Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Ce forum est dédié aux débats d'idées concernant l'environnement et nos pratiques au jardin et plus largement dans notre vie de tous les jours.
Wivine
Grossiste en parlotte
Messages : 3055
Inscription : mer. 07 févr. 2018 12:45
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Sexe : Femme
Localisation : Vaucluse

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Wivine »

TOMATE1 a écrit : mar. 11 août 2020 18:22 Prendre une boite (de petits pois ?) et la remplir d'eau sale (urine, sel, crachats, etc) et la poser au centre d'une poêle sur le feu. Mettre un marmiton dessus-dessous sur la boite.
L'eau (dans la boite) va bouillir, de la condensation va se former à l'intérieur du marmiton et dégouliner... vers la poêle ! Çà alors !

Cette eau est claire, pure, sans coloration ni goût ni bactérie !
C'est une eau condensée tout comme l'est l'eau de pluie (c'est la condensation qui fait les gouttes). Une eau déminéralisé, "distillée", qui du coup peut se repolluer extrêmement vite (voir les eaux récupérées des sèches linges ou des réfrigérateurs par exemple). De la même manière que tu peut récupérer l'eau de tes légumes (ou autre) sous le couverte de ta casserole quand tu les fais cuire sans eau.
Tu peux aussi cracher sur un filtre et récupérer de l'eau pure au bout du compte.
C'est pourquoi il ne faut pas confondre l'eau pure des sources et nappes phréatique (qui a bouilli) avec l'eau de pluie qui s'infiltre (très peu) vers les nappes sales de surface pleine de bactéries, d'odeurs et de couleurs.
Bon, là je suis désespérée. Il me faut un esquimau à la vanille pour garder mon sang froid.

Regarde le fonctionnement des filtres, ou des osmoseurs par exemple, oui les osmoseurs, ça devrait t'aider à comprendre un peu comment ça fonctionne, oublie le côté pression et osmose et pense filtration et résultat au bout du compte.
Vois ou revois aussi la formation des stalactites sous terrains. C'est enfantin mais ça explique bien le principe d'infiltration de l'eau dans les sols. Tu peux élargir aux grottes et aux karsts (très intéressant), et enfin aux sources.
Et puis pourquoi on parle d'eau minérale. Intéressant aussi. Si tu buvais de l'eau fraîchement condensée en permanence ce serait nocif à ta santé, tout comme arroser des plantes à l'eau déminéralisée finit par les carencer (sauf quelques exceptions comme les carnivores par exemple).
Si vous savez combien de plantes vous avez, c'est que vous n'en avez pas assez
Wivine
Grossiste en parlotte
Messages : 3055
Inscription : mer. 07 févr. 2018 12:45
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Sexe : Femme
Localisation : Vaucluse

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Wivine »

Daniel d'Aillon a écrit : mar. 11 août 2020 19:04 Sachant qu'une vache absorbe tant de litres et qu'elle fait pipi de l'autre côté, par l'autre bout, combien de temps lui faudra t il pour prendre le chemin de l'abattoir ?
On n'est pas sorti du bain !
D'après Tomate ça dépend si le pipi est bouilli dans un volcan ou s'il s'infiltre dans le sol. Apparemment il ne peut pas "polluer" les nappes phréatiques, c'est déjà ça.
Si vous savez combien de plantes vous avez, c'est que vous n'en avez pas assez
Voisine
Pépinière à blabla
Messages : 2652
Inscription : ven. 03 mars 2017 12:56
Région : Aquitaine
Sexe : Femme

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Voisine »

Oui mais d'après water footprint
c'est comme ça
épicétou.
Le " gratuit" n'existe pas puisqu'il y a moins cher que gratuit.
Avatar de l’utilisateur
TOMATE1
Bourgeon de bavard
Messages : 352
Inscription : lun. 19 août 2019 13:07
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Sexe : Homme

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par TOMATE1 »

:fete:

Je n'ai JAMAIS dit que l'eau sale des océans (où les poissons ch*ent dedans) qui s'infiltre vers le magma remontait en tant que telle mais sous forme de VAPEURS !
C'est ce qui fait la différence entre une casserole d'urine bouillie (où l'urine n'aura certes plus de bactéries) est qu'elle conservera le goût et l'odeur !
L'eau de mer qui s'évapore ne retombe pas salée ! Çà alors ! Parce qu'elle s'évapore (invisible).

J'ai notamment expliqué en détails comme obtenir de l'eau pure.

Pour ce qui est de la consommation (crachez en l'air vous aurez la réponse) l'on boit des mètres cubes d'eau dans la vie et pourtant, le mort ne pèse pas bien lourd ! (idem pour les plantes et les animaux)

Sans parler des poissons qui... :rocketwhore: (et ne la payent même pas !!

Pour ce qui est de la minéralité, là faut s'adresser aux couloirs de montagnes et nappes phréatique.
(savoir aussi qu'en mers l'eau (vapeur) obtenue n'a pas de minéralité, mais alors on meurt ? Eh bêh non ! Parce que les marins bouffent des poissons (et autres choses) qui en contiennent !).
Dernière modification par TOMATE1 le mar. 11 août 2020 19:48, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Singha
Seigneur des paquerettes
Messages : 8484
Inscription : dim. 28 août 2011 9:02
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Seine et Marne

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Singha »

Voisine a écrit : mar. 11 août 2020 18:52 Certains arguments, diffusés à grande échelle sur internet et les réseaux sociaux, sont toutefois à prendre avec des pincettes. Le chiffre assez répandu de 15 000 litres d’eau, nécessaires à la production d’un kilogramme de viande, fait partie de ces exemples à nuancer.

https://campagnesetenvironnement.fr/vra ... de-viande/
Merci voisine pour ce lien. Je connais cet article.
Mais je ne vois pas ce que cela Change ?
Faut-il oui ou non consommer 15000 d’eau pour avoir un kg de viande ?
A priori l’INRA ne le discute pas. Ils disent simplement que la méthode permettant de calculer ne tient pas compte du retour de l’eau dans la nature. Si j’ai bien compris.... et donc que cette méthode n’est pas approprié pour un élevage.
En tenant compte du retour dans la nature de l’eau de l’irrigation, l’INRA estime que la véritable empreinte est de l’ordre de 550 à 700 litres par kg.
Et ce retour dans la nature, rend t elle cette eau aussitôt disponible à la consommation ? Irrigation ou humaine ou je ne sais pas quoi ?
Cordialement
Mon bassin
Voisine
Pépinière à blabla
Messages : 2652
Inscription : ven. 03 mars 2017 12:56
Région : Aquitaine
Sexe : Femme

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Voisine »

Je laisse Daniel t'expliquer, terminer son argumentaire
Il le fait mieux que moi
Le " gratuit" n'existe pas puisqu'il y a moins cher que gratuit.
Avatar de l’utilisateur
Singha
Seigneur des paquerettes
Messages : 8484
Inscription : dim. 28 août 2011 9:02
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Seine et Marne

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Singha »

Daniel d'Aillon a écrit : mar. 11 août 2020 19:04 15 000 litres d'eau pour faire un kg de viande ? Les pauvres bêtes quand conduite à la 'manufacture' ', pèseraient environ 700 kg, os compris.
Quels sont les chiffres, qu' on appelle les facteurs de la multiplication ?
🤣🤣🤣

Mais non Daniel, ils prennent en compte la totalité d’eau nécessaire pour l’élevage de la dite vache, incluant l’irrigation des céréales pour sa nourriture.

Je crois qu’un bovin boit en moyenne 100 litres d’eau par jour et qu’il part à l’abattoir dans les 2 ans .... pas le temps de boire 15000 litres par kilo de viande 🤣🤣🤣
Dernière modification par Singha le mar. 11 août 2020 19:53, modifié 1 fois.
Cordialement
Mon bassin
Avatar de l’utilisateur
Singha
Seigneur des paquerettes
Messages : 8484
Inscription : dim. 28 août 2011 9:02
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Seine et Marne

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Singha »

Singha a écrit : mar. 11 août 2020 19:47
Daniel d'Aillon a écrit : mar. 11 août 2020 19:04 15 000 litres d'eau pour faire un kg de viande ? Les pauvres bêtes quand conduite à la 'manufacture' ', pèseraient environ 700 kg, os compris.
Quels sont les chiffres, qu' on appelle les facteurs de la multiplication ?
🤣🤣🤣

Mais non Daniel, ils prennent en compte la totalité d’eau nécessaire pour l’élevage de la dite vache, incluant l’irrigation des céréales pour sa nourriture.

Je crois qu’un bovin boit en moyenne 100 litres d’eau par jour et qu’il part à l’abattoir dans les 2 ans .... pas le temps de boire 15000 litres par kilo de viande 🤣🤣🤣
Mais l’INRA dit (voir le lien de voisine) que cette méthode de calcul n’est pas valable pour l’élevage car l’eau nécessaire pour la culture des plantes pour l’élevage des bovins repart dans la nature.
Comme l’INRA semble critiquer la méthode versus l’élevage et non le chiffre des 15000 litres, je me pose deux questions :
1 Est-il vraiment prélevé 15000 litres par kg de viande ? Même si une majorité repart dans la nature. D’ailleurs tout repart dans la nature
2 - Est ce que l’eau prélevée et repartie dans la nature est de suite disponible ?

Je passe sous silence ce qu’il faut faire pour cultiver toutes ces céréales pour l’industrie de la viande.
Dernière modification par Singha le mar. 11 août 2020 20:10, modifié 2 fois.
Cordialement
Mon bassin
Avatar de l’utilisateur
Daniel d'Aillon
Pépinière à blabla
Messages : 2856
Inscription : mar. 22 avr. 2003 11:43

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Daniel d'Aillon »

Bonsoir
je prends le problème sous un angle, côté éleveur.
Combien d'eau sort de son compteur pour alimenter une vache.
En gros les chiffres qu'ils m'ont dit sont fiables.
Combien de litres doit il assurer par temps de canicule et puis par hiver mais la pensionnaire nourrie au foin sec
C'est cela qui compte pour le bien être de l'animal.
Même si celui-ci doit finir à l'abattoir.
C'est le paradoxe de la vie. Nous avons des canines...

Maintenant la consommation globale..
Les statistiques tiennent t elles compte du nettoyage de l'étable... Au jet...

Souvenirs personnels:
Un agriculteur me disait que le conseiller précédent lui avait dit de réaliser un caniveau central à 2 mètres et vingt centimètres de la mangeoire.
Résultats les bêtes se cassaient les pattes sur le decaissé.
À une époque il avait été interdit de mettre le fumier directement dehors. Il fallait l'entreposer selon des prescriptions précises.
Maintenant on fait comme un radier. On ramasse tout ça au bob cat. On met ça en ligne dans les champs, pas sur le net. Encore que. Sur le net...
:cry:
Mais je préfère toutefois l'odeur des champs.
Et puis j'arrête là.
"L'art aujourd'hui engendre plus de perplexité qu'il n'apporte de réponses; à moins qu'il n'y ait un sens souterrain mais celui-ci, réservé aux seuls abonnés?"
Wivine
Grossiste en parlotte
Messages : 3055
Inscription : mer. 07 févr. 2018 12:45
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Sexe : Femme
Localisation : Vaucluse

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Wivine »

TOMATE1 a écrit : mar. 11 août 2020 19:41 :fete:

Je n'ai JAMAIS dit que l'eau sale des océans (où les poissons ch*ent dedans) qui s'infiltre vers le magma remontait en tant que telle mais sous forme de VAPEURS !
C'est ce qui fait la différence entre une casserole d'urine bouillie (où l'urine n'aura certes plus de bactéries) est qu'elle conservera le goût et l'odeur !
L'eau de mer qui s'évapore ne retombe pas salée ! Çà alors ! Parce qu'elle s'évapore (invisible).

J'ai notamment expliqué en détails comme obtenir de l'eau pure.
Personne n'a dit que tu disais le contraire. (j'ai mal à la tête là)
Tu nous as expliqué le principe de condensation et comment obtenir de la vapeur d'eau et une eau condensée. Tu peux en faire dans ta cuisine avec une casserole, de l'eau du robinet et une poignée de glaçons.
"L'eau de mer qui s'évapore ne retombe pas salée" (c'est ce qu'on appelle la pluie), mais la pluie (eau évaporée et condensée) se charge de divers éléments en traversant l'atmosphère avant de nous tomber sur la tête : polluants divers, gaz, minéraux, bactéries, etc. De la même manière l'eau se charge (encore) en minéraux en traversant les sols et roches ou en ruisselant dessus.
L'eau "pure" est très éphémère.

Ton eau condensée par du magma n'est pas plus pure que l'eau évaporée de la terre, des océans et des plantes. Enfin, si, elle l'est au départ mais très vite elle se charge de tout un tas de choses et n'est au final pas plus pure que l'eau de pluie qui a traversé terre et roches pour arriver dans les nappes phréatiques (entre autres) après avoir été filtrée par toutes les couches qu'elle a traversé
Si vous savez combien de plantes vous avez, c'est que vous n'en avez pas assez
Wivine
Grossiste en parlotte
Messages : 3055
Inscription : mer. 07 févr. 2018 12:45
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Sexe : Femme
Localisation : Vaucluse

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Wivine »

Daniel d'Aillon a écrit : mar. 11 août 2020 20:06
Maintenant la consommation globale..
Les statistiques tiennent t elles compte du nettoyage de l'étable... Au jet...
Les jusqu'au-boutistes intègrent la pluie qui tombe sur les champs...
Je ne sais plus qui disait qu'ils avaient oublié de compter la pluie sur le parking du supermarché quand on va acheter un steak, et l'eau utilisée par la femme de ménage.

Enfin bref, il n'y a guère que les épouvantails et les peluches qui ne consomment pas, mais c'est pas très nourissant.
Si vous savez combien de plantes vous avez, c'est que vous n'en avez pas assez
Avatar de l’utilisateur
Singha
Seigneur des paquerettes
Messages : 8484
Inscription : dim. 28 août 2011 9:02
Région : Ile de France
Sexe : Homme
Localisation : Seine et Marne

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Singha »

Wivine a écrit : mar. 11 août 2020 20:26
Daniel d'Aillon a écrit : mar. 11 août 2020 20:06
Maintenant la consommation globale..
Les statistiques tiennent t elles compte du nettoyage de l'étable... Au jet...
Les jusqu'au-boutistes intègrent la pluie qui tombe sur les champs...
Je ne sais plus qui disait qu'ils avaient oublié de compter la pluie sur le parking du supermarché quand on va acheter un steak, et l'eau utilisée par la femme de ménage.

Enfin bref, il n'y a guère que les épouvantails et les peluches qui ne consomment pas, mais c'est pas très nourissant.
Je ne comprends pas vos réponses. Je dois mal m’exprimer.
Je ne dis pas qu’il ne faut pas consommer de la viande. Celui qui m’otera ma côte à l’os n’est pas encore né.🤣🤣🤣
J’essaie tout simplement de comprendre .
Cordialement
Mon bassin
Avatar de l’utilisateur
Daniel d'Aillon
Pépinière à blabla
Messages : 2856
Inscription : mar. 22 avr. 2003 11:43

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Daniel d'Aillon »

Nouvelle salve sur l'urgence en agriculture France info les informés ce soir entre 20 h 30 et 21 heures.
Les informés ne sont pas toujours les plus aguerris aux sujet traités. Mais il y a plus ambigu comme débat.

Non Singha je ne suis pas contre une côte de bœuf.
J'ai des canines. Une fois de temps en temps.

Wivine, quelque part je comprends que l'on prenne en compte l'eau du parking et le prix de celui-ci.
Qu'il est loin le temps où je prenais le pot à lait pour aller à la ferme voisine.. Pas besoin de pétrole. Pas besoin de récipient jetable. Et je crois que c'est interdit maintenant d'aller chercher son lait directement.
Parce que certainement il y avait d'autres inconvénients...
Peut-être que ce marché échappait à la tva ?

Et revoilà lancée la théorie du complot...
"L'art aujourd'hui engendre plus de perplexité qu'il n'apporte de réponses; à moins qu'il n'y ait un sens souterrain mais celui-ci, réservé aux seuls abonnés?"
Voisine
Pépinière à blabla
Messages : 2652
Inscription : ven. 03 mars 2017 12:56
Région : Aquitaine
Sexe : Femme

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par Voisine »

Bonjour,

Il y avait tellement de crème de lait qu'on pouvait récupérer de la fraîche et de la cuite
Avec la cuite, nous faisions des biscuits (j'ai essayé d'en retrouver la recette sur le net :
(une seule précise que ce sont des biscuits oubliés
et
anciens .
Tout s'explique !

On rajoutait farine et sucre.
A ce propos, nouvelles dispositions pour les betteraviers ? Pour faire face à la crise de la jaunisse ?
Avec ’interdiction de planter des cultures attractives de pollinisateurs, suivant celles de betteraves :?:
https://agriculture.gouv.fr/filiere-bet ... a-jaunisse


PS : la vente de lait directe à la ferme n'est pas interdite, mais très encadrée ( patente, mesures prophylactiques, etc)
j'ai même appris que durant l'état d'urgence du covid, il y avait suspension de ces obligations administratives
Le " gratuit" n'existe pas puisqu'il y a moins cher que gratuit.
Avatar de l’utilisateur
none
Fleur de pipelette
Messages : 760
Inscription : mar. 24 mai 2005 18:01
Région : Rhone Alpes
Localisation : ouest isère

Re: Sécheresse comment l'agriculture doit elle s'adapter ?

Message par none »

TOMATE1 a écrit : mar. 11 août 2020 18:22 :fete: @Marcus

Il était une fois une étoile qui tournait dans l'espace et, (un lundi), la masse ferrique incandescente rencontra une boule de glace ! Whôaw ! (à la vanille ?).

Cette boule de glace n'était ni trop grosse pour éteindre la star (comme l'autre lune qui s'éteignit), ni trop petite pour être fondue. La réaction (de l'eau sur du fer rouge !) fut que la glace s'évapora (ah bêh çà alors !) vers l'espace. Mais, comme l'espace est à moins 270°C... des gouttelettes se formèrent en altitude et retombèrent sur l'étoile qui renvoya l'eau d'où elle venait ("Non à l'immigration ?") mais qui retomba ! Ainsi de suite pendant 'un bon bout de temps' jusqu'à ce que la masse ferrique en chaleur accepta d'être refroidie (partiellement) !

La Terre fut créée !

Avec des gaz qui sortirent de sous les eaux ! De l'oxygène qui permit aux mers et océans d'avoir des poissons ! Puis, sortirent des hommes grenouilles...

Mais, comme je le disais plus avant, malgré les millions de km³ d'eau déchargés par les fleuves 24/24h... La mer refusa de monter ! Âh bêh çà alors !!

:top:

Au 15è siècle, aux temps de Christophe Colomb et de Léonard de Vinci, le premier entreprit (vers 'les Indes) de transporter de l'eau en tonneaux ! (Pensait-il que la Terre était plate et qu'il en manquerait devant son bateau ?), car, à cette époque, ils ne savaient pas encore boire l'eau de mer !!
Cà alors !
Dans les bateaux, il y avait des cuisines où ils faisaient du feu. Mais, ne savaient pas dessaler l'eau de mer !!

Simple !

Prendre une boite (de petits pois ?) et la remplir d'eau sale (urine, sel, crachats, etc) et la poser au centre d'une poêle sur le feu. Mettre un marmiton dessus-dessous sur la boite.
L'eau (dans la boite) va bouillir, de la condensation va se former à l'intérieur du marmiton et dégouliner... vers la poêle ! Çà alors !

Cette eau est claire, pure, sans coloration ni goût ni bactérie !
C'est ce que fait continuellement le magma avec l'eau sale des océans qui s'infiltre vers lui, est chauffée, brûlée et remonte (comme dans une cafetière électrique) vers les sources de montagnes et les nappes phréatique.

C'est pourquoi il ne faut pas confondre l'eau pure des sources et nappes phréatique (qui a bouilli) avec l'eau de pluie qui s'infiltre (très peu) vers les nappes sales de surface pleine de bactéries, d'odeurs et de couleurs.
je ne site que ce messages mais tous les autres le mériteraient :smoke:

donc la terre est (était ?) une étoile ? qui a rencontré une "boule" de glace ? l’oxygène atmo s'est formé par évaporation ? les sources et rivières ainsi que les nappes phréatiques sont "crées" par l'eau de mer qui s'infiltre jusqu'au noyau et qui remonte sous forme de vapeur ?

va exposer tes théories sur https://forums.futura-sciences.com/ par exemple tu nous dira comment tu as été accueilli :roll:
Répondre

Revenir à « Au café de l'environnement »