Paillis hivernal et arrivée du printemps...que faire?

Ce forum est consacré aux techniques sans travail du sol pour l'améliorer et l'entretenir.
Nedstark
Bourgeon de bavard
Messages : 208
Inscription : mer. 25 avr. 2018 12:47
Région : Auvergne
Sexe : Homme

Paillis hivernal et arrivée du printemps...que faire?

Message par Nedstark » lun. 11 févr. 2019 21:19

hello,


Je présente mon bout de jardin ...

créé l'an dernier en mars sur un gazon. (plutôt une prairie tondue :p)
type de sol argileux trés compact
800m d'altitude donc semi montagne. frais jusqu'en avril puis trés chaud en journée et frais la nuit pendant l'été (35° en journée et souvent moins de 15° la nuit)
composé ainsi :

4 carré de 1,6m par 1,6m

2 bande de 60 cm x 3 m

2 rectangle de 3m x 1,6m

donc pas bien grand mais suffisant pour nous :p

l'idée est de ne pas mettre le pied dedans.


tout a été paillé depuis l'an dernier; la ou il n'y avait rien de cultivé.

en gros la terre n'a pas été a nue depuis la création en mars 2018 et personne n'a mis le pied dedans (a part le chien)



cet automne j'y ai mi toute les feuilles morte du terrain sur une épaisseur de 15cm environs , et les fruit des arbre non mangeable (pomme poire)


depuis ça composte.



Bref régulièrement je vais voir un peu comment ça passe et je suis plutôt content.

la couche de feuille à été divisée par 3 , plein de petits vers de terre rouge se baladent la dedans.

la terre est meuble (j'enfonce une baguette de bambou sur 30cm sans forcer dans la plupart des carré)
la terre est aussi de fait très humide
(beaucoup de neige et de pluie)
Le printemps sera la dans un mois et demi chez nous et je commence à me demander comment je doit procéder.

Dois je laisser le pailli (feuille fruit) une fois le printemps arrivé?
je comptai juste l'ecarter pour les semis en place et rabattre une fois les semis sortis, mais je crains que le climat du coin et le pailli empêche la terre de se réchauffer.


j'aime bien l'idée du petit écosystème qui s'est mis en place sous mon paillis et ça m'embêterai de le déranger mais si je dois le faire pour permettre au sol de chauffer plus vite.....

le sol est encore moins compact que lorsque j'avais retourné la terre l'an dernier (pour faire les carré sur le gazon)

voila...

vos conseils sont les bienvenus :p

on a le temps ....

Hallu
Bourgeon de bavard
Messages : 234
Inscription : mer. 23 janv. 2019 15:09
Région : Ile de France

Re: Paillis hivernal et arrivée du printemps...que faire?

Message par Hallu » lun. 11 févr. 2019 22:56

D'abord bien joué d'avoir ravivé ton sol comme ça, maintenant tu peux planter dedans. Tu as raison de dire que la terre se réchauffe moins vite avec paillis, mais ça ne veut pas dire qu'il faut l'enlever. Tu tuerais les bactéries fixatrices d'azote au soleil, et risquerais de sécher ton sol. Il y a deux façons de planter dans du paillis :
1) Pour le repiquage tu écartes le paillis, mets la plante, refermes le paillis. C'est bon pour les plants de tomates, courges, melons etc... que tu mettras a priori mi-mai chez toi.
2) Semi direct. Les grosses graines telles que petits pois et fèves, que tu pourras semer en mars, germent et traversent le paillis sans soucis. Sème 3-5 cm sous terre, et recouvre de ton paillis habituel. C'est vrai aussi pour les semis directs de courge et courgettes, mais si ton sol est froid, vaut mieux les faire en repiquage ceux-là.

Tu vas me dire mais pour les semis en places types carottes ? Là il y a une nouvelle technique recommandée par Dominique Soltner que je vais essayer cette année. Tu enlèves le paillis, et mets une épaisse couche de compost bien tamisé dessus. C'est mieux si c'est un compost vert de déchetterie car il n'y a aucune graine dedans (et c'est pas cher). Si tu fais ton propre compost, c'est mieux s'il a fortement chauffé et tué toute graine de légumes jetés dedans. Et tu sèmes dans le compost en traçant des sillons, par exemple avec une longue baguette de bois, et en tassant doucement. Pourquoi ce système ? Pour que rien ne germe en même temps que les carottes, ce qui est le souci habituel. Carottes, panais, navets, laitues ça germe doucement donc c'est plus pratique comme ça. Les plantules s'enracinent et traversent la couche entre le compost et le sol sans souci, ça les dérange pas que ce soit un sol différent. Et la couche de compost noir chauffe vite au soleil, donc ça résout ton souci. Achète Guide du nouveau jardinage : Sans travail du sol, sur couvertures et composts végétaux de Soltner si tu veux tous les détails.

Nedstark
Bourgeon de bavard
Messages : 208
Inscription : mer. 25 avr. 2018 12:47
Région : Auvergne
Sexe : Homme

Re: Paillis hivernal et arrivée du printemps...que faire?

Message par Nedstark » lun. 11 févr. 2019 23:36

merci pour ta réponse...
elle me convient d'autant plus qu'elle confirme la démarche que j'ai entamée ^^


pour être honnête j'avais commencé à planter l'an dernier...et j'avais paillé là ou il n'y avait rien

tomate, potiron, haricot....
ça avait plutôt bien donné....il me reste un potiron d'ailleurs (on en peut plus du potiron :p )

les carottes seront de la partie cette année donc bien vu pour le semis.

c'est noté...

je pense que quoiqu'il arrive ça va encore réduire avec les petites chaleurs du printemps.



Merci en tous cas

Hallu
Bourgeon de bavard
Messages : 234
Inscription : mer. 23 janv. 2019 15:09
Région : Ile de France

Re: Paillis hivernal et arrivée du printemps...que faire?

Message par Hallu » mar. 12 févr. 2019 0:03

J'oubliais, paillis peut vouloir dire limaces. Je sais pas si tu en as beaucoup chez toi. Les techniques non destructrices c'est comme dit Konrad Schreiber de leur donner le gite et le couvert. Le gite, c'est un gros tas de bois en bordure du jardin. Le couvert, les limaces mangent des crucifères en priorité : choux, radis, etc... mais aussi moutarde. Donc si à côté du tas de bois (loin de ton potager) tu sèmes aussi de la moutarde elles seront contentes. En revanche si tu fais rien, ton premier semis de radis sera sans doute ravagé. Et si tu as des limaces, pour le repiquage attends que les plants soient bien formés, les limaces mangeant les jaunes feuilles en priorité. Leur bouffe c'est champignons (donc elles sont utiles au jardin aussi, car elles bouffent les feuilles malades) et plantules (là elles nous enquiquinent en revanche).

Nedstark
Bourgeon de bavard
Messages : 208
Inscription : mer. 25 avr. 2018 12:47
Région : Auvergne
Sexe : Homme

Re: Paillis hivernal et arrivée du printemps...que faire?

Message par Nedstark » dim. 10 mars 2019 22:34

re

question tout de même :

tout à bien réduit mais ça me fait une gangue de feuille et de pailli divers assez dure et compacte .

est ce qu'il ne serait pas interessant de ratisser tout ça et de re-étaler histoire de compacter et d'oxygéner un peu le pailli?

Hallu
Bourgeon de bavard
Messages : 234
Inscription : mer. 23 janv. 2019 15:09
Région : Ile de France

Re: Paillis hivernal et arrivée du printemps...que faire?

Message par Hallu » dim. 10 mars 2019 23:14

Parfois les feuilles s'agglomèrent quand humides et ça fait une couche imperméable, donc oui ratisse-la sinon ça peut étouffer ton sol. Mais j'ai jamais eu ce problème avec de la paille ou du broyat, ça doit être les feuilles. Avec un paillis classique, ça se compacte oui, ça s'agglomère un peu, mais c'est encore très friable ça fait pas une gangue comme tu dis.

Nedstark
Bourgeon de bavard
Messages : 208
Inscription : mer. 25 avr. 2018 12:47
Région : Auvergne
Sexe : Homme

Re: Paillis hivernal et arrivée du printemps...que faire?

Message par Nedstark » dim. 10 mars 2019 23:33

j'exagere un poil quand je parle de gangue...mais ça fait vraiment une couche assez compacte.

ok je vais un peu secouer tout ça pour aerer, mais laisser en place ^^


merci

Avatar de l’utilisateur
nénesse 55
Fruit de la jacasse
Messages : 1441
Inscription : mer. 26 sept. 2007 21:39
Localisation : en Meeuuhhse

Re: Paillis hivernal et arrivée du printemps...que faire?

Message par nénesse 55 » lun. 11 mars 2019 9:51

Nedstark a écrit :
dim. 10 mars 2019 23:33
j'exagere un poil quand je parle de gangue...
Je ne trouve pas. Je vais ramasser des feuilles accumulées dans des fossés et sous la surface les plaques sont bien compactées et agglomérées par la dégradation des terpènes produisant temporairement une sorte de colle. L'avantage est que la compaction réduit le volume et cela ne s'envole pas. Par contre la dégradation est lente (3 ans en tas) et si on les met sur le sol, il faut une couche mince triturée au croc afin d'amorcer l'aération et éviter l'asphyxie. Pour le réchauffement, il est indispensable de les retirer. C'est ce que je vais faire avec les pommes de terre. Je rajoute ensuite les feuilles en fonction de la croissance des feuilles. En intercalaire, elles ne s'envolent pas tout en protégeant les tubercules du verdissement.

Répondre

Revenir à « Aux techniques sans travail du sol »