Page 32 sur 33

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Publié : lun. 28 janv. 2013 11:35
par aygues31
mycose a écrit :Bonsoir à tous, pour ma part je constate que le brf disparaît dans l'année.
Bonjour mycose,
A la maison, c'est pareil, les apports de BRF que je laisse toujours en surface, sans enfouir, disparaissent à 80% dans l'année.

Les premiers agents qui vont attaquer ce BRFsont les champignons.
Or ceux-ci ont besoin d'air pour vivre. Il me parait donc anormal d'enfouir le BRF.
De plus, si on conseille de réaliser le BRF avec des bois vivants et relativement jeunes, c'est pour disposer d'un stock d'azote suffisant aux besoins des bactéries qui vont, elles, d'attaquer à la cellulose.

Aussi, disposant de BRF dont je ne maitrise pas la composition (branches de toute taille, part inconnue et variable de résineux, selon les camions apportés par la Mairie du village) je n'utilise ce BRF (plutôt bois déchiqueté de tout âge et toute nature), je ne m'en sers qu'en paillis et toute l'année.

Ces apports sont parfois importants (5 à 7 cm), sur toutes les planches du potager, au gré des places disponibles pour ces épandages.
J'y rajoute systématiquement de l'azote (3 à 5 g. d'N par m² souvent sous forme minérale diluée dans l'arrosoir) afin d'apporter ce qui va manquer aux champignons et bactéries qu'ils ne pourront aller puiser dans le sol (en restant en surface).

Je ne laboure jamais et me contente de griffer le sol, en fin d'année, au moment du nettoyage des planches qui ont porté les production d'été (tomates, poivrons, aubergines ...) ou bien en cours de fin d'été pour la préparation des cultures d'hiver.
C'est à ce moment la qu'on note que ce qui reste, par rapport à ce qu'on avait mis, est assez ridicule et surtout composé de gros morceaux qui n'ont pas encore eu le temps de se déliter.

C'est une pratique, certes très simplifiée, mais qui me donne satisfaction au travers des résultats que je rencontre au jardin.
Le sol reste relativement frais sans trop besoin d'arrosages, les adventices ont presque complètement disparu et la terre est souple, non compactée bien qu'assez argileuse.
Il n'y a donc jamais de sol nu et mes vertèbres vont beaucoup mieux.
Mes détracteurs le savent :D , les légumes sont toutefois fertilisés (engrais minéraux) mais au seul "niveau de leurs exportations" annuelles ... faut bien les nourrir. :love:

En ce moment, les carottes et les poireaux émergent d'un un tapis de BRF tout comme les artichauts et les oignons, en pleine pousse, ainsi que les salades mais là, c'est la fin.
Bref, faut-il vraiment se poser toutes ces questions que je vois fleurir dans nos discussions jusqu'à, ce que je ne comprends absolument pas, : << de ne pas conseiller le BRF aux annuelles >> :pastop: en le réservant aux vivaces ?

C'est vrai, je l'avoue, j'ai du BRF gratuit amené par la Mairie (qui économise 40 € par tonne à ne pas déposer cela en déchèterie) ... 1 petit camion amené hier encore. :kiss:
Ainsi, le % de Matières Organiques de la terre de mon potager doit être énorme et, pour moi, c'est le principal. :top:

L'énorme inconvénient de cette pratique ... énorme :pastop: ... les limaces et les mulots. :!:
à+

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Publié : lun. 28 janv. 2013 12:49
par le cerbere
la vitesse d'humification d'un broyât de bois (BRF ou non) dépend de trois points.
la taille du broyât. (on s'en doute!)
la nature de l'essence. une essence pionnière s'humifira toujours plus vite qu'une essence climacique.
et la "fraicheur" du broyât. plus il est sec, moins cela va vite.
tout ceci en conditions climatiques équivalentes, bien entendu.

je ne pense pas, aygues31, que quelqu'un ici est déconseiller le BRF aux annuelles.
il a seulement été dit que ce sont les vivaces et arbres qui en tireront le mieux profit et que le BRF aux annuelle serait plus profitable si il est couplé avec des apports de M.O à dominance bactérienne. en clair, ne pas utiliser uniquement du BRF pour les annuelles.

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Publié : sam. 23 mars 2013 19:58
par piwiyz
Etant bucheron, je dispose d'une bonne quantité de copeaux de robinier (faux acacia) en guise de brf, je suppose que sous cette forme c'est plus concentré et que ça va agir plus vite? Si j'ai bien compris je ne dépasse pas 1cm et j'ajoute des cendres pour l'apport en potasse et du paillis style tontes foin? :?

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Publié : sam. 23 mars 2013 20:57
par Ayn
Si ce sont des copeaux de troncs et de grosses branches, cela n'est pas du BRF. ça peut s'utiliser en paillage, mais ça n'aura pas les mêmes vertus que du BRF, dont la définition est "bois raméal fragmenté", c'est à dire du bois issu de rameaux ne dépassant pas les 7cm de diamètre, autrement dit la pousse de l'année. C'est un bois plus vert, vivant, moins ligneux, qui de ce fait a une action spécifique sur le sol grâce à l'action des champignons qui s'en nourrissent.

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Publié : dim. 24 mars 2013 9:48
par aygues31
piwiyz a écrit : Si j'ai bien compris je ne dépasse pas 1cm et j'ajoute des cendres pour l'apport en potasse.
Bonjour piwiyz,
Tes copeaux de robinier peuvent très bien aller au jardin. :top:
Ils ne sont pas plus "concentrés" comme tu le dis, non, ... concentrés en quoi ?

Ils sont, par contre, beaucoup plus ligneux que du bois de l'année et mettront plus de temps à se dégrader. De plus, ils sont beaucoup moins riches en cellulose que du BRF, cellulose qui va donner des sucres simples (nourriture des champignons et des bactéries) avant de passer en humus.

Pour ces raisons, laisse le en paillis et ne l'enfoui pas.
Pour se dégrader ce paillis aurait beaucoup plus besoin d'azote que de potasse, soit dit en passant.
Pour l'épaisseur, 1 cm n'est pas une obligation ... tu peux en mettre plus, 3 à 5 cm ne sont pas un Pb si tu laisses tout cela en surface.
à+

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Publié : dim. 24 mars 2013 10:17
par le cerbere
Si j'ai bien compris je ne dépasse pas 1cm et j'ajoute des cendres pour l'apport en potasse et du paillis style tontes foin? :?
si tu veut avoir un effet paillis probant, il te faut viser au moins 5cm.
je te déconseille fortement l'ajout au sol de cendre avant l'apport de ton paillis. un compost mûr ou engrais bio organique sera bien plus intéressant. un paillis fin de tonte avant ton broyât de bois sera aussi le bienvenue. si ton sol a un réel besoin d'un complément potassique pour certaine culture, apporte plutôt de la potasse naturel style vinasse de betterave.
si tu n'a pas assez de broyât pour couvrir en épaisseur toute tes surfaces, réduit l'épaisseur de l’apport et complète le avec de la paille ou tout autre matériau organique.

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Publié : dim. 24 mars 2013 11:04
par nénesse 55
Saludas,
Ayn a écrit : "bois raméal fragmenté", c'est à dire du bois issu de rameaux ne dépassant pas les 7cm de diamètre, autrement dit la pousse de l'année.
En comptant le nombre de cercles de croissance sur une branche d'érable de 7 cm coupée hier, je trouve 8 ans. Si on veut vraiment le bois de l'année, le plus tendre à la décomposition rapide, il faut vraiment se limiter au cm de section, comme le faisait Jean Pain, ce qui était fastidieux mais facile à trouver dans ses broussailles méditerranéennes.
La valeur 7 cm n'a aucun rapport avec le brf, c'est le standard d'exploitation forestière en dessous duquel on a les rémanents.
Sur ma coupe de bois, comme j'utilise la "charbonnette" en chauffage, ce que je broie a toujours ( à peu près, je n'ai jamais de mètre de couturière) un diamètre inférieur à 3 cm, du bois de un à trois ans d'âge, 4 au maximum. La plus grande partie est dégradée dans l'année qui suit.

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Publié : dim. 24 mars 2013 13:27
par aygues31
nénesse 55 a écrit : La valeur 7 cm n'a aucun rapport avec le brf, c'est le standard d'exploitation forestière ...
:top: et on voit se répéter ce 7 cm partout :lol: d'autant que cette section des branches, au regard de l'âge de la branche et donc de sa lignification, doit aussi dépendre de la vitesse de croissance de l'espèce en question.

Des branches de saule ou de sureau de 7 cm de diamètre et de houx ou de buis ... c'est pas pareil, je pense :!: ... rien qu'au bruit du broyeur.
à+

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Publié : dim. 24 mars 2013 18:20
par nénesse 55
aygues31 a écrit :
nénesse 55 a écrit :

Des branches de saule ou de sureau de 7 cm de diamètre et de houx ou de buis ... c'est pas pareil, je pense :!: ... rien qu'au bruit du broyeur.
à+[/color][/i]
Quand j'ai réalisé des essais pour tester la bête, à 10 cm de diamètre en saule, les 9 chevaux du broyeur rigolent :lol: , à 5 cm en cornouiller ou prunier sauvage, ça commence à vibrer et à cogner. En gros, il faut diviser par 2 les diamètres admissibles annoncés par le fabricant quand on traite du bois réputé dur. Avec du bois mort même de faible section, les couteaux sont ébréchés... :pastop:

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Publié : lun. 25 mars 2013 16:42
par Ayn
les 7 cm sont en effet un maximum. Il y a des plantes à pousse très rapide et d'autres à pousse très lente, avec tous les intermédiaires entre. Effectivement, sur une plante à pousse lente, il ne faut pas se fier au diamètre mais à l'âge du rameau.

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Publié : mer. 14 mars 2018 13:48
par John82
aygues31 a écrit :
sam. 21 nov. 2009 13:54

:arrow: Les apports fertilisants par Ha : (N-P-K-Ca-Mg) = 205 - 165 - 165 - 860 - 250
:arrow: Les "besoins des tomates" par Ha : (N-P-K-Ca-Mg) = 200 - 100 - 250 - ??? - ???
. Les "besoins des poivrons" par Ha : (N-P-K-Ca-Mg) = 150 - 120 - 200 - ??? - ???
. Les "besoins des PdTerre" par Ha : (N-P-K-Ca-Mg) = 60 - 130 - 170 - ??? - ???
Les chiffres cité prennent en compte la consommation total de la plante ? Si par exemple une fois ma production de tomates fini je coupe les plantes et les laisse au sol ils vont restituer une parti de leur consommation. Car ou final j'exporte que les fruits de la parcelle.

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Publié : jeu. 15 mars 2018 11:22
par nénesse 55
Saludas,

Une petite salutation, voire une petite présentation ne seraient pas superflues...

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Publié : ven. 16 mars 2018 7:10
par John82
Désolé je croyais l'avoir fait. Maintenant c'est fait

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Publié : ven. 16 mars 2018 10:21
par nénesse 55
Saludas,
John82 a écrit :
mer. 14 mars 2018 13:48
Les chiffres cité prennent en compte la consommation total de la plante ? Si par exemple une fois ma production de tomates fini je coupe les plantes et les laisse au sol ils vont restituer une parti de leur consommation. Car ou final j'exporte que les fruits de la parcelle.
As-tu pris conscience que tu réponds à un post de 2009? Tu as de la chance, la garantie décennale n'est pas encore expirée.
Les chiffres sont toujours à considérer avec prudence. Les données brutes expriment les besoins des plantes en kg par hectare mais n'indiquent rien sur le nombre de plants par unité de surface. De plus, je suis satisfait quand j'obtiens 2 kg de tomates sur une variété de jardinier non F1. Les besoins ne seront pas les mêmes avec une variété de concours dopée comme un sportif et produisant 20kg sur une laine de roche. Comme les nombres calculés pour des professionnels varient d'une source à l'autre, leur crédibilité en valeurs absolues est très relative. Ils sont par contre intéressants pour apprécier les différences entre variétés de légumes.
Ton raisonnement intuitif est juste sur le principe mais faux sur les quantités. La plante s'épuise à nourrir ses fruits qui sont sa finalité de transmission de la vie.
Il va bien rester des racines et quelques tiges, mais c'est quantitativement négligeable. Le rapport est totalement différent pour un épi de céréale dont la masse est faible/paille+racines. Considère que l'entretien de ton sol en visant une remontée du taux d'humus exige 2 kg de matières sèches au m2, ce qui correspond quasiment à 20kg de matières végétales fraîches...Tu peux commencer à graisser la roue de ta brouette.

Re: Enfin, des CHIFFRES sur le BRF !!!

Publié : ven. 16 mars 2018 14:46
par le cerbere
salut
je me permet de rajouté que la production racinaire ( exsudat racinaire ou rhizodéposition ) du vivant de la plante maraichère ou potagère sera bien plus importante que le retour au sol de la même plante une fois morte (variable selon les plantes).
cela n'est plus la même chose avec les biomax qui ont une bien plus grande densité au M² et qui retourne intégralement au sol (normalement).
par contre, nénesse 55, je suis personnellement peu satisfais quand un plant de tomate ne me produit pas au moins 5 à 6kg de fruits.
à pluche.