Vers de terre : les connaître

Le jardin est vivant, ce forum est consacré à tous les amis du jardinier qui l'aident dans la culture de ses plantes.
Yann58
Fleur de pipelette
Messages : 621
Inscription : jeu. 22 oct. 2009 11:27
Région : Bourgogne
Contact :

Re: Vers de terre : les connaître

Message par Yann58 » mer. 02 juin 2010 2:39

Je suis de retour d'observation de nos chers vers.
Premier constat : pluie en fin de journée, atmosphère humide : la populace est là, fidèle au poste.
Deuxième constat : ça grouille dans les planches paillées. ça luit aux reflets de la lampe. Il faut se faire cependant très discret, c'est timide, ces bêtes-là, il faut dire aussi qu'on a pas été présentés. ça bouge donc, et les tiges de paillage sont animées par les attaques des herbivores sans dents : c'est franchement ça le plus amusant : tu vois pas le bestiau, et tu vois le bout de la vieille feuille de poireau qui bouge "toute seule" qui rentre et sort du sol. Un vrai spectacle. Gratuit et enrichissant !

Comme l'an dernier, peu de bestiaux sur ma planche traditionnelle (travail du sol, et encore, hyper léger, + sol "propre" non couvert) : environ 3 ou 4 individus au m2 qui crèvent la faim et crient "misère!". J'ai même crû lire des regards de reproche.

Sur la planche voisine -tomates - , non travaillée depuis 2 ans et depuis couverte de BRF précomposté ou de BRF, c'est 30 ou 40 lombrics au m2 en activité, à peu près 10 fois plus que la planche sol nu. Il y a notamment du monde à deux endroits : paillage composé d'orties et ça et là, sur des tiges séchées de radis violet (mes restes de biomax de ma planche pois exportés ici).
L'ortie à demi-décomposée (ici depuis 1 semaine) a l'air de leur plaire, je suis sûr qu'ils en font un purin !
[Pauvres bêtes, ils ne savent pas à quoi ils s'exposent et ce que la justice des hommes peut leur réserver. :wink: ]

Pour les résidus de radis, c'est bizarre. La tige est encore grosse et pas facile à en faire des confettis. Et pourtant, ça tire dessus sans se décourager. Je suis resté là 5 minutes devant un qui s'acharnait sur cette grosse tige jaunie. Je me suis lassé avant lui... On se demande pourquoi il s'acharne là-dessus, alors que plus loin, il y a à manger.
Au pied d'une tomate, j'ai paillé avec de la coupe de luzerne. Je m'attendais à voir du monde. Apparemment , moins de succès que l'ortie et la tige de radis.
Les vieilles feuilles de mâche en train de monter à graine sont aussi au menu. De même qu'un poireau qui monte à graine : les feuilles basses sont dans les terriers et oscillent au rythme de la découpe. Il me semble que les vers ont une affection particulière pour les poireaux.

Autre point important : un ver ne se balade pas, il reste la queue accroché à son terrier (un fil à la patte sans doute) et va glaner le casse croûte dans un rayon d'une dizaine de cm, suivant sa taille. Plus le temps est humide, plus il est tenté de sortir de son trou. La pluie, pour lui, c'est comme une bonne bière à jeun : ça lui monte à la tête, ça le rend euphorique et il en oublie toutes les consignes de sécurité de base. C'est une réflexion que je me fais.


En conclusion, même chose que mes observations de l'an dernier. Plus c'est paillé, plus il y a du monde.
Les planches de jeunes semis avec sol "propre" sont à faible population.
Les planches tomates et maïs derrière biomax regorgent de lombrics. C'est caricatural. Un cas d'école.

Comment faire pour avoir du paillage à différent stades de décomposition en permanence et sans peine ? ET A TOUT MOMENT, même pendant la séquence "semis".
Je vois trois solutions : apprendre à cultiver au milieu des mauvaises herbes :wink: :wink: ou disposer en permanence de paillages adaptés à la situation. Pour les semis de carottes, je verrais bien un paillis léger de lin ou autres fines tiges.
Ou encore ne pas avoir de sauvageonnes par des successions, agencement et mélanges judicieux de plantes. Les successions sur des bandes voisines, disons 20 à 40 cm, permettraient d'avoir en permanence du vieux légume et du neuf...
Un con qui marche va plus loin que deux intellectuels assis.

Yann58
Fleur de pipelette
Messages : 621
Inscription : jeu. 22 oct. 2009 11:27
Région : Bourgogne
Contact :

Re: Vers de terre : les connaître

Message par Yann58 » mer. 02 juin 2010 3:17

Info reçue ce jour sur le Maïs MON(santo)810, seule culture OGM autorisée en Europe.

Suivant le résultat de recherches citées par Christian Vélot dans un article, le maïs MON810 est toxique pour les vers de terre entre autres.
Voici un extrait :
"Les effets de la toxine Cry1Ab produite par le maïs Mon810 sur la faune non cible : sur le lombric (ver de terre) [2], sur le papillon monarque [3, 4], sur le papillon de nuit Spodoptera littoralis (un ravageur des plantations de coton) [5], sur des insectes qui sont euxmêmes des ennemis naturels des insectes ravageurs des cultures, tels que la guêpe Cotesia marginiventris [6], et le coléoptère Poecilus copreus [7], sur des insectes aquatiques présents dans les ruisseaux et dans les fossés de drainage en bordure des champs [8], et sur la puce d’eau Daphnia magna [9]."
Rien que ça !
Précisons que le gène injecté au maïs est issu du Bacillus Thuringiensis, bacille tueur de la pyrale du maïs. Le Bt est utilisé en agriculture bio et est totalement sélective. Mais la toxine dérivée et injectée au maïs est différente de la toxine naturelle et assaisonne large...
Quand le camarade Appius passe par là, il va nous mettre l'article en ligne.
Faites passer l'info aux agris !
Un con qui marche va plus loin que deux intellectuels assis.

Avatar de l’utilisateur
appius
Seigneur des paquerettes
Messages : 8581
Inscription : lun. 02 août 2004 9:12
Localisation : Loiret

Re: Vers de terre : les connaître

Message par appius » mer. 02 juin 2010 9:27


ro-zanna
Grossiste en parlotte
Messages : 3967
Inscription : ven. 28 août 2009 13:58
Région : Provence Alpes Côte d'Azur

Re: Vers de terre : les connaître

Message par ro-zanna » jeu. 03 juin 2010 10:44

Yann58 a écrit : c'est franchement ça le plus amusant : tu vois pas le bestiau, et tu vois le bout de la vieille feuille de poireau qui bouge "toute seule" qui rentre et sort du sol. Un vrai spectacle. Gratuit et enrichissant !
Faut vraiment que je m'achète une lampe de poche! :wink:
L'ortie à demi-décomposée (ici depuis 1 semaine) a l'air de leur plaire, je suis sûr qu'ils en font un purin !
[Pauvres bêtes, ils ne savent pas à quoi ils s'exposent et ce que la justice des hommes peut leur réserver. :wink:
:lol:
Humm...Faucher l'ortie, planter dedans, et laisser le ver puriner : une vraie technique de jardinier fainéant! :D :wink:
De même qu'un poireau qui monte à graine : les feuilles basses sont dans les terriers et oscillent au rythme de la découpe. Il me semble que les vers ont une affection particulière pour les poireaux.
J'ai laissé la planche poireaux/moutarde à la nature... J'irai voir ce qu'il en est, tiens! :wink:
La pluie, pour lui, c'est comme une bonne bière à jeun : ça lui monte à la tête, ça le rend euphorique et il en oublie toutes les consignes de sécurité de base. C'est une réflexion que je me fais.
La pluie, et l'obscurité aussi sans doute. Quand je soulève les cartons paillés, ça se promène sans aucune précaution là-dessous.
Comment faire pour avoir du paillage à différent stades de décomposition en permanence et sans peine ? ET A TOUT MOMENT, même pendant la séquence "semis".
Je vois trois solutions : apprendre à cultiver au milieu des mauvaises herbes :wink: :wink: ou disposer en permanence de paillages adaptés à la situation. Pour les semis de carottes, je verrais bien un paillis léger de lin ou autres fines tiges.
Ou encore ne pas avoir de sauvageonnes par des successions, agencement et mélanges judicieux de plantes. Les successions sur des bandes voisines, disons 20 à 40 cm, permettraient d'avoir en permanence du vieux légume et du neuf...
[/quote]
Oui, les solutions de manquent pas. :)
De la même façon qu’un pays traite ses sols, il traite ses citoyens. Masanobu FUKUOKA

ro-zanna
Grossiste en parlotte
Messages : 3967
Inscription : ven. 28 août 2009 13:58
Région : Provence Alpes Côte d'Azur

Re: Vers de terre : les connaître

Message par ro-zanna » jeu. 03 juin 2010 10:49

appius a écrit :hop!
merci.
C'est désespérant...:roll:
De la même façon qu’un pays traite ses sols, il traite ses citoyens. Masanobu FUKUOKA

Yann58
Fleur de pipelette
Messages : 621
Inscription : jeu. 22 oct. 2009 11:27
Région : Bourgogne
Contact :

Re: Vers de terre : les connaître

Message par Yann58 » jeu. 03 juin 2010 12:02

ro-zanna a écrit : C'est désespérant...:roll:
Oui, mon ressenti de + en + est que nous vivons sous occupation. Les symboles € et $ ont remplacé la croix gammée. Il faut entrer en résistance. Nos échanges sur ce forum en font partie. Résistance souterraine, qui sape les fondations des systèmes parasites.
... Un peu comme les vers de terre qui enfouissent les vestiges :lol: :lol:

On peut soit abdiquer, soit combattre.
Et s'amuser et s'activer dans ce travail de sape. Et prendre plaisir à reconstruire une harmonie entre nature et hommes, et hommes et hommes.
C'est juste une question d'angle de regard : les deux faces de la même pièce.
Haut les coeurs et en avant !
Un con qui marche va plus loin que deux intellectuels assis.

ro-zanna
Grossiste en parlotte
Messages : 3967
Inscription : ven. 28 août 2009 13:58
Région : Provence Alpes Côte d'Azur

Re: Vers de terre : les connaître

Message par ro-zanna » jeu. 03 juin 2010 12:33

Ah mais il n'est pas question de se laisser abattre!
(Tout en sachant que ce sera sans fin: c'est ça qui est désespérant); mais les petits ruisseaux... :wink:
De la même façon qu’un pays traite ses sols, il traite ses citoyens. Masanobu FUKUOKA

Avatar de l’utilisateur
Dam79
Liseron du clavier
Messages : 2450
Inscription : mer. 04 nov. 2009 12:17
Région : Bretagne
Localisation : Toujours plus à l'ouest

Re: Vers de terre : les connaître

Message par Dam79 » jeu. 03 juin 2010 13:40

...Font des petits ruisseaux, on pompe dedans. :lol:
Ah c'est triste, mais il faut avoir une sorte de pessimisme à la C. Levis-Strauss pour voir la réalité et ainsi engager un réflexion constructive.

Quand à la lampe de poche, c'est indispensable pour les sorties nocturnes. :love:
Le Thrace ESOPE, Rats des champs

ro-zanna
Grossiste en parlotte
Messages : 3967
Inscription : ven. 28 août 2009 13:58
Région : Provence Alpes Côte d'Azur

Re: Vers de terre : les connaître

Message par ro-zanna » jeu. 03 juin 2010 15:16

Bon... ils sont où les champs ? J'apporte ma faux! :lol: :lol:
De la même façon qu’un pays traite ses sols, il traite ses citoyens. Masanobu FUKUOKA

Avatar de l’utilisateur
Marcol
Seigneur des paquerettes
Messages : 7460
Inscription : ven. 06 nov. 2009 10:24
Région : Suisse
Sexe : Homme
Localisation : Préalpes à 900 m d'altitude

Re: Vers de terre : les connaître

Message par Marcol » jeu. 03 juin 2010 16:36

Yann58 a écrit :Je suis de retour d'observation de nos chers vers.
Premier constat : pluie en fin de journée, atmosphère humide : la populace est là, fidèle au poste.
Deuxième constat : ça grouille dans les planches paillées. ça luit aux reflets de la lampe. etc etc
Et moi qui me plaint de cette pluie qui ne veut pas nous quitter... Je ferais mieux de prendre ma lampe de poche et d'aller voir ce spectacle qui emmène Yann au 7e ciel.

Merci Yann, tu es intéressant, passionnant et très agréable à lire.
D'un printemps à l'autre, visitez mon jardin-potager.
Suivez mes efforts tendant à maîtriser correctement la chaîne allant de la germination à la consommation.

Yann58
Fleur de pipelette
Messages : 621
Inscription : jeu. 22 oct. 2009 11:27
Région : Bourgogne
Contact :

Re: Vers de terre : les connaître

Message par Yann58 » jeu. 03 juin 2010 18:43

Merci du gentil mot Emcé.
Mais pour les compliments et autres bouquets de fleurs, envoie en MP, sinon ça fait enfler les chevilles et puis après, c'est très embêtant, les pieds rentrent plus dans les bottes.
Un con qui marche va plus loin que deux intellectuels assis.

Avatar de l’utilisateur
Dam79
Liseron du clavier
Messages : 2450
Inscription : mer. 04 nov. 2009 12:17
Région : Bretagne
Localisation : Toujours plus à l'ouest

Re: Vers de terre : les connaître

Message par Dam79 » mar. 08 juin 2010 14:16

Bonjour,

Juste un lien (les études sont à acheter) où le sujet parle de graines comme une partie de la nourriture de nos vers.

http://www.sciencedirect.com/science/journal/00380717

pour

Earthworms as seedling predators: Importance of seeds and seedlings for earthorm nutrition.

A partir de là, on peut imaginer l'empoisonnement si les graines sont traitées avec un produit nocif.
Le Thrace ESOPE, Rats des champs

Yann58
Fleur de pipelette
Messages : 621
Inscription : jeu. 22 oct. 2009 11:27
Région : Bourgogne
Contact :

Re: Vers de terre : les connaître

Message par Yann58 » mar. 08 juin 2010 15:04

Superbe trouvaille, Dam !
Comment as-tu déniché ce papier ?

... bon, il va falloir se procurer l'article, le traduire, et le digérer ....
Un con qui marche va plus loin que deux intellectuels assis.

Avatar de l’utilisateur
Dam79
Liseron du clavier
Messages : 2450
Inscription : mer. 04 nov. 2009 12:17
Région : Bretagne
Localisation : Toujours plus à l'ouest

Re: Vers de terre : les connaître

Message par Dam79 » mar. 08 juin 2010 15:10

Bonjour Yann,

Tapes "biology of soil" (ou des mots clés du genre sur le net), tu trouveras des Graal en Anglais.

Ici, c'est très technique mais franchement passionnant.
Le Thrace ESOPE, Rats des champs

Avatar de l’utilisateur
Dam79
Liseron du clavier
Messages : 2450
Inscription : mer. 04 nov. 2009 12:17
Région : Bretagne
Localisation : Toujours plus à l'ouest

Re: Vers de terre : les connaître

Message par Dam79 » mer. 09 juin 2010 14:02

Bonjour,

Yann => tapes Solt BAROT.

On ne peut pas mettre la présentation power-point ici.
C'est formidable tout ça.
Le Thrace ESOPE, Rats des champs

Répondre

Revenir à « Aux amis du jardinier »