Poireau des vignes et bulbilles

Ce forum regroupe les discussions sur les plantes aromatiques et condimentaires comme ail, ciboule, ciboule de Chine, ciboulette, oignon, aneth, céleri, cerfeuil, coriandre, fenouil, persil, mélisse, ...
Keven
Graine de timide
Messages : 1
Inscription : lun. 06 mars 2017 15:27
Région : Quebec-Amérique du Nord
Sexe : Homme

Poireau des vignes et bulbilles

Message par Keven » lun. 06 mars 2017 15:37

Bonjour, me voici tout nouveau sur ce forum.
Je suis du Québec (Montréal) et de Massy (91300).

Bref voici mes questions:

J'ai trouvé en Bretagne du poireau des vignes (Allium Polyanthum) et je ne peux pas les ramener au Canada. Par contre j'ai réussi à recevoir une permission des douanes pour ramener des bulbilles.

-Est-il trop tôt pour les bulbilles, sont-ils assez mûrs?

- Sont-ils rustiques au froid?

Merci

Au plaisir,

Keven

lejardinero
Fruit de la jacasse
Messages : 1230
Inscription : ven. 28 sept. 2007 8:03
Région : Luxembourg
Sexe : Homme
Localisation : portugal
Contact :

Re: Poireau des vignes et bulbilles

Message par lejardinero » mer. 08 mars 2017 8:53

Ça a a peut près la même résistance que les oignons en bulbilles a mon avis .
J'obtiens du bulbille de poireaux ordinaires en climat subdésertique Algarve en coupant a ras les poireaux en début d'été quand ils montent a fleur .la multiplication végétative remplaçant la multiplication sexuée

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 19702
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: Poireau des vignes et bulbilles

Message par bourru07 » mer. 08 mars 2017 10:28

Bonjour Fouroulou et les autres…
Une question préalable : tu parles de surgreffage. Es-tu bien sûr que ton Isabelle soit greffée ?
Dans mon coin d’irréductibles cévenols, qui ont résisté à toutes les interdictions administratives
frappant les américains et leurs hybrides, les Isabelles, les Concords, les Clintons, sont toujours cultivés francs de pied.
A quoi bon leur fournir des racines artificielles ? Les leurs résistent parfaitement au phylloxera.
C’est pour ça, d’ailleurs, qu’on les avait fait venir en Europe : pour leurs qualités en tant que PG.
Dans ton cas, j’imagine une vielle Isabelle puissante, tu peux t’amuser sans crainte à poser des greffons d’autres variétés dessus, c’est un excellent PG. Trop peut-être.
Car tu devras constamment surveiller (et supprimer) les innombrables rejets que l’isabelle produira en deçà de ton greffon.
Mais la greffe prend sans aucun problème. Tout juste un risque que le flux de sève très abondant ne noie ton greffon.
La vieillle « cadillac », solidement ancrée, est particulièrement justifiée..
Fais gaffe aussi à ne pas greffer de cépages trop précoces.
L’Isabelle est une tardive. Tes greffons seraient un peu affamés en début de saison.
Mais amuse toi, comme je l’ai fait il y a trente ans. Aujourd’hui, j’ai abandonné ces fantaisies, car elles exigent trop de soins de surveillance et d’entretien…
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

Avatar de l’utilisateur
bourru07
Empereur jardinier
Messages : 19702
Inscription : sam. 03 août 2013 13:36
Région : Languedoc Roussillon
Sexe : Homme
Localisation : Ardèche cévenole méridionale . 350m. Zone de l'olivier.

Re: Poireau des vignes et bulbilles

Message par bourru07 » dim. 19 mars 2017 16:46

Je vous présente mes excuses les plus plates.
Mon message précédent n'a rien à faire dans ce sujet sur les poireaux sauvages.
Je voulais répondre à une question portant sur le greffage d'un cépage franco-américain.
Si un modérateur serviable, et musclé, voulait bien déplacer le colis,
cela ferait moins désordre...
Passer pour un idiot, aux yeux des imbéciles, est un plaisir de fin gourmet... Georges Courteline

Échanger des photos de belles sauvages rencontrées en balade

Répondre

Revenir à « Aux aromatiques et condiments »