pertes en eau de l'atmosphère.
Selon eux la terre perd lentement mais sûrement de son eau...
À vérifier.

Wivine
La consommation en eau d'une vache est de l'ordre suivant :
130 litres par jour en temps de canicule pour une vache enceinte.
80 pour celle qui ne l'est pas
30 litres en hiver pour une vache au pré. Entendons qui n'est pas nourrie au foin sec.
Ces informations que je tiens directement des paysans du Charolais.
Je fus conseiller FGER.. Fonds de gestion de l'espace rural. Mon action se bornant à mettre en forme les dossiers surtout ceux qui concernaient les chemins, les aménagements, les bâtiments. Pas l'élevage proprement dit.

Wivine, tu parles de la responsabilité du producteur.. C'est un peu court. Exemple l'impact de la vache folle qui a sûrement pénalisé plus les '' propres'' que les' 'malpropres' ''
On va bientôt trouver de nouveaux mécréants à blâmer pour tous les maux dont souffre l'humanité.

À plus
"L'art aujourd'hui engendre plus de perplexité qu'il n'apporte de réponses; à moins qu'il n'y ait un sens souterrain mais celui-ci, réservé aux seuls abonnés?"
Wivine
Grossiste en parlotte
Messages : 3055
Inscription : mer. 07 févr. 2018 12:45
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Sexe : Femme
Localisation : Vaucluse

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Wivine »

Daniel d'Aillon a écrit : mar. 11 août 2020 15:32
Wivine
La consommation en eau d'une vache est de l'ordre suivant :
130 litres par jour en temps de canicule pour une vache enceinte.
80 pour celle qui ne l'est pas
30 litres en hiver pour une vache au pré. Entendons qui n'est pas nourrie au foin sec.
Ces informations que je tiens directement des paysans du Charolais.
Je fus conseiller FGER.. Fonds de gestion de l'espace rural. Mon action se bornant à mettre en forme les dossiers surtout ceux qui concernaient les chemins, les aménagements, les bâtiments. Pas l'élevage proprement dit.
Des vaches au champ ou à l'étable ? Une laitière à l'étable consomme en moyenne 100 litres par jour (plus ou moins, ça peut aller jusqu'à 150 si ma mémoire est bonne) mais au champ elle consomme moins.
Après avoir eu des moutons nous avons loué un temps un champ à un petit éleveur voisin pour qu'il y mette quelques vaches, une dizaine de génisses dont quelques unes qui étaient pleines de leur premier veau, et comme elles n'avaient pas accès à la rivière en contrebas nous étions en charge de veiller au bon remplissage de leur abreuvoir, un bac d'environ 1000 litres, peut-être 1500 en comparant quelques photos sur le net. En supposant qu'elles buvaient chacune 100 litres par jour (pour faire une moyenne entre les pleines et celles qui ne l'étaient pas) nous aurions du remplir le bac tous les un à deux jours, hors c'était plutôt toutes les semaines qu'on faisait ça. (en Normandie pour précisions climatiques et alimentaires).
En hiver les vaches ne restent pas au pré, c'est une période maigre pour les laitages car justement elles mangent du foin (ou d'autres choses en aliments secs).
Wivine, tu parles de la responsabilité du producteur.. C'est un peu court. Exemple l'impact de la vache folle qui a sûrement pénalisé plus les '' propres'' que les' 'malpropres' ''
On va bientôt trouver de nouveaux mécréants à blâmer pour tous les maux dont souffre l'humanité.
Je ne blâme pas spécialement les producteurs, plutôt tout un système sans queue ni tête (de vache) et surtout l'industrialisation de l'élevage en général. Mais qu'est-ce qui les obligeait à nourrir leurs bêtes de farines animales alors que la base de leur régime alimentaire c'est de l'herbe ? La productivité, les pressions financières, la ''facilité'', la volonté de transformer les pâtures en champs de céréales, etc... Je comprends bien que c'est pas facile de faire autrement quand il s'agit d'un gagne pain, mais fondamentalement nous avons toujours des choix et s'accrocher au métier quand il n'a plus de sens et que l'animal et l'alimentation humaine en pâtissent, ce n'est (à mon avis) pas forcément une bonne idée.
Si vous savez combien de plantes vous avez, c'est que vous n'en avez pas assez
Avatar de l’utilisateur
Marcus
Empereur jardinier
Messages : 23103
Inscription : sam. 03 déc. 2005 20:24
Région : Centre
Localisation : Touraine

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Marcus »

TOMATE1 a écrit : mar. 11 août 2020 14:05
:fete:

IL N'Y A PAS UNE GOUTTE D'EAU EN PLUS OU EN MOINS DEPUIS DES MILLIONS D'ANNÉES !
(Crachez en l'ai et vous aurez la réponse !)
L'eau sort GRATUITEMENT des sources et fait des ruisseaux, des fleuves qui se perdent en mers (qui refuse de monter !! Çà alors ! Mais que fait la police ?!

PS: Les pluies n'alimentent PAS les nappes phréatiques. Essayer de mettre de la terre dans un tamis sur un seau et arrosez-là ! Boiriez-vous l'eau du seau ?
Bonjour,

Effectivement rien ne se perd, tout se transforme. L'eau est toujours présente sur terre mais à un autre endroit ou sous une autre forme. Libre à chacun d'aller la prendre dans la mer pour assouvir ses besoins ou arroser ses cultures.
Personnellement ce qui m'importe est l'eau douce disponible qui se trouve à proximité de chez moi, et je ne vois toujours pas pourquoi une personne monopoliserait ce bien commun.

J'habite dans une région avec beaucoup de caves dans le tuffeau, d'habitation troglodytique, de champignonnières. Quand on est dans ces endroits au plus profond du sol on s’aperçoit que l'eau passe à travers les roches et descend dans le sol, l'eau s'écoule de haut en bas, rarement dans l'autre sens (bien que la capillarité ai également son rôle).

La théorie que tu nous présentes est très surprenante, cela me rend perplexe, et j'hésite entre le fait que tu te sois endormi en cours de géologie ou que tu détiennes une théorie révolutionnaire comme Galilée à son époque. Aurais tu un lien pour que j'approfondisse une peu sur ce sujet ?
Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute sur le sujet. P.Desproges

Un peu de chez moi
Avatar de l’utilisateur
Marcus
Empereur jardinier
Messages : 23103
Inscription : sam. 03 déc. 2005 20:24
Région : Centre
Localisation : Touraine

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Marcus »

Daniel d'Aillon a écrit : mar. 11 août 2020 15:32 Bonjour

Tomate1
Je me souviens d'une étude dans les années 70 qui cherchaient à évaluer les pertes en eau de l'atmosphère.
Selon eux la terre perd lentement mais sûrement de son eau...
À vérifier.
Bonjour,

J'ai également entendu parlé de ça. La terre perdrait lentement son atmosphère haute (quelque chose qui aurait un rapport avec le vent solaire et le champs magnétique de notre planète).
Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute sur le sujet. P.Desproges

Un peu de chez moi
Avatar de l’utilisateur
Daniel d'Aillon
Pépinière à blabla
Messages : 2856
Inscription : mar. 22 avr. 2003 11:43

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Daniel d'Aillon »

Bonjour

Wivine mes informations concernant la consommation d'eau ont été mises à jour l'année dernière, 2019 auprès d'agriculteurs
je confirme ce qui m'a été dit: la consommation est de 130 litres pour une vache enceinte, au champ,
mais cela ne semble plus faire de différence, entre dedans et dehors: l'herbe est rase:
les conditions estivales caniculaires ressemblent à une pénurie d'hiver, pas d'herbe fraîche..


J'avais écrit en temps de canicule. Je croyais la précision suffisante... Nous n'avons pas de canicule en hiver.

d'autre part les hivers sont désormais très doux, ici en Nièvre, près de la Loire,
nous n'avons plus de neige et les vaches restent souvent dans le pré

Cela te convient il comme réponse?

sommes nous une cocotte minute:

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cha ... C3%A9rique

https://www.pourlascience.fr/sd/planeto ... e-6004.php
"L'art aujourd'hui engendre plus de perplexité qu'il n'apporte de réponses; à moins qu'il n'y ait un sens souterrain mais celui-ci, réservé aux seuls abonnés?"
Wivine
Grossiste en parlotte
Messages : 3055
Inscription : mer. 07 févr. 2018 12:45
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Sexe : Femme
Localisation : Vaucluse

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Wivine »

Oui, les hivers sont plus doux et les vaches ne craignent pas particulièrement le froid à la base (sauf s'il y a beaucoup d'humidité), elles ne sont pas rentrées très longtemps (mais suffisamment pour que les produits laitiers aient moins de saveur à cause du foin).

Je ne mettais pas ta parole en doute Daniel, je suppose que tous ces paramètres dépendent aussi de la région et de l'alimentation (l'herbe) disponible, quoi que les troupeaux sont censés tourner de parcelle en parcelle plus ou moins régulièrement, de la race aussi, etc...
Ca ne change rien au fait qu'une vache nourrie aux aliments secs boit plus que lorsqu'elle broute dehors (et mange plus aussi pour avoir son content énergétique). C'est pareil pour nous : nous buvons moins en mangeant de la soupe qu'en mangeant des p'tit Lu. ^^
Si vous savez combien de plantes vous avez, c'est que vous n'en avez pas assez
Avatar de l’utilisateur
TOMATE1
Bourgeon de bavard
Messages : 352
Inscription : lun. 19 août 2019 13:07
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Sexe : Homme

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par TOMATE1 »

:fete: @Marcus

Il était une fois une étoile qui tournait dans l'espace et, (un lundi), la masse ferrique incandescente rencontra une boule de glace ! Whôaw ! (à la vanille ?).

Cette boule de glace n'était ni trop grosse pour éteindre la star (comme l'autre lune qui s'éteignit), ni trop petite pour être fondue. La réaction (de l'eau sur du fer rouge !) fut que la glace s'évapora (ah bêh çà alors !) vers l'espace. Mais, comme l'espace est à moins 270°C... des gouttelettes se formèrent en altitude et retombèrent sur l'étoile qui renvoya l'eau d'où elle venait ("Non à l'immigration ?") mais qui retomba ! Ainsi de suite pendant 'un bon bout de temps' jusqu'à ce que la masse ferrique en chaleur accepta d'être refroidie (partiellement) !

La Terre fut créée !

Avec des gaz qui sortirent de sous les eaux ! De l'oxygène qui permit aux mers et océans d'avoir des poissons ! Puis, sortirent des hommes grenouilles...

Mais, comme je le disais plus avant, malgré les millions de km³ d'eau déchargés par les fleuves 24/24h... La mer refusa de monter ! Âh bêh çà alors !!

:top:

Au 15è siècle, aux temps de Christophe Colomb et de Léonard de Vinci, le premier entreprit (vers 'les Indes) de transporter de l'eau en tonneaux ! (Pensait-il que la Terre était plate et qu'il en manquerait devant son bateau ?), car, à cette époque, ils ne savaient pas encore boire l'eau de mer !!
Cà alors !
Dans les bateaux, il y avait des cuisines où ils faisaient du feu. Mais, ne savaient pas dessaler l'eau de mer !!

Simple !

Prendre une boite (de petits pois ?) et la remplir d'eau sale (urine, sel, crachats, etc) et la poser au centre d'une poêle sur le feu. Mettre un marmiton dessus-dessous sur la boite.
L'eau (dans la boite) va bouillir, de la condensation va se former à l'intérieur du marmiton et dégouliner... vers la poêle ! Çà alors !

Cette eau est claire, pure, sans coloration ni goût ni bactérie !
C'est ce que fait continuellement le magma avec l'eau sale des océans qui s'infiltre vers lui, est chauffée, brûlée et remonte (comme dans une cafetière électrique) vers les sources de montagnes et les nappes phréatique.

C'est pourquoi il ne faut pas confondre l'eau pure des sources et nappes phréatique (qui a bouilli) avec l'eau de pluie qui s'infiltre (très peu) vers les nappes sales de surface pleine de bactéries, d'odeurs et de couleurs.
Avatar de l’utilisateur
Singha
Seigneur des paquerettes
Messages : 8484
Inscription : dim. 28 août 2011 9:02
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Seine et Marne

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Singha »

Il me semble que ce que boit une vache est minime versus le besoin d’eau nécessaire à son élevage.
Une étude avait montré que pour produire 1kg de viande, il fallait 15000 lites d’eau (incluant évidemment ce que la bête boit).
Cordialement
Mon bassin
Avatar de l’utilisateur
Singha
Seigneur des paquerettes
Messages : 8484
Inscription : dim. 28 août 2011 9:02
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Seine et Marne

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Singha »

TOMATE1 a écrit : mar. 11 août 2020 18:22 C'est pourquoi il ne faut pas confondre l'eau pure des sources et nappes phréatique (qui a bouilli) avec l'eau de pluie qui s'infiltre (très peu) vers les nappes sales de surface pleine de bactéries, d'odeurs et de couleurs.
Je n’ai pris qu’un extrait de tes propos .
Si tu as des sources, ça m’intéresse mais tout ce que tu dis me semble invraisemblable. Notamment ce que tu dis à propos des nappes phréatiques.

https://www.cieau.com/connaitre-leau/le ... ouve-t-on/
https://fr.wikipedia.org/wiki/Nappe_phr%C3%A9atique
Cordialement
Mon bassin
Voisine
Pépinière à blabla
Messages : 2653
Inscription : ven. 03 mars 2017 12:56
Région : Aquitaine
Sexe : Femme

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Voisine »

Certains arguments, diffusés à grande échelle sur internet et les réseaux sociaux, sont toutefois à prendre avec des pincettes. Le chiffre assez répandu de 15 000 litres d’eau, nécessaires à la production d’un kilogramme de viande, fait partie de ces exemples à nuancer.

https://campagnesetenvironnement.fr/vra ... de-viande/
Le " gratuit" n'existe pas puisqu'il y a moins cher que gratuit.
Avatar de l’utilisateur
Daniel d'Aillon
Pépinière à blabla
Messages : 2856
Inscription : mar. 22 avr. 2003 11:43

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Daniel d'Aillon »

Sachant qu'une vache absorbe tant de litres et qu'elle fait pipi de l'autre côté, par l'autre bout, combien de temps lui faudra t il pour prendre le chemin de l'abattoir ?
On n'est pas sorti du bain !

L'âge d'abattage est à prendre en compte.
Les agriculteurs ne sont pas aux statistiques. Ils mettent de l'eau dans l'abreuvoir quand il faut.

15 000 litres d'eau pour faire un kg de viande ? Les pauvres bêtes quand conduite à la 'manufacture' ', pèseraient environ 700 kg, os compris.
Quels sont les chiffres, qu' on appelle les facteurs de la multiplication ?

Prenons l'hypothèse de 330 kg de viande, poids net multiplié par 15 000 litre pour un kg puis divisé par deux ans soit 730 jours.
Calcul à la louche.

À propos il faut aussi faire boire le géniteur ? 1500 kg le bambin Charolais.
Après...
Dernière modification par Daniel d'Aillon le mar. 11 août 2020 19:14, modifié 1 fois.
"L'art aujourd'hui engendre plus de perplexité qu'il n'apporte de réponses; à moins qu'il n'y ait un sens souterrain mais celui-ci, réservé aux seuls abonnés?"
Répondre

Revenir à « Au café de l'environnement »