Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Ce forum est consacré aux techniques sans travail du sol pour l'améliorer et l'entretenir.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
aygues31
Prince du jardin
Messages : 9553
Inscription : mar. 30 janv. 2007 12:57
Région : Midi-Pyrénées
Sexe : Homme
Localisation : Région Toulousaine

Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Message par aygues31 » sam. 21 nov. 2009 13:54

Bonjour à tous,
Je viens de lire les 168 pages du rapport de "Mise en œuvre du BRF en Wallonie -Juin 2006" à lire ici avec grande attention.

Beaucoup d'informations très intéressantes avec des synthèses analytiques, des compte rendus d'expérimentation et des discussions sur tous les résultats obtenus.
Je vous donne ici le résultat de ma lecture et les chiffres que l'on peut en extraire pour nos potagers, mais aussi les liens d'autres lectures sur le BRF que j'ai trouvées utiles à indiquer. :veryhappy:

1 - La notion d'humus et le taux de matière organique de nos sols !
L'apport de BRF reconstitue très vite la matière organique des sols de nos potagers. Cette lecture ICI passe en revue le mot "humus" sous tous ses aspects.

L'humus constitue une réserve importante de matière organique dans le sol. Il est utile pour l'agriculteur, le jardinier ou le forestier de connaître la quantité totale d'humus et sa qualité. Un des indices de sa qualité est le rapport C/N du sol. C'est ce qu'on lit ICI
La matière organique disparaît chaque année de nos sols (d'une manière complètement naturelle) et cette fiche, sur ce sujet, de l'ITV ne parle pas de BRF !

Au bilan, le taux de matière organique de nos sols est indispensable à une bonne alimentation de nos légumes et le BRF, mieux que tout autre apport, permet de le préserver.

2 - La composition du BRF
Il est insisté sur le fait que le BRF provient de branches de végétaux vivants (< 7cm de ø) avec peu de feuilles.
Ce n'est donc pas ce que l'on peut faire dans nos jardins en broyant tout ce qui nous passe par les mains et que l'on hacherait menu, plutôt que de le porter à la déchetterie.
En ce sens, le produit obtenu par des feuilles mortes passées à la tondeuse à gazon, n'est pas du "BRF"
Non pas que cela n'a pas d'utilité … mais ce n'est pas du "BRF" au sens strict du mot.
La lecture, entre autre, des pages 21 et suivantes de Mission 2 en Europe (1994) montre les différences entre les BRF de Gymnospermes, Monocotylédones et Dicotylédones.
Pour bien comprendre l'ensemble des phénomènes impliqués par le BRF, il faut aller lire la conférence de G. Lémieux donnée en Mai 1994 en République Dominicaine ICI

Enfin, ici en page 12 à 15, un bon résumé pour les "novices" … et en pages 30 à 33, un bon rappel des pratiques recommandées.
En bas de cette page 12, l'auteur insiste sur le fait que les processus d'évolution du BRF sont liés à des phénomènes de "bio-transformation" et non pas de "décomposition" (comme dans le compostage).

3 - Une grande variabilité des résultats
Suivant les essences broyées, on a une très grande différence dans les compositions et valeurs obtenues :roll:
On lira LA avec intérêt "une évaluation 20 ans plus tard" (colloque de 2005) animé par G. Lémieux où la variabilité des compositions des BRF est souvent abordée dont la proposition de J. Pain de faire le maximum de mélanges d'essences possible.

Dans les résultats publiés par le CTA de Wallonie, on trouve :
:arrow: Le % de MS va de 59% (chènes et hètres) à 78% pour du Robinier (faux accacia)
:arrow: L'azote en % de la MS varie de 0,53 % (robinier) à 1,5% pour du "divers" … rapport de 1 à 3 !
:arrow: L'équivalent P2O5 (équivalent phosphore fertilisant) en % dans la MS va de 0,16 unités (divers feuillus) à 1,2 % pour du BRF de chène et hètre ! C'est un rapport de 1 à 7 :!:

4 - Paillis ou compostage ?
On trouvera 5 pages vite lues un doc. intéressant qui nous raconte ce qu'on peut faire dans nos potagers.
A la fin, on nous dit "Vous êtes tenté de composter votre BRF avant de l'appliquer au potager ? Une dépense d'énergie bien inutile !"

5 - La mobilisation de l'azote du sol ?
On lira ici, page 26 où, G. Lémieux propose d'apporter 1,5 Kg d'azote par M3 de BRF.
Dans ce rapport, page 120, après de très complexes résultats et des droites de régression en pagaille, on nous propose une quantité de N immobilisé par le BRF de 25,5% + 7,7% par m3 de BRF apporté.
On notera à la page 125 qu'on est, malgré le caractère écologique du BRF, dans un système "conventionnel" avec des apports de 153 unités d'azote par de l'ammonitrate et un solde pour la culture de 200 unités par Ha. :!:

Les chiffres "pratiques" pour nous, valeureux potagistes :lol: , se trouvent à la page 164 où l'on nous dit que la mobilisation de l'azote dans les 15 premiers cm du sol est de l'ordre de 1,2 Kg d'azote par M3/Ha de BRF épandu.
En retenant une densité de 370 Kg de BRF / M3, un apport de 1 cm au potager, c'est 3,7 Kg/m² et 100 m3 / ha d'où une mobilisation de 120 kg d'azote qu'il faudrait compenser.

Cette compensation demandera d'apporter par m² : soit 36 g. d'ammonitrate, soit 26 g. de perlutée, soit (pour répondre à Carottine), 600 litres d'urine. :lol: désolé mais je n'ai pas trouvé de produit organique capable d'apporter tant d'azote. Si vous avez ... dites le :roll:
Dans les conditions de cette expé, on nous rajoute que le sol a pu "digérer" 143 M3/Ha de BRF avec un coef. Iso-humique de 50% pour fabriquer 143x50% = 72 Kg d'humus par M3 de BRF :top: … ce qui est extrêmement intéressant pour nos légumes, la souplesse de nos argiles et le dé-compactage de nos sols. :kiss:

6 - La composition physique du BRF
En ayant exclu les valeurs extrêmes, on arrive aux valeurs moyennes suivantes :
:arrow: Densité du BRF : 370 Kg / M3 … bien utile pour savoir le poids de végétation amené au jardin.
:arrow: Le % de MS = 55% … on est bien avec des bois "frais" vivants qui contiennent toute leur sève.
:arrow: Le C/N = 47 … on retrouve les valeurs classiques (autour de 50) contre 500 pour du bois dur (les copeaux)
Ces chiffres sont très cohérents avec ceux donnés dans ces pages écrites par B. Noël (CTA de Belgique)
:arrow: % MS = 60 % … donc des bois "moins verts" sans doute plus âgés
:arrow: densité : 350 Kg/m3 … moins d'eau donc plus léger, c'est cohérent.
:arrow: le C/N = 40 … plus de carbone et moins d'azote, ce qui est normal.

Il est évident que la notion de "complexe argilo-humique" de Demolon et Bearbier en 1927 reprend du poil de la bête. Le BRF est assurément un produit apte à remonter la valeur agronomique d'un sol avec un apport conséquent d'une matière organique facilement dégradable.

7 - La valeur nutritive du BRF
Très peu de références existent sur ce sujet, malheureusement.
Avec le rapport de l'Université de Laval en Belgique (codé plus loin dans le texte "Laval") on a enfin quelques valeurs à se mettre sous la dent.
On lira pages 16 & 17 (codé plus loin "Emma") on trouve la composition chimique des 6 BRF utilisés pour le suivi d'une expérimentation très fouillée.
Les valeurs des principaux nutriments (dans l'ordre N, P2O5, K2O, CaO, MgO) sont les suivantes :
:arrow: "Laval" (en Unités / 100 Kg de MS) : 0,86 - 0,86 - 0,81 - 3,30 - 0,81
:arrow: "Emma" (en Unités / 100 Kg de MS) : 0,84 - 0,49 - 0,53 - 3,79 - 1,26
Des chiffres assez différents qui traduisent la diversité des résultats suivant les essences utilisées et qui justifie le conseil de J. Pain de mélanger le plus d'essences possible.
La moyenne de (Laval & Emma) donne (en Unités / 100 Kg de MS) : 0,84 - 0,68 - 0,67 - 3,54 - 1,04

8 - Les conséquences sur la fertilisation du potager
Les quantités de BRF à apporter, à l'appui de tout ce que j'ai pu lire, sont de 120 m3/Ha, quantité à ne pas dépasser.
C'est une couche de 1,2 cm faite de bois jeune (diamètre 5 cm), vivant, sans trop de feuilles, à apporter chaque année à l'automne, à mélanger dans les 5 cm de la surface, sans labourer ni bécher.

:arrow: Les apports fertilisants par Ha : (N-P-K-Ca-Mg) = 205 - 165 - 165 - 860 - 250
:arrow: Les "besoins des tomates" par Ha : (N-P-K-Ca-Mg) = 200 - 100 - 250 - ??? - ???
. Les "besoins des poivrons" par Ha : (N-P-K-Ca-Mg) = 150 - 120 - 200 - ??? - ???
. Les "besoins des PdTerre" par Ha : (N-P-K-Ca-Mg) = 60 - 130 - 170 - ??? - ???

Enfin des chiffres pour "comprendre" et adapter nos pratiques !!!
Je suis personnellement "sur le cul" :top: devant de tels résultats …
Je vais, désormais, supprimer tout autre apport de fertilisants :love: tant organiques que minéraux, au potager et poursuivre mes apports de BRF (1 cm par an) ... sans labour, ni autres travaux de la terre :lol: :top:

Un recensement de 214 publications sur le BRF bien utile pour se promener sur la "toile" (Publications du Groupe de Coordination sur les Bois Raméaux) ICI ...bonne lecture :ordinateur:

Certains vont me railler ... le "chimiste" découvre le BRF :mrgreen: NON, je fais du BRF depuis 10 ans, mais en aveugle :loupe: car personne ici, n'avait pu produire quelques chiffres pour accompagner ces pratiques assez particulières.
Je fais partie de ces gens septiques qui ont horreur "d'appliquer sans comprendre" :lol:
Maintenant, j'espère que la suppression de tout apport fertilisant "en plus de mon cm annuel de BRF :love: " ne m'apportera pas trop de déboires :mrgreen:

Et je découvre :roll: que les "bios" qui (comme je l'ai lu) témoignent apporter 4, 6 voire 10 cm :mrgreen: de BRF sur-fertilisent leur potager (fallait-il le savoir :twisted: ) encore plus que les "conventionnels" (si souvent critiqués) ...
:angryfire: 5 cm de BRF ferait un apport de NPK = 850 - 690 - 680 ... j'y crois pas :!:
:oh: NPK en excès va dans les nappes qu'il soit d'origine organique ou minérale.
Paix :paix: dans nos écrits et certitudes ... si les chiffres que j'ai glanés ça et là sont les bons, les vrais, pour le bonheur et la santé de nos légumes :?:

Bien à vous :pipe: et à+
la bonne excuse des mauvais jardiniers ? ... la lune! :lol:

Une enquête sur la qualité des TERREAUX :top:
Viens participer, on a besoin de toi

Avatar de l’utilisateur
chouette alors
Grossiste en parlotte
Messages : 3084
Inscription : jeu. 23 avr. 2009 15:34
Localisation : Sud d'Avranches près Mont Saint Michel

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Message par chouette alors » sam. 21 nov. 2009 16:22

Tant pis si l'on me dit que je m'accapare le forum bio. :lol:
Je tiens Aygues, à te dire un grand merci pour toutes ces informations et tous ces liens. :top: :prie:

A nous maintenant de lire et digérer tout cela. :lire: :loupe:

Merci, et encore merci Aygues :top: :kiss:

:veryhappy:
Que le ciel soit tout en bagarre, qu'il vente ou qu'il neige, garde du soleil dans le coeur!
"Encaisse ... et..... rebondis!"

Avatar de l’utilisateur
Marcus
Empereur jardinier
Messages : 22821
Inscription : sam. 03 déc. 2005 21:24
Région : Centre
Localisation : Touraine

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Message par Marcus » sam. 21 nov. 2009 16:52

Bonjour et merci Aygues :top: ,

Tes derniers chiffres sont basés sur 1.2 cm de brf légèrement incorporé.

Le brf ayant une dégradation lente quand il est très superficiellement incorporé voir pas du tout, peut on envisager d'en augmenter les quantité en réduisant les fréquence ?
Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute sur le sujet. P.Desproges

Un peu de chez moi

Avatar de l’utilisateur
Carottine
Pépinière à blabla
Messages : 2646
Inscription : mer. 27 août 2008 18:08
Région : Lorraine

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Message par Carottine » sam. 21 nov. 2009 18:52

Et bien toi alors... Aygues !
J'ai d'abord cru à une plaisanterie :wink:
Quand je pense que tu as essayé de me démontrer en je ne sais plus combien de messages que le BRF ne pouvait pas enrichir la terre :lol:
J'y crois pas... pince-moi pour voir si je rêve.
Quant à lire... je suis un peu flemmarde avec les rapports.
Bon ben, si tu es sérieux, je n'ai plus qu'à te tirer mon chapeau :top:
Je fais un copié-collé sur l'autre post :)
Je prends soin de la terre de mes petits-enfants

Avatar de l’utilisateur
Ayn
Pépinière à blabla
Messages : 2575
Inscription : lun. 31 août 2009 22:24
Région : Pays de la Loire

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Message par Ayn » sam. 21 nov. 2009 19:06

Aigues, je n'ai pas encore eu le temps d'aller explorer tous les liens.

Mais il me reste une question : quand tu parles d'apporter 1,2cm tous les ans, c'est un apport d'entretien qui permet de maintenair le % de MO du sol.

Maintenant, as-tu lu quelque part une donnée permettant de connaître l'apport initial à faire en cas de sol très pauvre en MO, pour redresser ?

La réponse m'intéresse beaucoup, dans mon cas de sol pauvre et très argileux.

Avatar de l’utilisateur
Tangerine
Fleur de pipelette
Messages : 950
Inscription : lun. 16 juil. 2007 0:37
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Sexe : Femme
Localisation : BduR
Contact :

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Message par Tangerine » sam. 21 nov. 2009 19:20

Un grand merci aygues :tchin:
Quel énorme travail de synthèse tu as fait là :wink:

Avatar de l’utilisateur
Carottine
Pépinière à blabla
Messages : 2646
Inscription : mer. 27 août 2008 18:08
Région : Lorraine

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Message par Carottine » sam. 21 nov. 2009 19:21

aygues31 a écrit :
Je suis personnellement "sur le cul" :top: devant de tels résultats …
Je vais, désormais, supprimer tout autre apport de fertilisants :love: tant organiques que minéraux, au potager et poursuivre mes apports de BRF (1 cm par an) ... sans labour, ni autres travaux de la terre :lol: :top: ...
Certains vont me railler ... le "chimiste" découvre le BRF :mrgreen: NON, je fais du BRF depuis 10 ans, mais en aveugle :loupe: car personne ici, n'avait pu produire quelques chiffres pour accompagner ces pratiques assez particulières.
Je fais partie de ces gens septiques qui ont horreur "d'appliquer sans comprendre" :lol:
Maintenant, j'espère que la suppression de tout apport fertilisant "en plus de mon cm annuel de BRF :love: " ne m'apportera pas trop de déboires :mrgreen:
[Paix :paix: dans nos écrits et certitudes ... si les chiffres que j'ai glanés ça et là sont les bons, les vrais, pour le bonheur et la santé de nos légumes :?:
Bien à vous :pipe: et à+
Ah oui, là tout ça me plaît bien... mais fais attention ta terre n'est pas habituée "Maintenant, j'espère que la suppression de tout apport fertilisant "en plus de mon cm annuel de BRF :love: " ne m'apportera pas trop de déboires :mrgreen: elle va peut-être être en manque :smoke:
Je prends soin de la terre de mes petits-enfants

Avatar de l’utilisateur
aygues31
Prince du jardin
Messages : 9553
Inscription : mar. 30 janv. 2007 12:57
Région : Midi-Pyrénées
Sexe : Homme
Localisation : Région Toulousaine

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Message par aygues31 » sam. 21 nov. 2009 19:26

Marcus a écrit : Le brf ayant une dégradation lente quand il est très superficiellement incorporé voir pas du tout, peut on envisager d'en augmenter les quantité en réduisant les fréquence ?
Salut Marcus,
Bonne question car tu as mis le doigt où cela fait, non pas "mal", mais "Pb".

C'est vrai que le BRF est signalé comme ne se dégradant pas très vite quand il est laissé en surface. C'est pourquoi il est conseillé de ne pas l'enfouir :
:arrow: d'abord parce que la vie des processus est "aérobie" et que l'enfouissement n'est pas du tout favorable au développement des basidiomycètes qui sont recherchés.
:arrow: ensuite, ai-je lu, avec l'enfouissement, on favorise la dégradation par les bactéries responsables de la "faim d'azote" en allant s'attaquer aux sucres résiduaires.

Ainsi, le calcul qui amène l'apport de 1,2 Kg d'azote /M3 de BRF n'est en fait à prendre en compte que pour un enfouissement dans les premiers cm du sol.

Mais alors, se pose le Pb de l'enfouissement naturel, que je constate à la maison :!:
D'abord, il y a la densité du produit qui occasionne une descente facile entre les mottes (1 à 1,5 cm d'épaisseur, c'est pas beaucoup.)
Ensuite il y a les oiseaux :angryfire: qui viennent gratter partout pour bouffer les vers.
Et le travail incroyable de milliers de vers de terre qui m'ont colonisé tout le jardin.
Le BRF travaille tout seul :roll: il sèche, il se mouille et il se dégrade en s'enfouissant.
Tu as du t'en apercevoir au jardin ... un jour, tu le vois plus :roll:
Et enfin, le travail que l'on fait de repiquage, rebouchage, de désherbage ... le BRF se mélange à la terre, tout seul.

Aussi, quand tu dis << augmenter les quantité en réduisant les fréquence ? >> je ne sais pas ?
Mon énorme surprise est dans les apports de fertilisation pour 1 à 1,5 cm de BRF chaque année ... on couvrirait largement les besoins NPK de tous les légumes.

Un autre petit calcul que je viens de faire :
J'ai pris les principaux légumes que je fais en affectant à chacun le % de la surface du jardin occupée (en gros) et en doublant la moyenne obtenue des besoins pour tenir compte que l'on fait 2 cultures par an à la même place, voire plus à certains endroits :lol:

Les exportations retenues par légume :
Besoins N P K
Tomate : 200-100-250 / Aubergine : 180-150-180 / Poivrons : 150-120-200
Melon : 150-100-170 / Poirée : 150-100-150 / Carotte : 80-80-200
Poireau : 150-60-150 / Choux : 100-100-150 / Courgettes : 120-70-100
Epinard : 100-40-120 / Maïs doux : 100-60-100 / Radis : 80-50-80
Pois : 20-80-120 / Fève : 40-50-90 / Pommes de terre : 60-130-170
Oignon : 160-80-200 / Haricot : 60-50-120 / Laitue : 100-60-120
Courges : 105-70-120

J'arrive ainsi à un prélèvement annuel par Ha de NPK= 220 - 170 - 310
Les apports fertilisants de 1,2 cm de BRF par Ha : NPK = 205 - 165 - 165 :top:
C'est presque trop beau pour être vrai :lol:

J'en arrive à la conclusion qu'il ne faudrait pas mettre plus de "vrai" BRF par an, même en espaçant les dates d'apports car, un jour, tout ce petit monde participera à la fertilisation du potager.
Aussi, en mettre beaucoup, moins souvent :?: peu d'intérêt à première vue :roll: d'autant qu'il vaut sans doute beaucoup mieux "un p'tit peu souvent" que "trop d'un coup" compte tenu de la faible vitesse de "décomposition" signalée partout.

A noter toutefois, qu'on resterait déficitaire en potasse et qu'il faudrait une 100 aine d'unité en plus du BRF, par an.
Les apports de purins de consoude ou de cendres de bois restent donc plus qu'utiles
Carottine a écrit :J'ai d'abord cru à une plaisanterie
Et non, comme on dit << il n' y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis :top: >>
En tout cas, très très grande a été ma surprise.
Par honnêteté, je ne sais pas si tu avais vu que j'ai même été jusqu'à corriger ma réponse sur le post "du buis" où nous avions échangé.

Ceci dit, si on prenait davantage l'habitude de s'appuyer (de temps en temps, au moins :lol: ) sur des résultats tangibles que sur des impressions ... nos échanges seraient moins houleux.
Et en ce qui concerne le BRF, je n'ai jamais vu de résultats dans nos échanges :twisted: malgré des pleines pages de discussions. Les chiffres existaient, il fallait prendre la peine d'aller les chercher et les digérer (une semaine de travail par petit coups) ... j'ai le temps, suis à la retraite :lol:
à+
Dernière modification par aygues31 le sam. 21 nov. 2009 19:41, modifié 1 fois.
la bonne excuse des mauvais jardiniers ? ... la lune! :lol:

Une enquête sur la qualité des TERREAUX :top:
Viens participer, on a besoin de toi

Avatar de l’utilisateur
Lionnel
Prince du jardin
Messages : 9888
Inscription : dim. 24 sept. 2006 20:51
Localisation : Vaucluse, Provence

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Message par Lionnel » sam. 21 nov. 2009 19:34

Salut

Et béh, tu as dû y passer des heures, mais, félicitations !

Je n'ai pas compris comment tu en arrives à
aygues31 a écrit :
Je vais, désormais, supprimer tout autre apport de fertilisants :love: tant organiques que minéraux, au potager et poursuivre mes apports de BRF (1 cm par an) ... sans labour, ni autres travaux de la terre :lol: :top:
à partir de
aygues31 a écrit :
5 - La mobilisation de l'azote du sol ?
On lira ici, page 26 où, G. Lémieux propose d'apporter 1,5 Kg d'azote par M3 de BRF.
Dans ce rapport, page 120, après de très complexes résultats et des droites de régression en pagaille, on nous propose une quantité de N immobilisé par le BRF de 25,5% + 7,7% par m3 de BRF apporté.
On notera à la page 125 qu'on est, malgré le caractère écologique du BRF, dans un système "conventionnel" avec des apports de 153 unités d'azote par de l'ammonitrate et un solde pour la culture de 200 unités par Ha. :!:

Les chiffres "pratiques" pour nous, valeureux potagistes :lol: , se trouvent à la page 164 où l'on nous dit que la mobilisation de l'azote dans les 15 premiers cm du sol est de l'ordre de 1,2 Kg d'azote par M3/Ha de BRF épandu.
En retenant une densité de 370 Kg de BRF / M3, un apport de 1 cm au potager, c'est 3,7 Kg/m² et 100 m3 / ha d'où une mobilisation de 120 kg d'azote qu'il faudrait compenser.

Cette compensation demandera d'apporter par m² : soit 36 g. d'ammonitrate, soit 26 g. de perlutée, soit (pour répondre à Carottine), 600 litres d'urine. :lol: désolé mais je n'ai pas trouvé de produit organique capable d'apporter tant d'azote. Si vous avez ... dites le :roll:
Dans les conditions de cette expé, on nous rajoute que le sol a pu "digérer" 143 M3/Ha de BRF avec un coef. Iso-humique de 50% pour fabriquer 143x50% = 72 Kg d'humus par M3 de BRF :top: … ce qui est extrêmement intéressant pour nos légumes, la souplesse de nos argiles et le dé-compactage de nos sols. :kiss:
Si le brf a besoin d'autant d'azote, comment en arrives-tu à te décider de supprimer tout apport d'azote ?

J'ai dû rater un truc.

Lionnel

Avatar de l’utilisateur
Marcus
Empereur jardinier
Messages : 22821
Inscription : sam. 03 déc. 2005 21:24
Région : Centre
Localisation : Touraine

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Message par Marcus » sam. 21 nov. 2009 19:37

Bonsoir et merci pour tes explications,

Effectivement mon brf a pratiquement disparu, je suis actuellement en train d'en faire d'autre pour maintenir quelques allées praticables dans mon jardin.
Mon énorme surprise est dans les apports de fertilisation pour 1 à 1,5 cm de BRF chaque année ... on couvrirait largement les besoins NPK de tous les légumes.
Je ne nie pas que le brf est très bon apport de fertilisation mais c'est à la seule et unique condition qu'il soit dégradé.
Donc c'est un peu le chien qui se mord la queue car le nouveau brf aura besoin d'une partie de l'azote fournie par l'ancien.

.... :?:
Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute sur le sujet. P.Desproges

Un peu de chez moi

Avatar de l’utilisateur
Ayn
Pépinière à blabla
Messages : 2575
Inscription : lun. 31 août 2009 22:24
Région : Pays de la Loire

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Message par Ayn » sam. 21 nov. 2009 19:43

Du coup, il n'est peut-être pas très bon d'en mettre en paillage dans les allées, car cela les fertilise, et les minéraux sont perdus car lessivés ???

Et quid de mon problème de remonter le % de MO de mon sol ?

en effet, si j'en crois tes chiffres, je n'ai guère intérêt à en mettre plus pour remonter la MO, sinon je vais me retrouver avec des quantités de NPK hallucinantes qui vont griller mes plantes !

Du coup, il ne me reste plus qu'à compter sur l'action du temps, avec un apport annuel qui va progressivement améliorer la texture et restituer l'humus manquant.

Avatar de l’utilisateur
Marcus
Empereur jardinier
Messages : 22821
Inscription : sam. 03 déc. 2005 21:24
Région : Centre
Localisation : Touraine

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Message par Marcus » sam. 21 nov. 2009 22:35

Bonsoir,
Ayn a écrit :Du coup, il n'est peut-être pas très bon d'en mettre en paillage dans les allées, car cela les fertilise, et les minéraux sont perdus car lessivés ???
Je pense que les apports en fertilisation ne restent pas exactement a l'endroit ou ils ont été "déposés". L'eau, les mouvements du sol, les insectes et animaux souterrains, la dispersion des racines, doivent étaler ces apports dans un rayon plus ou moins important.

.....Mais ceci n'est qu'un point de vu totalement personnel. :wink:
Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute sur le sujet. P.Desproges

Un peu de chez moi

Avatar de l’utilisateur
chouette alors
Grossiste en parlotte
Messages : 3084
Inscription : jeu. 23 avr. 2009 15:34
Localisation : Sud d'Avranches près Mont Saint Michel

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Message par chouette alors » dim. 22 nov. 2009 0:35

Pour appuyer ce que dit Marcus, je pense que de même que les feuilles ne restent pas qu'au pied de l'arbre quand elles tombent, les vers de terre déambulent en long en large et en travers, par exemple. :wink:

Quel inconvénient verrais-tu à fertiliser les allées?
Pour ma part j'y vois un avantage.
J'ai eu une discussion très intéressante cet après-midi avec un spécialiste.
J'en ai conclu qu'ayant raclé mes allées assez fortement, jusqu'à la couche argileuse, je ne puis mettre n'importe quoi tel quel.
Dans un premier temps, je vais remettre de ma terre (argile, terre, humus mélangés= complexe argilo humique?) comme j'avais prévu de le faire.
Puis, comme il n'apparaît pas du tout certain que la luzerne se plaise dans ces conditions très argileuses si je ne remets dans les allées qu'une assez fine couche de terre, je mettrais probablement du BRF au printemps après l'engrais vert. J'attendrai ensuite qu'il se décompose. Ultérieurement, j'envisage de semer de la minette (http://zorglub.over-blog.net/article-31772426.html) peut-être en mélange avec des pantoufles du petit Jésus (à savoir du lotier :D ). Cela me fournira alors un engrais vert tout proche de sa destination :wink:
Que le ciel soit tout en bagarre, qu'il vente ou qu'il neige, garde du soleil dans le coeur!
"Encaisse ... et..... rebondis!"

Yann58
Fleur de pipelette
Messages : 621
Inscription : jeu. 22 oct. 2009 11:27
Région : Bourgogne
Contact :

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Message par Yann58 » dim. 22 nov. 2009 1:43

Merci pour le boulot de recherche et les liens ! :top: :top:
aygues31 a écrit : Et je découvre :roll: que les "bios" qui (comme je l'ai lu) témoignent apporter 4, 6 voire 10 cm :mrgreen: de BRF sur-fertilisent leur potager (fallait-il le savoir :twisted: ) encore plus que les "conventionnels" (si souvent critiqués) ...
:angryfire: 5 cm de BRF ferait un apport de NPK = 850 - 690 - 680 ... j'y crois pas :!:
:oh: NPK en excès va dans les nappes qu'il soit d'origine organique ou minérale.
Attention, les éléments présents dans le BRF ne sont peut-être pas minéralisés instantanément.
Il s'agit là d'apports organiques différents des apports minéraux qui, eux, sont lessivés instantanément s'il n'y a pas les plantes pour les utiliser.
Je pense donc que des apports importants de BRF constituent une augmentation du stock de minéraux, mais ce stock n'est mobilisé pour les plantes ou minéralisé que sous certaines conditions (présence de vie pour transformer les molécules, lignine etc., chaleur et humidité pour que les bactéries minéralisatrices bossent, ...
Un sol riche en humus n'est pas systématiquement un sol fertile, si les conditions pour la minéralisation ne sont pas réunies. Un sol "étouffé" de BRF n'est de la même manière pas systématiquement un sol qui va lessiver du NPK.

Pour avoir le coeur net, il faudrait mesurer au bout de qq années un bilan minéral.

Concernant le K.
Avec l'azote, le K serait donc le talon d'Achille du BRF selon tes calculs !
En rapport donc avec le déficit de potasse, Aygues, peux tu dire combien de K possède un sol "standard" et combien d'années il faut pour épuiser le stock de K sans aucun apport extérieur ?
Je me dis que les vers de terre sont capables d'être K-contributeurs et de mettre à disposition du K s'il en manque (anéciques qui remontent de la terre; les turricules sont riches en minéraux assimilables).

A+
Un con qui marche va plus loin que deux intellectuels assis.

Avatar de l’utilisateur
Oncle Fritz
Liseron du clavier
Messages : 2469
Inscription : mer. 22 nov. 2006 19:29
Localisation : Loire-Atlantique

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Message par Oncle Fritz » dim. 22 nov. 2009 10:13

aygues31 a écrit :
Ceci dit, si on prenait davantage l'habitude de s'appuyer (de temps en temps, au moins :lol: ) sur des résultats tangibles que sur des impressions ... nos échanges seraient moins houleux.
Et en ce qui concerne le BRF, je n'ai jamais vu de résultats dans nos échanges :twisted: malgré des pleines pages de discussions. Les chiffres existaient, il fallait prendre la peine d'aller les chercher et les digérer (une semaine de travail par petit coups) ... j'ai le temps, suis à la retraite :lol:
à+[/i][/color]
Bravo pour ton travail. Concernant les résultats tangibles, ceux de mon jardin m'ont toujours suffi et ce sont ceux-là que j'ai évoqués dans mes posts. Tout le monde n'a pas le goût pour l'approche scientifique qui, dans le potager familial, n'est pas indispensable pour valider un résultat.
Concernant l'azote, il me semble que la mobilisation de l'azote, et donc l'éventuelle faim d'azote, a lieu lors de la phase de décomposition de la lignine par les champignons. Par conséquent, si on apporte des quantités raisonnables de BRF avant la Noël (disons...), cette question de l'azote est peut-être une fausse question (avec le sol dont je dispose; avec un sol sableux, il peut en être autrement). Mes apports d'azote sont diversifiés (ce qui me permet de ne pas négliger l'apport de mes deux poules au regard de la surface de mon potager; même si cela peut paraître ridicule aux yeux de ceux qui sont plus habitués à des apports plus "monolithiques") et suffisants si j'en crois la couleur des feuilles des légumes gourmands. Je ne nie pas ce que disent les chiffres, mais je me demande s'ils disent tout!
Voilà, cela me fait plaisir que tu aies changé d'avis au sujet du BRF et te voir mettre tes connaissances et tes compétences au service d'une meilleure connaissance de ce matériau aux multiples facettes.
:)
Oncle Fritz

Répondre

Revenir à « Aux techniques sans travail du sol »