Après les lasagnes...

Ce forum est consacré aux techniques sans travail du sol pour l'améliorer et l'entretenir.
breizhfrog
Graine de timide
Messages : 81
Inscription : jeu. 25 janv. 2018 10:00
Région : Bretagne
Sexe : Femme

Après les lasagnes...

Message par breizhfrog »

Comme beaucoup ici, j'ai épluché dans divers livres et sur le web le sujet "permaculture" qui, tout en étant très "tendance" (un peu trop parfois), n'en reste pas moins très intéressant et attirant.

Le principe des "Lasagnes", ou en tout cas de l'étalage de matière organique m'a bien aidée pour mes premières bandes, d'autant que je ne souhaitais pas utiliser de motoculteur et que de toutes façons mon terrain est assez pentu.
J'ai planté des patates, sans souci.
J'ai aussi planté des poireaux, sans souci non plus, bien que j'ai lu que la matière en décomposition risquait d'attirer la mouche des poireaux.

Mais c'est pour la suite que ça c'est corsé, lorsque j'ai voulu planter des haricots.
Déjà j'ai un peu triché car j'ai bêché après patates et poireaux pour nettoyer mes bandes envahies de chiendent et remettre à niveau mon sol en pente.

Au printemps, chez moi, c'est la fête au gastéropodes : 3 races différentes d'escargots, 2 sortes de limaces, et malgré leur lenteur ils réapparaissent en 5mn dès qu'on a le dos tourné. 8)
En bref, je n'ai réussi à garder de semis que grâce à un voile de forçage, d'autant que je ne suis à mon potager qu'une fois par mois, et je ne peux faire ni surveillance intensive, ni arrosages réguliers.
Pour les courgettes, je n'ai pas compris comment 3 pieds on survécu sur les 9 que j'avais planté. (j'avais mis des bouteilles coupées dessus, mais nombre d'escargots réussissaient à rentrer dedans !!)
Mes 6 potimarrons ont eux été tous dévorés. :|

On comprend que dans ce cas, j'hésite à pailler les plants lorsqu'ils sont jeunes.
J'ai fini par pailler les haricots quand ils étaient bien grands et qu'il faisait très sec, j'ai paillé mes pieds de jeunes chou avec des fougères.
Là vu le temps humide j'aimerais semer de la mâche, mais les escargots me font peur : j'hésite entre un paillage léger attire-escargot, un voile de forçage ou les deux à la fois.

Si j'ai bien compris, il y a nombre de plantes avec semis en place pour lesquelles le paillage est difficile à cause des gastéropodes, non ?

Si oui, ma question est la suivante : si on laisse le sol à nu plusieurs mois sur l'année, le temps de faire lever certains plans, le sol s'appauvrit, non ?
Du coup on est obligés de mettre du compost pour compenser l'absence de couverture permanente ?
Comment faites-vous de votre côté ?
Est-ce que quelqu'un ici arrive à faire une rotation intensive ET à conserver une couverture permanente avec tous les légumes ?

Jardinerobis
Fruit de la jacasse
Messages : 1077
Inscription : lun. 15 mai 2017 7:38
Région : Europe du Sud

Re: Après les lasagnes...

Message par Jardinerobis »

Dans mes serres c'est un peu le bazar, mais j'ai des petites grenouilles et autres bestioles qui font assez bien le menage toute l'année ,
.j'ai aussi du chiendent et des pertes à la levée, mais rien de total ,un impôt local quoi
Et je cultive en continu avec du fumier de chèvre.

Avatar de l’utilisateur
magnolia75
Liseron du clavier
Messages : 2327
Inscription : ven. 03 nov. 2017 15:40
Région : Bourgogne
Sexe : Femme

Re: Après les lasagnes...

Message par magnolia75 »

Bonsoir !!

Depuis quelques années, Je pratique la permaculture dans le potager et la serre !!

c'est vrai, les limaces et escargots sont là et l'arrosage au printemps et automne épisodique.
Je n'y suis que tous les 15 jours !! sauf l'été où j'y suis en permanence.
Le paillage est là tout l'été (à partir de début juin) pour tous les légumes d'été.
Il y a un peu de pertes mais, comme vous le dites, on ne peut pas être partout.

en ce moment, les salades d'hiver, roquette, mâche et épinards poussent bien.
J'ai entouré les plantations de feuilles de fougères et de cendres.... et la paille est autour.
Jusque là, le temps était archi-sec. Pas beaucoup de dégâts. Je verrai à la fin de la
semaine avec l'humidité actuelle.

Dès que les plantations d'été seront terminées, toutes les parcelles seront couvertes de
compost, vieux fumier, feuilles mortes broyées. Préparation pour le printemps prochain.
Il y a une parcelle où il y aura semis d'engrais vert.
Si vous avez besoin de plus de précisions, n'hésitez pas.

bonne soirée

breizhfrog
Graine de timide
Messages : 81
Inscription : jeu. 25 janv. 2018 10:00
Région : Bretagne
Sexe : Femme

Re: Après les lasagnes...

Message par breizhfrog »

Merci pour vos réponses, et désolée, je reviens tard...

En fait si je laissais le potager au repos l'hiver, je ne me poserais guère de questions : couverture généralisée avec algues, compost, débris de tontes, de branchettes brisées et tout ce que j'ai !

Mais j'avais envie de semer de la mâche après mes haricots.
Et comme les pousses de mâche m'ont l'air d'être des "attire-escargots" en puissance, le paillage, tout en m'attirant, me semble risqué.
Même problématique avec les épinards.

Pour le moment j'ai coupé la poire en deux avec un paillage très léger (brindilles, feuilles hachées), un semis de graines trempées une nuit + un voile de forçage par-dessus, histoire que le graines ne se déssèchent pas en mon absence - puisque je ne reviendrait que 3 semaines plus tard ! :cry:

Je me suis aidée des documents suivants que je trouve intéressants par rapport aux basiques habituels :
http://aupetitcolibri.free.fr/SE_FORMER ... urface.pdf
https://permaforet.blogspot.com/2015/01 ... mache.html

Mon idée est de renforcer le paillage une fois que les plants seront un peu grands.... s'ils ont réussi à lever !!!!
Je verrai ce que ça donne à mon retour, il est possible que la pluie ait été insuffisante ou je ne sais quoi d'autre. :|

moltifao
Fleur de pipelette
Messages : 778
Inscription : mer. 15 sept. 2010 7:40
Région : Corse
Sexe : Homme

Re: Après les lasagnes...

Message par moltifao »

Bonjour,j'ai un ami qui a résolu le problème des limaces avec des aiguilles de pins,et ça a l'air de marcher.
Salute a tutti

Avatar de l’utilisateur
maraichin85
Grossiste en parlotte
Messages : 3124
Inscription : dim. 21 févr. 2010 12:22
Région : Pays de la Loire
Sexe : Femme
Localisation : Sud Vendée

Re: Après les lasagnes...

Message par maraichin85 »

Les aiguilles de pin en trop grande quantité finissent par acidifier le sol.

Avatar de l’utilisateur
nénesse 55
Grappe de parlotte
Messages : 1668
Inscription : mer. 26 sept. 2007 21:39
Localisation : en Meeuuhhse

Re: Après les lasagnes...

Message par nénesse 55 »

maraichin85 a écrit :
ven. 09 nov. 2018 17:22
Les aiguilles de pin en trop grande quantité finissent par acidifier le sol.
Oui sur roches siliceuses mais il est déjà acide, non sur substrat alcalin.

Avatar de l’utilisateur
maraichin85
Grossiste en parlotte
Messages : 3124
Inscription : dim. 21 févr. 2010 12:22
Région : Pays de la Loire
Sexe : Femme
Localisation : Sud Vendée

Re: Après les lasagnes...

Message par maraichin85 »

Dis m'en plus nénesse, un terrain argileux pourrait-il être alcalin?

moltifao
Fleur de pipelette
Messages : 778
Inscription : mer. 15 sept. 2010 7:40
Région : Corse
Sexe : Homme

Re: Après les lasagnes...

Message par moltifao »

Salute,
Jean Pain dans les années 70,pour faire pousser Tomates,Melons,Aubergines et haricots, paillait ses 5 à 7cm de compost végétal avec 20cm d'aiguilles de pins

Avatar de l’utilisateur
nénesse 55
Grappe de parlotte
Messages : 1668
Inscription : mer. 26 sept. 2007 21:39
Localisation : en Meeuuhhse

Re: Après les lasagnes...

Message par nénesse 55 »

maraichin85 a écrit :
ven. 09 nov. 2018 19:36
un terrain argileux pourrait-il être alcalin?
A ma connaissance (qui a ses limites), non. Les argiles de décarbonatation sur roche calcaire sont acides parce que tout ce qui est alcalin a été exporté par dissolution. Exemple des dolines, dépressions de dissolution au fond feutré d'argiles rouges sur les Causses. C'est un exemple de sol acide reposant pourtant sur une roche-mère riche en calcium. On peut théoriquement enrichir en calcium avec de la roche finement broyée mais se faire du Bathonien et du Bajocien au burin ou à la perceuse...Le chaulage a été historiquement utilisé avec l'essor des chemins de fer mais il a d'autres inconvénients.
Le seul exemple qui me vient à l'esprit est le marnage autrefois utilisé par les agriculteurs normands. C'est un processus identique a celui évoqué ci-dessus sauf que le substrat est une marne, argile calcaire friable. Le sol est une marne décarbonatée, donc une argile résiduelle. Une fois dans sa vie, l'agriculteur exploitait une fosse (marnière) et portait des tas de marne brute sur ses champs. Le gel suffisait pour tout éclater et les débris relâchaient leur calcium lentement jusqu'à épuisement et renouvellement de la séquence...30 ans après, par le fiston. Cela produisait des sols exceptionnels alliant la richesse chimique et les qualités physiques de l'argile, tout en disposant chimiquement du calcium et de son rôle physique pondérateur. Pour des Normands, le beurre et l'argent...

Avatar de l’utilisateur
maraichin85
Grossiste en parlotte
Messages : 3124
Inscription : dim. 21 févr. 2010 12:22
Région : Pays de la Loire
Sexe : Femme
Localisation : Sud Vendée

Re: Après les lasagnes...

Message par maraichin85 »

Je reviens de weekend et c'est pour cette raison que je ne te réponds que maintenant, j'ai galéré pour aller chercher sur le net chaque mot que je ne comprenais pas dans ta réponse. Tu dis que tes connaissances ont des limites mais j'ai bien plus de limites que toi dans ce domaine :mrgreen: En définitive j'ai bien compris que ma terre argileuse n'était pas alcaline et j'ai fait mon possible pour comprendre pourquoi elle ne l'était pas. Merci d'avoir fait l'effort de m'expliquerImage

Merci Multifao mais Jean Pain procédait de cette manière sur quel sorte de terre?

Avatar de l’utilisateur
le cerbere
Grossiste en parlotte
Messages : 4388
Inscription : jeu. 26 juin 2008 12:54
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : St Hilaire de Brethmas
Contact :

Re: Après les lasagnes...

Message par le cerbere »

80% des terre argileuses que j'ai travaillées ou observées était plus ou moins alcalines. le marnage reste la meilleur option pour un limon mais la marne est très difficile à trouver en local. j'y ai même renoncé au profit de la dolomie.

moltifao
Fleur de pipelette
Messages : 778
Inscription : mer. 15 sept. 2010 7:40
Région : Corse
Sexe : Homme

Re: Après les lasagnes...

Message par moltifao »

Salute,Et désolé pour le retard Maraichin85
Je ne peux te dire avec assurance sur quelle sorte de terre Jean Pain cultivait ses légumes.La seule chose dont je suis sûr,c'est qu'il plantait en terre,puis rajoutait son compost de broussailles sur environ 7cm,puis paillait avec 20cm d'aiguilles de pins.La terre qui recevait ses plants devait certainement être de bonne acidité pour ses légumes.
Quant à l'épaisseur des aiguilles de pins mise en paillis,étant donné que son but était de profiter de l'humidité résiduelle des pluies d'hiver et de printemps,et d'éviter d'arroser,ce paillis était complété par des ombrages pour créer un mico-climat limitant l'évapotranspiration due au soleil et aux T° Provençales de plein Eté.
Concernant l'acidité pouvant être relachée par les aiguilles de pins,et,vue la nullité des arrosages(si ce n'est peut-être lors de la plantation),je ne pense pas que cette acidité était génante pour les plants.Je ne doute pas qu'en fin de saison ce paillis pouvait être enlevé,mais je n'en suis pas sûr
Dans le post initié par Oncle Fritz on parle de végétaux toxiques qui ne seraient pas génants en tant que BRF.On pourrait supposer que les aiguilles de pins de Jean Pain ne seraient pas plus génantes.Mais je pense que le Cerbère et autres pourront peut-être confirmer ou non

Avatar de l’utilisateur
maraichin85
Grossiste en parlotte
Messages : 3124
Inscription : dim. 21 févr. 2010 12:22
Région : Pays de la Loire
Sexe : Femme
Localisation : Sud Vendée

Re: Après les lasagnes...

Message par maraichin85 »

moltifao a écrit :la terre qui recevait ses plants devait certainement être de bonne acidité pour ses légumes
C'est précisément là que je bloque, certains légumes n'apprécient pas les terres trop acides et je ne suis pas convaincu que ce genre d'action à répétition n'acidifie pas la terre de façon trop importante.

Le Cerbère je constate que tu considère qu'une terre argileuse peut être alcaline, quels sont les avantages d'une terre alcaline? et sans pour autant faire une analyse, comment puis je savoir si la mienne l'est?

Avatar de l’utilisateur
le cerbere
Grossiste en parlotte
Messages : 4388
Inscription : jeu. 26 juin 2008 12:54
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : St Hilaire de Brethmas
Contact :

Re: Après les lasagnes...

Message par le cerbere »

Dans le post initié par Oncle Fritz on parle de végétaux toxiques qui ne seraient pas génants en tant que BRF.On pourrait supposer que les aiguilles de pins de Jean Pain ne seraient pas plus génantes.Mais je pense que le Cerbère et autres pourront peut-être confirmer ou non
en même temps, il y a très peu de plante "toxique" pour d'autre plante et aucune pour le sol, à proprement parler. quand aux aiguilles de pin, avant quelles t'acidifie un sol, tu a le temps de voir venir. les aiguilles sont la partie des résineux qui acidifie le moins le sol, si elle sont sèches.
Le Cerbère je constate que tu considère qu'une terre argileuse peut être alcaline, quels sont les avantages d'une terre alcaline? et sans pour autant faire une analyse, comment puis je savoir si la mienne l'est?
ce n'est pas tant les avantages ou les inconvénient qu'ils faut regarder mais les possibilités ou limites de son sol. on fait avec son terroir sans chercher à le dépasser. cela s'appelle "la vocation des sols" tu doit connaitre.
le simple test au vinaigre chaud te donnera déjà une bonne image de ton ph.

Répondre

Revenir à « Aux techniques sans travail du sol »