Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Ce forum est consacré aux techniques sans travail du sol pour l'améliorer et l'entretenir.
Avatar de l’utilisateur
Dam79
Liseron du clavier
Messages : 2450
Inscription : mer. 04 nov. 2009 12:17
Région : Bretagne
Localisation : Toujours plus à l'ouest

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Message par Dam79 »

Bonjour Ayn,

J'avais un doc la dessus, je ne le retrouve plus! comme plein d'autres! Je vois très bien de quoi tu parles, c'est très intéressant, il y a une affaire de cycle pour favoriser l'un ou l'autre, le plus favorable provenant de la minéralisation des acides fulviques et des acides humiques si je me goure pas.
Edit: je vois qu'Appius t'a répondu...

Pour les pertes, j'avais également un doc plein de données dont le sujet est la nécessité d'entretenir les ripisylves, il y avait dans ce doc les tableaux de mesures des éléments relevés dans l'eau (ruisseau-petite rivière) entre un champs bordé par ripisylve et un qui ne l'est pas, l'augmentation des éléments suites à un travail du sol (et aussi les forte pluie) y était flagrante et en plus en quasi temps réel... Faut que je retrouve ça, et l'autre doc. :)

Enfin, il y a document très complet sur le stockage de carbone dans le sol ici (un peu long à charger) où il y a des données la dessus, en comparaison, travail et non travail (A partir de la page 124 et à partir de 210).
Le Thrace ESOPE, Rats des champs

jackber
Graine de timide
Messages : 11
Inscription : dim. 28 nov. 2010 20:17
Région : Pays de la Loire
Sexe : Homme

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Message par jackber »

Il y a une manière simple de raisonner le sol vivant pour les non initiés : il faut nourrir le sol ( donc l'activité biologique) avec des résidus les plus variés possible, avec des résidus verts ( tonte) des résidus ligneux pour les champignon ( BRF ou paille) et des résidus riches en azote ( plantes légumineuses). Ne plus déranger l'organisation crée par les vers de terre ( zero travail) et choisir ses plantes en fonctions d'objectifs précis ( rotation), où on va jouer avec la notionn d'allélopathie ( cf wikipédia vous serez surpris). Pas de sol nu! Ce sont les principes même de l'AC appliqués à n'importe quel sol. C'est simple à faire comprendre à quiconque veut jardiner. Le meilleur indicateur c'est la présence des vers de terre qu'on ne sait plus voir malheureusement. A ce propos, quand vous allez dans un festival jardin, bio, durable bref..., amusez vous à demander des livres sur les vers de terre vous serez surpris qu'il n' y a pratiquement rien qui se vend à ce sujet. C'est du vécu et c'est navrant qu'on pense à tout sauf à notre principal ingénieur du sol!
Il faut se mettre au ver..de terre

Avatar de l’utilisateur
aygues31
Prince du jardin
Messages : 9553
Inscription : mar. 30 janv. 2007 12:57
Région : Midi-Pyrénées
Sexe : Homme
Localisation : Région Toulousaine

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Message par aygues31 »

appius a écrit : réjouissons nous aussi qu'Aygues soit devenu un si grand défenseur de Konrad Schreiber,
Aller rechercher de vieux échanges pour me mettre au pilori !
Ayn, avec la pondération qu'il semble avoir, pourrait te dire que ce n'est pas très élégant.
Mais tu ne lis pas très bien ce que je viens d'écrire !
Qu'ai je donc écrit qui te fasse penser que j'étais devenu "un grand défenseur de Konrad Schreiber" :?:
Ce n'est pas parce qu'on écoute un orateur, parmi bien d'autres, qu'on est d'accord avec ce qu'il dit. :veryhappy:

Et ce "réjouissons-nous" :pastop: comme pour appeler la foule à me lapider.
Ayn va pouvoir, à nouveau intervenir pour trouver ces mots déplacés.
Et c'est moi qui provoque ... hein Ayn :?: ... merci Ayn :roll:

appius a écrit : car il y a 6 mois, quand je lui ai donné à lire quelques propos de lui, il me l'avait foutu à la porte sans ménagement
Et tu recommences :mrgreen:
Oui, je persiste et te demande de bien vouloir me répondre, sans te défiler ... chiche :?:
:arrow: Pourquoi un compost "terminé" ne serait pas une pratique apte à remonter le taux de matière organique du sol où il est épandu ?

Et ne me sors pas que (je connais :lol: ) :
:arrow: << le compost de déchets verts ou de jardin familial augmente le taux de matière organique mais pas sa fonctionnalité, qui même peut décliner (sic CS) >> et là, il faudra le démontrer à partir d'analyses de sol ou d'expériences sérieuses dont on a les mesures objectives.
Il ne suffit pas de l'annoncer afin de mieux démontrer l'intérêt d'autres solutions.

Ne me sors pas non plus que (je connais aussi :lol: ) :
:arrow: << de meilleurs résultats sont obtenus avec des produits frais qui activent l'activité biologique et lui donne sa fonctionnalité (sic CS) >> ... c'est à croire que le sol dans lequel on fait ces apports est un sol mort, sans activité propre susceptible de valoriser ce nouvel ajout :!:

La théorie de CS est que << L'humus (fraction stable et structurante la MO) est produit par l'activité des êtres vivants du sol. Intimement mélangé à la fraction minérale du sol, par la digestion des vers, des champignons et autre composante de la pedofaune, tout apport humique stabilisé devient difficile à valoriser. >>

Bien sûr que, selon cette théorie, l'apport de BRF (MO toute neuve, véritable nouvel aliment) devient la seule technique que l'activité biologique du sol serait apte à valoriser.

CS dit toutefois << qu'il ne comprends pas pourquoi ! >>
Et moi non plus car, c'est supposer que la vie des sols, non couverts de substrats végétaux importants, a décliné au fil des siècles.

Que dire alors de l'activité biologique des prairies de fauche (toujours les mêmes, loin des exploitations et parcelles non cloturées pour la garde des animaux donc, jamais pâturées pour retrouver, au moins, les fécès des animaux) où l'intégralité des végétations produites a été enlevée au fil de très nombreuses années. :?:
Or, sous ces prairies, on trouve une activité biologique importante (malgré, d'ailleurs, une fertilisation minérale non négligeable et parfois assez conséquente, souvent à partir de scories afin d'y ménager la présence des légumineuses)

:arrow: Pourquoi l'enfouissement des pailles serait une pratique dénuée de tout intérêt :?: (sic CS)
On n'est pas avec du compost "achevé" mais avec des celluloses prêtes à être dégradées puis débobinées par la vie du sol.
Toi qui parle si souvent des sols forestiers ... les feuilles qui tombent des arbres pour aller conforter la MO du couvert, ne sont ni plus vivantes, ni plus mortes, que les pailles de céréales enfouies après récolte :!:

Tu vas me dire ... ces pailles sont asphyxiées par un labour profond :?:
NON, ces pailles ne sont pas labourées (avec la destruction de la MO induite par ce travail profond) mais simplement passées au "cover-crop" (couverture récolte :lol: ) simple outil de surface, à disques inversés, qui ne travaillent que les premiers cm du sol.

J'avais aussi rajouté, dans mon message que tu as été recherché :pastop: :
<< Nos sols s'usent très vite en brulant leur matière organique, pourtant indispensable aux échanges nutritifs entre "le sol et les plantes".
Sachons la conserver dans nos potagers en y re-introduisant toute forme de végétation qui va permettre de maintenir un complexe "argile-humus" satisfaisant.
Les composts, les fumiers, les déchets verts plus ou moins fermentés, le BRF etc ... tout est bon pour conserver un % de MO "jamais assez élevé".
Le 'mal" est, souvent, de ne jamais arriver à en apporter assez. >>

Cela ne te parait pas cohérent ? N'était-ce pas de sages paroles pour éviter de voir la fertilité de nos potagers se dégrader, sans qu'on s'en aperçoive ?
Fallait-il que tu m'y opposes tes lectures de Konrad Schreiber sur le seul intérêt des MO "non déjà finalisées?
à+
la bonne excuse des mauvais jardiniers ? ... la lune! :lol:

Une enquête sur la qualité des TERREAUX :top:
Viens participer, on a besoin de toi

Avatar de l’utilisateur
Dam79
Liseron du clavier
Messages : 2450
Inscription : mer. 04 nov. 2009 12:17
Région : Bretagne
Localisation : Toujours plus à l'ouest

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Message par Dam79 »

Bonjour Jackber,

Tu peux fouiller un peu sur le forum au bio, tu verras que tout ces sujets sont abordés.
Je (on) déplore autant que toi, le peu de donnée / et le peu d'attrait de nos amis terrassiers, foreurs, enfouisseurs et le tout, nu. :wink:

Vous êtes à fond tous, moi aussi, bienvenue au club, :mrgreen:
Le Thrace ESOPE, Rats des champs

jackber
Graine de timide
Messages : 11
Inscription : dim. 28 nov. 2010 20:17
Région : Pays de la Loire
Sexe : Homme

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Message par jackber »

Evidemment je force un peu le trait sur le manque de considération sur les vers de terre mais c'est pour mieux révéler leur importance.
Il faut se mettre au ver..de terre

ro-zanna
Grossiste en parlotte
Messages : 3967
Inscription : ven. 28 août 2009 13:58
Région : Provence Alpes Côte d'Azur

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Message par ro-zanna »

Ben moi je suis super contente! :D
Parceque dans les questions à la fin de son intervention, il y a celle d'un jardinier, qui en demande plus sur la lignine. Konrad explique, et finit par dire que la lignine, on en trouve aussi dans la luzerne (15% quand même!).
Et là, je repense à la lignine de ma vieille carotte ou de mon fenouil qui vous avait fait sourire. :D
Bon... c'est pas du BRF; mais quand même! C'est un apport non négligeable. (je pense à ceux qui n'ont pas de broyeur, ou pas de branches à broyer. Ils ont de quoi faire quand même :D )
De la même façon qu’un pays traite ses sols, il traite ses citoyens. Masanobu FUKUOKA

Avatar de l’utilisateur
Ayn
Pépinière à blabla
Messages : 2575
Inscription : lun. 31 août 2009 22:24
Région : Pays de la Loire

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Message par Ayn »

L'effet du non travail du sol associé au paillage sur la population de vers de terre n'est plus à prouver, en tout cas, pas auprès de ceux qui l'ont tenté, mais uniquement auprès de ceux qui pratiquent encore le sol nu et le motoculteur / labour.

Chez moi, après seulement 2 ans de BRF et arrêt du travail du sol (les deux commencés en même temps), je ne peux pas dire que j'ai un sol plus fertile, à cause de soucis de faim d'azote avec mon BRF frais, mais par contre, je n'ai jamais eu autant de vers de terre et surtout d'une taille aussi impressionnante.

Ma fille en CP travaille actuellement sur les vers de terre en classe. Ils en ont mis dans un vivarium avec de la terre, de la paille et des épluchures de cuisine pour les observer. Du coup elle a voulu en voir aussi au jardin. Et j'ai juste eu à gratouiller 10cm2 pour en voir sortir 5 !!! Elle était bluffée. J'avoue qu'il y a deux ans j'avais seulement 5 vers visibles sur 1m2. J'en ai profité pour lui montrer les cabanes que ces petites bestioles ont faites, bien visibles en ce moment.

jackber
Graine de timide
Messages : 11
Inscription : dim. 28 nov. 2010 20:17
Région : Pays de la Loire
Sexe : Homme

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Message par jackber »

Vous savez aussi qu'on peut les entendre fonctionner! Si vous collez bien l'oreille au sol on peut entendre quelque chose qui ressemble à de la mastication humaine en moins fort certainement!. Je suis aussi musicien ( orchestre turbulence pour les intéressés) et me suis promis d'enregistrer le bruit qu'ils font.
Il faut se mettre au ver..de terre

Astrée
Fleur de pipelette
Messages : 990
Inscription : mar. 09 nov. 2010 0:11
Région : Provence Alpes Côte d'Azur
Sexe : Homme
Localisation : Aix-en-Provence

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Message par Astrée »

aygues31 a écrit :Et que donc Astrée a eu raison de me mettre son mot
Désolé, je ne savais pas que vous étiez, Monsieur, l'auteur de la réglementation, et que donc vous vous sentiriez visé si je critique cette réglementation :lol:

Je m'en excuse humblement. Je n'ai pas l'habitude d'agresser les gens, je m'intéresse uniquement aux idées. Après, que certains souhaitent s'identifier à des idées, çà concerne leur égo, ce n'est plus mon problème.

Il est vrai que je débarque, en particulier sur ce forum, et que je n'y connais strictement rien. Cela fait à peine 35 ans que je travaille sur la Qualité Environnementale, et que je me bats contre une réglementation parfois inappliquée, plus souvent inapplicable, et donc à mes yeux forcément mauvaise puisqu'inefficace, même lorsque parfois elle prétend vouloir rattraper son retard sur les besoins de la société. J'ai effectivement tendance à la mettre en cause. Et si un Préfet juge inutile de l'appliquer, c'est bien la preuve, là aussi uniquement à mes yeux, qu'elle est mal conçue. Mais j'admets parfaitement que d'autres puissent en avoir une autre vision.

Je ne donnais que mon avis sur une réglementation, je conçois qu'il puisse y avoir d'autres avis. L'agressivité n'est pas une argumentation. "L'agressivité n'est que le reflet du complexe d'infériorité", disait Alfred Adler.

Avatar de l’utilisateur
Oncle Fritz
Liseron du clavier
Messages : 2469
Inscription : mer. 22 nov. 2006 19:29
Localisation : Loire-Atlantique

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Message par Oncle Fritz »

ro-zanna a écrit :Et là, je repense à la lignine de ma vieille carotte ou de mon fenouil qui vous avait fait sourire. :D
Bon... c'est pas du BRF; mais quand même! C'est un apport non négligeable. (je pense à ceux qui n'ont pas de broyeur, ou pas de branches à broyer. Ils ont de quoi faire quand même :D )
Un paysan de mon coin m'a raconté que, dans le temps, les gens qui n'avaient ni sous pour acheter du bois, ni bois à couper, allaient dans les champs et les fermes pour récupérer les tiges de choux. Ils brûlaient ces tiges pour se chauffer. Cela pour aller dans ton sens, Rozanna.
:)
Oncle Fritz

ro-zanna
Grossiste en parlotte
Messages : 3967
Inscription : ven. 28 août 2009 13:58
Région : Provence Alpes Côte d'Azur

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Message par ro-zanna »

:D :D (ça devait sentir bon! )
J'ai maintenant un broyeur, et on ne comprend pas encore tout le processus qui fait de la lignine un réservoir sans commune mesure; mais maintenant qu'on sait que la lignine est un véritable trésor, ce serait vraiment top que quelqu'un s'intéresse à celle contenue dans les légumes comme dans les endémiques que l'on a tous chez soi. Il manque des mesures. Mais ça va forcément venir :)
(Konrad parle des grands sujets, qu'on a éradiqué des cultures. Mon fenouil, en fin de croissance, est très grand! :?: )
De la même façon qu’un pays traite ses sols, il traite ses citoyens. Masanobu FUKUOKA

Avatar de l’utilisateur
Ayn
Pépinière à blabla
Messages : 2575
Inscription : lun. 31 août 2009 22:24
Région : Pays de la Loire

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Message par Ayn »

Ah, les tiges des choux, c'est vrai que c'est coriace ! Si je les mets au composteur, un an après, je les retrouve presque intacts. Si j'essaie de les passer au broyeur, ça passe pas à cause du diamètre. Et rien que de les couper au raz du sol, il faut sortir la scie arboricole ! Alors que ce soit riche en lignine au point de servir de bois de chauffage, je veux bien le croire.

De toute manière, on trouve de la lignine dans toutes les plantes ou presque. C'est juste la quantité qui n'est pas la même : très faible chez la plupart des vivaces, notamment celles en rosette dépourvues de tiges, déjà plus présente dans les plantes présentant une tige, et très forte dans le tronc des arbres.

Sinon, concernant le labour en plein champ, je me suis amusée à regarder autour de moi aujourd'hui, et je dois dire que si depuis 3-4 ans j'observe un nombre de plus en plus grand de champs laissant les pailles et restes de culture en place et n'ayant passé qu'un rapide coup de (je ne sais pas comment s'appelle cet attelage) pour les soulever et les coucher, éventuellement les enfouir faiblement, malgré tout je vois encore une bonne moitié des champs qui ont été labourés à la charrue, avec de grosses mottes d'argile compact retournées, et plus aucune trace de débris végétaux visibles en surface. Quant aux champs enherbés avec une culture intermédiaire d'hiver ou un engrais vert, c'est bien simple, je n'en ai pas vu un seul sur mon trajet.

La preuve qu'il y a une évolution malgré tout visible, mais très lente et incomplète, et encore beaucoup de réfractaires ou d'agriculteurs simplement non avertis (assistent-ils seulement à des réunions de formation ou d'information sur le sujet ? j'en imagine bien certains dire qu'ils n'ont pas de temps à perdre avec ça, et que ce ne sont pas des jeunots tout juste sortis de l'école qui vont leur apprendre leur métier, lol !).

Après, je n'irai pas accuser les uns ou les autres, je pense juste qu'il faut du temps pour changer les mentalités. Ce n'est qu'avec le témoignage positif de ceux passés aux TCS que ça évoluera. Le bouche à oreille est souvent plus efficace que les formations théoriques. Quand le voisin prouve qu'il a les mêmes rendements dans son potager sans passer le motoculteur, alors on veut bien l'écouter. Mais les premières années il passe pour un fou, quelques soient ses arguments.

Avatar de l’utilisateur
beletted
Bourgeon de bavard
Messages : 206
Inscription : mer. 03 nov. 2010 8:55
Région : Poitou Charentes
Sexe : Femme

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Message par beletted »

:veryhappy: :veryhappy:
C'est exactement ce que je pense.
Pour moi c'est pareil pour l'apiculture, les tlb, le jardin...

Il n'y a que l'exemple qui fera avancer les choses.
Surtout ne pas vouloir imposer son point de vue car les gens se ferment et se détournent des donneurs de leçons !

Alors... à nos jardins et nos ruches :fete:

Avatar de l’utilisateur
appius
Seigneur des paquerettes
Messages : 8581
Inscription : lun. 02 août 2004 9:12
Localisation : Loiret

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Message par appius »

Pour continuer sur ses usages anciens pas si eloignés, dans le Quercy, les habitants ramassaient de grosses quantités de buis sur les causses ou il était très présent. Ca participait à l'entretient des chemins et des murets, mais ca constituait en même temps une litière et un amendement car, l'hiver, les femmes le débitaient pour fabriquer de la litière pour les animaux qui étaient ensuite épandue dans les cultures. Une espèce de BRF avec son complément azoté. Ca rappelle bien sur les pratiques de Pascal Poot qui disait faire broyer ses branchages par ses moutons avant de les épandre :wink:

Avatar de l’utilisateur
appius
Seigneur des paquerettes
Messages : 8581
Inscription : lun. 02 août 2004 9:12
Localisation : Loiret

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Message par appius »

tardivement, je répond à ça. j'ai pris mon temps parce que à chaud, j'aurais été moins constructif. je vais essayer de le rester...
aygues31 a écrit : Aller rechercher de vieux échanges pour me mettre au pilori !
Ayn, avec la pondération qu'il semble avoir, pourrait te dire que ce n'est pas très élégant.
Mais tu ne lis pas très bien ce que je viens d'écrire !
Qu'ai je donc écrit qui te fasse penser que j'étais devenu "un grand défenseur de Konrad Schreiber" :?:
Ce n'est pas parce qu'on écoute un orateur, parmi bien d'autres, qu'on est d'accord avec ce qu'il dit. :veryhappy:

Et ce "réjouissons-nous" :pastop: comme pour appeler la foule à me lapider.
Ayn va pouvoir, à nouveau intervenir pour trouver ces mots déplacés.
Et c'est moi qui provoque ... hein Ayn :?: ... merci Ayn :roll:
Pour rester constructif, donc, je vais ignorer ceci.

aygues31 a écrit :
:arrow: Pourquoi un compost "terminé" ne serait pas une pratique apte à remonter le taux de matière organique du sol où il est épandu ?
Personne n'a nié que ça augmentait le taux de matière organique du sol.
Ce qui est nié, c'est que tout ce qui constitue le "taux de matière organique du sol" ai la même valeur. En effet, rappelons que la matière organique du sol : "regroupe une somme importante et hétérogène de substances et composés carbonés d'origine végétale et animale : des débris en cours de décomposition issus de la végétation (sarments, feuilles, racines, herbe) qui constituent la litière du sol, jusqu'à l'humus stable solidement fixé aux particules d'argile qui garantit la pérennité structurale" (http://www.vignevin-sudouest.com/public ... anique.php)
Toute notre discussion, et tout le propos de Konrad Schreiber, c'est précisément de dépasser ce concept fourre-tout insatisfaisant, et d'isoler les meilleures pratiques.
aygues31 a écrit :
Et ne me sors pas que (je connais :lol: ) :
:arrow: << le compost de déchets verts ou de jardin familial augmente le taux de matière organique mais pas sa fonctionnalité, qui même peut décliner (sic CS) >> et là, il faudra le démontrer à partir d'analyses de sol ou d'expériences sérieuses dont on a les mesures objectives.
Il ne suffit pas de l'annoncer afin de mieux démontrer l'intérêt d'autres solutions.
Je te le sors à la suite de Konrad Schreiber, parce que, contrairement à ce que tu dis, c'est prouvé et observé. Konrad Schreiber fait référence aux maraichers nantais qui en incorporent "des milliers de tonnes [de compost de dechets verts] tous les ans sans aucun effet positif sur la structure des sols ni sur la teneur des sols en matière organique. Parfois même, le produit est lessivé". Précisons aussi que Konrad Schreiber n'est pas qu'un "agronome de salon", comme tu te plais à le traiter, c'est aussi un agriculteur.
aygues31 a écrit :
Ne me sors pas non plus que (je connais aussi :lol: ) :
:arrow: << de meilleurs résultats sont obtenus avec des produits frais qui activent l'activité biologique et lui donne sa fonctionnalité (sic CS) >> ... c'est à croire que le sol dans lequel on fait ces apports est un sol mort, sans activité propre susceptible de valoriser ce nouvel ajout :!:
Dans une dynamique biologique, pour qu'un sol valorise un ajout, il faut que cet ajout représente une source de nourriture pour lui. Comme explique Konrad Schreiber, si on apporte un produit complètement affiné comme le compost de DV des plateformes, "La problématique est simple:
1) le produit est cuit par la montée en température qui dure très longtemps (3 à 5 mois)
2) toute la partie labile, nutriments pour l'activité bilogique, est perdue, il n'y a plus d'effet d'aggradation possible
3) au sol, ce produit doit être incorporé et se comporte un peu comme du charbon. Il y a accumulation qui peut devenir problématique dans certaines conditions (manque d'activité biologique des sols et sécheresse notamment)"
aygues31 a écrit :
La théorie de CS est que << L'humus (fraction stable et structurante la MO) est produit par l'activité des êtres vivants du sol. Intimement mélangé à la fraction minérale du sol, par la digestion des vers, des champignons et autre composante de la pedofaune, tout apport humique stabilisé devient difficile à valoriser. >>
Bien sûr que, selon cette théorie, l'apport de BRF (MO toute neuve, véritable nouvel aliment) devient la seule technique que l'activité biologique du sol serait apte à valoriser.
Bien sur que non! Ne serait-ce que parce que Konrad Schreiber, agriculteur lui-même, sait bien que le BRF est un produit rare et qu'il faut donc chercher d'autres pratique pour remplacer ou compléter cette ressource. Tu sais très bien, si tu a été le voir comme tu le dis, que l'essentiel de sa recherche porte en fait sur les couverts végétaux et les cultures intercalaires d'engrais verts.
aygues31 a écrit :
CS dit toutefois << qu'il ne comprends pas pourquoi ! >>
Et moi non plus car, c'est supposer que la vie des sols, non couverts de substrats végétaux importants, a décliné au fil des siècles.
je ne retrouve pas ce passage auquel tu fais référence... Mais ce n'est pas un scoop de dire que les sols sans couverts subissent une érosion néfaste.
aygues31 a écrit :
Que dire alors de l'activité biologique des prairies de fauche (toujours les mêmes, loin des exploitations et parcelles non cloturées pour la garde des animaux donc, jamais pâturées pour retrouver, au moins, les fécès des animaux) où l'intégralité des végétations produites a été enlevée au fil de très nombreuses années. :?:
Or, sous ces prairies, on trouve une activité biologique importante

(malgré, d'ailleurs, une fertilisation minérale non négligeable et parfois assez conséquente, souvent à partir de scories afin d'y ménager la présence des légumineuses)
Si l'activité de ces sous-sols est si importante sous ces prairies, n'est pas précisément parce que l'intervention humaine se limite à la partie aérienne et qu'on ne touche jamais à ces sous-sols?
aygues31 a écrit :
:arrow: Pourquoi l'enfouissement des pailles serait une pratique dénuée de tout intérêt :?: (sic CS)
On n'est pas avec du compost "achevé" mais avec des celluloses prêtes à être dégradées puis débobinées par la vie du sol.
Toi qui parle si souvent des sols forestiers ... les feuilles qui tombent des arbres pour aller conforter la MO du couvert, ne sont ni plus vivantes, ni plus mortes, que les pailles de céréales enfouies après récolte :!:
personne n'a dit qu'enfouir les pailles était dénuée d'interêt! au contraire, le recyclage en place des pailles et un des principes de l'agriculture de conservation. sur ce point, on est complètement d'accord ( :fete: )
aygues31 a écrit :
Tu vas me dire ... ces pailles sont asphyxiées par un labour profond :?:
NON, ces pailles ne sont pas labourées (avec la destruction de la MO induite par ce travail profond) mais simplement passées au "cover-crop" (couverture récolte :lol: ) simple outil de surface, à disques inversés, qui ne travaillent que les premiers cm du sol.
On est toujours d'accord : les pailles doivent rester en surface ou dans la partie encore anaérobique du sol. c'est toujours l'un des principes de l'agriculture de conservation...
aygues31 a écrit :
J'avais aussi rajouté, dans mon message que tu as été recherché :pastop: :
<< Nos sols s'usent très vite en brulant leur matière organique, pourtant indispensable aux échanges nutritifs entre "le sol et les plantes".
Sachons la conserver dans nos potagers en y re-introduisant toute forme de végétation qui va permettre de maintenir un complexe "argile-humus" satisfaisant.
Les composts, les fumiers, les déchets verts plus ou moins fermentés, le BRF etc ... tout est bon pour conserver un % de MO "jamais assez élevé".
Le 'mal" est, souvent, de ne jamais arriver à en apporter assez. >>
:top:
je dirais juste qu'il faut pas se priver de composter en place ce qu'on peut composter en place au lieu de tout mettre dans un composteur, afin que le sol profite de l'integralité du processus, et non juste du produit fini qui ne contribue pas vraiment au CAH

Répondre

Revenir à « Aux techniques sans travail du sol »