Page 1 sur 1

Oiseaux auxiliaires et oiseaux chapardeurs : cruel dilemme

Publié : jeu. 12 janv. 2012 22:14
par Lilas44
Bonjour,

Je viens de réaliser qu'il n'était pas logique de mettre dans mon cerisier à la fois des dispositifs pour éloigner les merles qui piquent les cerises, et un nichoir à mésange (pour attirer les gentilles mésanges qui boulottent les chenilles du potager et du cerisier) . Or j'ai un nichoir dans le cerisier et je m'apprêtais à acheter un ruban effaroucheur :smoke:
Voilà le contexte : petit jardin, un seul arbre (le cerisier en question). On n'a généralement pas le plaisir de manger plus d'une poignée de cerises, même si l'arbre a une vingtaine d'années au moins et produit bien. Les merles picorent les cerises même pas mûres. C'est sans doute car il est assez précoce (dans le quartier d'autres cerisiers n'ont pas l'air de subir le même sort).
L'an dernier, j'ai mis un nichoir à mésanges dans le cerisier, où se sont installées des mésanges bleues. Ces dernières ont bien nettoyé le jardin des chenilles qui commençaient à se répandre dans les carrés de potager, les capucines et... le cerisier.

Du coup, que faire : éloigner les merles, mais renoncer aux mésanges, garder les mésanges et tolérer les merles? Je n'ai pas la place de planter d'autres arbres, et les arbustes (forsythia, weigelia) ont des rameaux bien trop souples pour mettre un nichoir.

Re: Oiseaux auxiliaires et oiseaux chapardeurs : cruel dilem

Publié : ven. 13 janv. 2012 8:43
par doudouk6
Nous avons des éffaroucheurs dans deux de nos arbres non pas pour faire fuir les oiseaux mais parce qu 'ils donnent un mouvement dans les jardin et aussi parce que nous les trouvons beaux et bien figure toi que les oiseaux ( merles , mésanges de toutes plumes , chardonnerets,etc et malheureusement les étourneaux ) sont du même avis que nous et se perchent donc tout à coté

Re: Oiseaux auxiliaires et oiseaux chapardeurs : cruel dilem

Publié : sam. 14 janv. 2012 23:51
par Lilas44
Ce que je pensais acheter, c'est un ruban effaroucheur qui agit par le son (et non pas par la vue). Mais si c'est désagréable pour les merles, cela l'est sans doute aussi pour les mésanges. Alors si c'est au point de leur faire abandonner le nid... :pastop:

Re: Oiseaux auxiliaires et oiseaux chapardeurs : cruel dilem

Publié : dim. 15 janv. 2012 8:44
par collad
Bonjour,
souvent les oiseaux qui mangent quelques cerises ont soit en été. Si ce n'est deja fait, placez leur des coupelles remplies d'eau en été quand ils les cerises sont en train de murir et vous constaterez moins d'attaques sur les cerises.

Re: Oiseaux auxiliaires et oiseaux chapardeurs : cruel dilem

Publié : jeu. 02 févr. 2012 1:27
par flavien
collad a écrit :Bonjour,
souvent les oiseaux qui mangent quelques cerises ont soit en été. Si ce n'est deja fait, placez leur des coupelles remplies d'eau en été quand ils les cerises sont en train de murir et vous constaterez moins d'attaques sur les cerises.
Exact, ils picorent plus pour s'abreuver que pour se nourrir............

Re: Oiseaux auxiliaires et oiseaux chapardeurs : cruel dilem

Publié : mar. 05 juin 2012 12:12
par emille
collad a écrit :Bonjour,
souvent les oiseaux qui mangent quelques cerises ont soit en été. Si ce n'est deja fait, placez leur des coupelles remplies d'eau en été quand ils les cerises sont en train de murir et vous constaterez moins d'attaques sur les cerises.
C'est une affirmation que je n'ai absolument pas envie de croire... Pourtant, je vais essayer! :top:

Re: Oiseaux auxiliaires et oiseaux chapardeurs : cruel dilem

Publié : mar. 05 juin 2012 13:01
par oulahoups
Avec les étourneaux, c'est beaucoup plus difficille
Je mets des moules dans un petit filet, l'odeur éloigne les oiseaux
On ne les mets que lorsque les cerises commencent à rougir
Super efficace

Re: Oiseaux auxiliaires et oiseaux chapardeurs : cruel dilem

Publié : dim. 17 juin 2012 21:36
par Lilas44
Des nouvelles de mon cerisier : eh bien cette année non plus, on n'a pas mangé de cerises... D'après mon conjoint qui travaille à la maison, il y aurait eu des étourneaux :(
Par contre, j'ai bien vu des pies et des merles boire dans la coupelle que j'avais mise à leur intention (un dessous de pot de fleur)

Re: Oiseaux auxiliaires et oiseaux chapardeurs : cruel dilem

Publié : lun. 25 juin 2012 21:10
par Ayn
chez moi non plus, pas une seule cerise mangée. Pourtant c'est la première année que l'arbre en contenait en quantité suffisante. Mais nous avons un couple de pigeons qui a élu domicile dans le noyer juste derrière notre jardin, et qui a guetté de pieds ferme. Je pense que je vais investir dans un effaroucheur pour l'an prochain, spécifiquement pour le cerisier. C'est ça ou l'abattre, car un arbre qui ne produit rien ne me sert à rien, autant le remplacer par un autre plus joli esthétiquement ou produisant des fruits que j'ai une chance de manger. Quand on pense à la place que prend un cerisier dans un petit jardin, il faut qu'il donne du fruit pour mériter d'exister !

Par contre, nous avons placé le nichoir à mésange au sommet de la cabane des enfants, avec une ardoise qui déborde suffisamment pour éviter au chat d'aller fourrer sa patte dedans, et la cabane est à 1m du bouleau. Il y a actuellement un nid et la mère couve ses petits. Le bouleau sert de perchoir aux mésanges, et les tenthrèdes qui ont pointé leur nez n'ont pas fait long feu. Toutes disparues en une journée. Le bouleau est à 8 ou 10m du cerisier, donc pas de risque d'effrayer les mésanges.

Les merles me causaient des dégâts par grattage au potager : ils fouissent le paillage pour attraper les vers de terre. Mais j'ai trouvé la parade : un voile P17 sur arceaux sur les carrés où je viens de faire des semis. ça aide les semis à lever, et les merles ne peuvent pas y gratter. Ils grattent là où ça ne craint rien et ça ne me dérange pas. Après tout ils sont utiles aussi car ne mangent pas que des vers mais aussi des insectes nuisibles. Là où je n'ai pas encore trouvé de solution, c'est pour la levée des pois grimpants, dont ils me grignottent les jeunes pousses. Mais je finirai bien par trouver un truc pour les empêcher de me nuire sans leur nuire.

Re: Oiseaux auxiliaires et oiseaux chapardeurs : cruel dilem

Publié : mar. 03 juil. 2012 15:47
par mzelle
je n'ai pas non plus la chance de pouvoir manger des cerises depuis que je suis dans cette maison (3 ans). Merci les merles.
J'ai eu la meme pensée que Ayn concernant l'abattage de l'arbre, et finalement, je lui ai adjoint la semaine derniere, une clématite viticella.
Au moins, il fera des jolies fleurs en avril, et ensuite j'aurais les fleurs de la clématite l'été ;)

J'ai vu un truc génial dans un verger la semaine derniere : un cerf volant en forme de rapace, le vent le fait tourner. C'etait franchement joli ! Mais je ne sais pas si cela effaroucherait les mesanges aussi ?

http://www.aerea58.com/ESPANTO/espanto.html